Madame le lapin blanc – Album jeunesse

madame

MADAME LE LAPIN BLANC

Gilles Bachelet
Seuil jeunesse (2012)
*****

Tout le monde, ou presque, connaît « Alice au pays des merveilles » de Lewis Carroll. Et donc tout le monde, ou presque, connaît le lapin blanc qui est toujours en retard, courant, sa montre à gousset à la main. Monsieur Bachelet a eu la très bonne idée de se demander si ce lapin blanc était marié, avait des enfants, bref, ce qu’il faisait en dehors du Palais de la Reine de Cœur.

Et il a trouvé le le journal intime tenu par Madame Le Lapin Blanc. Et l’on verra que non, tout n’est pas rose au Pays des Merveilles…

*****

Si vous n’avez pas lu « Alice au pays des merveilles », que cela ne vous empêche pas de lire cet album. Vous perdrez quelques gags, quelques références, mais cela ne vous empêchera pas de l’apprécier. Si au contraire vous faites partie des fans de ce conte, votre plaisir n’en sera que plus grand !

J’ai tout aimé dans cet album : l’idée de départ (ça ne vous est jamais arrivé de vous poser des questions sur des personnages de romans, de films ? Sur leur enfance, leurs rêves, ce qui leur arrive ensuite… Moi si. Plein de fois. Alors j’adore que quelqu’un ait, pour une fois, répondu à mes questions !!).

L’humour un peu « décalé », omniprésent dans les albums de Gilles Bachelet. Les références, multiples, au conte susmentionné. La double page sur les 100 façons d’accommoder les carottes !!

Les nombreux détails des illustrations (on peut passer pas mal de temps sur chaque page, voilà qui va bien occuper mes neveux et nièces cet été !! Merci Mr Bachelet) Et puis l’avantage avec cet album, c’est que l’enfant, comme le parent l’apprécieront !

Un extrait du journal : « Il m’arrive même parfois d’imaginer – suis-je sotte ! – un monde où les hommes participeraient aux travaux du ménage… » (je vous laisse découvrir l’air béat du lapin blanc passant la serpillère, extra !!)

*****

Du même auteur, ne ratez pas le magnifique « Une histoire d’amour »

Et d’autres présentés plus brièvement mais très drôles également : Les coulisses du livre jeunesse, « Des nouvelles de mon chat »

Madame le lapin blanc a été élu Pépite de l’Album 2012 du Salon du Livre et de la Presse jeunesse en Seine-Saint Denis.

challenge albums 2018

Cet album participe au Challenge « Je lis aussi des albums 2018

Une histoire d’amour – Gilles Bachelet

Bachelet

UNE ♥ ♥ HISTOIRE ♥ ♥ DAMOUR

Gilles Bachelet
Seuil Jeunesse (2017)
*****

Dès la couverture, on sait qu’il va être question d’amour. Non seulement grâce au titre, joliment agrémenté de petits coeurs, mais également au dessin de couverture : Deux personnes attablées face à face se donnent la main en se regardant. Sur la table deux verres et un vase (pour le côté romantique).

Mais si on y regarde de plus près, les deux personnes sont en fait… des gants Mapa© ! Coiffé, l’un, d’une capsule et l’autre d’un volant de badminton. Elle, le gant de caoutchouc rose, est assise sur une boite d’allumettes renversée, et lui, le gant de caoutchouc jaune, sur une petite boite de concentré de tomates.

Et tout l’album est à l’avenant !

En plus d’être effectivement une très jolie histoire d’amour, c’est également, pour moi, un livre-jeu ! Parce qu’on peut effectivement passer beaucoup de temps à regarder de « quoi » est faite chaque illustration en trompe-l’oeil…

C’est une vraie histoire d’amour, mais c’est aussi franchement drôle !! Les mimiques des personnages sont vraiment bien rendues, au point justement qu’on ne « voit » pas des gants de ménage, mais des personnages ! Quelle imagination et quel humour Mr Bachelet !

Je suis totalement fan de cet album. Une histoire simple, la vie d’un couple, mais le fait que ce soit des gants Mapa© entourés d’objets du quotidien détournés de leur utilisation première en fait vraiment toute l’originalité.

Bachelet

*****

De Gilles Bachelet, je vous avais déjà brièvement présenté « Des nouvelles de mon chat » (en bas de page) et « Les coulisses du livre jeunesse »

challenge albums 2018

Et c’est ma 4ème participation au Challenge Albums de cette année…

Chats ? Vous avez dit chats ?

EmpreinteChat   CHALLENGE ALBUMS  EmpreinteChat

Le retour : 1er mois et 1er thème : les chatslogoalbums2016.jpg

Ce mois-ci, je ne suis pas sûre d’avoir le temps d’aller farfouiller à la bibli pour trouver des albums sur le thème + faire un article (j’ai un peu de retard…). Mais j’ai déjà sur mon ordi une bibliographie qui, peut-être, vous donnera quelques envies…

Pour commencer il y a quelques pattes pages de « chats » sur ce blog, mais attention, je n’ai pas fait le tri, il n’y a pas que des albums : Délivrer des livres

Des idées sur un autre blog : La littérature jeunesse de Judith et Sophie

Si vous en voulez encore, une loooooongue liste d’albums vous attends chez Materalbum (chats et souris mélangés), une encore plus longue sur Ricochet, plus de 70 albums sur Croqulivre et plus de 100 à la BM de Nantes

Je pense qu’on peut affirmer sans se tromper que le chat est bien présent dans les albums jeunesse !

Ma bibliographie, très inspirée de Materalbum (faite il y a déjà quelques années) : Bibliographie CHATS et quelques souris aussi…

EmpreinteChat  EmpreinteChat

Rectificatif : J’ai craqué, je suis allée à la bibli… Où j’ai trouvé 2 albums avec des chats (ou pas !)

Chats John Chatterton Détective

John Chatterton Détective

Yvan Pommaux

École des Loisirs (1993)

Une petite fille en rouge a disparu en allant chez sa grand-mère. Ça ne vous rappelle rien? En tout cas, dans son coin, John Chatterton enquête…

Ce livre a reçu le Prix « Livrimages » décerné par Culture et Bibliothèque pour tous, 1993, le «Deutscher Jugendliteraturpreis » en 1995 et le « Max- und- Moritz- Preis » en 1996.

Mon avis : Un album qui mélange film noir et contes, voilà qui ne pouvait que me plaire… Page après page, on suit le détective John Chatterton dans son enquête. J’aime bien les illustrations, simples mais « bien vues », avec des angles de vue différents (qui font que le chat paraît grand ou petit et qui renfonce le côté « cinéma »)

L’histoire est courte mais amusante avec ses références au Petit Chaperon Rouge et au Petit Poucet, son clin d’œil à Charlie Parker (le rat saxophoniste à la fin) et bien sûr à Sam Spade (Humphrey Bogart, who else ?) dans le Faucon Maltais… Tout le monde ne sera pas sensible à toutes ces références (et je ne les aies peut-être pas toutes vues d’ailleurs !) mais c’est un chouette album pour initier les enfants au polar !

EmpreinteChatEmpreinteChat

Après « Mon chat le plus bête du monde » (2004) et « Quand mon chat était petit » (2006), Gilles Bachelet revient avec :

Des Nouvelles De Mon Chat

DES NOUVELLES DE MON CHAT

Gilles Bachelet

Seuil Jeunesse (2009)

Présentation de l’éditeur : L’appartement de l’auteur étant devenu trop petit pour son chat devenu trop gros, ils partent tous deux s’installer à la campagne.

Une véritable révélation pour l’animal le plus bête du monde, devant tant d’espace à explorer, tant de nouveaux jeux à découvrir… Et pour couronner le tout, voilà que la chatte du voisin lui fait les yeux doux ! Sans plus attendre, elle devient sa fiancée ; une fiancée espiègle, vive, coquette et très douce.

Mon avis : L’auteur nous parle de son chat. Un gros, très gros chat. Très gentil aussi, et, toujours selon l’auteur, très très bête… Si vous êtes, comme l’auteur, fasciné par les chats, nul doute que vous retrouverez chez le sien (de chat) des attitudes déjà vues chez le vôtre ! Un album dont les enfants doivent apprécier l’espièglerie et l’humour. Moi, j’ai bien aimé la page, à la fin, qui recensent les titres… qui ne paraîtront pas !! Très drôle.

Un autre album de Mr Bachelet à découvrir ici.

EmpreinteChat

SignatureNat

Lectures en vrac – Décembre 2015

Lectures en vrac – Décembre 2015

Voici les quelques « laissés pour compte » dont je n’ai pas pris le temps de parler en détails.

*****

Les coulisses du Livre JeunesseUn petit album étonnant et amusant :

Les coulisses du Livre Jeunesse de Gilles Bachelet à l’Atelier du Poisson Soluble (2015)

Où Gilles Bachelet s’amuse à délirer sur les albums et les personnages de ses confrères ! Je ne sais pas si ça parlera aux petits, mais aux adultes qui aiment la littérature jeunesse (ex les bibliothécaires jeunesse…) c’est sûr ! les_coulisses_du_livre_jeunesse_Brigands

Sur la page de gauche, un titre. Sur celle de droite, le dessin qui correspond. Ex : « La signature du contrat » (à gauche) et en face un dessin montrant les 3 brigands de Tomi Ungerer en train de faire signer un contrat au pauvre petit lapin de Beatrix Potter… (y aurait-il un message caché ?).

Les enfants retrouveront avec plaisir, siégeant « au bureau de validation du pipi-caca« , un de leur personnage préféré (si l’on en croit les stats en bibli !) j’ai nommé : La petite taupe ! Mais si, vous savez bien, celle qui mène l’enquête pour savoir qui lui a fait caca sur la tête…

Bref, c’est drôle et pis c’est tout !

*****

Une bande dessinée que j’avais repérée depuis un petit moment : ♥

Far Away BD Far Away de Maryse & Jean-François Charles (scénario) et Gabriele Gamberini (dessin) aux éditions Glénat (2011)

Martin Bonsoir est chauffeur de camion. Il parcourt seul les paysages grandioses du Canada et des États-Unis sans plus les voir. Jusqu’au jour où son camion est immobilisé par la neige dans un bled paumé du Canada. Il y est secouru par une femme seule, plus âgée que lui, Esmé Larivière. Sur un coup de tête, elle demande à Martin de l’emmener avec lui.

Cette bande dessinée en un seul tome est un road movie romantique et nostalgique à la fois. Si les paysages sont superbes, j’ai moins aimé les gros plans sur les visages, un peu trop « rouges » et grossiers à mon goût (effet rendu par la peinture ?). L’histoire quand à elle est simple : deux personnes seules se rencontrent par hasard et finissent par s’apprécier au fil des kilomètres…

Je regrette juste une chose, le format de cette bd (à peine 19×26 cm !) qui ne rend pas justice aux illustrations !

A noter : une bd que mon homme, pourtant pas spécialement friand de bandes dessinées, a bien aimé, pour le road movie, les beaux paysages… et l’histoire !Far Away 2

Far Away BD1

*****

Un dernier album :

RATIBOR_COUVRatibor à tribord de Maureen Dor & Anne Wilsdorf aux éditions Clochette (2015)

Ratibor vit avec sa famille et son ami Rastaquouère dans les égouts. Son rêve est de voir la mer, de nager dans une eau propre et bleue, et de vivre sur une ile, sous le soleil et les palmiers. Un jour, un vilain tourbillon les entraîne hors des égouts… Où les petits rats font la rencontre d’un drôle de radeau…

Un album avec une fin ouverte qui laisse penser qu’il y aura une suite. Les illustrations sont amusantes mais j’ai trouvé que l’histoire manquait un peu d’originalité… Rigolo, sans plus…

RatiborSignatureNat