Azami, le coeur en deux – Marc Cantin & Isabel


Roman pour adolescent dès 11 ans

Azami, le coeur en deux

de Marc Cantin & Isabel

Nathan, juin 2012
poche, 7€
213 pages


Azami vit depuis toujours avec sa grand-mère un peu sorcière au pied du mont Kaïdo. Et voilà que son père lui propose de l’emmener en vacances à Paris ! Pour la jeune Japonaise, c’est le choc des cultures. Ses habits d’enfant sage forment un drôle de contraste avec les cheveux verts de Myo, l’adolescente qui l’accueille. En plus, Myo se montre détestable avec elle. Son petit ami Joan, en revanche, est bien charmant…

L’histoire d’une jeune adolescente japonaise, Azami, qui se retrouve plongée dans la culture française, en vacances à Paris. D’un côté la tradition nippone, la campagne, les croyances et sa grand-mère, au Japon. De l’autre Paris, la grande ville et ses adolescents libérés. Acclimatation culturelle, découverte mais aussi famille et amour sont au coeur de ce roman.

Azami est un personnage principal intéressant à découvrir et à suivre car elle ne semble pas surfaite ou parfaite. C’est tout simplement une adolescente avec ses doutes et sa découverte de la France et de la culture occidentale.

On découvre donc la culture japonaise,  le décalage avec la culture française et surtout comment une jeune adolescente peut s’adapter à ce changement, prendre en compte les codes sociaux afin de s’intégrer dans cette famille parisienne, dans ce groupe de jeune. Car outre cette différence de culture c’est bien un récit d’adolescence que nous avons là, avec ses traditionnelles histoires d’amour, d’amitié et de famille.

Trop adolescent peut être même puisqu’on perd un peu de vue cette acclimatation culturelle pour laisser la place aux problèmes d’ados, aux amours et aux interrogations tellement cruciales qu’elles agacent le lecteur adulte… Dommage car le personnage de la grand-mère, cette japonaise traditionnelle est absolument génial, on aimerait la connaître un peu plus!

Ma chère petite fille,
Ton ordinateur est un être étrange et très exigeant. Pour le remercier de te faire parvenir mes messages, j’ai voulu lui faire une offrande à la hauteur du service qu’il me rend. J’ai donc débouché mon meilleur saké et je l’en ai aspergé. Figure-toi qu’il a manifesté son mécontentement par des grésillements et même quelques étincelles !
Mon meilleur saké !

Un récit simple qui met en avant des valeurs qui se perdent et qui saura toucher toutes les adolescentes fans de culture japonaise.

  + Le blog de Marc Cantin

+ Les avis de Nathan, TibouxKik et Alice

+ Challenge YA#2

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0