La mémoire aux oiseaux – Album

La mémoire aux oiseaux

Ingrid Chabbert & Soufie

Éditions Des ronds dans l’O (2012)

Ο Ο Ο Ο Ο 

Un jeune enfant nous parle de sa grand-mère. Il l’aime très fort. Elle fait parfois des choses étranges comme mettre ses tartines dans l’armoire et les mots lui échappent parfois. L’enfant sait qu’elle ne fait pas exprès, qu’elle est malade. Parfois elle oublie même son nom et ça le rend triste. L’enfant a compris qu’il ne pourrait pas rendre la mémoire a sa grand-mère, mais qu’avec beaucoup d’amour et de calins, il pouvait lui rendre son sourire.

Ο Ο Ο Ο Ο 

Une histoire pleine de tendresse et très émouvante ! Un enfant qui comprend que sa grand-mère n’est plus une adulte comme les autres, qu’il faut veiller sur elle et surtout, surtout, lui donner beaucoup d’amour ! Les illustrations accompagnent à merveille cette très jolie histoire. Ils sont également plein de douceur. Les livres sur la maladie d’Alzheimer accessibles aux plus jeunes ne sont sans doute pas nombreux. Celui-ci, à mon avis, remplit parfaitement son rôle pédagogique.

Mémoire

Ο Ο Ο Ο Ο 

D’Ingrid Chabbert, nous vous avons présenté : Mon pépéTout le monde sait faire du vélo

Son site

De Soufie, nous vous avons déjà présenté : Mon papa est comme-ci

Son blog ici : la tanière de Soufie

Le site de l’éditeur

Cet album faisait partie de la sélection des Incorruptibles 2013/2014 (niveau CP)

D’autres avis par ici : Les livres de Dorot’ / Lecture Jeunesse 83 / Vivrelivre / Les lectures de Liyah

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tout le monde sait faire du vélo

VéloTout le monde sait faire du vélo

Ingrid Chabbert & Maurèen Poignonec

Ed. Kilowatt (2016)

♥ ♥

 

Il paraît que tout le monde sait faire du vélo. C’est ce qu’on lui répète depuis qu’il sait marcher. Pour Antoine, c’est très compliqué. Chez lui, l’ambiance est lourde, sa mère pleure beaucoup. Mais quand Coralie déménage dans la maison juste en face, Antoine découvre le bonheur d’avoir une véritable amie. Avec qui il peut parler et tout partager. Peut-être même apprendre à faire du vélo ? (Kilowatt)

*****

Avec un père « absent » (il est là physiquement mais le nez dans son journal…) et une mère dépressive qui « lui met des tartes en pleine tronche », Antoine a le cœur lourd et se sent seul. L’arrivée d’une nouvelle petite voisine va changer sa vie. On pourrait penser que c’est une histoire triste et démoralisante. En fait, pas du tout ! C’est une histoire pleine d’amour, d’amitié et de tendresse (même s’il y a quelques gouttes de tristesse par-ci par là…). Partager ses peines les rend moins lourdes… Et parfois, les choses finissent par s’arranger.

Et j’A-DO-RÉ les dessins frais, gais et colorés de Maurèen Poignonec ! Ils sont justes adorables !! Page 39, j’irai bien faire la sieste avec Coralie et Antoine… Ils ont l’air tellement bien allongés dans l’herbe au bord du lac…

*****

Le site de l’auteure

Le site de l’illustratrice

Les éditions Kilowatt

Lectures pour les petits -Mars

Un premier article avec les lectures pour les petits (album + premières lectures) Avec la reprise du boulot (mais je ne m’en plains pas !!) difficile de maintenir le rythme de lectures et de chroniques ! Chaque mois il y aura donc au moins un article récapitulant mes lectures non chroniquées…

Lectures pour les petits - Mars

Les dents de la jungle – Jarvis- Milan (2016)

Ali est un alligator. Un TERRIBLE alligator !! Après avoir soigneusement aiguisé ses griffes et brossé ses dents terrifiantes et pointues, il part en vadrouille dans la jungle pour terrifier tous les animaux. Sauf qu’en fait…

Bon je ne vous raconte pas la suite, mais c’est plutôt amusant et surtout très mignon ! Les illustrations sont très colorées et rigolotes (j’aime beaucoup la tête des singes et des grenouilles… sans parler de celle de Bertrand le castor sur la dernière page !!)

Un petit album fort sympathique  !

§§§§§

Deux petits romans pour « lecteurs débutants » : « Gafi sur la banquise » de Françoise Bobe (ill. de Mérel) et « Au feu, les pompiers ! » d’Ingrid Chabbert (ill. de Mérel) chez Nathan (2016)

Gafi

Gafi Sur La Banquise

 On débute par la présentation des personnages, puis l’histoire commence. Le texte est écrit gros, l’interlignage est assez important aussi et les illustrations ont une grande place et correspondent au texte. A la fin de l’histoire, les mots les plus difficiles sont expliqués. Il y a ensuite quelques pages de jeux. Les histoires sont assez courtes et tout est fait pour aider le jeune lecteur.

Des petits livres qui me paraissent tout à fait adaptés aux lecteurs de milieu/fin de CP (selon les avancées de chacun !)

§§§§§

Les aventures de Kimamila d’Anne Loyer et Nils (ill.) Nathan (2016)

Lectures pour les petits Kimamila Cyclope

Lectures pour les petits

 Cette collection s’adresse également aux plus jeunes. Il existe deux séries, la bleue : je commence à lire (même topo que Gafi : écrit gros, peu de texte, beaucoup d’images, explication des mots plus difficiles…) celle-ci s’adresse aux très jeunes lecteurs. La rouge : je lis tout seul contient un peu plus de texte et s’adresse à ceux qui déchiffrent déjà bien.

Les dessins font très « dessin animé ».

Kimamila est un petit lutin qui apparaît lorsque les enfants ont besoin de lui. C’est le héros d’une méthode de lecture.

§§§§§

Artus et Lubin #album

Album jeunesse, un brin Bande dessinée

Artus et Lubin

d’Ingrid Chabbert

et Marjorie Béal

Tourbillon, 2014
Premières histoires des petits, cartonné
9782848019109, 7,95€

Artus, un lapin et Lubin, un hérisson sont amis, et décident de partir en voyage. Ils ne savent pas trop où ils vont, et ne sont pas trop préparés. Montagne, pluie… et toutes les belles promesses faites par Lubin pour venir avec son ami se révèlent difficiles à tenir… Vont-ils s’en sortir et trouver à manger ?!

Un album cartonné, tout en noir et blanc, agrémenté de bulles oranges pour les dialogues, comme une première bande dessinée pour les petits, simple et qui ne multiplie pas les images, pour une lecture facile. Les illustrations permettent d’appréhender le décor avec simplement quelques détails, les personnages sont donc vraiment au centre de l’aventure, ce qui les rend particulièrement attachants.

L’histoire permet d’aborder les thèmes de l’amitié, du voyage, voire de l’aventure, mais c’est avant tout le dialogue entre les personnages qui permet à l’histoire d’être originale. Lubin a promis savoir tout faire pour partir avec Artus, alors on pourrait croire qu’Artus sera énervé en apprenant qu’il ne sait ni construire une cabane ni monter aux arbres, pourtant c’est la fatigue et l’inquiétude qui l’emportent. Nos deux héros courageux n’étaient vraiment pas prêts à parcourir le monde !

Un album qui permet de découvrir le fonctionnement de la bande dessinée, avec des personnages attachants (surtout le hérisson bien sûr ;)

+ Challenge Je lis aussi des albums
+ Challenge Petit Bac
+ Challenge Totem