Flocons d’amour – Let it snow #Concours

∗ Flocons d’amour ∗

de John Green, Maureen Johnson et Lauren Myracle

Ed. Hachette (2010)

24 décembre. Nuit des miracles ? Ou des catastrophes ? Une terrible tempête, un train bloqué dans la neige. Gracetown : tous les voyageurs descendent ! Gracetown… Bourgade perdue au milieu de nulle part qui vous ferait presque oublier le repas de Noël. Pourtant Jeb, Jubilé, et les autres vont partager le réveillon le plus insolite de leur vie. Dans un café bondé de pom-pom girls ou au détour d’une route enneigée, les rencontres inattendues se multiplient. Les couples se font, se défont et se refondent. Louvoyant entre les flocons, les flèches de Cupidon qui pleuvent sur la ville ne laisseront personne de glace.
flocons-d-amour-112637-250-400

Ce que j’en pense :

Bon, pour être tout à fait honnête, quand j’ai reçu le livre et lu le résumé, je me suis dit : Houla !! Voilà un bouquin qui m’a l’air un peu trop « girly » pour moi… Rien que le titre et la couverture déjà… Et puis comme il ne faut pas juger sur les apparences, j’ai commencé à le lire… Et avant de m’en être rendu compte, j’étais déjà à la page 40…

J’ai terminé la 1ère nouvelle (celle de Maureen Johnson, auteur jeunesse que je ne connaissais pas) et j’ai beaucoup aimé ! C’est frais et divertissant, les personnages sont sympathiques et ça se lit tout seul ! Idéal pour décompresser en fin d’année…

La 2ème et la 3ème nouvelles m’ont également beaucoup plu : c’est léger (adolescence + amour + amitié + magie de Noël !) sans être mièvre, et vraiment très facile à lire ! (A conseiller pour des lecteurs ayant un peu de mal avec les « gros » livres)

Bref, de jolies histoires pour se mettre dans l’ambiance de Noël… (Quand est-ce qu’il neige ???)         SignatureNat

Concours

 

A gagner : 1* Flocons d’amour (nouvelles)

Pour participer :
Répondre en commentaire à la question suivante :
1-  Quel livre vous tente le plus sur  Lecture Academy ?

+ Chances supplémentaires
* Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Pinterest
* Relayer ce concours (donner le lien direct)
* S’incrire à la newsletter (colonne de droite)
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)

Concours ouvert du 30 novembre au 7 décembre 2014, France M. Règlement

Retrouvez tous les concours du Calendrier de l’avent !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Ronde des Livres – Prix la Voix des blogueurs 2013 – Bilan

Chaque fin de mois je vous propose une Ronde des Livres pour rattraper mon retard de chroniques. Ce mois ci elle est consacrée au Prix La Voix des blogueurs.

Ce prix, organisé par Tom, réuni Maia, Thibaut, Iris, Clémentine, Théo, Nathan et moi même autour d’une sélection de livre. Chacun a commencé par donner son coup de coeur, nous avons lu tous les livres durant l’année 2013, en débordant un peu sur 2014, et nous avons ensuite débattu pour choisir notre préféré.

Voici un rappel des titres, et mes avis en même temps !

Nos étoiles Contraires de John Green n’a pas manqué de faire parler  de lui en 2013, c’est un livre terriblement poignant, qu’on aime ou qu’on rejette… Pour ma part c’est un beau coup de coeur, je vous en ai parlé dans cet article, et j’ai présenté quelques extraits  là.
John Green réussi un tour de force magistral en écrivant la vie telle qu’elle est.
« Mes pensées sont des étoiles qui ne veulent pas former de constellation »

 

La Mafia du chocolat de Gabrielle Zevin est un livre dystopique qui a su m’emballer du début à la fin ! J’ai plongé dans cet univers et j’ai eu envie de le faire découvrir aux autres, c’était donc mon choix.

Vous pouvez retrouver mon avis dans cet article.
L’univers est très complet, très bien décrit et on imagine tout à fait ce monde si proche du notre. Les personnages sont une des forces de ce roman, ni bons ni mauvais généralement, juste des hommes avec leur passé, leurs erreurs, leur caractère. J’ai apprécié que cette mafia ne soit pas à la fois complètement dénigrée ou louée, juste bien expliquée, avec ses bons et ses mauvais côté. Si les personnages sont tous très intéressants l’entourage d’Anya est particulièrement touchant. Sa grand-mère allitée à la mémoire qui flanche, son grand frère un peu limité, sa petite soeur si exubérante et bien sûr ses amis. Une galerie riche mais que l’on appréhende sans soucis.
Depuis j’ai lu le deuxième tome, je vous en parle bientôt !
Les éveilleurs de Pauline Alphen  était aussi un livre que j’avais déjà lu et beaucoup apprécié.

Une écriture toujours simple et pourtant poétique laissant la part belle aux dialogues, des mystères qui se dévoilent peu à peu, des réponses que l’on devine, d’autres que l’on attend, pour un roman majestueux, plein de charme !

Vous pouvez lire mon avis sur le premier tome ici, et je compte depuis longtemps lire la suite !
Divergente est un roman dont j’ai aimé la lecture mais qui m’a laissé un goût d’inachevé et dont le deuxième tome n’a pas répondu à mes attentes. C’est dommage car ça partait fort et bien, avec une héroïne comme je les aime…
Là encore je vous ai déjà parlé du livre, vous pouvez lire mon avis sur le tome 1 ici, et sur le tome 2 là.
Un bilan très positif sur ce roman qui ose malmener ses personnages, tout en nous les rendant attachants. Une belle histoire d’amour aussi, lente et langoureuse, qu’on sent venir mais qu’on espère quand même… et puis une belle fin! On veut savoir la suite…
Place maintenant aux romans dont je ne vous ai pas encore parlé, avec mes avis !
Les étrangers du temps de Corinne Gatel-Chol est une série qui prend place en Haute-Loire, pas bien loin de chez moi, et qui décrit nos paysages avec réalité et amour à la fois. Un univers forcément touchant qui mèle en plus au présent un côté historique intéressant.
Hadrien est un grand adolescent un peu paumé qui sombre doucement dans la drogue. En Haute-Loire, déraciné malgré la présence de sa famille, Hadrien explore la demeure achetée par ses parents et tombe, dans  une petite chambre de bonne, sur un journal intime. Dès cet instant son destin se lie à celui de Colombe. En lisant son histoire il tente de découvrir la véritable Histoire, de donner un sens au passé et par là même à son présent. Entre enquête historique, journal intime, histoire d’amour impossible et folie, ce roman nous entraine dans une histoire prenante. Si l’écriture n’a pas su me séduire c’est surtout l’accumulation des mystères sans réponse et l’impression peu à peu de sombrer dans la folie du personnage principal qui m’a dérangé. C’est réellement dommage car il y a une vraie bonne base historique et narrative.
Je continuerai sûrement malgré tout cette série, trop de questions restent sans réponse…
Victoria rêve de Timothée de Fombelle est un court roman. Très court, trop court même, puisque l’univers mis en place par l’auteur n’a pas vraiment le temps de nous toucher. Les personnages restent assez loin et même le thème de l’histoire, vraiment très intéressant, est finalement trop prévisible.
Ce livre a été une déception, mais principalement parce que j’avais trop d’attentes ! Outre le fait que j’en entende parler en très bons termes, j’apprécie cet auteur et la couverture est réellement splendide, tout comme les illustrations de François Place. J’ai donc regretté de ne pas avoir accroché totalement mais je suis injuste dans ces quelques lignes, car si j’ai été déçue j’ai quand même passé un agréable moment de lecture et nous sommes très loin d’un mauvais livre! Au final ce roman est paru dans Je Bouquine, et je pense que cela correspond tout à fait à ce texte court !
Un thème intéressant et une belle écriture, pour une histoire où les livres ont une belle place !
« La chambre de Victoria était très simple. […] Il y avait seulement, à la hauteur de ses yeux, une longue étagère unique, remplie de livres, qui faisait le tour de la chambre. Cette ligne de livres, Victoria l’appelait l’horizon.« 
La voix du couteau 1 Le chaos en marche de Patrick Ness
Un roman futuriste que j’ai lu à sa sortie et qui ne m’a pas vraiment enchanté… L’auteur crée un monde futuriste dans lequel le langage aussi à évolué. Cela suffit à faire une écriture futuriste, vraiment trop novatrice pour moi. La voix de ce livre est celle de son héros, un jeune garçon qui n’est pas allé à l’école, qui ne parle pas très bien. Des fautes de français, d’orthographe, de ponctuation, une syntaxe totalement décalée… C’est un pari audacieux, qui rend ce roman vraiment vivant. Malheureusement ces modifications au français m’ont rendu la lecture trop difficile et je n’ai finalement commencé à accocher à l’intrigue que vers la fin de ce premier tome, et je n’ai donc pas lu la suite.
Je pense qu’il faudra que je relise ce roman pour essayer de me concentrer sur l’intrigue cette fois ci. Le récit d’une fuite éperdue, d’une aventure, souvent saluée par la critique, en Angleterre comme en France !
On arrive au sommet de la colline et une autre plaine se déroule devant nous, la rivière cascadant pour la rejoindre et puis s’écoulant à travers comme une veine d’argent à travers un rocher plat et partout sur la plaine, marchant d’un côté à l’autre de la rivière, il y a des criatures.
 Le cirque des rêves d’Erin Morgenstern
Chaque page de ce récit nous entraine dans les rêves, dans la magie du monde. Deux enfants sont élevés dans la connaissance de la manipulation du monde. Un jour ils se retrouvent à participer à la création d’un cirque. Un cirque en noir et blanc, qui ouvre la nuit entière, avec ses multiples chapiteau. Le cirque des rêves. C’est donc parallèlement l’histoire de ce cirque que nous suivons et celle de ces protagonistes : magiciens, artistes, rêveurs, visiteurs, créateur.
Un monde complexe, construit sur une durée très longue, une vision poétique du cirque et de la vie. Les narrations alternent et certains personnages nous touchent plus. Au final pourtant malgré les creux narratifs, impossible de refermer ce livre, on a envie, besoin, d’aller jusqu’au bout, de connaître la fin, de comprendre l’implication de chacun.
Un livre qui se lit comme on rêve, sans bien toujours comprendre où l’auteur nous mène, mais avec plaisir. Une belle découverte!
+ L’avis d’Acr0, qui m’avait fait noté ce livre dans ma PAL, où je l’avais un peu oublié…
 Phaenix 1 Les cendres de l’oubli de Carina Rozenfeld
& tome 2 Le brasier des souvenirs
Avec Phaenix on replonge dans la littérature adolescente à la mode, celle des amours impossibles teintés de fantastique. Un roman bien écrit, que l’on dévore et qui touche notre petit coeur grâce aux hésitations de notre héroïne, qu’on sent perdue dans ses rêves et souvenirs… Mais la vérité se fait jour peu à peu et il est difficile de savoir vers quel garçon se tourner… Car bien entendu le triangle amoureux digne des romans pour ados est bien présent, mais aussi bien mené car même le lecteur peut avoir des doutes.
Un récit agréable qu’on prend beaucoup de plaisir à lire mais qui ne laisse pas une trace indélébile. Anaïa est une héroïne que j’ai souvent eu envie de bousculer, mais les personnages masculins, eux, valent largement le détour !
Le petit côté roman 2.0 avec des discussions facebook entre Anaïa et ses amis est d’abord surprenant, mais finalement cela apporte souvent un plus aux différents évènements, notamment en créant des ellipses dans la narration. Un habille procédé!
La musique a aussi un grand rôle dans ce roman, ce premier tome n’en ai que plus prenant !
Malheureusement, j’ai lu à la suite le deuxième tome. J’aurais du faire une pause, sans doute, car je n’ai pas retrouvé ce qui m’attirait dans le premier tome, avec le mystère sur l’identité des personnages. Ici Anaïa va se découvrir, se souvenir. On est plus proche de l’héroïne, personnage qui finalement ne me plait pas plus que cela. Une suite qui m’a déçue par rapport au premier tome, mais tout de même agréable à lire et qui permet de clore cette histoire.
Mais alors quel livre a gagné ? 
Dans mon coeur le trio de tête était pour  Nos étoiles contraires, La mafia du chocolat et Le cirque des rêves, mais Les éveilleux, Phaenix et Divergent ont aussi su me toucher. Après note, délibération, discussion, il s’avère que nous avons décidé d’élire pour ce premier Prix La voix du livre le très beau roman
LES EVEILLEURS !
Plus de détails sur le blog de Tom !

Le théorème des Katherine – John Green

Roman pour adolescents

Le théorème des Katherine

John Green

traduit par C. Gibert

Nathan, 2012
978-2-09-253709-1, 14,50€

***

Thèmes : amour, mathématiques, surdoué,

***

Colin est brillant. Surdoué même. Pourtant en amour il est tombé sur un sacré problème. Il est sorti avec 19 filles.  Dix-neuf Katherine. Et toutes l’ont quitté. Sa rupture avec Katherine XIX après une relation longue le laisse anéanti. Ce génie n’est plus bon à rien. Avec son meilleur et seul ami Hassan, ils partent alors pour un road trip au hasard des routes. Ils parviennent finalement à Gutshot, dans le Tennessee, où serait enterré l’archiduc François-Ferdinand. Ils y rencontrent Lindsey, fille d’une propriétaire d’usine de cordons de tampons hygiéniques. Lindsey et sa mère, adorables, les accueille alors en échange d’un travail d’interview.

Pour mettre fin à la suite des Katherine, Colin décide d’écrire un théorème des Katherine, une formule mathématique qui pourrait prévoir, grâce à un certain nombre de paramètres quel partenaire rompra la relation et quand.

 Le roman est alors parsemé d’explications mathématiques, de graphiques et formules, agrémentées en plus de notes de bas de page. Ces formule sont aussi prétexte à revenir sur toutes ses relations manquées et l’on découvre peu à peu toutes les Katherine. En parallèle se trament les histoires de son ami Hassan, de Lindsey et sa mère, de tout le village de Gutshot, permettant d’alléger le coté « génie ».

Difficile de ne pas s’attacher à ces personnages fragiles qui ont du mal à s’intégrer dans la société et à avoir des relations simples avec les autres. De nombreux thèmes secondaires sont aussi abordés avec une certaine sensibilité et cela sonne assez juste malgré l’accumulation.

Un roman à la fois très mathématiques et très humain qui permet de comprendre que l’amour est incompréhensible… Moins touchant que Nos étoiles contraires, le théorème des Katherine est un roman beaucoup plus léger mais lui aussi bourré d’humour et de sentiments. Les notes de bas de pages ainsi que l’appendice, tout à fait facultatif et particulièrement scientifique sont à savourer tant cela permet d’entrer dans les personnages et dans le théorème. Une très belle aventure !

 

+ D’autres livres de John Green sur ce blog : Will and Will et Nos étoiles contraires

+ Merci à Liyah pour ce livre et notre lecture commune (en retard, encore et toujours…). Elle n’est vraiment pas convaincue et j’ai bien peur que tous ces chiffres déconcertent d’autres lecteurs. C’est dommage, les maths c’est fun, je vous jure!

+ Les avis de MyaRosaKikcalypsoMathildeCajouRadicaleHanaPoulettaArchessiapetit-lipsChouketteLady KletteraturaLyra SullyvanGr3nouille2010

+ Challenge YA#2, Ze last one, avec un total de 110 romans jeunesses lus et commentés entre le 1er octobre 2012 et le 30 septembre 2013 :) L’an prochain je pars sur le nombre de 100, il ne faudra donc pas faiblir! Merci encore à Kaléa et Muti à qui je donne du travail!

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Will and Will – Green et Levithan

Roman pour adolescents

Will and Will

de John Green

et

 David Levithan

traduit par Nathalie Peronny

Gallimard Jeunesse, 2011
Scripto, 13,20€


Deux garçons vivent dans la même ville et portent exactement le même nom : Will Grayson. Le premier est un ado ordinaire qui se fond dans la masse et dont le meilleur ami, Tiny, tombe amoureux d’un nouveau garçon chaque heure et veut monter sa propre comédie musicale. Le deuxième est dépressif et inquiet et vient de découvrir que le charmant Isaac avec qui il conversait depuis plus d’un an sur Internet n’existe pas. Mais sa rencontre avec l’autre Will va lui donner la possibilité de découvrir Tiny…


Il y a alternance à chaque chapitre du Will que l’on suit mais aussi de l’auteur qui l’écrit, mais malgré tout c’est Tiny le vrai personnage principal de ce roman, qui lui permet d’évoluer et de prendre des tournures assez surprenantes parfois !

Un roman autour de l’homosexualité à l’adolescence, mais aussi tout simplement les ados et l’amour!

Lu & commenté par Lilou