Juin – La musique : 4ème partie, le blues

Blues  Blues Bayou

Texte de Benjamin Lacombe

Illustrations de Daniela Cytryn

Ed. Milan Jeunesse (2009)

§ § § § §

James et Amy sont deux amis qui aiment par dessus-tout partir à l’aventure en barque dans le Bayou. Leur dernière idée ? Attraper un bébé jaguarondi* pour l’apprivoiser… Hum, pas une très bonne idée, la mère n’était pas bien loin ! Leur mésaventure les conduira à leur plus grande frayeur : la maison aux pieds rouges, celle de l’ogre !

*Jaguarondi : petit félin également appelé « Chat loutre »

§ § § § §

Une très belle histoire qui parle de différence, de solitude, d’amitié, et bien sûr, de musique ! J’ai adoré les illustrations qui non seulement sont très belles mais en plus donnent envie de bouger ! Les deux enfants ont des bouilles toutes rondes, vraiment adorables. Et les pages de garde sont également splendides avec toutes ces affiches de jazzmen. Il n’y a pas de CD avec cet album (et c’est bien dommage, ça aurait été super chouette !), mais sur le site de Benjamin Lacombe, vous trouverez la playlist écoutée par Daniela Cytryn pendant qu’elle réalisait les illustrations (voir en bas de l’article).

Blues

Est-ce qu’elle ne vous donne pas envie de danser cette illustration ?

§ § § § §Blues

De l’illustratrice, Daniela Cytryn, nous vous avons déjà présenté : Coppélia

Et du même auteur, Benjamin Lacombe, nous vous avons présenté : Ondine, Blanche-NeigeLes super-héros détestent les artichauts, Swinging Christmas

Site de Benjamin Lacombe, vous pourrez feuilleter le livre et écouter la playlist (en bas, juste au dessus des commentaires)

Site de Daniela Cytryn

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Léonard et Salaï T1 – BD ado/adulte

LéonardLéonard et Salaï

Benjamin Lacombe & Paul Echegoyen

Coll. Noctambule

Ed. Soleil (2014)

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Cette splendide bande dessinée, prévue en 2 tomes, raconte la vie de Léonard de Vinci. Non seulement sa vie d’artiste, peintre, sculpteur, sa vie d’ingénieur mais également sa vie d’homme. Son amour pour Salaï, un jeune homme qui était son apprenti, son caractère curieux, ses difficultés à terminer les choses… C’est une sorte de biographie en images « à la manière de… »

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Léonard

Un magnifique hommage !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Quand on pense à Léonard de Vinci, on pense à un vieillard à longue barbe blanche. Léonard Mais si on connaît quelques-unes de ses œuvres, on ne connaît pas forcement sa vie… Cette magnifique bande dessinée nous offre une belle occasion de mettre un terme à nos lacunes (les miennes en tous cas !) Saviez-vous par exemple que Léonard de Vinci était végétarien ?

A la fin de l’ouvrage, les deux auteurs nous racontent comment ils ont procédé pour se partager le travail (ils sont tous les deux dessinateurs), j’ai trouvé ça très intéressant ! Pour finir, deux pages de repères historiques marquant de la vie de Léonard de Vinci.

Cette bd est prévue en 2 tomes, mais je n’ai pas trouvé la date de sortie du tome 2…

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Le site de Benjamin Lacombe et son blog

Le site de l’illustrateur Paul Echegoyen

Du même auteur, Benjamin Lacombe, nous vous avons présenté : Ondine, Blanche-NeigeLes super-héros détestent les artichauts, Swinging Christmas

Et de Paul Echegoyen : Le bal des échassiers

Sites qui parlent de Léonard de Vinci : Futura Tech ou encore Luxorion (beaucoup de liens à la fin de l’article)

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Interview de 9ème art, réalisée en 2014 au Salon du Livre de Paris.

La Chronique + ci-dessous l’interview de Benjamin Lacombe réalisée par Jacques Viel d’un amour de bd (très intéressante !)

La bd de la semaineCette semaine nous sommes reçus par Mo’

La bd de la semaineEnregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Swinging Christmas – Conte musical

Swinging

Swinging Christmas

Conte de Benjamin Lacombe

D’après une nouvelle d’Olivia Ruiz

Chansons interprétées par Olivia Ruiz accompagnée par le Red Star Orchestra

Albin Michel Jeunesse (2012)

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Au tout début, je l’avoue, j’ai été déçue. Par une chose toute bête : Sur la couverture de l’album, il est indiqué « conte musical » et donc je m’attendais à écouter une histoire mise en musique sur le cd. Ce n’est pas le cas. L’histoire est à lire, le cd ne contient que 5 chansons. Mais cette petite déception n’a pas duré bien longtemps… Dès l’intro, on est charmé par la jolie voix d’Olivia Ruiz !

On peut, selon son envie, lire l’histoire puis écouter le cd ensuite ou l’inverse. Ou encore, comme je l’ai fait, se laisser bercer par la douce voix d’Olivia Ruiz pendant qu’on lit l’histoire !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

C’est l’histoire d’une rencontre, quelques jours avant Noël. De plusieurs rencontres en fait. Celle de Robin, 9 ans, un petit garçon qui s’ennuie dans son village où jamais rien ne se passe, avec Bernard, un homme solitaire, un peu triste, qui vit en ermite à l’orée de la forêt. Grâce à Bernard, Robin va aussi « rencontrer » le monde du jazz et le plaisir de lire… Grâce à Robin, le petit garçon curieux, Bernard va revenir peu à peu à la vie.

Les chansons sont joyeuses, rythmées et entraînantes, l’histoire trop vite lue hélas, et les illustrations sont magnifiques ! J’aime tout particulièrement le portrait de Bernard (bon, en fait, j’aime toutes les illustrations de ce superbe album !) Grand format, l’album, je l’avais précisé ? ;)

Un très beau cadeau à offrir ou à s’offrir et pas besoin d’attendre Noël ! Ce n’est pas « réellement » un conte de Noël, il n’y a pas de Père Noël, ni d’histoires de cadeaux. L’histoire se déroule simplement quelques jours avant Noël et l’une des chansons s’intitule « Swinging Christmas » comme l’album. Un prix qui pourra en faire hésiter plus d’un(e) : 25 euros, mais que ce soit le livre en lui-même, l’histoire ou le cd, le tout est de qualité ! Dernier petit plus : le cd ressemble à un vieux disque, un vinyle !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Sophie avait commencé à vous en parler à sa sortie, voir ici.

De Benjamin Lacombe, on vous a déjà présenté : Blanche-neige, Les super-héros détestent les artichauts, Ondine

Site d’Olivia Ruiz

Site de Benjamin Lacombe

Site du Red Star Orchestra

Albin Michel Jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Blanche-Neige vue par Benjamin Lacombe

BlancheBlanche-Neige

D’après Jacob & Wilhelm Grimm

Traduction et adaptation de Suzanne Kabok

Illustrations de Benjamin Lacombe

Milan Jeunesse (2011)

* * * * *

Pour les rares extra-terrestres qui ne connaîtraient pas l’histoire de Blanche-Neige, la voici très brièvement résumée : Une petite fille en grandissant, devient plus belle que sa belle-mère. Celle-ci en conçoit une telle jalousie qu’elle met tout en œuvre pour la tuer.

 A dire vrai, contrairement à ce que je croyais, je n’avais jamais lu l’histoire originale (voir en bas de l’article, le lien vers le tapuscrit). Je connaissais bien sûr la version de Walt Disney (un de mes Disney préféré !) et j’avais lu quelques versions plus ou moins abrégées, mais pas la version d’origine.

* * * * *

J’ai donc été quelque peu de surprise de trouver des choses qui semblaient sorties d’autres contes : Par exemple, quand Blanche-Neige arrive dans la maison des 7 nains, elle prend une goutte de vin dans chaque gobelet, une bouchée de légumes dans chaque assiette, pour ne léser aucun et quand les nains arrivent, chacun se pose la question de savoir « qui s’est assis sur ma chaise ? », « qui a mangé dans mon assiette ? » et ainsi de suite ; je ne sais pas vous, mais moi, ça m’a fait penser à Boucles d’or et les 3 ours

Quand aux dessins de Benjamin Lacombe, ils illustrent à merveille ce conte. Les dessins sont parfois très « mignons » (pour certains animaux on se croirait presque chez Disney) et parfois super effrayants ! Si les illustrations en couleurs sont très belles, brillantes, presque « laquées », j’ai également bien aimé l’ambiance très effrayante qui se dégagent de certaines des illustrations en noir & blanc.

* * * * *

Un très bel album, grand format (32 x 26 cm) moi j’adore, mais Blandine va encore dire que ce n’est pas facile à ranger ! ;) Le papier, très épais et légèrement granuleux au toucher (Est-ce ce qu’on appelle du papier gaufré ?) est très agréable et donne le sentiment de quelque chose de « précieux » (je ne sais pas pour vous, mais moi j’aime le beau papier !)

Pour feuilleter cet album, c’est par ici !

Le site de Benjamin Lacombe

Vous trouverez ici le tapuscrit de la version originale des frères Grimm.

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer