Swinging Christmas – Conte musical

Swinging

Swinging Christmas

Conte de Benjamin Lacombe

D’après une nouvelle d’Olivia Ruiz

Chansons interprétées par Olivia Ruiz accompagnée par le Red Star Orchestra

Albin Michel Jeunesse (2012)

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Au tout début, je l’avoue, j’ai été déçue. Par une chose toute bête : Sur la couverture de l’album, il est indiqué « conte musical » et donc je m’attendais à écouter une histoire mise en musique sur le cd. Ce n’est pas le cas. L’histoire est à lire, le cd ne contient que 5 chansons. Mais cette petite déception n’a pas duré bien longtemps… Dès l’intro, on est charmé par la jolie voix d’Olivia Ruiz !

On peut, selon son envie, lire l’histoire puis écouter le cd ensuite ou l’inverse. Ou encore, comme je l’ai fait, se laisser bercer par la douce voix d’Olivia Ruiz pendant qu’on lit l’histoire !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

C’est l’histoire d’une rencontre, quelques jours avant Noël. De plusieurs rencontres en fait. Celle de Robin, 9 ans, un petit garçon qui s’ennuie dans son village où jamais rien ne se passe, avec Bernard, un homme solitaire, un peu triste, qui vit en ermite à l’orée de la forêt. Grâce à Bernard, Robin va aussi « rencontrer » le monde du jazz et le plaisir de lire… Grâce à Robin, le petit garçon curieux, Bernard va revenir peu à peu à la vie.

Les chansons sont joyeuses, rythmées et entraînantes, l’histoire trop vite lue hélas, et les illustrations sont magnifiques ! J’aime tout particulièrement le portrait de Bernard (bon, en fait, j’aime toutes les illustrations de ce superbe album !) Grand format, l’album, je l’avais précisé ? ;)

Un très beau cadeau à offrir ou à s’offrir et pas besoin d’attendre Noël ! Ce n’est pas « réellement » un conte de Noël, il n’y a pas de Père Noël, ni d’histoires de cadeaux. L’histoire se déroule simplement quelques jours avant Noël et l’une des chansons s’intitule « Swinging Christmas » comme l’album. Un prix qui pourra en faire hésiter plus d’un(e) : 25 euros, mais que ce soit le livre en lui-même, l’histoire ou le cd, le tout est de qualité ! Dernier petit plus : le cd ressemble à un vieux disque, un vinyle !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Sophie avait commencé à vous en parler à sa sortie, voir ici.

De Benjamin Lacombe, on vous a déjà présenté : Blanche-neige, Les super-héros détestent les artichauts, Ondine

Site d’Olivia Ruiz

Site de Benjamin Lacombe

Site du Red Star Orchestra

Albin Michel Jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Blanche-Neige vue par Benjamin Lacombe

BlancheBlanche-Neige

D’après Jacob & Wilhelm Grimm

Traduction et adaptation de Suzanne Kabok

Illustrations de Benjamin Lacombe

Milan Jeunesse (2011)

* * * * *

Pour les rares extra-terrestres qui ne connaîtraient pas l’histoire de Blanche-Neige, la voici très brièvement résumée : Une petite fille en grandissant, devient plus belle que sa belle-mère. Celle-ci en conçoit une telle jalousie qu’elle met tout en œuvre pour la tuer.

 A dire vrai, contrairement à ce que je croyais, je n’avais jamais lu l’histoire originale (voir en bas de l’article, le lien vers le tapuscrit). Je connaissais bien sûr la version de Walt Disney (un de mes Disney préféré !) et j’avais lu quelques versions plus ou moins abrégées, mais pas la version d’origine.

* * * * *

J’ai donc été quelque peu de surprise de trouver des choses qui semblaient sorties d’autres contes : Par exemple, quand Blanche-Neige arrive dans la maison des 7 nains, elle prend une goutte de vin dans chaque gobelet, une bouchée de légumes dans chaque assiette, pour ne léser aucun et quand les nains arrivent, chacun se pose la question de savoir « qui s’est assis sur ma chaise ? », « qui a mangé dans mon assiette ? » et ainsi de suite ; je ne sais pas vous, mais moi, ça m’a fait penser à Boucles d’or et les 3 ours

Quand aux dessins de Benjamin Lacombe, ils illustrent à merveille ce conte. Les dessins sont parfois très « mignons » (pour certains animaux on se croirait presque chez Disney) et parfois super effrayants ! Si les illustrations en couleurs sont très belles, brillantes, presque « laquées », j’ai également bien aimé l’ambiance très effrayante qui se dégagent de certaines des illustrations en noir & blanc.

* * * * *

Un très bel album, grand format (32 x 26 cm) moi j’adore, mais Blandine va encore dire que ce n’est pas facile à ranger ! ;) Le papier, très épais et légèrement granuleux au toucher (Est-ce ce qu’on appelle du papier gaufré ?) est très agréable et donne le sentiment de quelque chose de « précieux » (je ne sais pas pour vous, mais moi j’aime le beau papier !)

Pour feuilleter cet album, c’est par ici !

Le site de Benjamin Lacombe

Vous trouverez ici le tapuscrit de la version originale des frères Grimm.

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les Super-Héros détestent les artichauts – Benjamin Lacombe

Album

Les Super-Héros détestent les artichauts

Benjamin Lacombe

et Sébastien Pérez

Albin Michel jeunesse, 2014
9782226251015, 19€

Chouette chouette, un nouveau Benjamin Lacombe. Ici en duo avec Sébastien Perez, ils signent un album atypique (une fois encore), qui oscille entre public jeunesse et adulte, autour du monde secret des super-héros.

Grâce au journal de Phospho, un jeune super-héros, on découvre tous les secrets des super-héros, mais aussi une partie de son histoire et notamment sa découverte de ses super pouvoirs. Cette partie de journal intime, répartie à travers tout le livre, permet une identification du jeune lecteur, puisque ce jeune garçon voit ses pouvoirs naître. Le lecteur est d’ailleurs régulièrement pris à partie, comme avec le test pour savoir si l’on peut être un super-héros.

I want you to be a superhero

Le reste de la narration repose sur la présentation de différents super-héros et sur leur caractéristiques propres, tant physiques que psychologiques. Les données sont à la fois journalistiques, scientifiques, enfantines ou très poussées, pour un mélange général qui peut être un peu déstabilisant parfois mais offre un tout vraiment complet, qui correspond bien à cet univers.

Les illustrations, à l’instar du texte, oscillent entre couleurs vives, affiches américanisantes et magnifiques pages plus douces. A noter, en plus de ces superbes illustrations, la présence de 5 double pages en 3D que les lunettes à la fin du livre permettent d’apprécier. Les fans de Benjamin Lacombe ne manqueront pas de retrouver son trait caractéristique, mais aussi de nombreux petits clins d’oeil, comme un chien, qui revient souvent… D’ailleurs il y a même un hérisson !

L’univers des super-héros parlera évidemment aux enfants, de nombreuses références, notamment les affiches en anglais, visent les adultes. Un livre avec plusieurs lectures et plusieurs publics, où chacun peut piocher ce qui lui plait !

Si je préfère les histoires envoutantes, le duo Perez Lacombe a su encore une fois me séduire avec un projet audacieux, extrèmement intéressant graphiquement. 

+ la librairie Mollat vous propose une vidéo de Benjamin Lacombe parlant de cet album !

Et pour les cadeaux de noël, vous pourrez compter cette année encore sur le calendrier le carnet et l’agenda Benjamin Lacombe !

Calendrier 2015 Benjamin Lacombe – Albin Michel Jeunesse –  15 euros

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Albums Pop Up

BLANC de David Pelham aux éditions Milan (2008)

Présentation de l’éditeur :

Attention, ouvrage hors norme ! Plus qu’un livre, Blanc est une invitation à une expérience visuelle unique. Cinq doubles pages où d’extraordinaires pop-up se déploient pour illustrer une nature tout en volume. Quand le papier devient poésie et le livre animé une œuvre d’art.
Dans cette épopée animée, le lecteur est invité à suivre la trace brillante d’un escargot sur des paysages entièrement réalisés en pop-up. Une piste à suivre, prétexte à une promenade graphique, visuelle et contemplative. Où est passé l’escargot dans ces décors d’une blancheur absolue ? À la fin, le lecteur retrouvera ce drôle d’animal, se reflétant dans une mare-miroir… en couleurs.
Dans cet ouvrage, tout est poésie et jeux de regard : sauterelle cachée dans un tronc d’arbre, libellule aux ailes irisées, nénuphar façon origami… Sublimée par la blancheur du papier, chaque double page offre aux lecteurs une vision féerique de la nature.
Ouvrage exceptionnel par sa fabrication et la complexité de ses animations, Blanc s’impose comme un nouveau « classique» du livre animé. Il vient prouver l’extrême dynamisme de la nouvelle génération d’ingénieurs papier américains et accompagner le développement d’un nouveau secteur éditorial : le livre animé d’art.
Un livre inclassable – un livre cadeau – qui est autant pour les enfants que les adultes. Ses animations et sa multitude de détails raviront les tout-petits, tandis que les collectionneurs des plus beaux pop-up trouveront là nouvelle matière à s’émerveiller.
David Pelham est un auteur-ingénieur papier à succès aux États-Unis. Aux côtés des David Carter et Sabuda, il a révolutionné le domaine du pop-up, en développant de nouvelles techniques et en faisant du livre animé un support artistique.

J’ai trouvé cet album superbe, les découpages sont magnifiques, le texte poétique, on suit la trace (de bave !) de l’escargot page après page…

Fragile, comme la plupart des pop up, il n’est pas à mettre dans de trop petites mains ! Mais on pourra s’amuser -même avec les plus petits- à chercher les insectes présents (blanc sur blanc, pas évident !!) et à suivre la trace de cet escargot.

Allez voir ce diaporama, il vous donnera une petite idée de la beauté de cet album… http://ohpopup.canalblog.com/albums/david_pelham___blanc/index.html

Au passage, si vous ne connaissez pas ce blog (ohpopup), vous allez vous régaler !

Blanc                  blanc-631552           blanc-631542

———————————————-

Il était une fois…

Benjamin Lacombe

aux éditions du Seuil (2010)

Lacombe

Celui-ci est très particulier également mais pas pour la même raison : à mon humble avis, il s’adresse plus aux adultes qu’aux enfants…

C’est un album qui nous permet de replonger dans les contes de notre enfance, ces grands classiques que nos petits ne connaissent pas toujours. L’occasion, peut-être, de réparer cet oubli !

Pas d’histoire, mais de belles illustrations en 3D !

———————————–

Un dernier mot, pour vous parler d’un auteur que je n’ai pas eu l’occasion de lire « en vrai » mais qui m’a l’air très talentueux (j’ai croisé plusieurs fois son chemin, ou plutôt celui de ses albums, sur le net, et les critiques sont toujours très élogieuses ! En plus, les illustrations me plaisent beaucoup).

Il s’agit de Philippe Ug et tout particulièrement de son album « Drôle d’oiseau » qui a de superbes couleurs !!

UG_348ug-couv-drole

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :