Premier arrêt avant l’avenir de Jo Witek

Premier arrêt avant l’avenir est un voyage vers le monde adulte, une expérience hors des sentiers battus qui conduira Pierre à Paris… en passant par Marseille !

Roman grands adolescents
jeunes adultes
Rentrée Littéraire 2019

Premier arrêt avant l’avenir

de Jo Witek

Actes Sud Junior, 2019
224 pages, 15€
978-2-330-12441-0

Pierre part pour Paris. Enfin ! Fini la campagne, ses deux frères et ses parents qui ne comprennent rien à sa passion : les sciences ! Bachelier avec les honneurs, il est en route pour rejoindre une classe préparatoire d’excellence. Un voyage en train qui va bouleverser sa façon de voir son avenir.

Sous la plume affûtée de Jo Witek, le personnage de Pierre prend peu à peu place dans le monde. De l’adolescent de la campagne, à la famille un peu « beauf », jusqu’à l’étudiant, il y a du chemin. Le temps d’un voyage en train peut-il suffire ? Pierre va se dévoiler un peu plus à chaque chapitre, à chaque aventure ou plutôt mésaventure, et grandir. Avancer vers l’avenir, vers l’âge adulte.

Et l’évolution de Pierre a un nom : Olympe ! Une rencontre de train qui va se transformer en lubie adolescente et mener Pierre loin de Paris, jusqu’à Marseille. Olympe est belle, elle est sûre d’elle, elle est rebelle. Il n’en faut pas plus à Pierre pour avoir envie de la connaître.

« – Je t’offre un café, Pierre ?

Il dit oui. Oui à cette chance d’aller boire un café avec une fille comme elle, oui à la vie qui se déploie enfin, oui à sa nouvelle liberté de gérer son temps, son argent, ses envies comme il l’entend. Il dit oui et la suit, le sac sur l’épaule, remontant une à une les autres voitures, traversant les allées du train comme une star sur tapis rouge, fier de marcher derrière elle, fier d’être découvert avec une fille comme elle. »

Premier arrêt avant l’avenir est un récit qui permet de mettre en lumière les doutes de ces élèves brillants à l’avenir tout tracé, de montrer que d’autres chemins sont possibles aussi. Prendre le temps de réfléchir sur sa vie, sur sa scolarité, sur ses sentiments et sa place dans le monde, ce n’est pas toujours facile à l’âge de Pierre.

Une histoire d’amour loin d’être superficielle, mais surtout une réflexion sur l’avenir et ce que l’on en fait. Une belle échappée tant pour Pierre que pour le lecteur !

Petit Spoiler : Mention spéciale pour le discours final de Pierre !

+ Sur le site de l’éditeur Actes Sud Junior

+ J’ai lu Premier arrêt avant l’avenir via Netgalley

Nous suivre et partager :
error0

Mes lectures de la rentrée littéraire 2017

Pour la rentrée littéraire 2017, j’ai beaucoup lu. Mais je n’ai pour ainsi dire rien commenté, des nausées me tenaient alors loin du PC, et j’ai juste laissé les commandes du blog à Nathalie… Alors que je suis en train de concocter le bilan de cette rentrée littéraire 2017, j’ai envie de vous parler de quelques lectures. Des grands noms, des romans jeunesses, un peu de tout, en vrac, en quelques mots…

rentrée littéraire 2017Frappe-toi le coeur d’Amélie Nothomb

Chaque année maintenant je lis le nouveau Amélie Nothomb lors de la rentrée littéraire. Je suis toujours surprise, parfois plus que d’autre, mais cette année, Frappe-toi le coeur m’a bouleversé. Sans doute parce que je suis maman. Peut-être parce que je l’ai lu enceinte. Dans tous les cas, Amélie Nothomb signe là un roman poignant sur l’amour parental, ses possibilités infinies, ses dérives. J’ai dévoré cette histoire, placée sur le signe de Musset – de par le titre -. Diane est un personnage attachant, pourtant traitée très durement par sa mère. Cette dureté des mères, nous allons la voir sous plusieurs angles, en frissonnant chaque fois. Les hommes eux, les pères, semblent absents du tableau tant ils comptent peu. Un récit sur le long terme, comme toujours superbement maîtrisé, mais qui fait vraiment froid dans le dos… jusqu’à la dernière ligne !

Coup de coeur (brisé)

 

Une fille de… de Jo WitekRésultat de recherche d'images pour "une fille de"

Encore un texte fort, sur la relation mère fille, mais d’un point de vue bien différent. Ce texte pour adolescent, de la collection D’une seule voix, se lit d’une traite. On découvre en un seul souffle, celui de cette jeune joggeuse Hannah, sa vie, celle d’une fille de… Une vraie, pas juste pour l’insulte. Alors qu’elle court elle se prépare à raconter, à se raconter. A tenter de montrer son quotidien tel qu’il est, dans l’amour maternel.

Un texte simple mais puissant, diablement intéressant sur un thème peu abordé en littérature jeunesse. Les non dits, les bribes de conversations, les bleus… Hannah reconstitue son histoire, mais aussi celle de sa mère, à travers ce qu’elle a compris au fil des années. Un texte comme une confession, bouleversant !

Courir pour gagner ma dignité. Courir pour me sentir unique sur terre. Courir pour exister. Me forger un moral de championne, un corps solide, musclé, entraîné. Un corps qu’on ne piétine pas. Qu’on n’avilit pas. Qu’on ne dompte pas. Courir pour que mon corps n’appartienne qu’à moi.

gruppGrupp d’Yves Grevet

Un nouveau roman dystopique d’Yves Grevet, auteur notamment du superbe Meto et d’un tome d’U4, impossible de manquer cela. On y suit tour à tour deux frères dans une société où il semble qu’il n’y ait plus rien à craindre : des détecteurs de fréquence cardiaque permettent de prévenir autant les problèmes de santé que les accès de violence. Pourtant tout ne semble pas si rose, et l’expérience des deux frères va nous permettre de mettre peu à peu le nez dans l’organisation de cette société. La narration partagée est très bien gérée car elle permet de monter en puissance tout au long du récit, pour devenir un vrai turn over impossible à lâcher !

Un récit dont le début, un peu lent, m’a surpris, mais qui prend ensuite son envol pour nous surprendre !

 

La loi du Phajaan de ChabasLa Loi du Phajaan

Dans la famille de Kiet, on est dresseur d’éléphant de père en fils. A 10 ans, Kiet part avec son père pour sa première capture. Un événement qui va mal se passer et qui va déterminer l’avenir du jeune homme.

Ce roman est une superbe ôde à la nature, aux animaux, et au respect. Kiet adulte nous raconte les années 60 et la dureté qui régnait alors, sans rien cacher de ce qui se passe encore de nos jours.

Un très beau roman documentaire, sensible et touchant !

La sublime communauté d’Emmanuelle Han

Cette dystopie pour adolescents,  parue chez Actes Sud, mèle les voix de plusieurs adolescents dont le destin semble lié, dans notre monde qui se meurt. Des portes apparaissent, qui semblent mener vers des ailleurs qui sont meilleurs, les Six Mondes. Les affamés sont ces populations qui se déplacent en masse pour tenter de passer par ces portes.

Si La sublime communauté offre de très beaux voyages dans ce monde devasté avec des héros intéressants, l’histoire m’a semblé longue, les héros évoluant dans trois univers complétement différents. Trois grandes histoires qui peinent à se rejoindre dans un univers compliqué à appréhender… Et ce n’est finalement qu’un tome 1 qui nous laisse sur notre faim… Une déception pour ma part, malgré un texte et un univers fouillés.

L’avis de Bob.

 

La fourmi rouge d’Emilie Chazerand

La fourmi rouge est un premier roman pour adolescents vraiment génial. On y découvre Vania, une adolescente qui vit seule avec son père. Une personnalité vraiment détonante, enthousiasmante, pleine d’humour malgré un prénom pas évident à porter, un oeil qui part en vrille et une entrée en seconde qui promet. Tous les personnages de ce roman son truculent : son père taxidermiste farfelu, son meilleur ami Pierre Rachid, son ennemi Charlotte… Bref une vraie fourmillière, dont elle fait partie. Jusqu’au soir où elle reçoit un mail qui lui dit qu’elle est différente : une fourmi rouge… colorée, piquante… qui ne demande qu’à se révéler.

Vania est une héroïne coup de coeur que j’ai adoré suivre même si l’histoire, elle, n’est pas aussi originale que les personnages. L’adolescence, l’amitié, l’amour et la famille sont au coeur des préoccupations de notre adolescente… mais l’humour donne vraiment un coup de fouet à l’ensemble ! Une héroïne qui permettra en plus aux adolescents de comprendre qu’ils sont uniques et qu’ils doivent s’aimer comme ils sont !

Coup de coeur

 

rentrée littéraire 2017Hôtel Grand Amour de Sjoerd Kuyper

Hôtel Grand Amour est un roman pour jeunes adolescents réjouissant malgré les petits malheurs qu’il comprend. Un grand hôtel en perte de vitesse, un père à l’hopital, et voici une bande d’adolescents, d’enfants presque, qui se lancent à gérer tout cela. Essayant d’épargner leur père des problèmes, ils accumulent les erreurs, les mensonges, les rencontres… C’est plaisant, entraînant, pas réaliste pour un sou, mais cela fait sourire et même rire parfois. Cette troupe de jeunes frères et soeurs m’a un peu fait pensé à l’ambiance des Quatre soeurs de Malika Ferdjouck.

Un roman agréable à lire qui permet une plongée au coeur d’une troupe familiale sympathique et attachante.

 


J’ai aussi lu A good Girl, Mirror Mirror et les optimistes meurent en premier. Trois titres vraiment différents mais avec de bonnes choses, j’essayerai de vous en reparler, mais là, c’est déjà bien long je crois !

J’ai commencé La serpe, de Philippe Jaenada, mais sans avoir l’esprit à le terminer. C’est un roman exigeant, en connaissance et en concentration.

J’ai tout de même déjà commenté quelques titres  : Marche à l’étoile d’Hélène Montardre, Le jour d’avant de Sorj Chalendon, La lune est à nous de Cindy Van Wilder, Naissance des cœurs de pierre d’Antoine Dole, Le petit arbre voyageur de Simon, Un détective très très très spécial de Romain Puertolas.

 

https://www.instagram.com/p/BXGY67hhrfd/?taken-by=herisson08

Nous suivre et partager :
error0

Roman, albums ou bd

Roman : Le domaine – Jo Witek – Actes Sud Junior (2016)

BD (adulte + 18 ans) : Mahârâja – Artoupan & Labrémure – Ed. Drugstore (2012)

Albums : Crotte ! – Davide Cali & Christine Roussey – Album Nathan (2016) / Nids – Pepe Marquez & Natalia Colombo – La joie de lire (2016)

****

Roman : Le domaine – Jo Witek ♥

Roman Le Domaine

Gabriel, un jeune homme de 16 ans, accompagne sa mère dans un domaine où elle va être employée comme aide-cuisinière pendant 2 mois. Elle fait ça pour pouvoir payer les futures études de son fils. Mais ce n’est pas par pure reconnaissance que le jeune homme accompagne sa mère, même si tous deux sont très proches. Le domaine en question est situé en pleine nature au milieu de landes et de marais et pour un féru d’ornithologie comme Gabriel, c’est une aubaine… Mais, bien sûr, tout ne va pas se passer comme prévu !

Dès le départ, on sent bien que ce domaine recèle un certain danger, des choses pas nettes, des choses cachées et on a, comme Gabriel, un fort sentiment d’antipathie envers cet endroit, cette famille et leurs traditions… On sent le malaise, le mal-être du jeune homme dans cette maison et son rejet de ce milieu de la haute bourgeoisie bien-pensante.

Bon, je l’avoue tout de suite, je me suis fait complètement « balader » par l’auteur !! Et je n’ai pas du tout vu venir la fin… J’ai vraiment bien aimé ce roman !

De Jo Witek, nous vous avons déjà présenté MentineUn jour j’irai chercher mon prince en skate, Peur express, Un hiver en enfer.

****

BD : Le Mahârâja

Que dire de cette bd, sinon que cette histoire d’espionnage n’est vraiment qu’un vague prétexte pour montrer des scènes érotiques ? J’ai bien aimé le dessin (à part certains visages) et les couleurs. Vite lue, amusante, sans plus. A réserver aux adultes.

Roman

****

Album : Crotte !

L’histoire est pleine d’humour : Mr le Président se prend une crotte de pigeon sur le nez en sortant du palais présidentiel. Il décrète qu’il y a trop de pigeons et qu’il faut faire quelque chose. Ses experts lui déclarent qu’il faut des chiens pour chasser les pigeons. Super, ça marche. Mais il y a maintenant trop de crottes de chien… De fil en aiguille, les différentes solutions pour résoudre les problèmes s’avèrent finalement pires que le problème du départ…

J’avoue par contre ne pas avoir du tout apprécié les illustrations, humoristiques également certes, mais dont le trait, vaguement enfantin, ne m’a pas du tout plu. Je n’aime pas tellement non plus cette « mode » qui consiste à mettre des onomatopées partout dans les albums…

Il est indiqué dès 4 ans. Je l’ai lu à un enfant de 4 ans, ça ne l’a pas faire rire et je ne suis pas sûre qu’il ait compris le fin mot de l’histoire… A mon avis, pas avant 5/6 ans.

nids****

Album : nids

Une jolie petite histoire, très simple, qui se termine un peu comme une fable : « Il en faut peu pour être heureux ! » Les illustrations sont rigolotes et très colorées. Mais je n’ai pas vraiment accroché…

Un autre avis ici, beaucoup beaucoup plus détaillé que le mien !

****

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0

Lectures diverses et variées de Janvier

Le grand mechant renard

Peur express

Ce mois-ci, j’ai lu aussi… 

 ***

Des lectures diverses et variées : Mais ici on trouvera surtout des bandes dessinées et des romans,  que je ne vais pas chroniquer, soit parce qu’ils ont déjà été présenté par Sophie, soit parce que je n’ai pas le temps et pis c’est tout !!

  1. Le grand méchant renard de Benjamin Renner présenté ici par Sophie et par « le tiroir à histoires »
  2. Les filles en chocolat, T.1 : Cœur Cerise de Cathy Cassidy dont Sophie a également parlé ici et Blandine .
  3. La petite famille de Dauvillier, Lizano et Rouger dont Sophie a parlé ici et « les petites madeleines » .
  4. L’enfant caché de Dauvillier, Lizano et Salsedo, voir l’avis de Sophie, et celui de Noukette.
  5. Peur express de Jo Witek : L’avis de Sophie ici
  6. L’autre terre de Perrotin et Beno, une bd en 3 tomes

J’ai bien aimé le grand méchant renard, petite bd humoristique et pleine de tendresse. Quand l’amour maternel arrive, que faire, surtout quand on est un renard élevant des poussins (pour les manger à la base…) ?

Les filles en chocolat est un petit roman sympathique qui m’a bien plu aussi (et ce n’était pas gagné avec cette couverture très sirupeuse et ce titre !), avec un sujet qui ne pouvait que me toucher puisqu’il s’agit d’une famille recomposée… Non, il n’est pas toujours facile de s’adapter !

La petite famille est une bd jeunesse qui parle de la vie avec tendresse, la vie qui passe, puis s’arrête… Mais continue avec d’autres, même si l’on n’oublie jamais ceux qui sont partis. Le dessin est amusant avec des personnages aux bouilles toutes rondes.

L’enfant caché Une belle histoire de transmission intergénérationnelle : une grand-mère juive qui était enfant pendant la 2nde guerre mondiale raconte cette partie de son enfance à sa petite fille. Une image m’a « choquée », je l’ai trouvé terrible : celle de la mère quand elle rentre des camps : Elle a une tête énorme, un corps tout maigre et les yeux hagards, comme absente… (une image très « parlante »)

Peur express est un roman étonnant. C’est la nuit, c’est l’hiver, il neige. Un TGV fonce à 280 km/h à travers la nuit et le froid, quand soudain c’est la panne, le train s’immobilise. Un chapitre après l’autre, on fait la connaissance de 6 ados, plus ou moins perturbés. Dans ce train à l’arrêt, bien des choses étranges et improbables vont se passer. Dans une 2ème partie viendra l’enquête, chargée de déterminer ce qui s’est réellement passé. Mais peut-on toujours tout expliquer ? Un roman qui m’a surpris par son thème et sa façon de l’aborder, mais que j’ai bien apprécié !

L’autre terre Une bande dessinée en 3 tomes (histoire complète) avec un dessin sympa (quoi que les traits des personnages manquent parfois de « précision », certains personnages, féminins notamment se ressemblant un peu trop). Une aventure à mi-chemin entre science-fiction, steampunk et héroïc fantasy, qui est agréable à lire, avec de très bonnes idées mais que j’ai trouvé pas assez développées, c’est un peu dommage. C’est très prometteur mais quand on a l’habitude de lire ce style de bd, on reste un peu sur sa faim. Ce qui n’empêche pas de passer un bon moment !

Lectures diverses : Autre Terre Lectures diverses : Autre Terre T2 Lectures diverses : Autre Terre T3

 

Nous suivre et partager :
error0