A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !

Angelnight 15

Regarder le soleil qui s’en va et rêver encore a toi, A tout ces moments qu’on a passer a se parler, A tout ces instants qu’on a passé à s’aimer. Regarder les vagues qui meurent sur le sable et rêver encore a toi. A tout ces moments qu’on a passé les pieds dans l’eau la tete dans les étoiles. Regarder le vent qui balaye mes souvenirs, et rêver encore, mais plus a toi.

Angelnight 13 – 14

5/08/2006

La porte de mon coeur n’a plus de clé depuis longtemps. Tu es parti, tu l’as emmené, surement perdu, sans t’en soucier. La porte de mon coeur n’a plus de clé, mais elle est grande ouverte. Ouverte aux orages et aux tempetes, mais surout ouverte pour toi

_Image prise chez F38ans_

08/08/2006

Et si on retournait danser sur ces chansons qu’on aimait tant, comme des enfants, main dans la main… Les yeux fermés sur demain… Et si on s’aimait encore au rythme de cette chanson dont on connait tous les accords… Et si tu jouait encore pour moi, rien que quelques notes…. Chante encore comme si j’étais la seule, Chante encore comme si toi et moi on s’aimait…

 

Angelnight 10 – 11 – 12

02/08/2006

Pas d’image aujourd’hui qui m’ait inspiré, pas de texte… juste un passage, quand meme, quelques minutes loin de lui, quelques instants de douceur…

03/08/2006

Les promesses ne sont que des mots qui s’envolent. On m’a trop souvent promis de l’amour a jamais, on m’a trop souvent donné des larmes a la clé. Je ne crois plus aux promesses, ni les tiennes, ni les miennes.

_Image de Valone_

03/08/2006

Elle me regardait toujours quand je dormais… quand elle pensait que je dormais. j’aimais savoir qu’elle etait la, avec son doux regard azur posait sur moi. elle se balancait dans son fauteil en rotin, et le doux bruit des grincements du parquet me bercaient jusqu’a ce que j’abandonne, jusqu’a ce que je m’endorme…

_ Image : Dessin de Gilgamesh – Désolé de n’avoir pas su faire mieux de cette belle image _

Angelnight 9

Une rose noir, rose pour l’amour, noir pour le désespoir  Une rose comme celle que tu m’offrais pour te faire pardonner. Une rose sans odeur et sans saveur. Une rose au gout amer d’infidélité…