Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

La laine des moutons – Album musical

laineAlbum musical pour les 3 à 5 ans

La laine des moutons

Carmen Campagne (Interprète)
Marie-Ève Tremblay (Illustrations)

Collection « Les grandes chansons des tout-petits »

La Montagne secrète (2018)

*****

« La laine des moutons, c’est nous qui la tondaine, la laine des moutons, c’est nous qui la tondons ! Tondons, tondons, la laine des moutaines, tondons, tondons, la laine des moutons… » Une phrase que l’on reprend en changeant le verbe… Ainsi on peut laver la laine, la carder, la filer, la tisser…

*****

Carmen Campagne, je l’écoutais avec mon fils quand il était petit. On avait plusieurs cassettes (oui, oui, des cassettes, c’était il y a près de 20 ans !) et c’était un vrai plaisir pour nous deux que d’écouter ses chansons rythmées et bien souvent très drôles !! Nous les connaissions par cœur… Elle nous a malheureusement quitté en juillet dernier, elle n’avait pas 60 ans.

Voir cet article, hommage à Carmen Campagne.

Cette petite chanson, qui peut durer assez longtemps avec un peu d’imagination, je ne saurais dire depuis quand je la connais… Depuis très très longtemps, c’est sûr ! Elle date du 17ème siècle et serait originaire du Limousin et d’Auvergne.

Pour un prix tout à fait abordable (6,50 euros) vous aurez en plus le plaisir de regarder les jolies illustrations (que je trouve très rigolotes !) que Marie-Ève Tremblay a imaginé pour cette comptine du folklore français.

Attention, cet album est vendu sans CD, mais la chanson est sur le site de l’éditeur.

Site de l’illustratrice

*****

Chez le même éditeur, avec la même illustratrice : Il pleut à boire debout ! Chansons de chiens et de chats

Pour écouter la chanson c’est par ici !

Nous suivre et partager :
error0

L’allumeur de réverbères – Roman jeunesse

allumeur

Roman à partir de 10 ans

L’allumeur de réverbères
Nathalie Wyss

Oskar éditeur (2018)

*****

Tobi est le fils de Mr Lumen, allumeur de réverbères. C’est un jeune garçon de 11 ans et il habite une ville un peu étrange, Luz. C’est une ville où il pleut tous les mardis et où le soleil et les étoiles ont disparu sous une grosse couche de nuages. Tous les soirs, Tobi aide son père à allumer les réverbères. Depuis longtemps déjà Tobi se pose des questions. Il se demande pourquoi seuls les riches ont le droit d’avoir des rues éclairées et pourquoi les pauvres doivent demeurer dans le noir. En allant se promener dans ses fameuses ruelles sombres, Tobi rencontre la jolie Sidonie, une petite fille qui a peur du noir.

*****

Chez les Lumen, on est allumeur de réverbères de père en fils. Oui mais voilà, Tobi a envie de faire tout un tas de métiers, mais pas celui-là. Il se verrait bien ornithologue (s’il y avait autre chose que des pigeons à Luz) ou encore entomologiste (s’il y avait d’autres insectes que les fourmis à Luz) ou mieux encore : inventeur !

Un très joli conte qui commence par une rencontre, celle de Tobi et Sidonie. Une histoire sans repère de temps ni de lieu, avec un côté à la fois onirique et « conte de fée » qui m’a beaucoup plu !

*****

Chez le même éditeur, Oskar et pour le même âge (10/12 ans), nous vous avons déjà présenté :

Il est dans ma pal depuis aout 2018, soit plus de 9 mois

donc il participe au challenge Objectif PAL chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0

La venin Tome 1 : déluge de feu – BD

venin

BD Western ado-adulte

LA VENIN
T1 : Déluge de feu

Laurent Astier

Rue de Sèvres (2019)

*****

Résumé de l’éditeur : Colorado, Juillet 1900. Emily débarque à Silver Creek, petite ville minière en pleine expansion. Mais la jeune femme est-elle vraiment venue se marier comme elle le prétend ? Rien n’est moins sûr, car dans l’Ouest encore sauvage où les passions se déchaînent et les vengeances sont légion, les apparences sont parfois trompeuses… Et la poudre dicte toujours sa loi ! Surtout lorsque votre passé est plus lourd que la valise que vous traînez.

*****

Si vous n’aimez pas les westerns, cet album ne vous plaira probablement pas. Quoi que… Le western est un genre très « masculin » et pourtant, le « héros » ici, « la venin », est une femme, Emily. Une femme décidée, avec un but très précis. Une fois ce but atteint, Emily s’enfuit rapidement. Dans sa fuite, elle va faire quelques rencontres inattendues et intéressantes.

Dans ce premier tome, on sait tout de suite quel est le but d’Emily. Pour les motivations, c’est un peu moins clair, les indices sont donnés au compte gouttes (il y a quelques « retours en arrière ») et j’ai hâte d’avoir le tome 2 entre les mains pour en savoir un peu plus. Mais on se doute déjà qu’il s’agit d’une vengeance suite à une sale histoire liée à son passé.

« La venin »

est une bd avec laquelle j’ai passé un bon moment. J’ai beaucoup aimé l’histoire, le dessin, les couleurs et les quelques pages finales du « carnet d’Emily », couleurs sépia, avec des articles de journaux et de vieilles photos. L’ambiance est assez typique du western, même s’il y a quelques variantes.

Une bd western qui se préoccupe du sort des indiens et de celui des femmes, ce n’est pas si courant !

*****

A priori, c’est une série prévue en 5 tomes. Ce qui est sûr, c’est que je lirai la suite !

Une bande dessinée déjà présentée par deux de mes petits camarades de LA BD de la semaine : Mylène et Un amour de BD

Un autre western (comics) dont l’héroïne est une femme : Copperhead

Cette semaine, nous sommes chez Stéphanie du blog Mille et une frasques

Nous suivre et partager :
error0

Saint-Barthélémy – BD historique

Saint

BD historique Ado/Adulte

SAINT-BARTHÉLÉMY ♥

Pierre Boisserie & Éric Stalner

Les Arènes (2018)

*****
Intégrale
*****

Nous sommes en 1562 dans le Sud Ouest de la France. Élie, futur Baron de Sauveterre est adolescent lorsqu’il tue son premier homme. Il le fait pour venger la mort des « gens » de son père, tués par les hommes du Duc de Guise parce qu’ils étaient Protestants. Quand ils retournent au château, c’est pour s’apercevoir que les deux jeunes enfants du Baron, Clément et Loïse, ont été enlevés. Le Baron ayant décidé que c’était la volonté de Dieu, Élie part seul à la recherche de son frère et de sa sœur.

*****

La Saint-Barthélémy, qui ne connaît pas ?

La petite histoire (un secret de famille) et la grande histoire (le massacre de la Saint-Barthélémy) se mêlent intimement dans cette belle bande dessinée. C’est une bd historique, certes, mais pas seulement. Ceci dit, si vous êtes allergique à l’hémoglobine, passez votre chemin, le thème étant tout de même la guerre entre Catholiques et Protestants, dans certaines pages, le sang coule à flots et la mort rôde…

Par contre, pas d’inquiétude, même si vous n’êtes pas très bon en histoire (comme moi !), vous pouvez parfaitement prendre plaisir à lire cette bd. Et vous pourrez même comprendre toutes les magouilles politiques de Catherine de Médicis et de ses conseillers.

Je ne sais pas si la reconstitution de Paris est fidèle, mais elle est splendide ! Les dessins sont magnifiques, que ce soient les bâtiments, les costumes ou l’expression des visages. J’habiterais bien le Château de Sauveterre !!

Mais que de morts au nom d’un Dieu qui n’est qu’Amour…

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avons déjà présenté :

De Pierre Boissière : Dantès (3ème bd présentée)

D’Éric Stalner : Blues 46, La zone et L’or sous la neige

Sur le même thème, avez-vous vu le magnifique film de Patrice Chéreau, « La Reine Margot » (il date de 1994)

Cette semaine nous sommes chez Noukette

Nous suivre et partager :
error0