A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis plus de... 40 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un remplacement en médiathèque !

Lulu la Mouette

LuluLaMouetteLulu la Mouette

Flavie Flament & Pascal Lemaître (ill.)

Éditions Mango Jeunesse (Sortie 7 mai 2015)

√√√√√

Lulu la Mouette, la canaille des quais de Trouville, la terreur du Festival du film américain de Deauville, la mouette qui fait caca sur tout le monde, eut un jour le coup de foudre… pour Armand le Goéland !

√√√√√

Mon avis : Elle m’a bien fait rire cette mouette, avec sa façon de faire caca sur tout le monde pour se venger des moqueries, des mesquineries… Et j’adore le dessin, à la fois simple et très expressif ! L’histoire d’amour est mignonne (il faut voir comment « il se la pète » le goéland et la tête des mouettes… Trop drôle !)

Avec des clins d’œil « On va te coller un bon coup de mazout pour te plaquer les plumes comme Dick Rivière ! Tu vas pouvoir monter ton groupe de rock ! » (Disent les mouettes en se moquant de la mèche rebelle de Lulu…)

Un album pour les plus grands (pas mal de texte à lire) avec des illustrations vraiment drôle. Mais aussi pour les plus jeunes (il suffit de se rappeler du succès de « la petite taupe qui voulait savoir… » pour se dire que cette mouette qui arrose tout le monde de caca va plaire aux plus jeunes !) et leurs parents (à qui sont destinés les jeux de mots et les clins d’œil ! Dick Rivière, pour les moins de 20 ans, ça ne doit pas évoquer grand-chose !)

C’est très drôle ! Le texte est plein d’humour et le dessin aussi.

 SignatureNat

Mes débuts dans l’art

Mes débuts dans l’art Mise en page 1

Chris Donner

Collection Médium (12 – 16 ans)

L’école des loisirs (2013)

L’auteur : Né en 1956 à Paris, aucun diplôme, Christophe Donner a débuté dans le cinéma comme acteur, puis comme monteur. Il commence à raconter sa vie vers l’âge de vingt-ans et publie son premier roman chez Fayard, Petit Joseph. Aujourd’hui, écrivain, journaliste, cinéaste, critique littéraire… mais aussi chroniqueur hippique, il est l’auteur d’une œuvre multiple.

L’histoire : David Belting a un don. Il dessine formidablement, sans avoir jamais appris. Qu’il dessine des cerises, par exemple, et les oiseaux viennent les picorer.
Ses parents en sont convaincus : David sera un grand artiste et fera fortune. C’est ainsi qu’ils le poussent à suivre les cours de la vieille Miss Elroy, puis, à l’âge de 15 ans, à intégrer la toute nouvelle école d’art de Reno.
Mais là-bas, l’enseignement est partagé entre deux professeurs aux conceptions diamétralement opposées. Alors comment trouver sa voie dans cet environnement hostile ?

Mon avis : Un roman très agréable, bien écrit et très facile à lire. David a un don, pour lui dessiner est une évidence, pas un art ou un métier… Il dessine parce qu’il aime ça tout simplement et parce qu’il « voit » la façon dont s’articule les choses… Obligé de suivre des cours, il finira presque par être dégouté du dessin !

Une histoire qui fait réfléchir sur l’Art et ce qu’il représente pour chacun d’entre nous (la beauté, l’extravagance, une marchandise ?) mais aussi sur l’éducation et les choix qu’on impose parfois, nous, parents, à nos enfants…

Un très joli roman !

SignatureNat

Le buffle en colère

Le-Buffle-En-ColereLe buffle en colère

Posy Simmonds

Albin Michel Jeunesse (1994)

L’auteure : Posy Simmonds est une dessinatrice de presse, écrivaine et illustratrice de livres pour enfants et auteure de bande dessinée (Tamara Drewe) britannique née le 9 août 1945 (wikipédia).

L’histoire : Paul et Zoé, deux jeunes enfants, vivent avec leurs parents au dessus d’un vieux magasin d’antiquités. Ils aiment jouer et imaginer des histoires dans la boutique, mais un jour, les parents leur apprennent que le magasin va être vendu (au méchant voisin !) ainsi que tout le contenu. Paul et Zoé sont désolés car ils n’imaginent pas se séparer de toutes ces choses… Mais parfois, les rêves deviennent réalité…

Ce que j’en pense : A mi-chemin entre l’album et la bande dessinée avec à la fois une narration externe à l’image (album) et des cases contenant des dialogues dans des bulles (bd). Les dessins sont très ronds, très doux, les couleurs un peu « passées ». L’histoire est amusante, les dessins aussi, même si le tout a un côté un peu « vieillot ».

SignatureNat

 

Francie de Karen English #roman ado

Francie

Karen English

Traduit par Marie-Hélène Delval

Bayard Jeunesse (2001)

A partir de 10/11 ans

francie

Sélectionné pour le 14ème prix des Incorruptibles (CM2/6ème et 5è/4ème)

L’auteure : Karen English vit en Californie. En plus d’être écrivain, elle est institutrice. Elle a écrit au moins 10 livres pour la jeunesse (romans, albums) mais traduits en français je n’ai trouvé la trace que de « Francie » et un album paru en 2007 chez Kaléïdoscope intitulé « Un heureux évènement« . Elle a reçu de nombreux prix pour ses livres aux Etats-Unis.

L’histoire : Francie rêve d’une vie meilleure aux côtés de son père parti à Chicago, qui a promis de les faire venir près de lui. En attendant, elle travaille durement chez les Blancs, après l’école, pour aider sa mère. Heureusement, il y a Jesse, un jeune garçon, noir comme elle, qui, lui aussi, en a assez de cette vie de misère. Leur amitié leur donnera le courage d’affronter l’adversité.

Mon avis : Une histoire qui raconte la vie (la survie, parfois !) des enfants noirs (et de leurs parents) à l’époque de la ségrégation raciale dans le sud des États-Unis (ici en Alabama). Une vie de domestique (y compris pour les enfants) passée non seulement à travailler mais aussi à baisser la tête, à répondre « oui Ma’me », « non Ma’me », à être rabaissé, humilié et même parfois accusé à tort… Toute l’injustice de la ségrégation racontée par une enfant, Francie, un personnage attachant, sensible et gentil. J’ai repensé à « La couleur des sentiments » de Kathryn Stockett sauf bien sûr que « Francie » s’adresse à des enfants, mais c’est le même genre d’histoire : la vie quotidienne des blancs et des noirs au temps de la ségrégation. Il n’est pas fait mention de date ici, mais cela se passe probablement dans les années 40/50…

Un roman agréable et facile à lire qui montre bien les différences de vie entre noirs et blancs de cette époque. Une bonne initiation à l’Histoire pour les plus jeunes.SignatureNat