Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

Lucie Acamas #Concours #

Lucie Acamas

et les compagnons de l’ordre vert (tome 1)

Guy Morant

Ed. Nocturnal (2014)

L’auteur : Il est maître d’école et auteur de livres pour la jeunesse. J’avais présenté ici son premier roman « Le sachet de bonbons ».

L’histoire : Lucie Acamas, une jeune fille de treize ans, traverse les cantons de feu de Zénia, là où les ruines recèlent des pièges meurtriers. Elle veut retrouver son père et le sauver d’une mort certainLucieAcamase. Héritière des pouvoirs de ses ancêtres, elle ne craint pas l’ousia, cette énergie multiforme qui commande et modifie la matière. Elle pourrait rejoindre l’abîme du Mont Sacré en une journée, si elle n’était pas prisonnière d’une bande de redoutables contrebandiers, qui entendent bien se servir d’elle pour se protéger des dangers tapis dans les vieux monuments.
Une question l’obsède : veut-elle vraiment entrer à l’école ousiale et devenir une gardienne, comme le souhaite son père ?

Mon avis : Dans ce premier tome, on fait la connaissance de Lucie, de sa famille et de ses amis ainsi que de l’Ousia qui est une « énergie » très spéciale, dotée de pouvoirs intrigants (et nous n’en saurons pas plus dans ce tome !) Lucie doit entrer à l’école Ousiale pour devenir gardienne, elle a réussi le concours et c’est le souhait le plus cher de son père. Mais elle-même n’est pas sûre d’en avoir vraiment envie…

De toute façon, avant même qu’elle ne puisse prendre une décision, le sort en décidera pour elle… En voulant rejoindre son père elle se fait kidnapper, manque de mourir plusieurs fois, est sauvée par un drôle d’oiseau…

Lucie est une fille volontaire, curieuse, courageuse et sympathique avec qui l’on ne s’ennuie pas une minute !

Les péripéties s’enchainent sans nous laisser le temps de souffler ! Mais beaucoup de questions restent en suspens car ce roman n’est que le 1er d’une série qui en comptera 5.

Un roman très agréable qui se lit d’une traite.

A l’occasion de la sortie du tome 2, le 11 mai prochain, l’auteur vous propose plusieurs choses :

Tout d’abord, si vous vous inscrivez à sa lettre d’information, vous pourrez télécharger gratuitement un court roman (le tome 0 de Lucie Acamas), court roman qui fait quand même 180 pages (et qui complète bien le tome 1…)

Ensuite, le tome 1 dont je vous parle ici est en téléchargement gratuit sur Amazon jusqu’au 10 mai 2015.

Et pour finir, un concours !

Les lots : Les deux premiers remporteront le tome 1 de Lucie Acamas (exemplaire papier) dédicacé par l’auteur, les trois suivants remporteront la version numérique du tome 2, il y aura donc 5 gagnants en tout.

Le concours est ouvert du 1er au 10 mai inclus, pour la France, la Belgique et la Suisse.

Pour participer, vous devez répondre aux 3 questions suivantes directement dans le formulaire (ci dessous)

  1. Comment s’appelle la servante ?
  2. Quel est le nom de l’arme de Victor Cronos ?
  3. Qui est le traître présenté dans pour la première fois dans cette novella ?

Vous trouverez les réponses à ces questions dans « Lucie Acamas et les spectres des songes », la novella téléchargeable gratuitement en vous inscrivant à la lettre d’information de l’auteur, ici.

N’hésitez pas à faire un tour sur le site de l’auteur et à commenter son blog pour le remercier :)

Règlement

SignatureNat

Les incorrigibles enfants de la famille Ashton

Incorrigibles EnfantsLes incorrigibles enfants

de la famille Ashton

Tome 1 : Une étrange rencontre

Maryrose Wood

Illustré par John Klassen / Traduit par Noémie Grenier

Flammarion (2015)

L’auteure : (sous réserve que j’ai bien compris, mon anglais étant à présent plus que médiocre…)

Elle n’a pas été élevée par des loups (mais près de New York) et a commencé par être comédienne. Puis elle a remporté plusieurs récompenses en écrivant pour le théâtre. « Les incorrigibles enfants… » est sa première série pour la jeunesse.

L’histoire : Pénélope Lumley obtient un poste de gouvernante au domaine des Ashton et écope d’une mission particulière. Les enfants dont elle a la charge ne sont pas ordinaires, il s’agit d’enfants trouvés dans la forêt, encore à moitié sauvages. Elle les apprivoise et leur apprend à bien se comporter en société. Mais une fête de Noël vient bouleverser la vie des trois enfants et se solde par un désastre.  

Mon avis : Le joli roman que voilà ! Je me suis régalée. L’histoire est pleine de rebondissements, d’humour et de mystères. Comment les enfants sont-ils arrivés là ? Par qui ont-ils été élevés ? Qui sont leurs parents ? Cette dernière question étant également sans réponse pour la gentille et douce Pénélope, fraîchement diplômée d’une école de gouvernante. On peut aussi se demander ce que surveille Timothy le cocher et qui fait du bruit dans le grenier… Et bien, je crains qu’en fait, nous ne devions attendre le tome 2 pour avoir ne serait-ce que certaines réponses à ces questions !

Dans ce premier tome, nous faisons surtout connaissance avec la famille Ashton, son domaine, les enfants « sauvages » et leur toute nouvelle gouvernante, une jeune femme d’à peine 15 ans ! Les enfants sont attachants (bien qu’ayant certaines habitudes canines assez déconcertantes !), la gouvernante pleine d’énergie, originale, cultivée et bien élevée.

C’est une histoire amusante, Pénélope est pleine de tendresse et de patience pour ses petits « sauvageons », qui lui rendent bien cette affection. L’ambiance enfin, est assez « désuète » car tout cela se déroule au 19ème siècle. Un très bon moment de lecture qui réjouira sans aucun doute les jeunes lecteurs. (J’attends le tome 2 !!)

Juste au moment de mettre cette présentation en ligne, je m’aperçois que je n’ai pas parlé des illustrations ! Et cela aurait été dommage, car elles valent vraiment le coup. Elles sont mignonnes, rigolotes et « collent » bien à l’ambiance du roman (la bouille des enfants avec leur pyjama à l’envers, page 72, vaut le coup d’oeil !)

SignatureNat

 

FADOL!

Fadoli

FADOLI

Marie-France Chevron Zerolo & Mathilde Magnan

Éditions Courtes et Longues (2015)

*****

Si l’on en croit le Wiktionnaire, en provençal, un fadoli, c’est un fou, un fada. Cela viendrait du mot latin « fatum » apparenté à fée, fâye ou encore fadette.

*****

Fadoli, c’est un garçon différent des autres.
Pour tous, il est le fou du village.
Partout, on se moque de lui.
Mais lui sait qu’il a été touché par les fées
et que sa vie est un rêve éveillé !

*****

Cet album, je l’ai lu plusieurs fois.

La première fois, je l’avoue, je n’ai rien compris. Feuilleté trop rapidement, je cherchais du texte, une histoire…

**

La deuxième fois, j’ai pris mon temps, lu lentement. Il y a très peu de texte en fait, c’est juste un enfant « différent » qui se présente et nous fait entrer dans son univers (c’est comme ça que je l’ai compris en tous cas !).

***

La troisième fois, j’ai encore mieux regardé les illustrations. Elles sont un peu folles aussi… J’ai bien aimé la page du papillon, celle de la « montagnaigle » et la page toute orange du naufrage (celle-ci, je l’adore, elle m’a fait penser à la bd de Fred « Philémon »), vous comprendrez, en voyant les pages en question, que j’aime les couleurs chaudes !

Je n’ai pas mis d’âge, ce n’est pas facile, mais je crois que les enfants, avant même d’apprécier l’histoire, aimeront les couleurs et toutes les petites bêtes à retrouver dans chaque pageUn album qu’il faut prendre le temps de lire, tout doucement, sans se presser…

Un album « différent », poétique et coloré, qui je le crois, ne laissera personne « in-différent » !

 D’autres photos de ces illustrations sur le site de l’illustratrice, Mathilde Magnan.

Ensemble, ces deux auteures ont déjà publié (aux mêmes éditions) :HéronEscargot une fable, « Le héron et l’escargot » (2013)  et « Gipsy » (2014) un album sur la liberté.

Gipsy

SignatureNat

Archie Greene, le futur « Harry Potter » ?

Archie GreeneArchie Greene

et le secret du magicien

D. D. Everest

Bayard Jeunesse (mars 2015)

L’auteur : Il est journaliste et auteur de plusieurs livres documentaires. Archie Greene est son premier livre pour la jeunesse.

L’histoire : Orphelin, Archie Greene vit chez sa grand-mère Gardénia. Le jour de son 12ème anniversaire, il reçoit un mystérieux grimoire écrit dans une langue indéchiffrable. Ce colis est accompagné d’un parchemin qui l’invite à se rendre à la librairie « La page blanche » à Oxford. Le jeune garçon part sur le champ ! Archie devient apprenti relieur au Musée des Collections Magiques où les livres battent des pages pour voler, où les grimoires prédisent l’avenir et révèlent le passé, où les pop-ups font jaillir des chevaliers… Il découvre bientôt qu’il a un don très particulier. Désormais, son devoir est de protéger les Terribles Tomes, ces livres de magie noire convoités par des magiciens maléfiques…

Mon avis : Au départ, je me suis dit : « allons bon, l’auteur ne s’est pas cassé la tête, il a prit Harry Potter, changé quelques petits trucs et hop ! le tour est joué… »

Il faut dire qu’il y a des coïncidences assez troublantes : C’est un jeune garçon orphelin qui se retrouve le jour de son 12ème anniversaire propulsé dans le monde de la Magie. Il devient apprenti-relieur et se retrouve rapidement en train de mener une enquête en compagnie de deux cousins dont il ignorait jusque là l’existence, Ronce (la fille) et Chardon (le gars). Bref, c’est vrai, il y a des similitudes.

Mais cela n’empêche pas que l’on se laisse emporter par cette histoire, bien écrite, amusante, pleine de trouvailles (magiques, bien sûr !). Les 3 jeunes héros sont très sympathiques ainsi que l’oncle et la tante d’Archie (Sauf que les recettes de Loretta Foxe, heu, comment dire ? Non, sans façon, merci !)

Quand au livre en lui-même, la couverture est jolie, glacée et un peu en relief. Les chapitres sont courts, la police de caractères assez grosse (donc bien pour les jeunes lecteurs !) et l’en tête et le pied de page sont joliment décorés.

Et puis un livre jeunesse qui se passe au milieu des livres (même magiques !), dans une librairie et un musée, franchement, moi je craque !!

Pour un public plus jeune peut-être qu’Harry Potter, car un peu moins effrayant.

 SignatureNat