Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

Les éditions Courtes et Longues + Concours

CLlogo

Les éditions Courtes et Longues , vous connaissez ? Mais si, mais si, je suis sûre que vous avez vu passer un de leurs albums ou un de leurs livres d’art !

Sur ce blog en tous cas, on vous en a présenté deux (cliquez sur les images) :

Fadolimonpetittheatre

 

Et si vous aimez les albums, vous avez du voir passer sur la blogosphère « Gipsy », « L’heure bleue », « Plume », « Le caillou de Ferdinand » ou encore « La madeleine de Proust »

Gipsy L'heureBleueplumeLeCaillouDeFerdinandLaMadeleineDeProust

Qui a eu l’idée de cette maison d’édition, pourquoi en créer une nouvelle ?
Les éditions Courtes et Longues publient (depuis 2006) des livres d’art destinés aux adultes et aux enfants. Le propos de la maison est de contribuer à l’apprentissage de la lecture de l’image.
Les enfants font une lecture intuitive des images, il suffit donc de leur donner les codes de cette lecture pour qu’ils n’en oublient pas les principes au cours de leur scolarité.

Quant aux adultes, il s’agit de leur faire abandonner de mauvaises habitudes de consommateurs d’images, plutôt que de lecteurs… Nous essayons donc de les inciter à regarder les images aussi naturellement que s’ils lisaient un texte.

De qui compose l’équipe ?
Jean Poderos : Secrétaire général de Beaux Arts magazine, éditeur indépendant, puis rédacteur en chef de la revue d’art Dada, Jean Poderos travaille dans l’édition et la presse d’art depuis près de 20 ans. Il a fondé en 2006 les Éditions courtes et longues. Thibault Gendreau, assistant d’édition est arrivé quant à lui il y a quelques années.

Quelle est la particularité de cette maison par rapport aux autres ? Livres d’art, ok, mais il existe déjà de nombreuses collections chez d’autres éditeurs tels que Gallimard, Milan ou encore Mango ou Palette.
Le fait que cette maison d’édition soit indépendante surtout ! Elle n’appartient en effet à aucun grand groupe d’édition ce qui lui permet d’éditer librement les manuscrits jugés importants par l’équipe. Milan appartient au groupe Bayard, Mango est une filiale du groupe Fleurus appartenant lui-même au groupe Média participation…

Finalement, les maisons d’éditions indépendantes sont assez rares car la liberté a un prix. Appartenir à un grand groupe permet un confort financier mais demande en contrepartie un respect de la ligne éditoriale du groupe et donc des restrictions au niveau des parutions.

La particularité des Éditions courtes et longues c’est aussi la publication d’ouvrages variés (album acidulé et pétillant, documentaire d’art, beau livre raffiné, livre d’artiste novateur, les Éditions courtes et longues s’attachent à éveiller la curiosité des petits et des grands) contribuant toujours à l’apprentissage de la lecture de l’image.

Comment sont sélectionnés les auteurs ?
En ce qui concerne la sélection des auteurs, il n’y a pas vraiment de critère du moment qu’ils répondent aux idées développées dans la réponse consacrée à la présentation de la maison.

Pour aller plus loin, vous trouverez ici une vidéo de présentation de la collection « Toutes mes histoires de l’art » réalisée par Jean Poderos.

concours

 

Les éditions Courtes et Longues vous proposent de gagner 3 albums (il y aura donc 3 gagnants) + une planche de thaumatropes par gagnant (voir ici)

Fanfan (fait partie de la sélection Ricochet)

Louise de New-york (C’est ma sélection ! Je l’ai trouvé très chouette et je vais vous le présenter bientôt)

et La madeleine de Proust (Que Blandine, du site VivreLivre a bien aimé ! Elle m’a d’ailleurs donné envie de le lire.)

Pour participer il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :
1-  Quel livre vous tente le plus dans le catalogue des éditions Courtes et Longues ? (et pourquoi, en quelques mots…)

+ Chances supplémentaires
* Suivre les éditions Courtes et Longues  (+1 chance)

 * Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux    Instagram (+1 chance)

* Relayer ce concours (donner le lien direct) (+1 chance)
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)
Concours ouvert du 8 au 23 août 2015, France Métropolitaine. Règlement.
EDIT DU 26 août :
Bravo aux trois gagnants, tirés au sort via Comment Contest,
Al Seye
Laurette
Chenichen

Vous avez reçu un mail !

SignatureNat

Nous suivre et partager :
0

Si loin de Kaboul

Si Loin De KaboulSi loin de Kaboul
N. H. Senzai
Magnard Jeunesse (2015)

à partir de 11 ans

∝∝∝

L’histoire : Fadi fuit l’Afghanistan avec sa famille. Dans un moment de grand danger, en pleine nuit, alors qu’ils doivent grimper à toute allure dans un camion, Mariam, sa petite sœur, lui lâche la main pour ramasser sa poupée. Et dans le chaos, le camion s’en va sans elle… Aux États-Unis où il est en exil, Fadi tente l’impossible pour retrouver sa sœur.

Mon avis : Si loin de kaboul est un livre prenant sur un sujet pas si souvent évoqué : la fuite devant l’oppression, la guerre ou encore les dictateurs (ici, les Talibans)…

Une famille qui réussit à s’enfuir (après avoir donné tout ce qu’elle possédait ou presque aux « passeurs ») mais en perdant un de ses membres, la plus jeune des filles.

Un jeune garçon rongé par la culpabilité (c’est lui qui a « lâché » la main de sa sœur). Tout au long de ce roman, j’étais, bien sûr, triste pour la petite qui se retrouve seule, mais plus triste encore pour ce jeune garçon qui se sent coupable (alors qu’il n’y est pour rien, le pauvre !) et essaie par tous les moyens de réparer une « faute » qu’il n’a pas commise.

On partage aussi le quotidien des ces exilés, contraints à faire des métiers souvent bien loin du leur (le père, ingénieur, se retrouve chauffeur de taxi) pour faire vivre leur famille ainsi que la difficile intégration des enfants (après 11 septembre, les attentats ont fait remonter le racisme et la peur de l’étranger !)

Bref, un très joli roman à lire et à faire lire !

SignatureNat

Nous suivre et partager :
0

Lettres d’amour, de rupture, érotiques

Collection épistolaire « Mots intimes« 

Éditions Le Robert (2015)

mots-intimes-livres

Il s’agit de trois recueils de lettres

Lettres érotiques Lettres de ruptureLettres d’amour

Présentés par Agnès Pierron

♥♥♥

Agnès Pierron est docteur ès lettres, comédienne et lexicologue. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages, dont plusieurs dictionnaires : Dictionnaire des proverbes et dictons, Dictionnaire de la langue théâtrale, Dictionnaire de citations sur les personnages célèbres (Le Robert)…

« Mots intimes » est une nouvelle collection consacrée à l’art épistolaire et à l’amour des mots, publiée avec le concours du site deslettres.fr, et qui arrive dans le catalogue des éditions Le Robert.

♥♥♥

Mon avis : Ces recueils proposent une sélection de lettres écrites par de célèbres personnages  (Mozart, Flaubert, Einstein…) et regroupées par thème (amour, rupture, érotisme).

Évidemment, ça ne se lit pas comme un roman, mais ça se déguste doucement, lentement, à petites bouchées. A l’heure des sms et autres tweets, il est agréable de lire les lettres écrites avec passion et talent (beaucoup d’humour aussi parfois).

Il est parfois amusant, parfois surprenant de rentrer ainsi dans l’intimité de Diderot, Victor Hugo ou encore Marie-Antoinette.

Chaque lettre est précédée d’un petit texte qui présente les circonstances de la rencontre ou de la rupture. Un peu d’Histoire liée à la littérature !

Le petit format permet de les emporter partout, et d’en profiter dès que se profile un moment d’attente.

SignatureNatVous trouverez ici, deux extraits de lettres (je trouve celle d’Einstein assez dure !)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

La mer, c’est génial !

LaMerCEstGenialLa mer, c’est génial !

Angie Morgan

Gallimard Jeunesse (2015)

≈≈≈

Gaspard est en vacances au bord de la mer avec sa sœur Emma.

Elle lui explique qu’il ne doit pas faire trop de bruit pour ne pas ennuyer les autres vacanciers mais Gaspard n’en fait qu’à sa tête.

Lorsqu’il trouve une mare entre les rochers, il se calme enfin, fasciné par les animaux qui l’occupent.

Les glaces, les pirates, les crabes, les seaux, les pelles et les châteaux de sable… Les aventures d’Emma et Gaspard au bord de la mer.

≈≈≈

Mon avis : La jeune Emma essaye désespérément de calmer son jeune frère Gaspard qui crie sans arrêt et court partout. En même temps, si les enfants ne peuvent plus courir et crier en plein air, où vont-ils bien pouvoir dépenser leur « trop-plein » d’énergie ? Bref, Emma sera finalement bien contente que son jeune frère sache crier très fort !

Un album rigolo : l’histoire est amusante, les dessins aussi et il faut chercher, tout au long de l’album, où se cache le crabe… Les couleurs sont vives, gaies, les imprimés jolis et variés.

Les « textures » (ça ne doit pas être le bon terme !) sont étranges : parfois on voit que c’est du dessin, parfois de la photo, souvent un mélange des deux. J’aime bien la mouette, qui, à chaque page, semble surveiller Gaspard. Et la tête des malheureux gamins qui croisent le chemin de Gaspard !!

En bonus, à la fin du livre, Gaspard vous offre son petit guide des flaques (et tout ce qu’il y a dedans).

Un album qui fleure bon les vacances… à la mer !

SignatureNat

Nous suivre et partager :
0