Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

La petite fille en pain d’épice

La petite fille en pain d’épice

Céline Lamour-Crochet & Florian Le Priol

Éditions La Palissade (Sortie prévue 11/02/2015)

Petite-fille

Les auteurs

Née en Bretagne, pilote dans l’Armée de l’Air pendant 17 ans, Céline Lamour-Crochet a arrêté pour s’occuper de sa famille et pour écrire (plus de 80 livres depuis 2009 !) Florian Le Priol est également breton, il sort de l’école Pivaut de Nantes. Après avoir fait de la pub tv et des dessins animés, il se tourne maintenant vers l’illustration de livres jeunesse.

L’histoire

« Vous pouvez courir tant que vous voudrez, jamais vous ne pourrez m’attraper. C’est moi la plus rapide de tous, la petit fille en pain d’épice ! »

Dans cette version originale du célèbre conte, des invités bien particuliers se sont glissés à travers les pages. Blanche-neige, Hansel et Gretel, le petit poucet et bien d’autres n’ont qu’une envie : attraper cette petite fille en pain d’épice et la dévorer ! Arrivera-t-elle à leur échapper ?

 Mon avis

Je suis bien embêtée… J’avais vu cet album sur le net et j’avais été très attirée par les couleurs vives et joyeuses de la couverture… Oui, mais voilà, une fois l’album entre les mains, les illustrations ne me plaisent pas du tout (à une exception près, la petite en pain d’épices qui est très marrante et très mignonne !)

Après l’avoir relu plusieurs fois, je modère mon propos : en fait, ce ne sont pas les illustrations qui me déplaisent (elles sont très colorées et j’aime les couleurs vives) mais la tête des différents personnages… Bref, ce n’est pas très objectif, c’est juste une question de goût !

Et pour couronner le tout, l’histoire ne m’a pas convaincue non plus… Le côté répétitif est amusant certes, mais… je ne sais pas trop pourquoi, malgré tout, je n’ai pas accroché ! Peut-être qu’en lecture à haute voix ça passerait mieux ? Les enfants apprécieront sûrement le côté « conte en randonnée » avec cette petite phrase qui revient « Elle court à toute allure, quand elle tombe nez à nez avec… » (on tourne la page et un nouveau personnage apparaît).

Après l’avoir lu et relu, je reste sur un avis mitigé… L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

SignatureNat

 

Like, love, live Tome 1 : l’effet Narcisse

Like, love, live

Tome 1 : l’effet NarcisseEffetNarcisse

Daria Phen (2014)

Sofia est une jolie blonde de 17 ans. Surnommée Narcisse par sa famille, sa superficialité cache en fait un conformisme aux codes de l’adolescence. Elle pourrait avoir n’importe quel mec, mais un seul l’intéresse vraiment : Stéphane, un véritable Don Juan qui a pour seule et unique règle de ne jamais tomber amoureux. Une conduite que partage Raïssa, sa Best Friend Forever, mais dont la réputation en pâtit irrémédiablement.

 Heu… comment dire ? C’est un tout petit roman (120 pages) mais il m’a semblé très trèèèès long…

Déjà, la couverture avec la fille qui a une clope à la main, j’avoue que ça ne m’a pas plu. Les ados sont déjà tous (ou presque) très tentés de se mettre à la clope, ce n’est pas la peine de les y inciter davantage…

Mais bon, s’il n’y avait que ça…Ce n’est pas très bien écrit ; je ne suis pas prof de français, mais certaines fautes ou tournures de phrases sautent aux yeux. C’est du langage « parlé » version « D’jeuns » : par exemple ? Bogoss, biatch, kiffer, venere (pour énerver, hein pas pour vénérer !) et tant d’autres.

Le must : « Là, peut-être qu’il serait juste en colère quelques secondes (si tenté était qu’il puise ressentir des émotions). » La partie entre parenthèses est écrite de cette façon-là dans le bouquin ! Y’a pas un malaise ?? Et ce n’est malheureusement pas le seul cas…

Toute l’histoire tourne autour des petits copains et des sorties en boite, à croire que les filles de 17 ans ne pensent qu’à boire, sortir avec un mec et le mettre dans leur lit ! Je ne suis pas naïve, mais là, c’est un peu exagéré parce qu’il n’y a « que » ça…

Je me suis engagée à lire et à présenter tout ce que je reçois, il y a juste des fois où c’est moins intéressant que d’autres ! Mais je l’ai lu entièrement avant de me permettre d’écrire cette « critique ». Je peux comprendre qu’on ait envie d’écrire et d’être publié, mais quand on le fait soi-même, la moindre des choses serait de faire relire son texte afin qu’il soit corrigé !

Pour finir sur une note positive : Un petit passage intéressant pages 37 à 39, sur le comportement et le « ressenti » des ados au collège et au lycée : ce passage « sonne » juste et est plutôt bien écrit par rapport au reste.

SignatureNat

Challenge Albums – les sentiments dans les albums

Aujourd’hui premier rendez-vous de 2015 dans le cadre du Challenge Je lis aussi des albums, autour des sentiments ! Et c’est Nathalie qui vous propose aujourd’hui 4 albums autour de ce thème (et retrouvez en fin d’article les liens vers les articles des autres participants)

Peur et colère, deux émotions « négatives »

La colère

grosse-colereGrosse colère

Mireille d’Alancé

Ecole des loisirs (2004)

Robert a passé une très mauvaise journée. Il n’est pas de bonne humeur et en plus, son papa l’a envoyé dans sa chambre. Alors Robert sent tout à coup monter une Chose terrible. Une Chose qui peut faire de gros, gros dégâts… si on ne l’arrête pas à temps.

Un album que j’ai lu et relu avec mon fils (qui était plus boudeur que colérique d’ailleurs !) et qui nous faisait bien rire ! La colère semble vraiment « vivante » tellement la couleur est « chaude« . Et on comprend facilement comment chacun peut se laisser « déborder » par sa colère… Un classique à mettre entre toutes les mains !

 

Et aussi déjà présenté :

JeDéteste

 

Je détesteici

 

Pour en voir d’autres, une bibliographie sur les sentiments et émotions dans les albums réalisée par la Médiathèque de Malakoff.

 

La peur

 ♥ Scritch scratch dip clapote ! ♥

Kitty Crowther

Ecole des loisirs (2002)Scritch

Comme chaque soir, la nuit se couche sur l’étang. Et, comme chaque soir, Jérôme a peur. Papa lui lit une belle histoire puis l’embrasse. Maman vient lui faire un dernier câlin. Jérôme se retrouve tout seul dans sa chambre. Tout seul dans son lit, tout seul dans son coeur. Je crois que j’ai entendu un bruit… Qui fait « scritch scratch dip clapote » sous mon lit ?

Comme le raconte cette gentille petite histoire, la peur nait souvent de l’ignorance…
Cette petite grenouille entend le soir dans son lit, des bruits qu’elle ne reconnait pas, et du coup, elle a peur !
Le papa, venu, en désespoir de cause, dormir dans la chambre de son fils, comprend enfin ce qui effraie le petit : il l’emmène donc dehors pour lui montrer cette « bête terrible » qui fait « Scritch Scratch Dip Clapote » !!
Très drôle et très intelligent (et sans doute un moyen très efficace de rassurer un petit enfant….)

♥♥♥

Loup

Olivier Douzou

Editions du Rouergue (2000)

A partir de 3 ans

loup C’est l’histoire d’un loup qui met son œil, puis son autre œil, ses oreilles, son nez, ses dents puis sa serviette et…………… GRRGRR GRRRGRRRGRRR.  

Une toute petite histoire dont la chute fera rire les petits (et les grands !) après la « tension » de l’histoire… Qui ne se souvient pas de ce jeu « Loup y es-tu ? » Le loup met sa chemise, puis ses chaussettes… jusqu’à être totalement vêtu et il va se jeter sur quelqu’un pour le manger.

Ici on joue sur le même suspense, le loup met un oeil, puis l’autre puis une oreille… pour finir par manger… Qui ? ou Quoi ? Je ne vous le dirai pas !!

Mais lisez-le, c’est très drôle et les petits en redemandent !

 ♥ 4 albums que j’ai vraiment beaucoup aimé ! 

SignatureNat

*************************

Place aux liens des autres participants du Challenge Je lis aussi des Albums :

Le sachet de bonbons

Le sachet de bonbons

Guy Morant

Editions Nocturnal (2014)

L’auteur : Guy Morant est un maître d’école et un auteur. Belge de naissance et vivant en France, il travaille depuis plusieurs années à l’écriture de romans pour la jeunesse. Militant de l’autoédition, il a décidé d’éditer/publier lui-même ses écrits. Ses genres favoris sont la science-fiction, la fantasy, l’humour et le théâtre.

Le-sachet-de-bonbonsL’histoire : Quel gourmand n’a jamais rêvé de posséder un sachet de bonbons qui se remplit tout seul chaque fois qu’on le vide ? C’est ce qui arrive à Gallien, qui aime les bonbons plus que tout au monde. Mais une fois qu’il en a mangé jusqu’à se rendre malade, que faire de ceux qui restent ? C’est là que les ennuis commencent. Gallien et sa famille vont comprendre à leur dépens que ces bonbons gratuits ne portent pas chance à ceux qui essaient d’en profiter.

INGRÉDIENTS : sucres raffinés, arômes naturels, gourmandise, humour, action & mystère

COMPOSITION NUTRITIONNELLE
24 813 574 bonbons fins en dix assortiments
10 insultes créatives ou gros mots
11 policiers d’une brigade spéciale
15 blessés, dont un évacué par les pompiers
2 voleurs
1 savant pas si fou
2 correctionneurs
1 famille réconciliée

Mon avis : Une très bonne surprise ! La dernière fois que j’ai lu un livre « auto-édité », il était plein de fautes, les illustrations et le papier d’une qualité plus que médiocre… Autant dire que j’étais un peu méfiante… Rien de comparable ici : La couverture est jolie, glacée et a l’air solide, le papier de bonne qualité (pour moi quand il est suffisamment épais pour qu’on ne voit pas à travers !) et, même si je ne suis pas correctrice, je n’ai vu aucune faute. Il faut dire d’une part, que l’auteur est maître d’école et d’autre part, qu’il y a une relectrice, ça aide.

L’histoire quand à elle, a beaucoup plu à la gourmande que je suis… Imaginez un paquet de bonbons qui se remplit tout seul et avec des parfums différents à chaque fois ! Hum… Les gamins vont adorer ! Oui mais voilà, dans la vie, tout n’est pas aussi facile comme vous le verrez dans la suite de l’histoire…

Je ne résiste pas à l’envie de vous livrer un petit extrait, histoire de vous faire saliver : « Le premier bonbon surprise lui fit l’effet d’une explosion nucléaire, si forte qu’elle en devenait douloureuse. C’était exquis, succulent, surnaturel. (…) Des parfums inoubliables annonçait l’emballage, et il ne mentait pas : un seul de ces fuseaux brillants suffisait à vous marquer pour la vie. (…) Le deuxième fut comme un raz de marée de mûre, réunissant en un petit fragment torsadé des milliers de cueillettes en forêt, pépins et doigts rouges compris. Gallien avait beau s’attendre à une émotion puissante, ce qu’il ressentit le stupéfia. Seul un grand maître en sorcellerie avait pu enfermer dans le sucre autant de force et de bonheur. »

 C’est bien écrit, c’est drôle, c’est gourmand, un vrai moment de plaisir !

SignatureNat