Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Je recherche un poste en médiathèque à partir du 1er septembre (Région Bretagne de préférence !)

Théo garde son sang-froid #Nathalie

Théo garde son sang-froid

Jennifer Cucit & Christopher Guegan

Edilivre (2014)

Theo

Bonjour, je suis Théo. Mais tout le monde m’appelle le Prince du Pain Perdu, du nom de mon village. J’aime aider les habitants du Pain Perdu… Nous nous rendons souvent des services.
Alors que je ramassais des bûches dans la forêt, pour chauffer mon immense maison, j’ai rencontré Sophie, la Princesse du Dé à Coudre. Condamnée par la sorcière de la cascade à vivre dans l’obscurité, je l’ai prise sous mon aile… Tiens ! Une expression ! C’est d’ailleurs le thème de la collection “Comme une image…” dont “Théo garde son sang-froid” est le premier volume.
Tu apprendras le sens et l’origine des expressions de la langue française, au fil de mes aventures. Ainsi, tu épateras tes parents et cloueras le bec à ta maitresse… !

Ce petit livre (44 pages) est le premier de la série « Comme une image » dont le thème est « le sens et l’origine des expressions de la langue française ».

 

Ce que j’en pense : L’idée est bonne et part d’une bonne intention, mais…

Premier point négatif : Je n’aime pas la dernière phrase du résumé : depuis quand les enfants ont-ils besoin de « clouer le bec de la maîtresse » ? Je suis peut-être un peu « vieux jeu » mais il y a déjà un tel manque de respect vis-à-vis des enseignants, est-il besoin d’en rajouter ?

Deuxième point négatif : je n’aime pas du tout les illustrations (type manga) et en plus l’impression est franchement de mauvaise qualité !

Troisième point négatif : la ponctuation (les virgules surtout) est mise « au petit bonheur la chance » (tiens, encore une expression !) et en plus j’ai trouvé des « fôtes » d’orthographe (au moins 5 sur 20 pages !), ce qui devrait être strictement interdit dans un livre pour la jeunesse !!!

Dernier point négatif : Le prix, 10 euros pour 44 pages  (7/8 lignes écrites sur chaque page + une illustration), c’est un peu cher !

L’éditeur présente ce livre comme un roman (l’histoire en elle-même fait 13 pages et c’est écrit gros) pour « jeunesse/ado »… Là, il ne faut pas exagérer, c’est clairement pour des enfants de primaire et encore, pas au-delà du CE2…

Pour en finir avec ce triste constat, l’histoire en elle-même est vraiment « bêbête », sans rythme et pour tout dire, sans autre intérêt que de parsemer les phrases d’expressions, afin de pouvoir les expliquer plus loin… Dommage, c’était vraiment une bonne idée…

SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0

Le voyage de Pippo #album ♥

voyage-de-pippo-nobiLe voyage de Pippo

Satoe TONE

Editions Nobi-Nobi (2014)

Pippo la grenouille ne sait plus rêver…
Plus de souhait, plus d’envie, plus de folie : pour s’endormir, il compte les moutons. C’est ainsi qu’il fait la rencontre d’une petite brebis.
Avec elle, il pourrait peut-être retrouver le chemin des songes ?
De page en page, de mois en mois, défilent les désirs enfouis : partir, rester, s’envoler, plonger, revenir, ou bien,tout simplement, trouver un ami.

Ce que j’en pense : J’adore les illustrations ! Elles sont douces (couleurs pastels) poétiques, fragiles et délicates… Et les couleurs sont splendides.

Je verrais très bien cet album sous forme de frise pour décorer une chambre de bébé…

L’histoire est simple, mais très poétique. Il y a peu de texte, quelques fois des rimes « Ce serait si joli de s’envoler dans la brise, là-haut, tout là-haut… leur disent tout bas les cvoyage-de-pipo-ext-1oquelicots ».

Un album qui parle de rêves, de saisons et d’amitié.

Cet album me fait penser à un autre, une autre histoire de voyage et d’amitié « Pêcheur de couleurs » d’Eric Battut et Michel Piquemal.

Ce que je crois : si vous feuilletez cet album, vous allez craquer !! Alors prenez tout de suite de quoi l’acheter (14,90 euros) ça vous évitera des allers-retours…

 Satoe Tone a reçu le Grand Prix d’illustration / Premier Prix International 2013 de la Foire du livre jeunesse de Bologne (ce qui lui a permit de faire cet album)

SignatureNat

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

TUGDUAL1 Les coeurs noirs

tugdual-les-coeurs-noirs-9782845636910_0Tugdual, tome 1 : Les cœurs noirs

Anne Plichota & Cendrine Wolf

Ed. XO Jeunesse (2014)

Serendipity, petite ville du sud des états-Unis. Tugdual, dix-huit ans, fait partie d’une famille pas tout à fait comme les autres : comme lui, Mortimer, son frère de dix-sept ans, et Zoé, sa sœur de seize ans, sont dotés de pouvoirs surnaturels qu’ils doivent dissimuler.

Mais un autre secret pèse encore plus lourdement sur leur cœur : ils exercent malgré eux une attraction irrésistible sur les autres. Et, bien pire, cette attraction est mortelle pour ceux qui la subissent. En dépit de leur prudence, ils vont bientôt découvrir que d’autres connaissent leur secret. Derrière une apparente bienveillance, qui sont-ils ?

Alors qu’une véritable organisation se met en place autour d’eux et que leur mal continue de les ronger, ils font néanmoins leur possible pour vivre comme n’importe quels ados. Mais quand l’amour s’en mêle, les choses se compliquent dangereusement…

Ce que j’en pense :

J’ai lu, et apprécié Oksa Pollock, leur précédente série. Il y avait beaucoup d’humour et des personnages farfelus (j’ai adoré les foldingots !), on pensait un peu à Tara Duncan, à Ewilan ou encore Harry Potter, mais Oksa Pollock avait quand même un ton bien à elle (et un sacré caractère !!)

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de 3 grands ados, Tugdual 18 ans, Mortimer 17 ans et Zoé 16 ans. On comprend très vite que ce ne sont pas des ados « comme les autres ». Une « malédiction » les condamne à vivre loin des autres, eux qui voudraient tant être « normaux ». Je ne doute pas que cette nouvelle série des auteurs d’Oksa Pollock aura un grand succès : Les chapitres sont courts, le rythme rapide, les révélations s’enchaînent et les personnages sont à la fois sympathiques et troublants. Un détail qui n’en est pas un : à un moment, on parle dans ce roman d’homosexualité masculine d’une façon tout à fait simple et normale, et j’avoue que je n’ai pas souvent lu ça avant.

La seule chose qui ne m’ait pas vraiment plu ? Les chansons, en anglais, qui, à mon avis, n’apportent rien de plus, mais les ados ne seront certainement pas de mon avis ! On peut même écouter les chansons sur You Tube.

Non, en fait, il y a une autre chose qui me déplaît : il va falloir attendre jusqu’en Mars 2015 pour avoir la suite !!! SignatureNat

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Sorcières, sorcières…

Je n’avais pas sous la main d’album traitant spécifiquement d’ Halloween.

En cherchant bien dans ma p’tite tête (et dans ma bibli virtuelle, merci Booknode !), j’ai trouvé des bd (style « Mélusine ») ou encore des tas de petits romans jeunesse mais pas d’albums…

Et puis j’ai repensé à toutes ces soirées passées à raconter à mon fils : logo-belles-histoires-entete_link-header

Il y était abonné et j’en avais récupéré plein chez ma mère (ceux de mes 3 « petites » sœurs) donc on en avait tout un stock !

Bref, en y repensant, je me suis dit qu’il y en avait plein avec des histoires de… Sorcières!

J’en ai retrouvé 10…

timothée fils de sorcière

N° 196 – Timothée, fils de sorcière (Janv. 1989)

Timothée est fils, petit-fils, arrière-petit-fils de sorcière. Mais c’est un garçon, et il n’est pas « sorcière » pour deux sous, contrairement à ses sœurs.

Pire, il est joli et gentil. La famille se désespère : comment transformer Timothée en sorcier râleur, sournois et empoisonneur ?

sorciererobot

N°217 – Sorcière contre robot (Oct. 1990)

Avec son abominable chignon, son nez crochu et ses verrues, Adelaïde est vraiment une sorcière de haut vol. Elle connaît toutes les formules, toutes les potions, toutes les transformations…

Mais, malédiction : un robot ouvre boutique dans sa rue. Et il s’appelle Archibald Archifort, en plus ! Ce bonhomme de métal serait-il plus fort que la plus forte des sorcières ? Adelaïde va tirer cela au clair !

Une-Sorciere-Pas-Ordinaireue-834143776_ML

N°248 – Une sorcière pas ordinaire (Janv. 1993)

Mirabella, la reine des sorcières a trouvé un petit bébé qu’elle a prénommé Aimée. Or, Mirabella le sait bien, elle n’a pas le droit d’aimer, sinon elle perd tous ses pouvoirs.

Alors quand, à l’école, tous les enfants se moquent d’ Aimée, la fille de la sorcière et la regarde de travers, que va faire Mirabella, la reine des sorcières, pour aider Aimée à se faire accepter ?

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-263---le-petit-finn-et-la-mechante-sorciere-1812572-250-400

N°263 – Le petit Finn et la méchante sorcière (Août 1994)

Adaptation d’un conte de l’île de Jersey : il était une fois une chaumière où vivait un petit garçon avec sa bonne grand-mère. Le garçon s’appelait Finn. Ses parents étaient morts alors qu’il n’était qu’un bébé. Tout près de la chaumière vivait une sorcière qui se demandait chaque jour comment elle pourrait faire du mal à Finn et à sa grand-mère…

Collectif-Les-Belles-Histoires-N-274-Carabique-Carabosse-Et-Carapate-Revue-637223977_ML

N°274 – Carabique, Carabosse et Carapatte (Juillet 1995)

Carabique, Carabosse et Carapate sont 3 sorcières qui vivent dans un livre ouvert entre deux immeubles. Pas question pour les enfants du quartier de traîner à proximité, sinon, les sorcières les capturent, les ramènent chez elles dans leurs tabliers et les engraissent pour les manger…

Collectif-Les-Belles-Histoires-N-289-Les-Sorcieres-S-en-Vont-En-Guerre-Revue-161423230_ML

N°289 – Les sorcières s’en vont en guerre (Octobre 1996)

Les sorcières n’impressionnent plus les enfants. Et pourquoi ? Parce qu’il y a mieux que ça : Maximec, Goldomuche, Supermac ou Robotrac, les héros des dessins animés. Et ça, les sorcières ont du mal à l’accepter. Elles décident de déclarer la guerre aux superhéros…

Collectif-Les-Belles-Histoires-De-Pomme-D-api-N-295-La-Sorciere-Qui-Avait-Peur-De-La-Nuit-Revue-854732876_ML

N°295 – La sorcière qui avait peur de la nuit (Avril 1997)

Quand la nuit tombe, sur le pays de La-Bas, les sorcières s’envolent dans un grand bruit de feuilles et de balais. Elles vont remplir la nuit de cauchemars et de cris d’effroi. Elles sont si fières d’être les sorcières de la nuit ! Toutes sauf…Esméralda, qui rêve de voir le jour.

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-312---la-rentree-de-la-petite-sorciere-1783682-250-400

N°312 – La rentrée de la petite sorcière (Septembre 1998)

Il est temps pour la petite sorcière d’aller à l’école. Oui, mais elle a peur de ne connaître personne à l’école des sorciers ! Heureusement, elle a plus d’un tour dans son sac, dont une idée… diaboliquement magique.

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-316---le-placard-aux-sorcieres-1806262-250-400N°316 – Le placard aux sorcières (Février 1999)

La curiosité est un vilain défaut ! Cette sentence aurait pu créer des générations d’idiots si les enfants l’avaient seulement écoutée. C’est vrai que la curiosité est exaspérante quand elle dépasse les limites de la bienséance. N’empêche qu’elle reste la forme primitive de l’intelligence.

N°330 – La sorcière qui ne savait pas pleurer (Avril 2000)La sorcière qui ne savait pas pleurer

Histoire d’une sorcière qui avait toujours soif de larmes d’enfants. Un jour, alors que Mathieu rentrait de l’école, la sorcière le fit pleurer pour combler sa soif. Quand Sophie, la soeur du petit garçon comprit ce qu’il s’était passé, elle alla trouver la sorcière et lui montra qu’il était aussi possible pour une sorcière de pleurer…

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai passé de merveilleux moments à raconter toutes ces histoires à mon fils… On en connaissait certaines par cœur, à force de les relire ! Bayard en a réédité plein sous d’autres formes, dans d’autres collections (J’aime lire premières lectures par exemple). En tous cas, une chose est sûre, que ce soit mon fils ou moi, nous n’avons jamais été déçu par une de ces « belles » histoires !!

Bonne lecture,

SignatureNat

+ Participation dans le cadre du Challenge je lis aussi des albums et du RDV albums de novembre

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0