A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis plus de... 40 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un remplacement en médiathèque !

Les petites gens – bd ado/adulte

gens Les petites gens

Campi & Zabus
Le Lombard (2012)
*****

Dès la première page, on nous présente les différents personnages : Paul, Mr Armand, Lucie, Louis et son papa et enfin Irina. Mr Armand tient une bibliothèque chez lui, il donne des conseils de lecture et prête gratuitement ses livres à tous les habitants du quartier. Mr Paul fait des cauchemars et les livres de Mr Armand l’aide à mieux dormir. Lucie vit chichement, seule dans son petit appartement… Bref, on suit la vie des habitants du quartier, de petites gens, comme vous et moi (enfin vous, je ne sais pas !)

*****

gens

J’avoue que je ne sais plus pourquoi j’ai emprunté cette bande dessinée au départ parce que le dessin ne me plaisait pas plus que ça au premier abord.

Le macaron « coup de cœur » de la Médiathèque Départementale ? Ou encore un échange avec un lecteur ? En tous cas, une chose est sûre, je ne le regrette pas !

Chacun est pris par ses problèmes (d’argent, de travail, de deuil, de solitude…) et tout le monde essaie d’y faire face, seul. Puis, doucement, au fil des pages, des liens se nouent qui défont les nœuds qui ligotaient chacun…

Une très belle bande dessinée qui m’a tellement plu que je l’ai lu plusieurs fois ! ♥

Et je n’ai pas changé d’avis sur le dessin : si j’aime les couleurs employées, les perspectives,  je n’aime pas du tout le dessin des visages. Mais ils laissent transparaître tant d’émotions que je me suis laissée emporter sans insister…

*****

D’autres avis : Jérôme (pas convaincu), Moka (coup de cœur) et plein de liens vers d’autres avis dans le bas de leurs articles respectifs.

Le blog de l’illustrateur Thomas Campi

Thomas Campi aussi

De ces deux auteurs, nous vous avons déjà présenté : Macaroni !

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Noukette

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le 9ème continent – Nouvelles

continentLE 9E CONTINENT

Dominique Corazza
Le Muscadier (2017)

** * **

Voici 4 nouvelles un tantinet étranges, voir même franchement inquiétantes !

  1. Le 9e continent : Paola est une jeune fille consciente des problèmes écologiques qui décide de tourner une vidéo (qu’elle postera sur youtube) sur les décharges sauvages et les dépôts de plastique qu’elle peut voir autour de chez elle. Elle part seule à pied, bien décidée à apporter son témoignage, une façon pour elle de se rendre utile. J’avoue que le début de l’histoire me plaisait bien, mais que je n’ai absolument pas compris la fin !!
  2. Le sales trader et les sept nains : Des nains sont embauchés pour entretenir des résidences secondaires (faire l’entretien du jardin, tondre la pelouse…), ils sont logés, nourris et payés (un peu) mais corvéables à merci, n’ont pas le droit de quitter la propriété et doivent faire tout ce qu’on leur demande, y compris servir de poupées à une gamine trop gâtée… C’est la nouvelle que j’ai préféré. J’adore la dernière phrase « les promesses n’engagent que ceux qui y croient »… Une histoire qui laisse rêveur sur ce qu’on peut être capable d’accepter parce qu’on est au chômage, et inversement, sur ce qu’on est capable de demander aux autres quand on a « la chance » d’être en haut de l’échelle…
  3. Pass immersion : Cette mère a fait une promesse a son fils Rayan : celle de l’emmener voir un village qui vit à l’ancienne et de « vrais » animaux, dans une « vraie » ferme ! Eux, visiblement, vivent dans un monde aseptisé et « moderne »… J’ai bien aimé cette histoire également. Où comment pousser les choses à l’extrême et se couper, non seulement de la nature, mais aussi des autres humains !
  4. Une journée de printemps : Pendant que les oiseaux chantent (enfin essaient !) les humains, eux, tondent la pelouse, tronçonnent les arbres, taillent les haies… Bref, font du bruit à qui mieux mieux !! Une nouvelle qui n’est pas sans me rappeler certains dimanches ici, quand tous les voisins se mettent, qui à tondre la pelouse avec son petit tracteur, qui à tailler sa haie avec son gros taille-haies… Et qui a le mérite de nous inciter à écouter les oiseaux !

** * **

Des nouvelles qui sonnent comme des avertissements. J’avoue avoir du mal à dire si j’ai aimé ou non ce recueil de nouvelles… En général, j’ai bien aimé le début des histoires et les thèmes traités, mais la fin m’a souvent laissée perplexe… Un avis mitigé donc !

Un avis bien plus enthousiaste que le mien, celui de Fanny.

** * **

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteur

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, et Orient extrême.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Paulo le spermato-album rigolo !

Paulo Le parcours de Paulo
La grande histoire d’un petit spermatozoïde

Nicholas Allan
Kaléidoscope (2004)
***

Paulo est un petit spermatozoïde qui vit à l’intérieur de Monsieur Dupont (je vous laisse deviner où…) avec 300 millions de petits camarades. Ils se préparent tous pour la grande course de natation !
Paulo s’entraîne de toutes ses forces (et, s’il n’est pas très fort en maths, il est très doué pour la natation !), mais a-t-il une chance de remporter la course ? Il faut absolument être le premier, car il n’y a qu’un seul gagnant !

***

Les dessins sont tout en rondeurs, plutôt naïfs, tout simples sur des aplats de couleurs variées mais très clairs. Le texte est lui aussi aisé à comprendre et explique vraiment bien les choses ! Et en plus, quel humour…

Paulo

Une façon simple, originale et très drôle d’expliquer la reproduction humaine aux plus petits !!
Un vrai coup de cœur.

Si votre enfant vous dit « Comment on fait les bébés » ? Procurez-vous tout de suite cet album, il est parfait pour répondre de façon tout à fait intelligente et compréhensible à votre enfant.

Un grand merci à ma collègue Marie à qui je dois cette jolie découverte ! ;)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La gloire de mon père et …

Gloire  le château de ma mère

Serge ScottoÉric Stoffel (Scén.)
Morgann Tanco (ill.)
D’après l’œuvre de Marcel Pagnol
Coll. Grand Angle

Ed. Bamboo (2015 et 2016)

Ω Ω Ω Ω Ω 

Le roman de Marcel Pagnol, « la gloire de mon père », premier volet de ses souvenirs d’enfance, date de 1957.

Mais c’est d’une telle fraicheur qu’on a vraiment du mal à le croire !

Gloire

Il s’agit d’une autobiographie romancée, de souvenirs d’enfances remodelés -et probablement embellis- par le temps. Un « classique » toujours aussi frais, toujours aussi vendu et adapté aussi, que ce soit en bd comme ici, ou en films.

Ω Ω Ω Ω Ω 

Dans le premier tome, « La gloire de mon père« , le jeune Marcel, alors âgé d’une dizaine d’années, découvre, lors de vacances familiales, la chasse, la liberté, la garrigue et le massif du Garlaban.

Dans le second volet, « Le château de ma mère« , les enfants ont poussé, la famille s’est agrandie mais les aventures dans la garrigue sont toujours aussi pleine de vie et de surprises !

A la fin de chacun des 2 tomes, une petite partie documentaire avec photos apporte un nouvel éclairage sur cette œuvre.

Ω Ω Ω Ω Ω 

Si vous avez lu les romans, ou vu les films, ces bd vous plairont également. Et si vous ne connaissez pas, mais, mais, qu’attendez-vous ? Il est grand temps de rencontrer Pagnol et ses souvenirs… (plus ou moins enjolivés, ok, mais on s’en fiche !! C’est chouette et pis c’est tout !)

TOUT ! Je pense que tout m’a plu dans ces deux bandes dessinées !!

Le fabuleux texte de Pagnol bien sûr, lu il y a déjà bien des années et dont j’ai retrouvé ici toute la fraîcheur et l’humour. Même si cela se passe dans les années 1900, les thèmes de ces bd sont intemporels : L’enfance, la famille, la fratrie, l’amitié, les vacances, la Provence !

Le dessin aussi m’a enthousiasmée, avec ces personnages aux bouilles expressives et naïves, ces paysages secs, écrasés par la chaleur et néanmoins si plaisants…

Un gros coup de cœur pour ces deux magnifiques bd.

Gloire

La bd de la semaineChez Steph Ft 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :