Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

L’homme de l’année 1917 – BD Ado / Adulte

Soldat

Et si le soldat inconnu ne l’était pas ?

BD Ado / Adulte

L’homme de l’année
T1 : 1917 Le soldat inconnu

Duval – Pécau – Mr Fab

Delcourt (2013)

*****

Présentation de la série par l’éditeur (en cours, 14 tomes parus)
« Certains étaient des héros, d’autres des salauds, mais tous ont été au cœur d’évènements qui ont marqué notre mémoire collective. Remontez le cours de l’histoire dans les pas de ces « anonymes » qui ont incarné leur époque, autant « d’hommes de l’année » que vous n’oublierez pas de sitôt. »

*****

J’entends déjà les cris de certains : 14 tomes !! Et ce n’est pas fini ! Pas de panique… Chaque tome parle d’une époque et d’une personne différente, donc vous pouvez parfaitement lire celui-ci comme un « one-shot » si le thème vous intéresse… Les autres titres de la série sont réalisés par d’autres auteurs et se situent à d’autres époques (1431 – 1815 – 1967 – 1871…)

L’histoire :

1910, en Côte d’Ivoire. Boubacar N’Doré travaille, comme toute sa famille, dans une plantation de cacao qui appartient aux blancs, à la famille de Joseph, son maître. Pour éviter le départ à la guerre de son frère aîné, soutien de famille, Boubacar va partir à sa place. Avec Joseph, ils vont se retrouver dans l’enfer de Verdun, à proximité du Fort de Douaumont…

*****

Participer au challenge sur la première guerre mondiale, organisé par Blandine, m’oblige à sortir un peu de ma zone de confort (si je m’écoutais je ne lirais que du « Feel good » en ce moment !!) et me permet de découvrir des romans ou des bd vers lesquels je ne serais pas allée sinon… Comme celle-ci !

Le dessin est assez classique, les cases plutôt grandes (5/7 cases par page), les passages qui se déroulent en Afrique ont des couleurs plus vives et plus gaies que lorsqu’il s’agit des scènes de combats et il y a à la fois des scènes de « groupe » et des gros plans, ce que j’aime bien.

Quand au scénario, il parle des oubliés et d’une époque colonialiste heureusement révolue. L’histoire se termine par une pirouette plutôt inattendue. Une bd qui m’a bien plu et que je vous conseille si l’enfer de Verdun et son « gâchis d’humain » ne vous fait pas peur !

*****

 

soldat   Soldat

Cette semaine nous faisons Mille et une frasques chez Stephie !

Et cette bd participe également au Challenge Première Guerre Mondiale chez Blandine

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Tenir jusqu’à l’aube – Rentrée littéraire

TenirUn roman poignant qui se dévore comme un thriller !

Tenir jusqu’à l’aube
Carole Fives

L’arbalète Gallimard (2018)
*****

Une jeune mère, seule avec son fils de 2 ans. Une vie quotidienne à deux, en permanence, la mère n’ayant pas les moyens de faire garder son fils. Une relation fusionnelle avec ce tout petit qui devient de plus en plus exigeant, sa mère lui cédant tout par peur qu’il ne pleure, ne crie, ne dérange les voisins.

Mais la mère, telle la chèvre de Mr Seguin si fréquemment citée, rêve de liberté. Elle a besoin de souffler, de respirer, de ne plus seulement être mère. Alors, chaque nuit, elle sort. Pas longtemps, juste quelques minutes et pas très loin, juste quelques pas. Mais au fil des nuits, avec la sensation de légère ivresse procurée par cette liberté, le temps et les distances s’allongent. Jusqu’au jour où…

*****

On ressent tellement la détresse et la solitude de cette femme, de cette mère. Elle veut bien faire, elle aime son enfant, elle ne veut que son bien, mais elle étouffe (et se sent coupable). Elle essaie de trouver de l’aide sur les réseaux sociaux, mais ne trouve que bien peu d’oreilles attentives et beaucoup de bouches moralisatrices. Totalement isolée, elle a peu de moyens car il est difficile de se concentrer sur son travail avec un petit enfant de 2 ans à ses côtés.

Même si on ne peut que frémir quand elle sort la nuit en laissant son enfant endormi dans l’appartement, on la comprend tout de même.

Un court roman (176 p.) qui se lit très vite, avec un zeste de fébrilité…

Il est dans la première sélection du Prix Médicis, dans la dernière du Prix Landerneau et aussi dans celle du Prix Wepler.

Feuilleter les 20 premières pages

C’est ma 8ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

Le monde selon Walden – Roman jeunesse

WaldenRoman humoristique à partir de 10/11 ans

Le monde selon Walden

8 millions de Followers

Luc Blanvillain

Scrinéo (2016)
*****

Présentation de l’éditeur : Walden est différent. Vraiment différent. Il porte des vêtements étranges, se passionne pour des animaux au nom imprononçable et s’intéresse à des sports inconnus. Quant à Zelda, la fille qu’il aime, elle ne ressemble pas à celles que l’on voit dans les magazines. Clément, son meilleur ami, passe son temps à éviter les soupiraux par peur de ce qui pourrait en surgir.

Au collège, on a fini par le laisser tranquille. S’il arrive encore que quelqu’un tente de lui flanquer une baffe, il répond par un air d’opéra. En somme, Walden est parfaitement heureux. Tout aurait pu continuer ainsi longtemps si certains événements n’étaient pas venus perturber son quotidien joyeux.

D’abord, il y a ces renards qui s’installent dans les souterrains du collège. Et puis, surtout, les trois amis rencontrent Mike. Mike est une star absolue, roi des réseaux sociaux, icône de la télé. Son influence est incommensurable. Il décide de faire de Walden la nouvelle idole des jeunes. Dès lors, la réalité va changer de visage, à une vitesse stupéfiante.

*****

Ce roman est une critique -amusante- des différents travers de notre société actuelle. La mode, qui habille tout le monde de la même façon et fait travailler des enfants dans les pays pauvres, les nouvelles technologies, hyper polluantes mais dont on ne sait plus se passer, les réseaux sociaux qui amplifient tout (et n’importe quoi !)…

Bref, à travers une histoire et des personnages sympathiques bien que franchement loufoques, Luc Blanvillain fait passer quelques messages importants. Et en plus, on y apprend plein de choses ! Savez-vous ce qu’est un axolotl ? Connaissez-vous le jukskei

A la fin du roman, un dossier de quelques pages vous propose de choisir quel super héros vous aimeriez être ! Le super héros écolo, celui de la paix ou celui de l’égalité ? Et pourquoi pas les trois ?

Un roman qui sait rester léger et distrayant, tout en abordant beaucoup de thématiques très importantes !

*****

Lire les 15 premières pages

Ce roman fait partie des sélections pour de nombreux prix : Prix de l’Estuaire 2017-2018, catégorie 5ème-4ème / Prix Passez la 5ème 2017-2018 / Prix Livre Élu en Livradois-Forez 2018-2019 / Prix du roman jeune de Laval agglomération 2018 et Prix Marguerite Audoux des collèges du Cher 2017-2018.

Du même auteur, Sophie vous a déjà présenté : Crimes et jeans slim / Cupidon Power / Un amour de Geek / Wifi Génie

*****

Gran café Tortoni – BD Tango !

TortoniGran café Tortoni parle d’amour, de musique, de danse… De Tango !

 

BD Ado / adulte

Gran Café Tortoni

Philippe Charlot & Winoc

Grand Angle
Bamboo (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Rodolfo était danseur de tango, disciple exclusif du mythique Maestro… jusqu’à sa rencontre avec La Mina. Peu douée pour la danse, elle a charmé le séduisant tanguero dont le talent lui a permis de briller dans la capitale argentine.

Mais Rodolfo a vieilli. La Mina, elle, a gardé le même désir, la même ambition. Un nouveau faire valoir, plus jeune, lui assurerait un regain de notoriété… Elle jette son dévolu sur un danseur nouvellement débarqué et réussit à convaincre Roldolfo de l’aider à le préparer à sa rencontre avec le Maestro. Le Gran Cafe Tortoni est le lieu d’initiation rêvé. Mais le tango et l’innocence de la jeunesse ne font que rarement bon ménage.

*****

Attirée par la belle couleur rouge de la couverture, je l’ai empruntée. Mais j’ai été quelque peu désarçonnée par ce mélange d’histoires et ces styles de dessins parfois très différents. Je m’attendais à une histoire, il y en a visiblement plusieurs (oui je l’avoue, je n’ai pas tout compris !).

A réserver aux connaisseurs de la culture Argentine et du tango peut-être ? J’avoue être totalement ignare en la matière !

Une bande dessinée, qui, sans me déplaire totalement (il y a de très belles planches), ne m’a pas vraiment passionnée…

*****

Pour voir comment ça commence (mais les quelques pages présentées ne vous permettrons pas de vous faire une idée des différents styles d’illustration.)

De Philippe Charlot nous vous avons déjà présenté la très chouette série : « Le train des orphelins »

*****

Cette semaine nous sommes hébergés dans la bibliothèque de Noukette

Et cette bd est ma 3ème participation au Challenge Amérique du Sud – Amérique Latine chez Bidib

Challenge Amérique Latine