Passionnée de lecture depuis plus de… 45 ans !!
Est très heureuse actuellement d’effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

Facteur pour femmes – BD Ado/adulte

Facteur  Facteur pour femmes ♥

Didier Quella-Guyot & Sébastien Morice
Grand Angle
Bamboo (2015)
^^^^^

Quelque part en Bretagne, sur une île. 28 juin 1914, la mobilisation générale est déclarée, tous les hommes valides doivent partir faire leur devoir. Maël ne le sait pas encore, mais c’est une nouvelle vie qui commence pour lui.

Maël a un handicap, un pied tordu. Sa vie jusqu’à présent c’était aider son père à la ferme, se promener en vélo sur les chemins et repeindre les statues de l’église. Tous les hommes étant partis au front, il est le seul à pouvoir faire le facteur, à relier toutes les fermes, à porter à toutes les femmes de l’île des nouvelles de leur père, leur mari, leur frère…

Il va leur apporter des nouvelles, de l’espoir et même un peu plus que ça…

^^^^^

Facteur

C’est une bd qui se déroule pendant la 1ère guerre mondiale, mais pour autant, on ne la « voit » jamais ou presque. Les couleurs sont éclatantes, lumineuses, chaleureuses.

Pas du tout ce à quoi on s’attend dans une bd qui parle de cette période. Le cadre est original, puisqu’il s’agit d’une île bretonne qui ne « subit » donc pas la guerre sur son sol (même si tous les hommes, ainsi que la plupart des bêtes ont été réquisitionnés).

L’histoire est passionnante : on voit ce jeune homme murir, s’épanouir au contact de ces femmes. Il devient plus sûr de lui, peut-être même un peu trop !

 ^^^^^

J’ai aimé : Les illustrations, les couleurs, l’histoire, tout m’a plu !!

Je n’ai pas aimé : que ça se termine ! ;)

Facteur

^^^^^

Feuilleter quelques pages sur le site de l’éditeur

D’autres que moi ont aimé : Jérôme, Le petit carré jaune, Noukette, Les lectures de Caro, Lecturissime, Blandine

parenthèse     

Cette semaine, c’est chez  Moka  / Cette lecture participe aussi au Challenge 1ère guerre mondiale chez Blandine

Les grandes années – Premiers romans

grandes Les grandes années

Gaël Aymon & Élodie Durand
Nathan (2017)
*****

Voici une nouvelle série de premiers romans pour les jeunes lecteurs à partir de 7 ans. Comme souvent dans les romans pour les lecteurs en herbe, la police de caractère est assez grosse, les chapitres sont courts (4/5 pages grand max) et il y a encore beaucoup d’illustrations. Le petit plus dans ceux-là, c’est une double page en début de roman qui présente les personnages. Il y a également une table des matières et une présentation de l’auteur et de l’illustratrice.

*****

Le philtre d’amour : Ysée est amoureuse. Mais elle est amoureuse d’un « grand ». Ses copains, d’abord un peu interloqués, décident de l’aider. Tous ensemble, ils entreprennent la fabrication d’un philtre d’amour…

*****

Le vide-grenier : Ness est un peu jalouse. Certains de ses copains ont des baskets lumineuses, d’autres de grandes télé et elle, elle trouve toutes ses affaires nulles ! grandes

Sa mère lui propose donc de trier ses affaires et de donner ce dont elle ne veut plus à des enfants qui ont encore moins qu’elle. Mais en triant ses affaires, elle s’aperçoit que finalement, elle n’a pas très envie de s’en débarrasser.

*****

De petites histoires qui parlent de façon simple des choses de la vie : la jalousie, l’amitié, l’amour, la solidarité, les copains… le tout avec beaucoup d’humour !

D’Élodie Durand, l’illustratrice, nous vous avons récemment présenté le très intéressant roman graphique « la parenthèse »

Son blog

Celui de Gaël Aymon

Le site de l’éditeur

Construire un feu – Nouvelle hivernale

ConstruireConstruire un feu

Jack London
Illustrations de Nathaële Vogel
Actes Sud Junior (1995)
*****

L’histoire se passe dans le Yukon, un territoire sauvage et montagneux du nord-ouest du Canada. Un homme, suivi d’un chien-loup, voyage à pied, sans bagages. Il compte rejoindre ses camarades au camp en fin de journée. Cet homme est nouveau dans la région, c’est son premier hiver ici. Il sait qu’il fait froid, très froid, il sent la morsure du froid, son inconfort. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il fait beaucoup trop froid pour voyager, surtout quand on est seul…

*****

C’est une histoire terrible que celle de cet homme, au comportement un peu arrogant, seul face à une nature qu’il ne connait pas assez, dont il ne comprend pas la dangerosité et qui va finir par avoir raison de lui…

Une histoire terrible et un texte magnifique

J’avais très envie de voir la neige cette année, beaucoup moins après avoir lu cette histoire !! ;)

Cette version chez Actes Sud Junior est très belle, sur un papier épais, jaune pâle ou beige, je ne sais pas trop, mais un très beau papier. Quand aux peintures de Nathaële Vogel, elles illuminent le texte. J’ai été très agréablement surprise par toutes les couleurs qu’elle donne à la neige dans cette ambiance sans soleil. On en sent presque la texture…

Bref, ça m’a donné envie de (re)lire d’autres écrits de Jack London ! J’ai lu, il y a fort longtemps, « Croc-blanc » et sans doute aussi « l’appel de la forêt », mais je les relirai bien volontiers ! C’est amusant parce que pour moi, Jack London, c’était le « Grand Nord » ! Alors qu’en fait, il a écrit de nombreux récits maritimes, exotiques ou autobiographiques…

Résultat de recherche d'images pour "jack london"

*****

Le blog de l’illustratrice Nathaële Vogel

Un site qui regroupe des évènements autour du centenaire de sa mort : biographie, bibliographie, photos…

Sur le grand nord, nous vous avons déjà présenté :

La bd « L’or sous la neige » d’après le roman de Nicolas Vanier

Le roman jeunesse : « Plus froid que le pôle nord »

Le dessinateur Chabouté a réalisé une très belle version de cette histoire (voir chez Noukette)Construire

*****

Pour lire la nouvelle : Construire un feu en pdf (Aller page 75)

Ci-dessous, présentation d’un docu-fiction réalisé par Michel Viotte

 

Ce n’est pas toi que j’attendais

toi toiCe n’est pas toi que j’attendais

Fabien Toulmé
Delcourt (2014)
^^^^^

Fabien Toulmé, dans un récit autobiographique, nous raconte comment il est devenu le père de deux filles, dont la plus jeune, Julia, est atteinte de trisomie 21. Sans rien cacher, il nous fait part de toutes les étapes vécues, de toutes les émotions qui l’ont traversé : colère, incompréhension, tristesse… Avant l’acceptation et l’amour.

^^^^^

Je me souviens très bien que c’est une question que je me suis posée (comme toutes les femmes ?) au début de ma grossesse : Et si mon bébé n’est pas « normal », s’il est atteint de trisomie ou d’autre chose, qu’est-ce que je fais ? Je ne suis pas contre l’avortement, mais j’avoue que je suis heureuse de n’avoir jamais eu à faire ce choix…

Ce que j’ai trouvé intéressant, dans ce roman graphique, c’est que l’auteur ne nous cache aucune de ses pensées. Il raconte comment il n’arrivait pas à accepter son enfant et par quels difficiles moments ils sont passés, sa femme et lui avant d’arriver à tisser un lien normal avec leur petite fille.

^^^^^

Côté illustrations, les planches sont monochromes, peut-être pour différencier les étapes de l’histoire ? Par contre, il faudrait qu’il s’entraîne à dessiner les nez !! Je trouve celui qu’il a fait à sa femme particulièrement moche… ;)

Ceci dit, même si c’est un roman « graphique », on est tellement pris par l’histoire que les illustrations passent un peu au second plan… Un témoignage touchant.

J’ai eu un coup de ♥ pour cette très belle histoire !
« Ce n’est pas toi que j’attendais » est un roman graphique à lire, sans hésitation !!

^^^^^

Une interview de l’auteur

Son blog

Petite bio sur le site de l’éditeur

Sophie vous avait présenté une autre très jolie bande dessinée qui parlait de la trisomie 21 : Mon année : Printemps de Taniguchi et Morvan

^^^^^

parenthèse

Cette semaine, c’est chez Mo du Bar à BD

***

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous et à toutes

***