Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

La ballade de Dusty – Diptyque

ballade

La ballade de Dusty
T1 : Bertha wagon à bestiaux

Ducoudray & Aris

Grand Angle
Bamboo (2018)

*****

Dorothy, Dusty pour les intimes, attend le retour de son père avec impatience. Voilà 10 mois qu’il est parti pour Washington pour parler ahttps://media.nouvelobs.com/ext/uri/ureferentiel.nouvelobs.com/file/15403873.jpgu Président Roosevelt. Et cela fait maintenant 4 mois que Dusty, ses frères et sœurs et sa mère n’ont plus du tout de nouvelles.

Ce jour là, c’est le pompon. La banque vient saisir leur maison et tout ce qu’elle contient, c’est à dire pas grand-chose… Ils sont recueillis par des voisins compatissants, mais Dusty décide alors de partir à la recherche de son père, à Washington. En chemin, elle va rencontrer des vagabonds du rail, les hobos, le modèle d’une photographie qui deviendra mondialement célèbre, rencontrer deux bandits très connus et immortalisés par Gainsbourg, ainsi que Tom Joad, des raisins de la colère (interprété par Henri Fonda – Magnifique !)… Et beaucoup d’autres clins d’œils encore !

*****

Il y a beaucoup d’action, de rebondissements, trop peut-être.

 

On n’a pas le temps de faire vraiment connaissance avec les personnages, Dusty mis à part, puisqu’on la suit en permanence, mais même elle, on ne la « connait » pas. Et je trouve que c’est un peu dommage…

Beaucoup des personnages rencontrés ont existé, ou sont des personnages connus aux États-Unis. Bertha « wagon à bestiaux » par exemple, est un personnage de film et de roman : Bertha Thompson dite Boxcar (wagon de marchandises).

J’ai bien aimé le dessin et les couleurs, même si par moments j’ai trouvé les expressions un peu « figés ». J’avais été attirée par la couverture.

En bref, j’ai passé un bon moment, c’est divertissant, mais je regrette vraiment le manque de profondeur des personnages. Je lirai quand même le tome 2, en espérant qu’il soit plus approfondi que le premier !

Une belle histoire et beaucoup de rencontres, hélas trop brèves.

*****

Cette semaine nous sommes chez Stephie, pour Mille et une frasques…

Une bd qui participe également au Challenge Petit Bac chez Enna – catégorie Prénom

Nous suivre et partager :
error0

L’empreinte -Prix des Lectrices ELLE (29)

empreinte

L’ empreinte
Alexandria Marzano-Lesnevich

Sonatine (2019)

*****

 

Présentation de l’éditeur : Étudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien tout à fait inattendu entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.

*****

Au départ, j’ai eu du mal avec le style de ce récit, plutôt décousu. Puis l’on comprend ce que recherche l’autrice, on est pris dans l’histoire et on cherche à comprendre aussi. Ce livre est donc le récit de deux enquêtes. Une enquête porte sur un criminel et l’autre sur la propre vie de l’autrice/narratrice. On pourrait presque sous-titrer « Comment deviens t-on ce qu’on est ? » Quelle est « l’ empreinte » laissée sur nous par le passé ? Un livre qui parle de secrets de famille et aussi de la misère humaine.

Intéressant mais éprouvant.

*****

L’empreinte (extrait p. 23)  : « Le petit garçon porte un pantalon de survêtement de la couleur d’un lac de Louisiane. Le rapport de police indiquera qu’il était bleu, rien de plus, mais dans toutes les descriptions que sa mère en fera par la suite, elle précisera bien qu’il était turquoise ou bleu canard. Aux pieds, il a les chaussures de marche boueuses que portent tous les petits garçons de cette partie de l’État, idéales pour jouer dans les bois. »

*****

C’était ma dernière lecture dans le cadre du Grand Prix des Lectrices ELLE ! Sniff…

(mais bon, j’ai le droit de re-postuler dans 3 ans !! ;) )

ELLE

29ème lecture / 28 +1

Nous suivre et partager :
error0

Le grand Meaulnes – Un classique !

Meaulnes

A partir de 12/13 ans

Le Grand Meaulnes

Alain – Fournier

Le livre de poche (1971/ EO 1913)

*****

Une lecture commune avec Blandine et Une ribambelle d’histoires

*****

François Seurel, un jeune garçon de 15 ans, habite avec ses parents dans la grande maison rouge qui jouxte l’école. Ses parents sont instituteurs. François, suite à une maladie, ne sort guère jouer avec les autres enfants… Pour s’occuper, pendant que son père est à la pêche et que sa mère coud, il lit. Sa vie va être bouleversée par l’arrivée d’Augustin Meaulnes, mis là en pension par sa mère.

*****

Le Grand Meaulnes, c’est un roman que j’ai essayé de lire au moins deux fois. Sans succès, à chaque fois il m’était tombé des mains au bout d’une quarantaine de pages. Cette fois-ci pourtant, encouragée par la lecture commune, je me suis dit qu’il fallait que j’aille jusqu’au bout. J’ai donc persévéré dans ma lecture, et je ne le regrette pas !

En effet, passé les 40/50 premières pages, l’histoire prend un tout autre tournant avec « l’aventure » vécue par Augustin Meaulnes. Une aura de mystère, de romantisme vient planer sur cette équipée au cours de laquelle il est tombé désespérément amoureux d’une jeune femme rencontrée par hasard au cours d’une étrange fête…

*****

Extrait :

« Je n’avais guère été, jusqu’alors, courir dans les rues avec les gamins du bourg. Une coxalgie, dont j’ai souffert jusque vers cette année 189…, m’avait rendu craintif et malheureux. Je me vois encore poursuivant les écoliers alertes dans les ruelles qui entouraient la maison, en sautillant misérablement sur une jambe…

Aussi ne me laissait-on guère sortir. Et je me rappelle que Millie (sa mère), qui était très fière de moi, me ramena plus d’une fois à la maison, avec force taloches, pour m’avoir ainsi rencontré, sautant à cloche-pied, avec les garnements du village.

L’arrivée d’Augustin Meaulnes, qui coïncida avec ma guérison, fut le commencement d’une vie nouvelle. »

*****

Texte intégral en PDF

Site consacré au Grand Meaulnes

*****

Un livre qui participe à notre challenge : Cette année, je relis des classiques

Classique

Nous suivre et partager :
error0

Conte du Japon : Le chat bonheur

conte

Conte à partir de 6 ans

LE CHAT BONHEUR
Un conte raconté et illustré par Qu Lan

Flammarion (2011/ rééd. 2018)

*****

Echigoya est un très jeune homme le jour où il se retrouve à la tête des célèbres ateliers de teinture familiaux. Il ne sait pas gérer ses affaires, préférant passer son temps à rêver, à s’occuper de lui ou de son chat Tama, ou encore à jouer à des jeux d’argent. Hélas, il finira par tout perdre. Se souvenant d’une ancienne légende, il va demander à son chat de l’aider. Quand il découvrira le « prix » de cette aide, il sera trop tard pour faire marche arrière…

conte

illustrations provenant du site de l’illustratrice

*****

J’ai adoré les illustrations, très belles (le chat est vraiment adorable) et les couleurs, très douces. Je trouve la couverture magnifique (et l’illustration ci-contre également).

Par contre, l’histoire n’est pas très gaie… Faut-il donc tout perdre pour acquérir un peu de sagesse ? Mais bon, c’est un conte et les contes ne sont pas toujours drôles, ils sont même souvent très cruels !

Je ne savais pas du tout d’où venait cette légende du chat bonheur. Sur ce site « Le grenier de Clio » vous trouverez plein d’autres légendes sur ce Maneki Neko ou chat bonheur.

*****

Le blog de l’autrice-illustratrice Qu Lan (Allez voir, il y a beaucoup d’autres belles illustrations !)

Qu Lan est également l’illustratrice de « Toile de dragon »

*****

C’est ma 3ème participation au challenge « Un mois au Japon 2019 » chez Lou & Hilde

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/2537231035.jpg

Nous suivre et partager :
error0