Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

Suzanne – Récit d’une fin de vie

Suzanne

Histoire d’une vie pétillante et d’une fin de vie désolante…

SUZANNE
Frédéric Pommier

Équateurs littérature (2018)

*****

Suzanne, c’est la grand-mère de l’auteur, Frédéric Pommier, journaliste à France Inter. Chapitre après chapitre, il nous raconte la vie de cette femme à travers le siècle. Une femme dynamique, amusante, autonome et qui, visiblement, aimait la vie. A 95 ans, après être tombée à plusieurs reprises, elle doit s’installer dans un EHPAD, un établissement pour personnes âgées dépendantes. Un endroit où l’on ne s’occupe pas bien d’elle, c’est le moins que l’on puisse dire…

*****

Un jour, ma mère m’a dit « je n’irai jamais en maison de retraite ». Ce à quoi j’ai répondu « Tu feras comme tout le monde, si tu ne peux plus rester seule, il n’y aura pas 36 solutions ! » Résultat : elle a été vexée…

Mais ça, c’était avant de savoir comment ça se passait dans les maisons de retraite et les EHPAD. Et après avoir lu ce témoignage, comment accepter de laisser ses parents dans de tels lieux ? Je n’ai pas eu l’occasion de le dire à ma mère mais je ne pourrais pas la laisser dans un endroit comme ça.

Le personnel…

Je ne jette pas la pierre au personnel soignant. Ils font souvent ce qu’ils peuvent et ce n’est pas un travail facile. Mon ancienne voisine était aide-soignante en EHPAD, elle est revenue du travail à plusieurs reprises avec des bleus ou des griffures, faites par des personnes qui perdaient la tête.

Mais, comme beaucoup,  je trouve totalement anormal que ces endroits deviennent des mouroirs faute de moyens, de temps, de personnel. C’est une situation terrible.

Et ce récit, dont on imagine qu’il provient en grande partie des souvenirs et dires de Suzanne elle-même, montre bien que les soignants eux aussi souffrent de la situation.

*****

Au final, le seul « reproche » que je ferai à ce livre est son style un peu décousu. On a un peu l’impression d’un patchwork, de petits morceaux accolés. J’avoue que j’aurai préféré lire quelque chose de plus fluide, plus romancé.

Mais il remplit parfaitement son rôle en parlant du problème des EHPAD. On voit bien comment la vie de cette femme indépendante a changé à son entrée dans cet établissement…

 

ELLE

17ème lecture / 28

(Ordre de lecture, pas de présentation)

***

au Challenge Petit Bac chez Enna – Catégorie Prénom

C’est ma 21 ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

Mémoires de jeunesse – film

Mémoires

Un film à la fois féministe et pacifiste

Mémoires de jeunesse

De James Kent

Mars Films

Réalisé en 2014

Date de sortie en France : Septembre 2015

Sortie DVD : 2016

Avec Alicia Vikander et Kit Harington dans les rôles principaux

*****

Synopsis : Printemps 1914. Jeune femme féministe à l’esprit frondeur, Vera Brittain est résolue à passer les examens d’admission à Oxford, malgré l’hostilité de ses parents particulièrement conservateurs. Décidée à devenir écrivain, elle est encouragée et soutenue par son frère et sa bande d’amis – et notamment par le brillant Roland Leighton dont elle s’éprend. Mais les rêves de Vera se brisent au moment où l’Angleterre entre en guerre et où tous les jeunes hommes s’engagent dans l’armée. Elle renonce alors à écrire pour devenir infirmière. Tandis que la jeune femme se rapproche de plus en plus du front, elle assiste avec désespoir à l’effondrement de son monde.

*****

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1c/Vera_Brittain.jpg/260px-Vera_Brittain.jpg

Vera Brittain (1893-1970)

Ce film est tiré du roman autobiographique de Vera Brittain (1893-1970) « Testament of youth » (apparemment non traduit en français).

Il montre une jeune fille de bonne famille (Vera) qui choisit de devenir infirmière pendant la 1ère guerre mondiale parce qu’elle refuse de rester inactive pendant que son frère et ses amis sont partis au front.

Et cela, alors même qu’elle s’était battue pour aller étudier la littérature à Oxford, à une époque où les filles devaient surtout apprendre à tenir une maison pour leur futur mari…

L’histoire n’est pas très gaie vous vous en doutez, tous ne reviendront pas de la guerre… Un très beau film (tant pour la photographie que la musique ou le jeu des  acteurs) qui montre bien toute la bêtise de la guerre…

J’ai trouvé très intelligent et très émouvant le passage où Vera soigne des prisonniers allemands blessés.

Une histoire d’amour, de choix et de vies bouleversées.

Un film qui m’a beaucoup plu ! ♥

*****

Bio de Vera Brittain

Ce film est ma 1ère participation au Challenge Première Guerre Mondiale 2019 chez Blandine

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Challenge je (re)lis des Classiques, c’est reparti !

Challenge

Vittorio Matteo Corcos (1859-1933) – Après midi en terrasse (vers 1900)

Cette année, je (re)lis des classiques

*****

L’an passé, avec Blandine du blog Vivrelivre, nous avons organisé le Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques« .

Et comme nous avons toujours envie d’en lire, et que vous avez plutôt bien participé (Voir le bilan du challenge 2018), on recommence !

Le challenge court sur toute l’année 2019, du 1er janvier au 31 décembre inclus.

Tous les supports sont acceptés : romans, pièces de théâtre, audio, mais aussi leurs adaptations en BD, manga, jeunesse, voire films.

Nous appelons « classique » un livre publié avant 1970.

*****

Nouveauté cette année : Vous pouvez aussi participer sur Instagram (nous laisser les liens en commentaires) avec #cetteannéejerelisdesclassiques2019.

Et un groupe Facebook a été créé, dans lequel nous vous proposerons des Lectures Communes autour d’auteurs ou de thèmes chaque mois. Merci de nous indiquer votre pseudo Fb si vous souhaitez en faire parti.

*****

Nous vous proposons quatre niveaux

« Pourquoi pas ? » – 1 lecture

Agnès

Itzamna

Kiona

Paraskevie (sur Facebook)

Petites Madeleines

————————————–

« J’aime l’idée » – 4 lectures

Bidib

DF

Isabelle

Michel

Purple Velvet

————————————–

« Je deviens accro » – 6 lectures

Lou

Nathalie

  • Roman : Jane Eyre de Charlotte Brontë (1847) aux éditions Pocket (1990) – Texte original
  • Roman jeunesse : Jane Eyre de Charlotte Brontë (1847) aux éditions Dargaud Jeunesse (1979) – Texte « simplifié » !
  • Contes : Contes de la Bécasse – Guy de Maupassant (1883) – en lien avec le challenge « Contes et légendes » chez Bidib

————————————–

« On ne m’arrête plus » – 12 lectures

Blandine

Mélanie (sur Facebook)  et Instagram

  • Roman : Les hauts de Hurlevent d’Emily Brontë (1847)

Pativore

Sophie (Sur Facebook)

  • Roman : Jane Eyre de Charlotte Brontë (1847)

Vanessa (Sur Facebook)

 

————————————–

N’oubliez pas de nous préciser le titre, l’auteur, l’éditeur et la date et, svp, d’apposer le logo du challenge !

Au choix :

Challenge

Challenge

*****

Vos liens d’articles sont à déposer ici ou sur l’article de Blandine.

Pour vous aider dans ce challenge, n’hésitez pas à fréquenter assidument les librairies ou les bibliothèques, mais également le net avec Ebook gratuit Français

Nous vous souhaitons de belles lectures et de belles découvertes,

Blandine et Nathalie

Coucou ! T’es qui, toi ? Album BB

CoucouAlbum tout carton de 0 à 2 ans

Coucou ! T’es qui, toi ?

Julie Lardon & Boris Sabatier

La poule qui pond (2018)

*****

Sur la couverture, un petit derrière gris avec une longue queue rose. 1ère page, on voit que c’est une souris ! Qui dit « Coucou ! T’es qui, toi ? » au gros postérieur orange qui occupe la page de droite… Page suivante, la réponse : « un chat !« , qui à son tour dit « Coucou ! T’es qui, toi ? » au popotin marron de la page de droite… Et ainsi de suite, jusqu’à la fin, qui réserve une petite surprise !

http://www.lapoulequipond.fr/wp-content/uploads/2017/09/Coucou-t-es-qui-toi3-1024x512.jpg http://www.lapoulequipond.fr/wp-content/uploads/2017/09/Coucou-t-es-qui-toi4-1024x512.jpg

*****

Je suis sûre que les tout-petits vont adorer essayer de deviner quel animal se cache à la page suivante ! Et le côté répétitif de la question font qu’ils vont très vite « piger le truc » et raconter l’histoire avec vous… Rigolade assurée !!

Carré, avec un format pas trop grand pour les petites mains (17 x 17 cm), une couverture qui me semble lavable, parfait pour une séance de grignotage… ;)

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avons déjà présenté « Célestin le pingouin« .

Le site de l’illustrateur

La poule qui pond : nous vous avions présenté cette jeune maison d’édition (née en 2014) dans ce billet

Il participe au Challenge Albums

challenge albums 2018