Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

Rivière tremblante – Rentrée Littéraire

Rivière

Un roman sombre, très sombre…

RIVIÈRE TREMBLANTE

Andrée A. Michaud

Rivages/noir (2018)

*****

On suit deux histoires en parallèle :

En 1979, celle de Marnie, 11 ans, dont le meilleur copain, le presque frère, Michaël Saint-Pierre, 12 ans, a mystérieusement disparu par un après midi d’orage.

Puis, en 2009,  on est confronté à la terrible douleur de Bill, auteur de livres pour enfants, dont la petite fille, Billie, 8 ans et 9 mois, a également disparu sans laisser de traces…

*****

On m’a présenté ce roman comme un roman policier. Certes, il y a des disparitions et des enquêtes sur ces disparitions. Mais alors que dans un polar on suivrait le détective, le policier, l’enquêteur ou à l’inverse le meurtrier ou le responsable de la dite disparition, ici nous sommes avec les proches des victimes.

Et c’est surtout d’eux dont il est question. De leur incommensurable tristesse bien sûr (l’une a perdu son meilleur ami, l’autre sa petite fille) mais aussi de leur incompréhension, de leurs doutes, de leurs déchirements, leur envie d’en finir, leur culpabilité même…

Et la question suprême : peut-on faire son deuil quand on ne sait pas ce qui s’est passé ? Quand il n’y a pas de corps à enterrer, de cercueil sur lequel pleurer ? Comment continuer à vivre dans ces conditions ?

Ce n’est pas un polar « page-turner » avec moults retournements de situations. Ceux qui, lisant ce roman, s’attendront à un suspense d’enfer, risquent d’être déçus.

Cela s’apparente beaucoup plus à un roman psychologique. Mais « Rivière tremblante » est tout de même un roman noir, très noir dont j’ai beaucoup aimé l’écriture ! Et qui m’a bien donné envie de lire les autres romans de cette auteure, dont « Bondrée » dont j’avais entendu beaucoup de bien !

Extrait :

« Accroupie près de la pierre tombale d’une inconnue faisant face au couchant pour l’éternité, j’ai demandé à mon père de me venir en aide, j’ai prié la mère que je n’avais pas connue, morte trop jeune, broyée en plein soleil, j’ai imploré le ciel de m’envoyer un signe, et c’est à ce moment là que le cri a retenti, un cri d’effroi pouvant aussi bien venir du creux de la terre que des profondeurs de ma mémoire. Michael, ai-je murmuré d’une voix enrouée par la pluie et le froid, c’est toi Michael ? »

*****

ELLE

10ème lecture / 28

(Ordre de lecture, pas de présentation)

***

C’est ma 11ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

L’oiseau qui avait avalé une étoile – Album

oiseau

Un album poétique aux magnifiques illustrations !

Album jeunesse dès 5 ans

L’oiseau qui avait avalé une étoile

Laurie Cohen et Toni Demuro

La palissade (2017)

*****

Une nuit, un oiseau avale une étoile.

Il devient alors aussi brillant qu’un diamant.

Dès lors, plus personne ne veut de lui.

Sauf… un étonnant voyageur qui traverse l’immense désert.

 

*****

Tout m’a plu dans cet album !

Attirée par la couverture, adorable, et le titre, poétique, non seulement je n’ai pas été déçue, mais j’ai été ravie !

L’histoire est très belle et les illustrations magnifiques.

A lire.

https://lapalissade.fr/wp-content/uploads/2015/03/Loiseau4.jpg   https://lapalissade.fr/wp-content/uploads/2015/03/Loiseau5.jpg

Sélection Prix des Incorruptibles 2016-2017

Prix Michel Tournier jeunesse 2017

Prix Atout lire 2017

Prix Gayant Lecture 2016

Prix des enfants grain de sel 2015-2016

Prix jeunesse du Touquet Paris-Plage 2016

*****

De Laurie Cohen, je n’ai lu qu’un roman très prenant sur un sujet dur « Un courant d’air »

De Toni Demuro, j’avais adoré les illustrations dans « le bidule » un album au charme rétro.

Le blog de Toni Demuro

challenge albums 2018

Un album qui participe, bien sûr, au Challenge album !

Plastique apocalypse – Roman SF

Plastique

Un roman qui, on l’espère, restera du domaine de la Science Fiction !!

Pour ado et jeunes adultes
(mais les plus vieux peuvent le lire aussi…)

PLASTIQUE APOCALYPSE

Arthur Ténor

Le Muscadier (2018)

*****

Thèmes : Science-fiction / Environnement / Pollution / Plastique

*****

Alexandre Karadine, 12 ans, mène une vie tranquille avec ses parents dans un coquet pavillon de banlieue. Et ce soir, il est plutôt fier de son père, un biochimiste qui vient « d’inventer » une bactérie capable de dévorer la matière plastique. Ils regardent tous ensemble la présentation faite par le patron de son père à la télévision. Une invention totalement révolutionnaire permettant de se débarrasser -sans polluer davantage – de tous les déchets plastiques ! Le « Plastivorax » est vraiment une invention formidable !! Sauf qu’il y a toujours un risque quand on joue à l’apprenti sorcier avec la nature… Et les hommes vont l’apprendre à leur dépens.

*****

Malgré les lanceurs d’alerte, malgré les problèmes environnementaux qui se posent déjà à nous, l’humain n’est guère raisonnable et on ne se demande pas « si » des problèmes vont arriver, mais « quand » et « quoi ». Un livre qui pourra peut-être permettre aux jeunes qui le liront de se poser des questions et de s’ouvrir aux problèmes de pollution et d’environnement.

Un roman qui m’a beaucoup plu et dont la fin, je l’avoue, m’a fait rêver !!

*****

Le blog de l’auteur

Du même auteur, nous vous avons déjà présenté : A mort l’innocent !, Le roman d’un non-mort et Blaise Cyrano le raté magnifique.

Éditions Le Muscadier

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de Zagapoï, Emma, La peau noire des anges et A la belle étoile

Pour lire les premières pages

Calpurnia – BD jeunesse

Calpurnia
Drôle, frais et intelligent, un régal !!
Bande dessinée à partir de 10/11 ans

Calpurnia
Daphné Collignon

D’après le roman de Jacqueline Kelly

Rue de Sèvres (2018)

*****

2ème et dernier tome à paraître en 2019

*****

Texas, été 1899. Calpurnia Virginia Tate, plus couramment appelée « Callie V. » a 11 ans. C’est la seule fille d’une fratrie de 7 enfants. Elle habite avec ses frères, ses parents et son grand-père dans une grande maison. Ses parents sont propriétaires de champs de coton. Callie, elle, veut devenir naturaliste (même si elle ne sait pas encore très bien ce que c’est !) depuis que son frère préféré, Harry, lui a offert un carnet pour noter ses « observations scientifiques ».

*****

Et c’est vrai qu’elle est curieuse cette jeune fille ! Elle aime observer la nature, les animaux, les insectes… Elle s’interroge sur les phénomènes qu’elle ne comprend pas. Et elle trouve des réponses ! Calpurnia est un personnage très attachant, une jeune fille plutôt indépendante, curieuse, qui réfléchit et s’intéresse plus à la nature qui l’entoure qu’aux leçons de savoir vivre dispensées à l’école (et comme je la comprends !!)

J’aime beaucoup le personnage du grand-père également… Outré par l’enseignement que reçoit sa petite fille à l’école, il se met à lui parler des méthodes scientifiques, et aussi des hommes tels qu’Ockham, Ptolémée, Copernic… Il lui offre même le livre de Darwin ! (il me poursuit celui-ci en ce moment…) Bref, il lui donne quelques pistes pour s’ouvrir au monde.

Calpurnia

Côté illustrations, j’adore la jolie bouille de Calpurnia ! Et j’adore le dessin de Daphné Collignon, tout en douceur et en rondeur… J’ai vraiment passé un très bon moment avec cette très jolie bd et j’ai hâte de lire la suite.

J’ai acheté le roman pour la bibliothèque, je vais le lire en attendant pour avoir le plaisir de retrouver ce personnage !

Le site de Daphné Collignon

Darwin, on en a parlé ici : Darwin (bd ado/adulte en 2 tomes)

D’autres que moi ont aimé : Bidib, Bouma, Mylène,

Cette semaine, nous sommes accueillis par Noukette