Quitter le monde – Mois Américain 5 – LC

QuitterMois américain

Roman adulte

Quitter le monde ♥
Douglas Kennedy

Belfond (2009)

*****

C’est une Lecture Commune avec Enna

*****

Lors d’une énième dispute de ses parents, Jane Howard, 13 ans, déclare qu’elle ne se mariera jamais et qu’elle n’aura jamais d’enfants. Le lendemain, son père quitte la maison et sa mère tiendra à jamais Jane pour responsable de ce départ. Des années plus tard, fraîchement diplômée d’Harvard, Jane refuse un poste de Maître-Assistant à l’Université du Wisconsin. Au Directeur du Département, Wilson, qui lui demande la raison de son refus, elle répondra : « J’ai décidé de gagner de l’argent, beaucoup d’argent. »

*****

Ce roman est divisé en 5 parties d’inégales longueurs qui nous racontent de façon chronologique la vie de Jane. Dans la 1ère partie (74 p.), on suit son adolescence, ses études, ses premières amours comme ses premières déceptions. Et l’on assiste à ses premiers déboires familiaux.

La 2nde partie (55 p.) nous conte ses débuts prometteurs dans le monde de la finance, puis la fin d’une parenthèse dorée (argentée ?) grâce à ses parents, toujours aussi charmants…

Un retour « à la normale » pourrait-on croire en entamant la 3ème partie, puisque Jane reprend le travail comme Maître-Assistant en littérature dans une université de Nouvelle-Angleterre. Ce poste à Boston va lui permettre de rencontrer Théo et d’ajouter un nouveau chapitre à sa vie. Mais cette 3ème partie s’achève sur un terrible drame.

Peut-on se relever après autant de coups du destin ? C’est ce que vous verrez dans les 2 dernières parties de ce roman.

C’est un pavé, mais plutôt facile à lire, l’écriture est très fluide. Un roman plein de « rebondissements« , et d’émotion, mais également de réflexions sur ce qui nous fait avancer. Il m’a beaucoup plu,  je l’ai dévoré en 3 jours !

N’hésitez pas à aller voir ce qu’en a pensé Enna

*****

Extrait :

« Ou plus simplement, la brutalité du froid et la sombre majesté de ce paysage m’avaient soudain libérée de toutes les incertitudes qui encombraient ma vie. Quoi qu’il en soit, je me sentais légère, portée par les éléments et même, l’espace d’un moment, j’ai éprouvé un sentiment qui ressemblait au bonheur, la perception sans mélange d’être vivante ici et maintenant, dégagée du scénario souvent trop complexe qu’avait été mon existence. Au fond, n’était-ce pas cela, le bonheur ? Une parenthèse pendant laquelle, sans penser au passé ou à l’avenir, on arrive à s’enfuir de soi-même ? Plus de réminiscences venant vous hanter, plus d’appréhensions qui ruinent votre sommeil ; juste la redécouverte que l’instant présent est merveilleux… Avais-je besoin du froid coupant, du vent déchaîné, de la détonation hypnotisante des vagues se brisant sur une plage déserte pour me rappeler qu’être au monde pouvait, en soi, vous rendre heureux ? »

*****

Biographie sur le site de l’auteur

De cet auteur, j’ai également lu et beaucoup aimé : Cul de sac (réédité sous le nom de « piège nuptial »), L’homme qui voulait vivre sa vie, Les désarrois de Ned Allen, La poursuite du bonheur, Rien ne va plus, Une relation dangereuse… Tous sauf les 4 ou 5 derniers que je n’ai pas encore lus, quoi !

*****

C’est ma 5ème participation au Mois américain !

américain

Un roman qui participe aussi à à Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0

Scarface – BD – Mois Américain 3

ScarfaceSCARFACE ♥
Christian de Metter
D’après le roman d’Armitage Trail

Coll. Rivages / Casterman / Noir*

Casterman/Payot & Rivages (2011)

*****
*La collection Rivages / Casterman / Noir était une collection de bd adaptant des romans noirs ou des polars entre 2008 et 2013. Durant ce laps de temps, plus de 25 romans furent adaptés. (infos Wikipédia)

*****

Chicago, années 20 à 30. Sur le point de mourir, abattu par son propre frère Ben, policier, Tony Guarino, alias « Scarface » se remémore sa vie agitée de gangster. Tony, c’est un malin. Au lieu d’organiser des braquages ou des cambriolages, il a l’idée de faire payer les commerçants tous les mois pour les « protéger ». Puis la prohibition va lui offrir de nouvelles perspectives et lui permettre de gagner beaucoup d’argent grâce aux bars clandestins.

*****

Scarface, c’est d’abord un polar écrit par Armitage Trail (inspiré par la vie d’Al Capone célèbre gangster) et publié en 1930 aux États-Unis. Il faudra attendre 1992 pour qu’il paraisse en France. Entre temps, Howard Hawks a déjà réalisé en 1932 la première adaptation du roman au cinéma. Un remake de ce film sera réalisé par Brian de Palma en 1983 avec Al Pacino dans le rôle principal.

*****

Au premier abord, les couleurs ne m’attiraient guère.

Elles sont assez sombres, verdâtres. Mais en fait, cela donne une ambiance très particulière. On a presque l’impression de regarder un film en noir et blanc dans une vieille salle de cinéma du Quartier Latin. Le dessin a un côté très doux (je ne sais pas comment c’est fait, on dirait de la peinture) alors que l’histoire est très violente (Chicago / prohibition / guerres entre gangsters…).

En bref : une bd qui m’a beaucoup plu et m’a donné envie de regarder ce que De Metter a fait d’autre !!

*****

Pour voir quelques planches (BDGest)

Une autre bande dessinée (très différente, mais également très chouette !) sur la prohibition : Broadway

Une bd qui participe à la BD de la semaine, au Mois Américain, à l’Objectif PAL

Avec un clin d’œil au challenge première guerre mondiale (3 pages sur 108 se déroule en France pendant la 1ère guerre mondiale)

     

Merci à Irene Cannibal Lecteur pour le Logo du Mois Américain !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

PARKER – D’après D. Westlake – Mois Américain 2

Parker

Ne doublez pas Parker, vous le regretteriez !

BD Ado/Adulte

PARKER ♥

Richard Stark

(Alias Donald Westlake)

adapt. Darwin Cooke

Dargaud

 *****

T1 : Le chasseur (2010)

T2 : L’organisation (2011)

*****

New York, 1962. Parker est un « pro ». Un voleur professionnel, réglo et indépendant. Il vient de sortir de prison et il a des affaires à régler. Avec son ex-petite amie tout d’abord. Lynn. Elle l’a trahie. Pour son ex-associé, Mal Resnick. Heureusement, Parker est débrouillard. Le programme est simple. Retrouver Mal et récupérer son argent. Et tant pis pour ceux qui se mettront sur son chemin… Le 2ème volet « l’organisation » se déroule à Miami Beach, en 1963. Parker a changé de tête, mais pas de boulot.

*****

Il se passe 10 pages quasiment sans paroles avant que l’on découvre le visage de Parker… Mais les illustrations parlent d’elles-mêmes et Parkeron sent bien qu’on n’a pas affaire à un « enfant de chœur » !

J’ai adoré ce personnage.

Il est pourtant abominable. Aucune empathie chez cet homme là. Tout ce qui l’intéresse, c’est de se venger et de récupérer son fric.

Si j’ai adoré le tome 1 « le chasseur« , j’ai un peu moins apprécié le tome 2 « l’organisation » parce qu’il y a trop de détails « techniques » sur la façon dont fonctionne l’organisation, sur les paris, bref toutes les activités criminelles de l’organisation (mais j’ai bien aimé quand même !).

Les illustrations de Darwyn Cooke sont originales et très spéciales, un mélange de noir, blanc et gris légèrement bleuté. Mais elles vont très bien avec le personnage et donne une ambiance très particulière à cette bd. Les personnages ont tous des « gueules » comme dans les films noirs.

Une lecture que je vous recommande si vous aimez les polars ou les personnages de « méchants » pas aimables…

*****

Biographie de l’auteur (décédé en 2016) sur le site des éditions Dargaud.

Darwin Cooke a reçu de nombreux prix pour ses adaptations. Pour le T3 il a reçu l’Eisner Award de la meilleure adaptation (bd adaptée d’un roman) en 2014. Le T4 est également sorti en 2014.

Voir aussi l’avis de BEDEPOLAR, un blog consacré au « polar en cases » !

Pour en savoir plus sur le personnage, les adaptations… Voir sa page Wikipédia

Cette semaine nous sommes dans la bibliothèque de Noukette !

Et cette bd participe également au Mois Américain

Nous suivre et partager :
error0

Enquête d’identités – Roman Ado

identités

Vol + amnésie + cirque = une drôle d’histoire !

Roman Policier Ado

ENQUÊTE D’IDENTITÉS ♥

Nicolas Gerrier

Le Lamantin (2014)

*****

Julien et Noémie, deux ados de 15 ans, sont amis depuis leur naissance dans la même maternité. Un sujet les divise pourtant : qui est supérieur à l’autre ? L’homme ou la femme ? Le jour de leurs 12 ans, ils se sont lancés dans un challenge. Celui qui gagnerait le plus de défis en 3 ans serait reconnu être le plus intelligent (ainsi que ses semblables).

A quelques kilomètres de là, Frank Lefranc, 24 ans, tout juste sorti de l’école de Police, se retrouve en binôme avec le commissaire Jacques Lefranc, 60 ans, proche de la retraite. Aucune famille en commun, juste une coïncidence ! Pour leur première affaire ensemble, ils vont devoir faire preuve de discrétion et de vivacité d’esprit.

Jean-François Leberger quand à lui, s’apprête à vivre son rêve : il va passer la semaine suivante aux États-Unis !

*****

Qui est cet homme mystérieux trouvé par Julien et Noémie ? Qui a cambriolé la banque ? Et surtout, comment ? A peine à la moitié du bouquin, je pense avoir compris la fin (j’en suis page 123/347). Bon ben en fait, rectificatif, je n’avais rien compris du tout !!!

Enquête d’ identités…

est un roman policier « ado » surtout parce que les deux héros qui enquêtent (en plus des « vrais » policiers) sont des adolescents de 15 ans. Mais c’est une histoire très bien ficelée, que vous pourriez avoir plaisir à lire même sans être ado ! La preuve, ça m’a beaucoup plu et cela fait bien longtemps que je n’ai plus 15 ans…

Il faut bien lire les dates en début de chaque chapitre, c’est important parce qu’il y a de nombreux flash backs.

Les personnages sont tout à fait crédibles, que ce soient les enfants ou les policiers.

Une lecture facile et agréable et du suspense jusqu’à la fin !

*****

De cette maison d’édition, Le Lamantin, nous vous avons déjà présenté : Seconde nature et Sortilèges interdits

Pour lire le début, c’est par ici (lien à télécharger)

Il est dans ma pal depuis si longtemps que je n’ose même pas le dire…

donc il participe au challenge Objectif PAL chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0