Samantha Spinner et les plans super secrets

Samantha Spinner et les plans supersecrets est une aventure loufoque décoiffante !

Samantha Spinner

Roman d’aventure illustré par Barbara Fisinger, dès 10 ans

Samantha Spinner
et les plans super secrets
d
e Russel Ginns

Editions Flammarion Jeunesse, avril 2019,
256 pages, 14 euros

Thèmes: humour, enquête, mystère

 

Présentation de l’éditeur: « Vendredi.
L’oncle Paul avait fait des gaufres aux fraises.
Lundi.
Il ne vint pas préparer le petit déjeuner.
C’est à ce moment-là que Samantha se dit qu’il avait forcément disparu et se lança sur sa piste. »

 

Ce roman est tout simplement génial ! Sans être tout à fait similaires, l’ambiance et les péripéties m’ont fait penser à une aventure du dessin animé « Phineas et Ferb ». Si vous aimez les aventures un peu tirées par les cheveux, Samantha Spinner et les plans supersecrets est fait pour vous!

Le récit met en scène un grand-père farfelu, des adversaires dangereux qui n’ont pas peur du ridicule et de supers gadgets. Samantha est une jeune fille attachante qui se retrouve du jour au lendemain impliquée dans une intrigue digne d’un James Bond, les individus loufoques en plus. Accompagnée de son jeune frère à la naïveté adorable, elle va vivre des aventures palpitantes. Samantha Spinner et les plans supersecrets c’est un véritable cocktail de personnages hauts en couleurs ! J’ai passé un excellent moment en leur compagnie !

De plus, l’auteur tourne beaucoup de choses en dérision, pour notre plus grand plaisir. La trame du récit se base sur une sorte de chasse au trésor sauf que les indices sont dessinés sur un objet des plus insolites… Je vous laisse découvrir lequel. Avec Samantha Spinner et les plans supersecrets on rit du début à la fin et ça fait un bien fou!

Un roman très sympathique à mettre entre toutes les mains. J’attends d’ailleurs la suite avec impatience car il s’agit d’une série.

Un régal!

 

~Melissande~

 

+ Trailer YouTube

+ Le site officiel de la série en version originale

+ Le site de l’éditeur

+ D’autres livres humoristiques à découvrir ici !

Nous suivre et partager :
error0

Petit Soldat #PremièreGuerreMondiale

Découvrez l’histoire de Pierre, Petit Soldat de la Grande Guerre, dans un magnifique album photographique qui met en scène de petites figurines dans des maquettes réalistes.

Album historique
Coup de Coeur

Petit Soldat

de Pierre Jacques Ober

et Jules Ober

Seuil Jeunesse, 2018
9781023510995, 16€
Prix Sorcière (Carrément beau maxi)

Thème : première guerre mondiale, soldat

 

Il y a environ cent ans, le monde est entré en guerre.
Une guerre qui ne devait durer que quelques mois.
Mais qui dura des années.

Petit Soldat est un très bel album à l’italienne, qui comme un roman photo, nous raconte l’histoire de Pierre, petit soldat de la Grande Guerre. Pierre qui a déserté, deux jours, pour le premier Noël. Mais qui est revenu. Son histoire et celle de tant d’autres soldats. De Gilbert. Des petits soldats allemands aussi.

Peu de mots, et pour illustrations des scènes photographiées à partir de maquette, de reconstitution, de petits soldats en plastique. De grandes photographies, qui nous plonge dans l’absurdité de cette guerre, qui nous montre les hommes, ces petits soldats, ces tout petits soldats, presque en plastique (ou en plomb d’ailleurs, je n’y connais rien en petits soldats…).

Dans cet album Petit Soldat, l’histoire est simple mais puissante, et il est bien difficile de définir un âge pour la lire. Une compréhension de la guerre me semble un bon préalable, donc vers 9 ans, selon la curiosité des enfants et leur programme scolaire. Pour autant un enfant de 5 ans pourrait aussi y prendre des choses… différentes. Je pense que ce n’est qu’au collège, alors même qu’ils n’aiment plus beaucoup les albums, qu’ils pourraient comprendre toute la puissance de cet album et de ce parallèle entre ces tout petits soldats de maquette et les pions qu’ont pu être les soldats pendant cette Grande Guerre. L’histoire de Pierre en est la preuve touchante.

Pierre aurait voulu être un bon fils.
Il aurait aussi voulu être un bon soldat.
Mais le monde entier était en guerre,
et il ne pouvait pas être les deux à la fois.

Le découpage et la progression narrative entrecoupée des souvenirs de Pierre permettent de donner un rythme et une émotion particulière à ce récit, car bien qu’en tant qu’adulte on connaisse déjà l’histoire de la Première Guerre Mondiale, cet album nous permet de recadrer notre regard à hauteur de ces petits soldats… La mise en scène des photographies, les points de vue très cinématographiques, tout est fait pour donner vie à ces petits soldats, sans s’appesantir sur la dichotomie français-allemand, au contraire même.

Un album superbe, à mettre entre toutes les mains !

 

Les petits plus : 

+ Une bibliographie sur La Première Guerre Mondiale dans la littérature jeunesse, qui date un peu maintenant, mais qui donne de bonnes bases !

+ D’autres albums sur la Première Guerre Mondiale présentés ici :
– L’horizon bleu

il horizon mauditesoitlaguerre

+ L’avis de Sophie LJ

Nous suivre et partager :
error0

42 jours de Silène Edgar ♥

42 jours est un roman bien mené, émouvant et d’une grande poésie.

couverture 42 joursRoman adolescents dès 10 ans

42 jours

de Silène Edgar

Editions Castelmore, 2017
288 pages – 10,90 euros
disponible en epub

Thèmes : amitié, histoire, mystère, famille, drame historique

 

Présentation de l’éditeur : « Sacha, douze ans, et Jacob, son petit frère, sont à la fois surpris et très contents de partir en vacances avant la fin de l’année scolaire. D’autant qu’ils auront la chance de séjourner dans la pension de leur oncle Jean, un manoir breton au bord de la mer ! Une fois sur place, ce n’est pas tout à fait la colonie qu’ils s’imaginaient: les pensionnaires sont de drôles d’adultes qui se prennent pour Victor Hugo, Louis XIV, Néfertiti… Mais les garçons ne s’y ennuient pas une minute : le manoir est plein de secrets sur lesquels enquêter. Qui fait ces bruits étranges dans le grenier ? Et que sont ces mystérieux loups qui rôdent dans les parages? »

 

Lorsque que l’on commence 42 jours, on ne s’attend pas à un tel dénouement ! Silène Edgar a un véritable don pour conter avec poésie et même avec mystère une des plus sombres périodes de l’Histoire. Je m’attendais, au vu de la quatrième de couverture, à une ambiance plutôt fantastique mais il n’en est rien.

Je n’ai pas été déçue pour autant, au contraire, 42 jours est un coup de coeur ! Comme Sacha, on découvre petit à petit les véritables raisons de ce brusque séjour chez un oncle qu’ils ne voient qu’à de rares occasions. Sacha et son petit frère, Jacob, sont extrêmement attachants. J’ai été tout de suite happée par le récit, on tremble pour les protagonistes jusqu’à la dernière page et on se demande comment tout cela va se terminer. Sans trop dévoiler l’intrigue, la question que l’on se pose en tournant la dernière page est « Comment a-t-on pu laisser faire ça? » Même si la plume de l’auteure est sobre et que les événements sont décrits avec pudeur, cela fait froid dans le dos…

Le courage des garçons est admirable ainsi que ceux qui se sont battus contre l’innomable.

Adultes comme adolescents devraient lire ce roman, pour ne jamais oublier.

 

~Melissande~

 

+  Silène Edgar est l’auteur des romans suivants, commentés ici :
Adèle et les noces de la Reine MargotLa trilogie Moana, 14-14

saveurdesfigues.gif

14

Adèle et les noces de la Reine Margot

 

 

 

 

 

 

 

 

+ Pour en savoir plus sur l’auteur: biographie

Blog littérature jeunesse avis littérature jeunesse personnages

 

Nous suivre et partager :
error0

Dysfférent – Roman sur les DYS-fférences !

dysfférent

DYSFFÉRENT
Fanny Vandermeersch

Le Muscadier (2018)

*****

Charlemagne est un garçon « différent ». Pas seulement à cause de son prénom, quelque peu « original », mais également parce qu’il est souvent dissipé, distrait ou encore discourtois selon certains. Son prénom lui vaut des moqueries de la part des autres collégiens, du style : « Charles, magne ! »

Sa distraction, elle, lui vaut des mauvaises notes et parfois même des réflexions agacées de ses professeurs… En fait, Charlemagne est dyslexique, dysorthographique et dyspraxique.

*****

Dysfférent parle des problèmes « DYS« .

Je commence donc par un peu de vocabulaire… Mes définitions sont volontairement très simplifiés, n’hésitez pas à aller voir le site de la Fédération Française des DYS pour plus d’informations.

Dyslexie  : Difficulté dans l’apprentissage de la lecture

Dysorthographie : Difficulté dans l’apprentissage de l’écriture

Dyspraxie : Difficulté dans l’apprentissage de mouvements coordonnés (maladresse)

C’est une très jolie histoire, porteuse d’espoir pour tous les enfants « différents » qu’ils soient « dys » ou non ! Et j’ai trouvé qu’on comprenait très bien les difficultés rencontrées par le jeune Charlemagne. Des difficultés qu’on n’imagine même pas quand on ne les connaît pas…

Ce roman a une police de caractère adaptée aux personnes dyslexiques. Pour moi qui ne le suis pas, je la trouve plus difficile à lire !

Dans ce billet, je vous ai présenté des livres adaptés aux DYS, ainsi que des éditeurs qui proposent des collections adaptées.

*****

Les avis de Noukette et Jérôme

Éditions Le Muscadier (sur leur site vous pourrez lire les premières pages de ce roman)

Le blog de l’autrice, « les billets de Fanny »

De cette autrice, déjà présenté : Phobie

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige, 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges et Plastique apocalypse

*****

Nous suivre et partager :
error0