COPPERHEAD – Comics partie un

Comics : abréviation de « comic-books »
*****

A dire vrai, Copperhead n’est pas mon premier « comics » (bande dessinée américaine). Ado, quelques comics style « Superman ou Batman » me sont passés entre les mains et, plus récemment, j’ai eu un gros gros coup de cœur pour Saga, que je ne vous ai pas présenté ici, même si je ne sais vraiment pas pourquoi !!! A lire donc, toutes affaires cessantes (Saga ! Vous suivez ou quoi ??)

*****Comics

COPPERHEAD

T1 : Un nouveau shériff en ville

Jay Faerber (scen.) / Scott Godlewski (Ill.)

Urban Comics (VO 2014 / VF 2016)

*****

Indiqué pour les 12 ans et plus (pas avant, c’est quand même assez violent !)

Clara Bronson arrive avec son jeune fils Zeke à Copperhead, un trou perdu sur une planète isolée. Clara est le nouveau shériff de cette ville (on saura pourquoi elle a été débarquée ici vers la fin du tome).

Dès le départ, on sent que son adjoint « Boo » n’est pas franchement ravi de la voir pointer le bout de son nez (après tout, il se débrouillait très bien sans elle !), puis un magnat véreux rapplique pour proposer ses services, et elle n’a pas encore eu le temps de poser ses valises dans son nouveau logement, qu’on l’appelle sur une scène de crime…

*****

Copperhead en fait, c’est un western. Un western de l’espace, sur une autre planète et avec des « aliens », mais c’est un western. Avec ses grands espaces sableux et désert (sauf la nuit… Il y a les « Natifs » qui rôdent), son bar et ses habitués, ses bagarres et son shériff…

Le plus, c’est que le shériff est une femme, et même une mère. Du coup, elle a un regard un peu différent sur certaines choses. Les personnages sont attachants, on a envie de mieux les connaître ! Certains sont un peu intrigants, mystérieux, on ne sait trop s’ils font partie des gentils ou des méchants… A suivre !

J’ai aimé : l’histoire, les personnages, le dessin, la mise en page, les couleurs…

Je n’ai pas aimé : Ne pas avoir le tome 2 !!

Bref, après avoir découvert les romans graphiques, je découvre les comics… Et jusque là, j’aime beaucoup ce que j’ai lu !

*****

Vous l’aurez compris (ou pas !) je n’étais pas une grande lectrice de « Comics ». Pour moi, ça se résumait à Superman et Batman, des super-héros en collant moulant (je vais en faire hurler plus d’un !!) qui voulaient sauver le monde. Puis j’ai découvert « Saga » (que vous devez lire je vous le rappelle ! Et non, c’est pas négociable !)

Pour Noël, mon fils a demandé des comics et il en a eu 4. J’en ai profité pour parfaire ma connaissance (quasi = 0) du genre. J’ai donc lu (et beaucoup aimé !) Copperhead T1, Batman Detective comics T1, Paper girls T1 et Locke and key (intégrale T1) que je vous présente prochainement.

Comics

Le site de l’éditeur Urban Comics (avec d’autres illustrations)

Pour feuilleter les premières pages

parenthèse

Cette semaine, nous sommes chez Stephie

 

Quel challenge pour 2018 ? Les réussir tous !

Voici ceux que j’ai décidé de suivre cette année (avec tout le sérieux et l’organisation qui me caractérisent, donc, autant vous dire que c’est pas gagné…)

challenge classiques  Challenge BD de la semaine   Challenge 1ère guerre mondiale   Challenge des RE   challenge albums 2017   Challenge Amérique Latine  Challenge Un max de BD en 2018

En plus de ces challenges, je participerai sans doute au Mois Anglais ou encore au Mois du Japon… Je ne suis pas encore décidée, on verra comment j’arrive à m’organiser ! Et comme je suis décidément très feignante, je vous renvoie aux présentations déjà réalisées par les organisateurs de ces différents challenges.

Voici les liens :

La BD de la semaine, c’est chez :   Moka (https://aumilieudeslivres.wordpress.com/) / Noukette (http://aliasnoukette.fr) /  Stéphanie (https://www.milleetunefrasques.fr/) ou Steph (https://chezmo.wordpress.com/) : Tous les mercredis, on se retrouve chez l’une ou l’autre pour présenter des bandes dessinées, que l’on a aimé, ou pas !

Un max de BD en 2018, c’est chez Kobaitchi : Ici, il n’y a pas de date, mais une liste de thèmes (certains plutôt insolites : « une bd où il pleut » !!) et plusieurs niveaux d’inscription.

 

Le challenge album, qui fête ses 10 ans cette année ! Présentation par Sophie (inscriptions dans les commentaires). Et les thèmes de l’année sont ici.

 

Le challenge Amérique du Sud-Amérique Latine chez Bidib ma petite médiathèque

 

Cette année, je (re)lis des classiques proposé par Blandine, du blog Vivrelivre et moi-même

 

Le challenge Première guerre mondiale. Voir la présentation chez Blandine

 

Et enfin, le challenge des RE, toujours chez Blandine (Relire un ou plusieurs ouvrages !)

 

Et vous ? Vous faites des challenges ? Vous aimez ça ? N’hésitez pas à venir nous parler des vôtres dans les commentaires !

Le singe de Hartlepool – Bd ado/adulte

HartlepoolLe singe de Hartlepool

Wilfrid Lupano & Jérémie Moreau
Coll. Mirages
Delcourt (2012)

^^^^^

C’est une Lecture Commune avec Blandine du blog Vivrelivre

Une bande dessinée que Sophie vous a déjà présenté sur ce blog, ici-même.

Une nouvelle édition a été lancée en 2014 qui est enrichie d’un cahier historique rédigé par Pierre Serna et illustré par Jérémie Moreau. Il est intitulé Le Singe de Hartlepool ou la fausse vraie histoire des débuts du racisme. Merci Wiki

^^^^^

1814 : Une époque où Français et Anglais ne s’aiment pas beaucoup. Les guerres Napoléoniennes sont toujours en cours. Au début de cette histoire, un bateau français frappé par le foudre coule au large des côtes anglaises. Seuls deux marins vont réchapper de ce naufrage : un jeune mousse, Philip et un singe, mascotte du bateau. Le jeune mousse, élevé par une nurse anglaise, va rapidement s’intégrer à une bande de gamins, tandis que le singe, qui, bien évidemment, ne parle pas, va faire les frais de la bêtise des habitants…

Je vous laisse le plaisir de découvrir à quoi on reconnaît un français…

^^^^^

A la bibliothèque où je travaille, j’ai vu passer de nombreuses fois cette bd. Mais je ne me décidais pas à l’emprunter : je trouvais la couverture triste, quand au dessin, il ne me plaisait pas du tout… A force d’entendre les gens me dirent « vous l’avez lu celle-ci ? Elle est géniale !! » Je me suis dit qu’il fallait tout de même que j’essaie. Et bien m’en a pris, c’est une histoire terrible, mais une bd géniale, effectivement ! Et les visages grimaçants des personnages illustrent très bien le propos : la bêtise humaine.

Une bd qui est à la fois très drôle… et très triste !

^^^^^

Pour écrire cette bande dessinée, Wilfrid Lupano s’est inspiré d’une légende qui court sur une ville du nord de l’Angleterre : Hartlepool  Une légende apparemment encore bien vivace… Je vous laisse découvrir pourquoi à la fin de la bd.

« Le Singe de Hartlepool » a reçu de nombreux prix, dont le prix des libraires 2013 et le Prix Château de Cheverny de la Bande Dessinée Historique 2013

^^^^^

Je n’ai pas trouvé de blog pour Wilfrid Lupano (il en avait un avant, mais il est fermé)

Pour Jérémie Moreau par contre, j’en ai trouvé 3 ! « Chronique contemporaine des pousseurs de pierre« , un site plus récent, et son site actuel ?

Lupano et Moreau participent tous les deux à l’association The Ink Link : une nouvelle approche des projets de développement et d’actions humanitaires grâce à la Bande Dessinée ! 

parenthèse

Cette semaine, nous sommes reçus par Noukette

Découvrez d’autres avis, ceux de : Le petit carré jaune, Jérôme, Yvan, Noukette et Jacques

Facteur pour femmes – BD Ado/adulte

Facteur  Facteur pour femmes ♥

Didier Quella-Guyot & Sébastien Morice
Grand Angle
Bamboo (2015)
^^^^^

Quelque part en Bretagne, sur une île. 28 juin 1914, la mobilisation générale est déclarée, tous les hommes valides doivent partir faire leur devoir. Maël ne le sait pas encore, mais c’est une nouvelle vie qui commence pour lui.

Maël a un handicap, un pied tordu. Sa vie jusqu’à présent c’était aider son père à la ferme, se promener en vélo sur les chemins et repeindre les statues de l’église. Tous les hommes étant partis au front, il est le seul à pouvoir faire le facteur, à relier toutes les fermes, à porter à toutes les femmes de l’île des nouvelles de leur père, leur mari, leur frère…

Il va leur apporter des nouvelles, de l’espoir et même un peu plus que ça…

^^^^^

Facteur

C’est une bd qui se déroule pendant la 1ère guerre mondiale, mais pour autant, on ne la « voit » jamais ou presque. Les couleurs sont éclatantes, lumineuses, chaleureuses.

Pas du tout ce à quoi on s’attend dans une bd qui parle de cette période. Le cadre est original, puisqu’il s’agit d’une île bretonne qui ne « subit » donc pas la guerre sur son sol (même si tous les hommes, ainsi que la plupart des bêtes ont été réquisitionnés).

L’histoire est passionnante : on voit ce jeune homme murir, s’épanouir au contact de ces femmes. Il devient plus sûr de lui, peut-être même un peu trop !

 ^^^^^

J’ai aimé : Les illustrations, les couleurs, l’histoire, tout m’a plu !!

Je n’ai pas aimé : que ça se termine ! ;)

Facteur

^^^^^

Feuilleter quelques pages sur le site de l’éditeur

D’autres que moi ont aimé : Jérôme, Le petit carré jaune, Noukette, Les lectures de Caro, Lecturissime, Blandine

parenthèse     

Cette semaine, c’est chez  Moka  / Cette lecture participe aussi au Challenge 1ère guerre mondiale chez Blandine