Giant – BD New-York années 30

Giant

Giant

 

GIANT

Mikaël
Dargaud (2017/2018)
*****

Sur la couverture du tome 1, un homme fume, à cheval sur la poutre d’un building en construction. Le décor est posé, nous sommes à New-York. En quelques pages, nous savons que nous sommes sous la présidence d’Hoover, quelques années à peine après la grande dépression de 1929. Nous suivons un groupe d’hommes irlandais qui travaillent dur à la construction des gratte-ciels et on va faire plus particulièrement connaissance avec Giant, surnommé ainsi à cause de sa grande taille.

Giant, le taiseux, le taciturne, que ses collègues ont chargé d’une tâche délicate : prévenir la femme (restée en Irlande) d’un de leur collègue qu’elle est désormais veuve… Giant essaie d’échapper à la corvée, mais, devant l’insistance de ses collègues, il ne va pas pouvoir refuser…

Et il va avoir une façon très personnelle d’exécuter cette mission.

*****

J’ai tout aimé dans cette bd : le scénario original avec son côté historique, les personnages qui ont des caractères très différents, l’ambiance assez sombre (les risques du métier, mais aussi le sort des migrants, les rivalités entre irlandais et italiens), le dessin aux tons bruns/verts, la couleur justement qui change en fonction des lieux, le côté historique, les cases jamais identiques (parfois toutes petites, parfois remplissant la moitié de la page)… ♥

A la fin de chaque tome, il y a quelques pages de bonus avec des croquis, les recherches pour les personnages… J’aime !

Et la bonne nouvelle, c’est que l’auteur travaille sur un deuxième diptyque qui se déroulera également à New-York, dans les années 30/40 (Dans le monde des cireurs de chaussures)

*****

Je viens de m’apercevoir que Mikaël est un auteur que je connais déjà… En jeunesse, il a réalisé -entre autres- « Junior l’aventurier » et en bd adulte, il a dessiné « Promise » une série en 3 tomes que nous avons à la bib (et que je vais m’empresser de réserver…)

Le site de l’auteur

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez feuilleter le tome 1 et le tome 2

D’autres ont aimé : Aurore, Karine

D’autres bd se déroulant à New-York : Un homme de joie (2 tomes), Broadway, une rue en Amérique (2 tomes)

Cette semaine, nous nous retrouvons chez Moka, Au milieu des livres !

Attention, cette interview de l’auteur dévoile une partie de l’intrigue !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

La tristesse de l’éléphant – BD

tristesse

La tristesse de l’éléphant

Nicolas Antona & Nina Jacqmin
Les Enfants Rouges (2016)
*****

Louis est un petit garçon qui porte à la fois des lunettes et un certain embonpoint. Ce qui lui vaut d’être souvent tourné en dérision par les autres garçons de l’orphelinat où il vit depuis déjà quelques années au moment où commence cette histoire.

Il n’a que très peu d’amis, ceux-ci étant adoptés les uns après les autres au fil du temps. Son grand plaisir chaque année, c’est d’aller admirer les numéros proposés par le Cirque Marcos qui vient s’installer dans sa ville à intervalles réguliers. Il aime particulièrement le numéro avec les éléphants… (Pourquoi ? Vous le saurez en lisant cet album !)

*****

J’ai tout aimé dans cette jolie bande dessinée, malgré la tristesse qui s’en dégage par moments. Les dessins, tout en rondeur, sont d’une grande douceur, d’une grande tendresse, tout comme les personnages (Merveilleux Mr Manuel !!) et l’histoire… Rien que d’y repenser, mon cœur soupire et j’ai envie de la relire !

Mon seul bémol ? Deux fautes qui m’ont désagréablement surprise… (p.41 : « futures parents » ? et p.48 : « nous acceuillons ») N’y aurait-il pas de correcteur aux éditions Les Enfants Rouges ? J’ai failli ne pas le mentionner tellement cette bd est belle mais on voit de plus en plus de fautes dans les livres et je trouve ça intolérable.

Ce qui n’empêche que j’ai eu un très gros coup de cœur pour cette bd à l’histoire si belle et aux dessins si doux… ♥ ♥ ♥

*****

Extrait de l’album (pdf) : vous pourrez lire une quinzaine de pages

tristesse

Louis et Clara, la rencontre

*****

Cet album a reçu de nombreux prix : Voir ici sur la page de l’éditeur

Le site de l’illustratrice (j’adore sa page d’accueil !)

D’autres que moi ont aimé : Le petit carré jaune, Moka, Noukette, Mo’, Stephie, Saxaoul, Fanny

Cette semaine nous sommes reçus par Stephie du blog Mille et une frasques

WEST – BD Western ado/ adulte

WEST   WESTWEST

WEST     WEST     WEST

 W.E.S.T

Weird Enforcement Special Team

Rossi – Dorison – Nury
Dargaud
^^^^^

Série terminée : Les dates indiquées sont celles de la première édition, mais c’est une série qui a été rééditée.

Une série en 6 tomes, qui se décompose en 3 cycles, chaque cycle étant une histoire différente.

T.1 : La chute de Babylone (2003) / T.2 : Century Club (2005) //  T.3 : El Santero (2006) / T.4 : Le 46è état (2008) //  T.5 : Megan (2009) / T.6 : Seth (2011)

^^^^^

WEST, c’est une équipe de mercenaires au service de la Maison Blanche. Ils sont chargés de résoudre les problèmes délicats dont ne peut se charger la police.

Dans le 1er cycle (T 1 et 2), l’équipe se forme sous la direction de Morton Chapel, grand amateur de thé « Foo Long » spécialisé dans l’étude des sciences occultes et le maniement du Smith et Wesson. Avec son équipe, ils vont devoir démanteler un complot visant à déstabiliser la Maison Blanche…

Le cycle 2 (T 3 et 4) se déroule à Cuba. Entre les partisans de l’annexion aux USA et les indépendantistes, tous les coups sont permis… Pour l’équipe de Morton Chapel, il va falloir faire la part des choses entre leur mission et leurs convictions personnelles.

Cycle 3 (T5 et 6) : On fait connaissance avec le passé de Morton Chapel. Ce qui est arrivé à sa femme et à sa fille Megan. Fille qui est mutique et internée dans un asile. Kathryn Lennox, psychiatre, va réussir à la « réveiller », mais hélas, Megan n’est pas seule…

^^^^^

WEST est une série étiquetée « Western », mais qui a aussi un côté politique / historique / policier et surtout fantastique et qui m’a beaucoup plu tant pour les histoires que les illustrations.

Une série pleine d’action que je vous recommande chaudement !

^^^^^

D’autres bd « Western » présentées sur ce blog : UndertakerL’odeur des garçons affamésLune d’argent sur ProvidenceSykesStern

Et même un « comics » : Copperhead

Cette semaine, c’est chez

Hyver 1709 – BD Aventure historique

Hyver Hyver

Hyver 1709

Sergeef & Xavier

Glénat (2015/2016)

****

Aventure historique en 2 tomes

****

Quand l’hiver est très froid, le gel peut tuer.

Mais quand l’hiver s’éternise, c’est pire encore car les grains semés meurent sous la terre et la famine frappe aux portes.

En cette période de guerre, le grain qui nourrit les soldats devient plus précieux que l’or et une cargaison de blé peut attirer bien des convoitises…

****

J’aime les bandes dessinées historiques, et la couverture de celle-ci me tentait beaucoup. Le titre aussi, avec son « y » à Hyver, qui lui donne un air vieillot. Mais… Car il y a un gros « mais » :

J’ai trouvé le scénario plutôt léger, et au final, pas très original. A réserver peut-être aux connaisseurs de cette époque ou aux férus d’Histoire de France ?

Par contre, le dessin m’a beaucoup plu, même si j’ai une ou deux réserves là aussi : j’ai trouvé les coloris un peu ternes, tristes, manquant de contrastes. Et j’ai parfois eu du mal à reconnaître les personnages, ce qui n’aide pas à la lecture !

Bref, arrivée à la fin du tome 1, j’étais très déçue. Et bien que j’ai trouvé le tome 2 légèrement meilleur, le scénario est toujours un peu maigre et le dessin pas assez précis (personnages).

Dommage…

Mais tout le monde n’est visiblement pas de cet avis, puisque cette bd a reçu 2 prix !

****

http://www.yozone.fr/IMG/jpg/hyver_1_centre.jpg

Le blog de Philippe Xavier, l’illustrateur

Prix du Meilleur dessin, Chambéry BD 2017

Prix du Patrimoine (Corse-Matin), festival de la BD d’Ajaccio 2016

Le blog de Nathalie Sergeef

Sur la page de Glénat dédiée à Philippe Xavier, vous pourrez voir plusieurs « teasers »

Cette semaine nous sommes chez Moka, Au milieu des livres