Haïda – Bd jeunesse

     Haïda Haïda

L’immortelle baleine (2015)

Frères Ours (2016)

Séverine Gauthier & Yann Dégruel

Delcourt Jeunesse

O-O-O-O-O

Les Haïdas sont un peuple amérindien de la côte Ouest du Canada et du Nord des États-Unis, ainsi qu’une partie Sud-Est de l’Alaska, le long de la côte du Pacifique, et dans l’archipel Haida Gwaii en particulier. (Merci Wiki)

O-O-O-O-O

Haïda  Il y a bien bien longtemps, rien ne séparait le monde des hommes de celui des animaux et des esprits. L’air et l’eau étaient connectés et toutes les créatures passaient librement de l’un à l’autre. Mais un jour, le corbeau vola le soleil à celui qui règne sur le ciel et s’en servit pour créer la lune et les étoiles. Il sépara ainsi le jour de la nuit. Il n’y avait alors qu’un gigantesque océan, et Corbeau flottait sur le dos de Kün, l’immortelle baleine. Ainsi parle le vieux Ts’ang, qui raconte toujours un tas d’histoires sur les esprits, les baleines et les corbeaux…Haïda

O-O-O-O-O

Dans ce  tome, nous faisons la connaissance de Nizhoni et Tâan, deux jeunes enfants qui habite un village près de l’eau. Tout le monde est inquiet au village, parce que l’eau monte et que personne ne sait pourquoi… Les deux enfants, grâce à leur curiosité, leur courage, leur esprit d’aventure et avec l’aide de grand-père Ts’ang vont essayer de comprendre, puis résoudre, le problème…

O-O-O-O-O

  La 2ème histoire, « Frères ours » nous raconte la triste histoire de Kindawuss, fille de Chef et de Quissan. En grandissant leur amitié se transforma en un amour très fort. Mais ils appartenaient tous deux au clan du Corbeau et deux personnes du même clan ne peuvent se marier ensemble. Pour échapper à leurs parents respectifs qui voulaient les séparer, ils s’enfuirent dans la forêt…

O-O-O-O-O

Nizhoni et Tâan veulent trouver le village des ours. Ils partent donc ensemble dans la forêt et finissent par se perdre… Mais en chemin, ils rencontreront les ours et pourront dénouer les fils d’une vieille histoire.

Les deux histoires sont originales et intéressantes. Quand aux dessins, je les aime beaucoup ! Les couleurs sont douces et « profondes » à la fois, les deux enfants ont des visages doux et expressifs (ils sont adorables !)

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ces jolies bd aux histoires tirées de légendes amérindiennes ! ♥

O-O-O-O-O

Pour en savoir comment est née cette histoire, une interview de Séverine Gauthier sur Culturebd

Si vous voulez en savoir un peu plus, le site alloprof

O-O-O-O-O

La bd de la semaine

Cette semaine, nous nous retrouvons chez Stephie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’adoption 1 Qinaya – BD Ado/Adulte

AdoptionL’adoption ♥

T1 : Qinaya
Zidrou & Monin (ill.)
Grand Angle
Bamboo éditions (2016)

* * * * *

Alain, 47 ans et Lynette 45 ans, après avoir essayé sans succès d’avoir un enfant, décide d’adopter Qinaya, jeune orpheline péruvienne de 4 ans. Toute la famille se réunit pour l’accueillir et tout le monde, ou presque, trouve la petite adorable… Le « presque » c’est le grand-père paternel, un poil ronchon, qui trouve cette adoption ridicule entre autre à cause de l’âge des parents…

* * * * *

Une chronique familiale terriblement tendre et touchante ! Comment rester indifférent au sort de cette minuscule enfant ? Elle a perdu ses parents dans un tremblement de terre qui a dû l’effrayer au plus haut point, elle se retrouve avec des inconnus, dans un pays dont elle ne comprend pas et ne parle pas la langue… Vous l’aurez compris, j’y ai cru, je n’ai pas marché, j’ai couru !! Et j’ai adoré ça (en vrai, j’ai absolument horreur de courir, hein, c’était juste une image…)

Et en parlant « d’image », j’ai beaucoup aimé également les illustrations. Les visages sont expressifs, la gamine est à croquer, les personnages secondaires amusants.

Une des remarques des « gégés » que j’ai bien aimé : « Parfois, je me demande… Tout cet amour qu’on n’a pas donné… Qu’est-ce qu’il devient ? Je veux dire… Personne n’a jamais pensé à installer des conteneurs pour le recycler ? Vous savez ? Comme pour les piles ou les vieux papiers…« 

Bref, à lire sans tarder et surtout sans hésiter, et pis c’est tout !!

Le 2ème tome est sorti le 31 mai 2017.

* * * * *

L’avis de Sophie :

Heureux hasard, j’ai aussi lu ce mois ci L’adoption, tome 1. Un achat pour le CDI, sur les conseils d’un représentant, sans trop hésiter puisque je me rappelais l’avoir croisé sur des blogs avec de bons avis. L’adoption est une très belle bande dessinée, autant par son thème, très bien traité, que par ses illustrations soignées et chaleureuses. Même mini hérissonne a été attirée par ces illustrations (notamment la petite Qinaya, qui est à croquer), et a voulu « lire » ce livre, preuve qu’elles attirent vraiment… et je compte là dessus au CDI, car si j’ai adoré, je pense que ce titre va assez peu sortir… La thématique est assez loin des préoccupations des adolescents, et le traitement qui en est fait, avec le regard adulte de ce grand-père, ne va pas aider les élèves à entrer dans l’histoire.

Le regard du grand-père sur sa famille est truculent ! On va suivre au fil des pages son évolution, comprendre son amour qu’il cache, et s’attacher, nous aussi. L’intrigue est parfaite, douce et lente, avec quand même une petite ombre qui plane, qui sera découverte à la fin de ce premier tome, relançant ainsi tout l’intérêt… j’ai hâte de lire la suite !

L’adoption est une superbe bande dessinée pour les adultes, mais si rien ne s’oppose à sa lecture par des collégiens, elle nécessitera je pense un accompagnement pour être empruntée. Misons sur ses belles illustrations pour tenter mes élèves, car ils sont tout à fait capable de la lire, s’ils acceptent de poser un peu Les légendaires et Les blagues de Toto (oui, je caricature… à peine!)

Note de Nath : A la bibli, il était en jeunesse, nous l’avons passé en adulte car la thématique (l’adoption) est clairement « adulte » !

* * * * *

Zidrou, nous vous l’avons déjà présenté ici (Lydie / Les beaux étés / Merci et quelques autres !)

Petite biographie de Zidrou sur le site de l’éditeur

Le site d’Arno Monin

Monin est aussi l’illustrateur de l’envolée sauvage

D’autres avis assez unanimes il faut bien le dire ! : Ceux de Noukette, Jacques, Jérôme et Sabine

 

La bd de la semaine

Et cette semaine, ça se passe chez Noukette !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’oracle della Luna – BD ado/adulte

Oracle OracleL’oracle della luna

* * * * *

T1 : Le maître des Abruzzes
Frédéric Lenoir & Griffo (ill.)
Glénat (2012)

* * * * *
Adapté du roman de F. Lenoir (Chez Albin Michel)

* * * * *

Italie, XVIème siècle, massif des Abruzzes. Des paysans, prêts à brûler la maison d’une soi-disante sorcière, trouvent dans sa cave un homme dans le coma et couvert de tatouages. Persuadés que c’est là l’œuvre du Diable, ils l’emmènent au monastère le plus proche. Là, d’étranges faits se produisent : Deux moines sont assassinés en voulant protéger l’homme, qui a fini par se réveiller, mais ne parle toujours pas. Il se révèle aussi être un peintre de talent. Quand enfin il retrouve la parole, c’est pour raconter une bien étrange histoire…

* * * * *

Pour commencer, j’adore cette couverture et sa couleur magnifique. J’aime beaucoup le dessin -assez « classique »-, et surtout les couleurs employées, le plus souvent assez vives et très lumineuses, mais parfois plus sombres pour les scènes intérieures ou encore la nuit. Grâce à elles, on ressent très bien l’ambiance moyenâgeuse !

Quand à l’histoire, je regrette amèrement de ne pas avoir les autres tomes sous la main car elle est pleine de rebondissements et d’aventure ! Et l’on referme ce premier tome avec tout un tas de questions qui restent, bien sûr, sans réponses pour le moment… Un très bon moment de lecture !

Si vous aimez les bandes dessinées avec un fond historique, vous devriez apprécier celle-ci.

* * * * *

Le tome 4 est paru en 2016

Pour feuilleter les 10 premières pages sur le site de l’éditeur

Le site de Frédéric Lenoir

Griffo, sa bio et sa bibliographie sur BdGest

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Moka

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Voyage, voyage, dans le temps ! bd jeunesse

Voyage

Le Pass’Temps

Les joyaux de la couronne

Carbone & Ariane Delrieu (ill.)

Jungle (2016)

* * * * *

Marie et Léo cherchent des idées de déguisement pour le carnaval. Et quel meilleur endroit pour ça que le grenier de leur grand-mère, une ancienne costumière ? Léo trouve un costume de chevalier, Marie une belle robe. Mais quand ils se regardent dans le miroir, il se passe quelque chose d’étrange et ils se retrouvent projetés dans le passé, en mai 1514…

* * * * *

Une jolie aventure historique ! J’ai bien aimé l’histoire, mais aussi les dessins (malgré les « nez » des personnages que je trouve très bizarres), j’ai également apprécié la mise en pages sans « cadres » juste des vignettes aux bords arrondis (ça donne une certaine douceur !) et il y a en plus à la fin un supplément historique sur les personnages, l’époque, la culture ou encore l’architecture de l’époque à laquelle se déroule cette histoire.

* * * * *

Vous pourrez voir les 5 premières planches sur le site de l’éditeur

Le site de Carbone, la scénariste

Ariane Delrieu : son blog, son book

*  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *

Le jardin de Minuit

Edith

D’après le roman de Philippa Pearce

Coll. Noctambule

Éd. Soleil (2015)

^ ^ ^ ^ ^

Le frère de Tom ayant la rougeole, celui-ci est envoyé chez son oncle et sa tante pour le début des vacances. Il n’est pas ravi, d’autant plus que c’est une maison de ville sans jardin et qu’il y a des barreaux à la fenêtre de sa chambre… Tom n’a pas le droit de sortir (au cas où il serait contagieux) il s’ennuie, il écrit à son frère, lui raconte qu’il y a peu de livres et que ce sont des livres « de filles », que la nuit il n’arrive pas à dormir et qu’il se promène dans la maison pour passer le temps et bouger un peu. Mais une nuit, alors qu’il compte les coups de la vieille horloge pour savoir l’heure, il compte « 13 » coups ! Et décide d’aller voir quelle heure peut bien indiquer une horloge qui sonne 13 fois… Pour y voir clair, il entrouvre la porte de la maison, et là, contrairement à ce que lui ont dit son oncle et sa tante – « Il n’y a rien derrière la maison Tom, juste une cour exiguë où  l’on met les poubelles« , il y a un jardin immense !! Dans ce jardin, il rencontrera Hatty, une petite fille qui semble ne pas vivre à la même époque que lui…

^ ^ ^ ^ ^

Hatty est-elle un rêve, un fantôme ? Imaginaire ou réalité ?  Les deux sont si bien mêlés que rapidement on ne se pose même plus la question ! C’est comme ça, c’est tout… Et on se retrouve comme Tom, impatient que la nuit arrive pour aller dans le jardin…

Si j’ai adoré cette histoire, je n’ai pas spécialement apprécié le dessin (surtout les têtes des personnages en fait, j’aime bien le reste) et par contre j’aime beaucoup la couverture qui m’avait fortement attirée !

Et ce qui est sûr, c’est que je ne connaissais pas ce « classique » de la littérature anglaise et que cette bd m’a donné très envie de le lire !!

^ ^ ^ ^ ^

Sophie a beaucoup aimé « le jardin de Minuit« 

Les premières planches sur le site de l’éditeur

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Stéphanie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer