BD L’enfant cachée – Loïc Dauvillier

Bande Dessinée jeunesse

L’enfant cachée

de Loïc Dauvillier

Dessins de Marc Lizano

Couleurs de Greg Salsedo

Editions Le Lombard

Voici une BD dont je n’ai pas pris encore le temps de vous parler alors que je l’ai lu il y a quelques temps, il s’agit de L’enfant cachée une bande dessinée qui  traite de la seconde guerre mondiale, accessible aux enfants.

Dounia raconte à Elsa sa petite fille sa vie dans les années 1940. Sa vie de petite fille juive, en France, pendant la seconde guerre mondiale. L’étoile jaune, les interdictions, l’humiliation, les rafles… et la chance qu’elle a eu, puisque cachée elle a réussi à s’enfuir. Les scènes qui s’échappent de la mémoire de Dounia montre un portrait réaliste de cette guerre, vu par les yeux d’une enfant qui a du mal à comprendre tout ce qui se passe autour d’elle mais qui est portée par l’amour de ses parents, même absents. Une galerie de personnages, des antisémites, des dénonciateurs, mais aussi des sauveurs…

Elsa ponctue régulièrement le récit de sa grand-mère de questions, mais au final, toutes les questions peuvent-elles avoir des réponses ? Un récit porté par les illustrations et les couleurs tendres malgré le thème, de Marc Lizano et Greg Salsedo qui dans les nuances et les ombres savent montrer toute l’horreur et le désarroi.

Un récit touchant sur un thème déjà beaucoup traité mais qui permet d’aborder sous l’angle des souvenirs cette guerre qui semble si loin aux enfants d’aujourd’hui.

Nous suivre et partager :
error0

Ronde des Livres BD #3 – Princesse Sara et Petite Geisha

Princesse Sara 4

Ce tome signe la fin de l’histoire de Sara au pensionnat. Si l’histoire est beaucoup plus rapide que dans le roman elle n’en demeure pas moins toujours aussi agréable à lire. Sara est toujours aussi fière, aussi résistante et les choses commencent à aller mieux dans la mansarde, grâce au généreux voisin. 

Un tome très rapide mais qui s’attarde un peu plus sur Miss Minchin et révèle certains personnages. Les illustrations sont toujours aussi séduisantes et apporte toujours beaucoup de vigueur à cette bande dessinée.  Toujours autant de succès au CDI!

Ce tome termine le cycle, et donc l’histoire du roman, mais le tome 5 nous entraînera en Indes, toujours sur les traces de Sara.

Princesse Sara 4 – Alwett et Moretti – Soleils Productions, 2011

Petite Geisha 1

Isako est une jeune fille vive, choyée par sa mère. Quand son père tisserand, l’emmène avec lui livrer des kimonos dans une okiya, elle n’imagine pas qu’elle va être vendue à dame Masako. Pour faire le ménage et peut petre par la suite devenir Geisha ?
Alors qu’Isako a du mal à se faire à sa nouvelle vie, elle apprend peu à peu qu’elle a deux soeurs aînées devenues geisha… les secrets de famille semblent nombreux!

Une découverte de la vie des geishas vu par les yeux de cette adolescente vive mais un peu perdue dans ce tome par ces changements. Un regard réaliste qui ne présente pas que les beaux kimonos en soie, mais aussi les rivalités, les dettes, les achats de jeunes filles…  A la fois intéressant et intriguant cette bande dessinée de la collection Blackberry aborde des thèmes un peu plus complexes que les autres titres, mais tout à fait abordable en collège.

Petite Geisha 1 L’Okiya des mystères de 

 

  • Plongeon, Isabelle, illustré par
  • Di Matteo, Daniela et mis en couleurs par
  • Mossa, Andres.

 

  • Soleil Productions, 2012

+ Mercredi BD – Mango

+ Les couvertures sont bleues, Challenge bookineurs en couleur!

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Ronde Des Livres Manga #2

Love so Life 2

de Kaede KOUCHI

On continue de suivre Shiharu dans les événements de la vie quotidienne. Toujours baby-sitter pour les jumeaux elle continue d’utiliser ses souvenirs d’enfance pour faire plaisir aux enfants. L’étape de la lecture, puis de la cuisine conduisent à de nombreux agitements. Ensuite la St Valentin arrive et avec elle les questionnements : doit-elle offrir des chocolats à Seiji ? La troisième histoire est celle de la première visite au zoo des jumeaux, un réel étonnement constant et beaucoup d’enthousiasme. Enfin la dernière histoire se passe pour la journée des enfants et permet de mieux connaître certains personnages secondaires et de voir là encore quelques cœurs battre…

C’est toujours bien sympathique mais ça n’avance guère, certains personnages secondaires sont toujours totalement inconnus  et les relations entre les personnages restent un peu au point mort. Enfin il y a toujours au début de chaque histoire ce petit rappel de la situation initiale, ce qui est lassant…

+ Mon avis sur le premier tome

 Thermae Romae 1 & 2

de Mari Yamazaki

Les critiques élogieuses n’ont pas manqué sur ce manga, notamment parmi mes collègues documentalistes. J’ai fait testé à des collègues d’histoire et de latin. J’ai testé. La conclusion est sans équivoque : pas terrible… Serions-nous particulièrement râleurs ?
On nous promet une découverte de la Rome antique et du japon moderne. C’est à peu près convainquant dans le premier tome, mais dès le deuxième tome cela devient chaotique. Lucius Modestus est un architecte romain. Il découvre un passage temporel et spatial et atterrie dans un bain japonais, de nos jours. Si la découverte du monde moderne par Lucius est assez drôle, la partie historique sur les thermes n’est pas convaincante. Tout est basé sur la comparaison, ce qui fausse peut être notre jugement puisqu’on ne connait pas vraiment non plus les bains japonais. Il faut aussi savoir que le culte du phallus est un thème majeur, à la fois lassant et délicat à mettre dans les mains des plus jeunes de nos élèves.

+ L’avis par exemple de Jérôme, très élogieux pour les premiers tomes, moins pour les derniers… j’ai quand même vraiment l’impression d’être passé à côté, l’avis de mes collègues m’ayant peut être influencée…

 

 

 

 

Nous suivre et partager :
error0

Paola Crusoé 1 Naufragée de Mathilde Domecq

Bande dessinée jeunesse

Paola Crusoé

1 Naufragée

de Mathilde Domecq

Glénat, 2012
9782723480895, 14,95€

Acheter ce livre chez Dialogues

Paola échoue avec son père sur une île déserte. Rapidement ils retrouvent son grand frère, mais qu’est devenu sa petite soeur ? Comment survivre, comment partir ?

Une bande dessinée enfantine très belle à regarder mais aussi drôle et touchante à lire!

Paola est une petite fille plutôt courageuse, son père aussi… mais ils ne deviennent pas des super-héros en arrivant sur cette île. Ils triment, ils ont peur, ils font des erreurs, mais cahin-caha leur histoire avance… Nous voyons aussi de temps la mère, dans son quotidien, elle qui n’est pas sur cette île et qui n’a pas de nouvelles de sa famille, autre que l’annonce du naufrage…

La force de cet album réside dans les illustrations, pleines de vigeur, qui nous racontent presque à elles seules toute l’histoire car des pages entières sont muettes. Plan large et gros plan sur les personnages alternent pour un résultant stupéfiant : l’histoire n’a rien d’extraordinaire et pourtant tout sonne juste et on suit avec délectation la vie quotidienne de nos personnages.

Un premier tome qui met en place les personnages et l’histoire, mais qui fait aussi plus que cela en nous faisant voyager et quitter le quotidien, le temps de la lecture au moins.

A conseiller aux enfants, aux ados et même aux plus grands, parce que Paola a une petite bouille craquante et que ce serait dommage de passer à côté!

Merci à la librairie Dialogues pour ce joli cadeau !

~ ~ ~

Monsieur et moi même avons (enfin) ouvert notre blog, afin de vous parler des travaux de notre maison. Un article par semaine. Peut être si on a le temps. Et peut-être d’autres articles. C’est là Aube du Hérisson, si vous êtes curieux.

Par ailleurs pour ceux qui ont facebook je participe à un concours de parrainage pour le lancement de Bookelis.
Merci d’avance pour votre aide.

Nous suivre et partager :
error0