L’envolée sauvage de Galandon et Monin

L’envolée sauvage
Auteur : Laurent Galandon
Illustrateur : Arno Monin
Editeur : Bamboo
Collection : Angle de Vue
Date : spetembre 2006 – novembre 2007
Prix : 12,90 €
 
Bande Dessinée, en 2 tomes.
(jeunesse)
Tome 1 : La Dame Blanche
Tome 2 : Les Autours des palombes

Thèmes : Seconde Guerre Mondiale, Juif, Déportation, Camps, Oiseaux.


Présentation de l’éditeur :
« France, 1941. Jeune orphelin fasciné par les oiseaux, Simon vit dans sa campagne, loin de la tourmente. Pourtant, l’antisémitisme s’insinue progressivement jusque dans son quotidien pour lui
rappeler qu’il est juif.

Confronté à la bêtise humaine, Simon va devoir fuir. Pourtant, où qu’il se trouve, la Dame Blanche apparaît : prédateur de mauvais augure ou ange gardien nocturne ? Sa fuite l’emmènera jusque dans
les montagnes où il pensera trouver un nouveau temps de paix. Mais la gangrène se propage et sa descente aux enfers ne fait que commencer…

Tout au long de sa fuite, Simon apprendra que vivre dans un monde libre s’avère plus difficile que de vivre enchaîné. »

Résumé :
Simon vit avec d’autres enfants dans une maison de campagne, gérée par un curé. Rapidement l’antisémitisme s’insinue dans le village, et oblige Simon à fuir. Un institut pour jeune délinquant, un
wagon à bestiaux, une vieille grange qui appartient à une aveugle et son fils, simple d’esprit, la cabane de montagne d’un résistant, et puis un autre wagon, vers un camp… Tout au long de cette
histoire, beaucoup de sensibilité, des personnages très humains, d’autres beaucoup moins, et surtout des oiseaux…. beaucoup… Gédéon, un pigeon résistant, Adolph et Eva, des aigles allemands, et
puis la Dame blanche, sensée porter malheur, et qui apparait et parle à Simon, avant chaque évenements…

Avis :
Une très belle bande dessinnée, un coup de coeur, malgré ce thème assez classique de la déportation des juifs. Beaucoup de sensibilité, mais rien de trop, on passe outre les clichés, même dans le
camp, la vie est abrégé pour laisser plus de place aux oiseaux….
Complété par des dessins très sympathiques, un vrai bon moment!

Extraits :
« Allez Simon debout, sinon c’est une balle dans la nuque!
Tant pis, je peux plus… j’y arrive plus Marek.
J’ai peut être quelque chose pour toi, moins dur que ce que tu fais…. Le Lagerführer, il a des oiseaux de chasse, tu vois?
Oui … des rapaces… j’ai vu.
Oui c’est ça, plusieurs, il faut quelqu’un pour nettoyer la cage, les nourrir… « 

En image (clic pour agrandir):

L’illustrateur : Arno Monin (lien vers son blog)

Nous suivre et partager :
error0

Pandemonium


Pandemonium (2
Tomes)                                

      BD de
Christophe Bec pour une trilogie qui ne compte que 2 tomes pour le moment, le troisième tome est sûrement en préparation quand on sait
que la maison d’édition Soleil est maintenant l’éditeur de cette série .

Pandemonium jongle entre plusieurs périodes dans le temps où l’on suit une jeune femme (Doris) et sa fille
(Cora) atteinte de la tuberculose .
Dans une Amérique des année 50
le Waverly Hills Sanatorium est un établissements répute dans le traitement de la tuberculose …. Soignée durant son enfance dans cette établissements Doris y emmène sa fille mais elle comprendra
très vite que ce bâtiment est une usine à mort et les souvenirs de son enfance remonte alors a la surface…

       
               Un scénario a frisson et des dessins morbidement beaux font de Pandemonium une BD à lire absolument .
                                         
Pour les amateur du genre horreur mais pas seulement ma chérie vous le dira ;)

Note de la chérie en question : j’ai été attirée par la couverture du tome 2… et j’ai dévoré ces deux tomes à toutes vitesses, partagée par un sentiment de mal être et l’envie malgré tout de
connaitre la suite… Moi je vous conseille d’attendre la sortie du tome 3 pour la lire… c’est trop horrible d’attendre après la fin du tome 2 ;)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Libre à jamais

Libre a jamais (Une autre guerre) de Joe Haldeman et Marvano chez Dargaud est le premier tome d’une trilogie pure science fiction où l’homme dans un futur pas si
lontain maîtrise les bonds dans l’espace.

Ces bonds lui font parcourir des distances incroyables mais aussi une période de temps aussi longue.

Ils se découvrent un ennemie mortel, les Taurans, mais l’origine de la guerre entre Taurans et humains est inconnue.

Le retour d’un vaisseau sur terre des centaines d’années ayant passées (à cause du bond dans l’espace) fera découvrir à l’équipage un futur assez étrange .


Cette BD est une adaptation d’un roman de SF bien connu « La Guerre Eternelle ».

je recommande cette BD aux amateurs du genre SF  (comme moi ;)

n’ayant pas lu les 2 autres tomes je ne parle que du premier mais l’article des tomes suivant viendra bientôt .

Nous suivre et partager :
error0

Aristide Broie du Noir

Bande dessinée jeunesse

Aristide broie du noir

de Séverine Gauthier

et Jérémie Almanza

Delcourt Jeunesse

          Aristide est un petit garçon qui est un peu comme tous les enfants… il a peur du noir!  Sauf que lui, il a tellement peur de ces monstres nocturnes qu’il est le seul qui ne dort pas. Pas du tout. Même pas un instant, de peur qu’ils le dévorent.

Mais voilà Aristide est aussi un garçon extrêmement intelligent, alors puisqu’il ne dort pas la nuit, autant en profiter pour construire une machine… Une invention merveilleuse : la machine à broyer du noir !

J’ai emprunté cette BD parce que j’ai adoré les dessins, la couverture est extrêmement représentative du style d’ailleurs, un peu moins des couleurs… Et le personnage préféré de mon homme reste le chat, que vous pouvez apercevoir sur cerains dessins (voir exemple ci dessous!)

J’ai été tout d’abord déçu à la première lecture car l’auteur essaye d’en faire trop, tous les textes rimes, à en être parfois un peu lourds. Et puis j’ai eu l’impression (le thème aidant) d’avoir lu un album jeunesse plus qu’une bande dessinée….

Le soir même je l’ai relu, mais à haute voix à Gilga (j’adore lui lire des histoires :)… le texte a alors pris une autre dimension, beaucoup plus puissante… j’ai adoré cette lecture, lui aussi….

Comme en plus les dessins me plaisent énormément (comment ça je me répète? ;) au final j’ai vraiment apprécié cette lecture, que je vous conseille… avec une petit préférence si possible pour la lecture à haute voix!

Un petit extrait pour accompagner ces images :
« A l’école aristide n’a pas beaucoup d’amis, les enfants ne l’aiment pas, ils se moquent de lui. Ils disent qu’il est très laid, et vraiment trop bizarre, Ils le provoquent sans cesse, ils le traitent de trouillard »

Vous apprécierez bien sur les alexandrins…

L’avis de BD Gest : « Déjà remarquée avec son album Mon arbre, la scénariste Séverine Gauthier confirme son talent de
conteuse et son aptitude à choisir des dessinateurs de talent pour l’accompagner. Le petit Aristide a déjà tout d’un grand ! »

 

+ L’avis d’Acr0

+ Une autre BD de Séverine Gauthier : Garance

Nous suivre et partager :
error0