Nos grand-mères savaient de Jean Palaiseul

Nos grand-mères savaient : petit dictionnaire des plantes qui
guérissent


nosgrandmeres.gif
Auteur : Jean Palaiseau

Editeur : Point
Date : 02/2010
Pages : 440 p.
Prix : 12€
ISBN
9782757817148

 
 
Documentaire (guide)

Thèmes : Plantes

Présentation de l’éditeur :
« Comment utiliser les plantes au quotidien pour en tirer le meilleur parti? Nos grand-mères le savaient, mais se sont parfois gardées de partager leurs secrets.
Jean Palaiseul remédie à cette lacune et prouve que la Nature, plus que n’importe quelle chimie, peut tout soigner, du sommeil à la digestion, en passant par l’humeur. Un dictionnaire ludique,
instructif et plus que jamais indispensable. BASILIC (Ocymum basilicum): Il a une action calmante et antispasmodique indéniable qui s’ajoute à ses propriétés digestives, d’où son indication en
cas de nervosisme, de troubles de l’estomac et d’insomnie d’origine nerveuse, de vertiges, de migraines, d’angoisses, bref une sorte de  » tranquillisant  » naturel et non toxique. »

Avis :

Un petit dictionnaire intéresant à feuilleter de temps en temps pour apprendre de nouvelles recettes de grand
mères… Je ne suis pas sûre que tout fasse du bien, mais en tout cas cela ne fait pas de mal ! Des petits médicaments simples, des plantes qu’on croise tous les jours sans connaitre vraiment
:)

A chaque fois la plante est présentée, avec un rappel historique, et souvent littéraire :)

Un petit guide très agréable, après à vous de tester… :)


Extraits :
« Le coquelicot facilite la transpiration, apaise la toux, et calme l’agitation, cela grâce à ses propriétés adoucissantes et à son pouvoir légèrement narcotique
(il appartient à la famille des pavots dont on tire l’opium), ce qui explique qu’on mélangeait jadis son suc à la bouillie des enfants pour les faire dormir (c’est tout de même mieux que de leur
donner des biberons au cavaldos comme cela s’est fait en Normandie !). »


L’accro du Shopping Dit Oui

—mise en forme de l’article demain, je suis très très a la bourre!!—

J’ai lu ce tome de l’accro du shopping à sa sortie, puisque c’est à ce moment là que j’ai découvert la série… j’avais prévu de le relire pour ce billet en commun avec Diance, Cacahuète et
MyaRosa, mais franchement ma relecture du tome précédent m’a convaincu… de ne pas le faire… Autant ces petits livres passent plutot bien une fois, autant deux ce n’est vraiment pas possible
(pour moi)
Ici donc mes souvenirs sont vagues… Becky est fidèle à elle même (ça ne changera jamais d’ailleurs…) dépensière, complétement impulsive, acrro à un point que je ne comprends pas vu comment je
déteste faire du shopping. Bon…
L’histoire avec la mère de Luke est de mon point de vue déjà plus intéressante bien qu’un peu surfaite… Quand a Suze, elle commence enfin à se poser… puisqu’elle a un enfant :)
Dans l’ensemble une histoire agréable à lire, toujours aussi simple, drôle souvent, et pas lassant malgré qu’on prenne les même et qu’on recommence…
Je vous conseille quand même de faire quelques pauses entre chaque tomes… on a moins le sentiment de redondance quand ça fait un petit moment qu’on a laissé Becky à son sort… :) Si si promis,
j’ai beaucoup aimé le dernier :)

Bref un pti avis un peu vite fait, mais pas possible de faire plus ce soir, je suis lessivée !

Allez donc voir Diane, Cacahuète et Mya Rosa pour plus de détails :)

Les Enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel

Les enchantements d’Ambremer

enchantementsd-ambremerpevel.gif
Auteur : Pierre
Pevel

Illustrateur (couverture) Johan Camou

Editeur : Livre de Poche (Le Pré au Clercs)
Date : 21/03/2007
Pages : 350 p.
Prix : 6 €
ISBN
978-2-253-11585-4

 
 
Roman
(aventure fantastique)


Thèmes : Monde féerique


Présentation de l’éditeur :
« 
Paris, 1909.
La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des
fées, et à sa capitale Ambremer Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquête sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué
dans une série de meurtres.
L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée
renégate que le mage ne connaît que trop bien…« 

Mon Avis :
Une couverture attirante, une tour Eiffel en bois, des fées, des magiciens… J’avoue ça commence déjà très bien. Et bien je vous rassure tout de suite, le reste du livre est
tout aussi bien!
Les personnages tout d’abord : Louis Denizart Hippolyte Griffont est le personnage principal. Ce mage vieux de quelques centaines d’année, est assez classique (pour un mage bien sûr) avec nombre de
caractéristiques totalement humaine. Il va mener cette aventure sans faire étalage de ces pouvoirs. Grâce à lui pourtant on va très rapidement se sentir à l’aise dans ce décor atypique, où le monde
entier et Paris principalement est pareil… et différent à la fois puisque peu à peu le monde féerique s’est rendu visible et connu. De nombreux autres personnages croisent Griffont, des femmes
surtout, fées, mages, reine maléfique… et puis un homme, un humain, un policier. Ce policier va en fait rendre cette histoire à notre portée, avec une enquête qui pousse Griffont à expliquer de
nombreuses choses. Chaque personnage a une place très importante, la plus attachante  étant sans nul doute Isabel…
Le roman est bien mené, avec des rebondissements, de nombreuses actions, et j’ai pris un grand plaisir à le lire. Pas un doute, pas un arrêt non plus dans cette aventure que j’ai lu d’une traite.
Un vrai petit bonheur, à conseiller (aussi) aux adolescents.

L’avis de mon Homme :
Un roman assez mignon, un peu long à mettre en place. Une ambiance et un monde bien construit, assez bien imaginé.

Extraits :
« Saisi d’un mauvais présentiment, Griffont se maudit de ne pas avoir ppris sa canne au passage, dans l entrée. Se tournant à demi il la vit en bas de l’escalier,
posée sur le guéridon. Il se concentra, fermales yeux une brève seconde et les rouvrit en prononçant à voix  basse : »El’hT ! »
Le pommeau d’ot traversa les airs jusqu’au mage, qui l’attrapa au vol »

C’est décidé, je pars d’Assia Rabinowitz

C’est décidé je pars

cestdecidejepars.gif
Auteur : Assia Rabinowitz

Editeur Carnets de l’info
Date 28/01/2010
Prix 14 €
ISBN 978-2-916628-64-6

Documentaire / Guide

Présentation de l’éditeur :
Partir à l’étranger, un rêve pour nombre d’entre nous Mais passer de l’imagination à la concrétisation, c’est une autre histoire…
Etudiant Erasmus, stagiaire Leonardo, volontaire européen, au pair, expat’, bénévole humanitaire, traveller, etc., toutes les formules sont possibles, il suffit de trouver la sienne. Ce livre,
truffé de conseils pratiques, d’adresses utiles, d’astuces et de témoignages concrets, détaille les formalités, les programmes ou les bourses permettant de réussir cette expérience. Comment choisir
sa destination et préparer le départ ? Comment s’intégrer une fois sur place ? Comment valoriser son expérience au retour ? Autant de réponses apportées pour que votre chemin évite les principaux
écueils, comme les plus infimes, et vous pousse à la découverte des autres et de vous-même !

Mon avis :
Un petit guide bien conçu pour les aspirants expat’ qui veulent connaitre les possibilités et les démarches.
Comment lacher son job pour partir à l’étranger ? Partir pour quelques mois, plus ?
C’est assez difficile d’organiser un tel séjour, non pas touristique mais vraiment pour habiter un pays étranger. J’avoue que souvent cela me traverse l’esprit… travailler dans un lycée français
à l’étranger…
Le livre offre des solutions aux lycéens, aux étudiants, mais aussi aux adultes, qu’ils partent pour travailler, faire du bénévolat, ou carrément à l’aventure.
Finalement chaque parcours a une solution… et une fois qu’on sait comment partir, le livre nous aide encore avec les lieux, les durées, une check liste très complète avant le départ, la
réalisation sur place (avec même des explication comme le mariage, la naissance d’un enfant à l’étranger…) et le retour (si nécessaire ;)
De nombreuses adresses, des conseils précieux. Mon seul reproche sera celui que l’on peut faire de plus en plus aux livres, pas d’actualisation, donc une péremption plus ou moins rapide, au moins
concernant les organismes, aide de l’état… ces choses là bougeant régulièrement. Pourtant grâce à toute sa deuxième partie, je pense que ce livre peut être un bon complément d’Internet pour tout
ceux qui souhaitent partir (attention ce n’est pas un guide de vacances à l’étranger)

Ma seule déception, on ne traite pas des lycées français à l’étranger… mais tout le reste peut m’être utile
quand même… de toute façon le plus dur sera de trainer Zhomme, car lui il va avoir du mal à trouver du boulot à perpètzouille… :)