Albertus l’ours du grand large

Albertus l’ours du grand large est un album pour enfant très touchant, qui prend la forme d’une enquête, sur un bateau.

albertusAlbum dès 6 ans

Albertus l’ours du grand large

de Laurence Gillot
et Thibaut Rassat

Milan, 2016
9782745976871, 11,90€

Sur le pont de l’Albertus, le capitaine Balthazar Babkine découvre un ours en peluche. Un ours mal en point, avec un seul œil. En appuyant sur le ventre de l’animal, un « Poueett » retentit.

Le capitaine va alors mener son enquête, pour essayer de découvrir auquel de ses marins peut appartenir cet ours. Aucun ne le réclame, et le vieu doudou usé passe toute la traversée dans la cabine du capitaine. Celui ci échafaude peu à peu des hypothèses…

A son arrivée à Calcutta, Balthazar, qui n’a toujours pas trouvé à qui appartenait l’ours en peluche, décide de le donner à sa soeur, qui travaille dans un orphelinat. Le propriétaire de l’ours va alors se faire connaître, et raconter son histoire. Une histoire émouvante, de deuil parental.

L’histoire de cet album est à la fois complexe et touchante. Le thème est atypique, mais très bien traité, et permet de ne pas prendre les enfants pour des idiots. On leur montre que les parents aussi peuvent être triste, et que l’ours en peluche, objet traditionnel de l’enfance, peut aussi servir et plaire aux adultes. Le rôle de la transition dans le deuil est ainsi abordé de très belle manière, un thème qui peut faire peur parfois, mais qui permet aussi de voir la vie telle qu’elle est. Le côté enquête apporté par le personnage du capitaine permet de captiver le lectorat, qui cherche lui aussi, dans les marins, à trouver le propriétaire.

Les illustrations accompagnent simplement l’histoire, rendant parfaitement avec les couleurs l’atmosphère marine, et ajoutant une belle touche d’émotion, tout en rondeur. Les sourires qui s’épanouissent sur les visages qui entourent l’ours permettent de bien montrer son côté réconfortant.

Un très bel album coup de coeur, pour embarquer avec des marins baraqués et découvrir qu’eux aussi aiment les ours en peluche…

+ L’avis, avec des extraits de Lael

 

Cinq minutes et des sablés – Album

CinqCinq minutes et des sablés ♥

Stéphane Servant & Irène Bonacina

Didier Jeunesse (2015)

* * * * *

Dans sa petite maison, la petite vieille s’ennuyait.

Plus personne ne venait la voir.

Et elle ne regardait plus personne…

Elle s’ennuyait tellement, qu’elle avait juste décidé d’attendre Madame La Mort.

* * * * *

Ainsi commence ce bel album. Mais la visite de Madame La Mort, qui arrive dans sa belle voiture rouge, va tout changer…

Les illustrations sont gaies, colorées, énergiques et humoristiques. Et les personnages sont très expressifs.

Quand à l’histoire… Madame La Mort qui redonne goût à la vie, c’est plutôt joli, non ?

Une histoire émouvante, qui parle de solitude, de vieillesse, du temps qui passe (la phrase « cinq minutes de plus ou cinq minutes de moins, quelle importance ? » revient régulièrement), mais aussi des plaisirs de la vie et des sablés au gingembre (avec la recette à la fin, miam !)

Une très très belle histoire !

D’autres avis par ici : celui de Mya, celui de Bouma (qui met des liens vers plein d’autres articles en bas !), celui de Lasardine, celui des petites madeleines et pour finir, celui de Laurette (qui présente deux albums sur le même thème).

Sélection Prix « Chronos » 2017 (France)
Sélection « Prix Tatoulu » 2016-2017 (France)

Sélection « Paille-en-Queue » 2016 (La Réunion)
Sélection « Prix littéraire des enfants et des parents 2017 » (Genevilliers)

Blog de Stéphane Servant

Je n’ai pas trouvé d’adresse de blog pour Irène Bonacina…

challenge albums 2017

Cet album participe au Challenge Album 2017, ainsi qu’au Challenge Petit Bac chez Enna catégorie « Aliments et boissons« 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Georgia, tous mes rêves chantent – conte musical

GeorgiaGEORGIA

Tous mes rêves chantent

♥ ♥ ♥

écrit par Thimothée de Fombelle / illustré par Benjamin Chaud

Raconté par Cécile de France / Mis en musique par l’ensemble Contraste

Gallimard Jeunesse Musique (2016)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Georgia, une star de la chanson, remonte dans le passé et nous raconte les secrets de son enfance, ses doutes, ses blessures et ses rêves… Elle nous présente ses amis, ceux qui l’ont aidée à dépasser ses peurs, à avancer et à grandir, et nous parle de son étrange rencontre avec Sam, le jeune voisin violoniste.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

C’est un album qui dure environ une heure, mais c’est une heure que je n’ai pas vu passer tellement j’ai été emportée par cette histoire et ces chansons ! Comment ne pas désespérer, comment ne pas « couler » lorsqu’on est séparé de ceux qu’on aime ? Écoutez Georgia, elle vous donnera son secret !

L’histoire est très belle et toute en émotions, les chansons sont entraînantes, rythmées et mêlent agréablement différents genres musicaux. Quand aux illustrations, vives, colorées, rigolotes et pleines de pep’s de Benjamin Chaud, elles sont extra ! J’aime beaucoup les personnages qui représentent les rêves.

Anny Duperey, marraine de l’association « SOS Villages d’enfants » a signé l’introduction de cet album et a prêté sa voix à l’un des rêves. Impossible de citer tous les participants, entre les chanteurs, les auteurs de chansons, les musiciens et les autres, il y en a trop (voir à la fin de la vidéo ci-dessous). Mais ils ont tous bien travaillé, c’est une vraie réussite !

Un très gros coup de cœur pour moi !

Je remercie très sincèrement la personne qui me l’a offert, elle a vraiment bien choisi, j’ai adoré.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Un album en soutien à l’association « SOS Villages d’enfants », ce qui veut dire qu’en plus de vous faire très plaisir ou de faire très plaisir à quelqu’un, vous réaliserez une belle action !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Pépite 2016 du meilleur livre jeunesse du Salon de Montreuil  et Coup de cœur de l’Académie Charles Cros 2016…

Interview de Thimothée de Fombelle

Sur le site de Gallimard, vous pourrez écouter un extrait, feuilleter quelques pages…

Le site de SOS Villages d’enfants

Ils ont aimé aussi : Le cabas de Za, Chez Clarabel, Bricabook, Lire sous le tilleul

Cet album participe bien évidemment au Challenge Album 2017, ainsi qu’au Challenge Petit Bac chez Enna (Catégorie Prénom)

   challenge albums 2017                     

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Debout sur l’eau : un conte intemporel ♥

Debout sur l’eau est un conte intemporel pour les enfants, servis par de magnifiques lavis à l’encre de chine.

debout sur l'eauAlbum jeunesse, dès 3 ans
5 ans pour comprendre les messages

Debout sur l’eau

de Hyacinthe Reisch

Le Chineur, 2015
978-2-9549867-1-5
12,50€
Version audio incluse

Il était une fois un ours, qui rêvait de monter sur un bateau. Jour après jour, il voit les hommes partir à la pêche. Même les fourmis voguent sur des feuilles. Alors un jour, il n’y tient plus et saute sur le canoé de l’indien Yun…  Difficile quand on est aussi gros… Avec l’indien, il va tenter de construire un bateau à sa mesure. Homme et animal vont devoir travailler ensemble, l’ours écoutant les conseils de l’homme, qui a bien besoin de la force de l’ours.

Il y a des choses dans la vie qu’il est bon de faire avec force, mais d’autres, qu’il est préférable de faire avec douceur.

Cet album offre une belle histoire sur la force et la douceur, sur la nécessité, surtout, de prendre parfois son temps. Un très beau récit, mais surtout, des illustrations magnifiques, des personnages à l’encre de Chine (lavis) qui donnent vraiment un ton très serein à l’histoire, mais aussi un petit côté asiatique. Les illustrations, même sans couleur, sont très vivantes, et pleines d’émotions. Et ne vous inquiéter pas, les enfants adhèrent complètement, et dès le plus jeune âge, car les contrastes fonctionnent très bien !

Indien des plaines*, Ours blanc, Illustrations très asiatiques… Inutile de chercher une réalité ou une localité à ce conte, qu’il faut juste prendre comme il vient. Hyacinthe Reisch réussi à nous séduire avec ses mots tout autant qu’avec ses illustrations. Il explique avoir créé cette histoire pour montrer aux enfants l’importance des limites notamment, mais les messages sont nombreux dans cet ouvrage, sans être pesants.

 

Un ensemble parfait pour un conte intemporel à découvrir et faire découvrir – Coup de coeur !

*Indien des plaines, selon Valérie Meylan, sur Ricochet Jeunesse. J’avoue que je n’y connais rien et ne risque pas d’être choquée…

+ plus d’illustrations sur le site de l’éditeur Le chineur

+ Pour obtenir la version audio, il faut envoyer à l’éditeur une photo de vous en train de lire le livre, j’adore l’idée. La version audio est lue par l’auteur lui-même.

+ Du même auteur, Nathalie vous a déjà parlé de Un peu plus loin Ensemble, un coup de coeur aussi !
UnPeuPlusLoinEnsembleCouv

+ Challenges : Je lis aussi des albums 2017 challenge albums 2017