Le secret de Kashimo – Album – Japon

secretLe secret de Kashimo

Agnès de Lestrade & Nicolas Duffaut

Milan Jeunesse (2010)

* * * * *

Depuis toujours, Kashimo avait un rêve. Il voulait devenir Samouraï. Mais un matin, son père, malade, ne s’était plus levé. En plus du chagrin qu’il avait ressenti, pour Kashimo, c’était la fin de son rêve secret. Il était devenu l’homme de la famille, il devait aller aux champs pour nourrir tout le monde. Il serait paysan. Pas samouraï.

Mais c’était dur de renoncer à un tel rêve. Alors Kashimo, après sa journée aux champs, prenait le chemin de la rivière et allait s’entrainer avec un bâton. Un jour qu’il combattait un ennemi invisible, une petite voix l’interpella. C’était Kama, la jeune fille du seigneur Saburo. Les deux enfants allaient devenir amis, d’autant qu’ils avaient tous deux un rêve secret.

* * * * *

Un album plein de charme ! Sur l’amitié, sur la force des rêves… Chouette tant pour son histoire (même si on se doute un peu de la fin !) que pour les illustrations qui accompagnent joliment le texte. Les bouilles des enfants sont expressives et malicieuses, certains paysages dignes d’une carte postale et le tout donne une grande impression de douceur (sauf les samouraïs, pas toujours super aimables !!) J’aime beaucoup la façon dont sont dessinés certains arbres…

* * * * *

La page auteur d’Agnès de Lestrade sur le site des Incos

De cette auteure, nous vous avons aussi présenté : Tu vois la lune, Parfois j’ai la grosse tête, Ni oui ni non les couleurs, Arto et la fée des livres,

Le blog de Nicolas Duffaut

 

* * * * *

Un album qui participe challenge album et au mois du Japon avec Lou de My Lou Book et Hilde du Livroblog

challenge albums 2017   Pivoine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les fantastiques livres volants – Album

Fantastiques Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore

William Joyce & Joe Bluhm (ill.)

Bayard Jeunesse (2013)

><><><

Morris Lessmore aimait les mots. Les histoires. Les livres. Page après page, il remplissait scrupuleusement le livre de sa vie : chaque matin, Morris l’ouvrait pour y consigner ses joies et ses peines, tous ses espoirs et tout son savoir.

Mais un beau jour (pas si beau que ça en fait !) la vie de Morris est totalement chamboulée par un vent violent, une tornade qui détruit tout sur son passage. Morris se met alors à errer jusqu’à ce qu’il aperçoive…

><><><

Pour changer un peu, cet album fut d’abord un court-métrage d’une quinzaine de minutes. Un court-métrage qui eut tellement de succès, que l’auteur en fit un livre, puis une application.

Un livre qui parle de livres, et d’une si belle façon, si poétique, ça ne pouvait que me plaire ! J’adore les illustrations des deux double-pages où Morris « se perd » dans un livre… Il court sur les lettres, tombe, fait l’acrobate sans jamais lâcher… le livre qu’il est train de lire !

Une histoire avec des passages amusants, d’autres plus tristes, mais une très belle histoire sur l’amour de la lecture mais aussi et surtout, sur le partage !

Pour ceux qui n’auraient pas compris, tout est beau dans cet album : l’histoire, le thème, les illustrations, les couleurs…

Et pour ceux qui ont un peu de culture anglo-saxonne, il y a un certain nombre de « clins d’œil »…

><><><

D’autres avis : celui de Cap!ôCapesDoc et Liyah (sur le livre), celui de Déclic kids et de la Souris grise (sur l’application pour Ipad), celui de Quels films pour nos enfants (pour le film !)

><><><

Site officiel du livre, du film et de l’application (en anglais)

Vidéo de présentation de l’application

><><><

Ce film a gagné l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation en 2011.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Coton blues – Conte sur l’esclavage

Coton

♥  Coton Blues ♥Coton

Une conte de Régine Joséphine

Illustré par Oreli Gouel

Coll. Les contes imaginaires

Éditions Gecko Jeunesse (2007)

* * * * *

Les éditions Gecko Jeunesse ont cessé leur activité.

Ce titre a été réédité en 2011 par les éditions BilbOquet (en livre cd).

* * * * *

Présentation de l’éditeur : Coton… Ce n’est pas un nom. C’est pourtant le sien. Le Maître l’a choisi pour se moquer de ses cheveux rêches, pour rire de ses gros yeux, et surtout de sa peau si sombre qu’on la dirait découpée dans la nuit. Quel âge a-t-elle, Coton ? Elle-même n’en sait rien. Dix ans, douze peut-être…
Assez pour être vendue, assez pour travailler… Coton aussi, parce que dans la plantation, c’est le trésor, c’est la richesse. Parce que sans les champs de flocons, le Maître vaudrait bien peu de chose…
Elle ne dit rien, Coton. Aucun son n’a jamais franchi ses lèvres.On la croirait muette, Coton. En vérité, personne ne sait qu’elle rêve.

* * * * *

Qu’il est beau cet album !! Déjà charmée par la couverture, j’ai succombé devant la beauté des illustrations… Et des couleurs !

Le papier, épais, de très belle qualité participe à la beauté de « l’objet ».

Le texte, lui aussi, est magnifique. Poétique, doux et dur à la fois. C’est un conte, un rêve, une légende.

On se laisse porter, emporter par les mots. Des mots qui expliquent que même esclave, on garde une part de liberté, au moins dans ses rêves…

Un album magnifique que je vous conseille vivement !!!

* * * * *

Le site de l’auteure et son blog

Celui de l’illustratrice

Un site qui parle du blues

* * * * *

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Merveille des merveilles – Album

Merveille  Merveilles des merveilles

Jennifer Dalrymple & Nathalie Novi (ill.)

Didier Jeunesse (2016)

* * * * *

Tamsine, une jeune fée que tout émerveille, n’a pas pu résister à la beauté de l’hiver glacé. Elle a ouvert sa fenêtre et s’est envolée pour aller admirer les branches givrées. Le froid l’a saisie brutalement et quand elle a voulut rentrer, c’était trop tard, ses ailes s’étaient brisées…

Quand elle se réveille, c’est pour s’apercevoir qu’elle a été recueillie par étrange lutin. Un lutin couturier d’un genre un peu spécial qui est aussi un peu grognon. Ils vont passer l’hiver ensemble et s’apprivoiser mutuellement dans le bel atelier de couture du lutin.

* * * * *

J’ai longtemps laissé de côté ce magnifique album. La couverture assez sombre et avec beaucoup de bleu et de vert ne m’attirait pas du tout. Et pourtant ! « Merveille des merveilles » dirait la petite fée, c’est un album splendide. L’histoire est très poétique et les illustrations, très colorées sont magnifiques. Le grand format de l’album permet de profiter pleinement de ces illustrations.

Une belle histoire pour fêter l’arrivée du printemps !

* * * * *

Merveille

Le blog de l’auteure, Jennifer Dalrymple

Le blog de l’illustratrice Nathalie Novi (si vous trouvez comment entrer, dites-le moi !)

Sur le site de l’éditeur Didier Jeunesse vous pourrez voir d’autres illustrations

Il fait partie de la sélection de Ricochet

Mya a beaucoup aimé aussi !

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer