L’horizon bleu – Album sur la 1ère guerre Mondiale

horizonL’horizon bleu ♥

Dorothée Piatek & Yann Harmonic

Éditions Petit à petit (2002)

Réédité sous forme de roman au Seuil (2012)

^^^^^^

Une lecture commune avec Blandine : elle a lu le roman, moi l’album.

Une femme âgée raconte…

1914, elle a 20 ans, vient de se marier et vit, heureuse et insouciante avec son mari, Pierre, qui est instituteur. Elle ne rêve que d’aller voir la mer, comme il le lui a promis, mais lui s’inquiète des nouvelles rapportées par les journaux, des rumeurs… Ses craintes seront hélas confirmées la nuit du 27 juillet, quand un ami lui annonce la terrible nouvelle : « La guerre approche » ! Élisabeth réalise alors que Pierre, son mari, va devoir partir au front comme tous les hommes de 18 à 48 ans…

horizon

On est tour à tour au front, dans la boue et sous les obus avec les hommes, puis avec les villageois apeurés dans leur village occupé et pillé par les allemands. Par moment c’est un narrateur qui raconte, à d’autres moments, on lit la correspondance de Pierre et Élisabeth.

^^^^^^

La première guerre mondiale, tout le monde connaît : 20 millions de morts, autant de blessés sinon plus, bref, une horreur. horizon

Cet album montre, sans effets dramatiques exagérés, mais avec beaucoup d’humanité, le quotidien d’un couple :

D’un côté le mari, instituteur, se retrouve au front et raconte à sa femme, par lettres interposées, son quotidien, sa souffrance, ses conditions de vie et la mort, partout autour de lui…

De l’autre côté, il y a Élisabeth, femme au foyer, qui, se retrouvant seule, va prendre de l’assurance, s’émanciper, faire classe en lieu et place de son mari.

A travers leur correspondance, on constate l’évolution de chacun. Les deux souffrent de la situation, même si ce n’est pas de la même façon.

Côté illustrations, c’est très original : il y a des effets de transparence, des superpositions d’images, des « coups de pinceaux » qui se voient ou non, des couleurs flamboyantes ou « éteintes » selon les moments ou selon qui parle…  Mes photos sont de mauvaise qualité et ne rendent pas hommage au travail magnifique de l’illustrateur. Je ne les ai mises que pour vous donner une idée du style d’illustration et des couleurs employées.

^^^^^^

horizon

Gros coup de cœur pour ce magnifique album, tant pour sa façon de raconter l’Histoire que pour ses splendides illustrations !

Un album que l’on devrait trouver dans tous les CDI… Mais il n’a malheureusement pas été réédité sous cette forme d’album, seulement sous forme de roman, ce que je trouve très dommage !

En 2012, Sophie l’avait mis dans sa bibliographie sur la première guerre mondiale.

Le blog de Dorothée Piatek

Celui de Yann Hamonic

Et le site de l’éditeur Petit à petit

Pour ceux qui voudraient aller plus loin, le site EVE (Enfance Violence Exil) propose des témoignages écrits, dessinés ou oraux sur toutes les guerres, y compris celle-ci.horizon

 

Le Petit Arbre Voyageur – Case 16

Petit Arbre VoyageurLe Petit Arbre Voyageur est un conte qui permet de belles découvertes, avec une ouverture aux autres, dans un esprit d’apprentissage et de partage.

Album dès 6 ans

Le Petit Arbre Voyageur

de Simon

Akinomé, 2017
80 pages, 20€
979-10-96405-06-0

 

Sous la feuillée du grand Ginkgo du Jardin des Plantes de Paris, un conteur invente pour trois petites filles, l’histoire du Petit Arbre Voyageur. Une histoire orale qui se développe ensuite à l’écrit, associée à des illustrations très variées (crayons, fusains, feutres, pastels, bic, aquarelle, collages…). C’est ce travail qui a passé de longues années en carton que l’on découvre en ouvrant ce grand album.

Dès la couverture l’invitation au voyage est lancée, et c’est véritablement dans un conte que l’on plonge. L’histoire d’un petit arbre qui décide de partir en voyage. De faire comme la girafe et de sauter par dessus la grille, peut importe les récriminations du Grand Arbre. Le voici parti, et nous à sa suite. Paris, l’autoroute, et de nombreux autres arbres. Une aventure en plusieurs petites histoires, bien visibles dans la typographie employée, qui permettent de découvrir cette histoire par petits bouts. Etape par Etape. Car le voyage est long, les destinations et les rencontres très variées, offrant de belles découvertes, autant botaniques que culturelles.

L’histoire du Petit Arbre Voyageur est une vraie invitation au voyage et au partage, à la découverte des autres et de soi. Des petites choses toutes simples, des histoires sur deux pages souvent, et pourtant une accumulation qui permet de découvrir tellement de choses. Ce Petit Arbre, dans son voyage initiatique, va finir par découvrir qui il est, et donc grandir.

La typographie de l’ouvrage s’adapte sans cesse au texte, tant dans la taille que les couleurs. On sent que Simon est conteur, et qu’il souhaite transmettre cette oralisation. Difficile de ne pas suivre ces indications quand on lit l’histoire à haute-voix… et nous voici à notre tour conteur ! Les enfants qui commencent à lire pourront aussi s’amuser avec ces détails de couleurs, pour alterner la lecture.

Si l’histoire et la typographie ont su me séduire, les illustrations, par contre, ne m’ont pas toujours semblé à la hauteur de ce Petit Arbre Voyageur. Trop de techniques graphiques, c’est intéressant mais cela ne permet pas d’avoir une identité graphique. On a l’impression de changer d’illustrateurs à chaque histoire. C’est sans doute voulu, mais l’effet est plus perturbant qu’intéressant. On voit de nombreux arbres, très épurés, qui rendent bien l’atmosphère du livre, mais d’autres illustrations, notamment avec des personnages sont moins convaincantes à mon goût.

Mini hérissonne n’était pas vraiment attirée par la couverture de ce livre, mais elle a écouté plusieurs des histoires tranquillement, sans tout comprendre, et sans que les illustrations soient une aide, ce qui joue sans doute dans ma perception des éléments graphiques de cet album.

Le Petit Arbre Voyageur est un conte qui permet de belles découvertes, avec une ouverture aux autres, dans un esprit d’apprentissage et de partage.

 

Case 16 du Calendrier de l’avent 

Les éditions Akinomé vous offre Ce Petit Arbre Voyageur

Bravo à Charliee !
– encore un peu de retard dans les articles et les tirages au sort, je rattrape au mieux… –

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Coeur de bois – Album pour les plus grands !

Cœur Cœur de bois

Henri Meunier & Régis Lejonc
Ed. Notari (2016)
*****

Voilà un petit moment que je ne vous avais pas présenté un album des éditions Notari, un éditeur suisse qui propose toujours des albums de qualité en plus d’être originaux.
J’avais déjà noté cet album il y a quelques mois chez Pépita (mais j’avais oublié) et je l’ai re-découvert grâce au blog de Robert le curieux. D’autres ont aimé aussi (il y a des gens qui ne l’aime pas ?) comme Mokamilla.

*****

Aurore se fait belle. Maquillée, parfumée, bien coiffée, Aurore quitte la maison, passe rapidement à la boulangerie et monte dans sa voiture. Tout en conduisant, la radio allumée, elle pense à la liste des courses, à ses enfants… Elle se gare enfin, en lisière du bois, puis s’enfonce dans la forêt. On sait dès la 1ère page qu’elle rend visite à un vieillard impotent…

*****

Il s’agit d’une sorte conte détourné, le petit Chaperon rouge bien sûr (La galette, le bois, la voiture rouge, et le reste), mais il y a aussi un clin d’œil à la belle au bois dormant (la jeune femme s’appelle Aurore) ainsi qu’à Blanche-neige (c’est Aurore qui en parle)…

Le texte est superbe, mais je n’en dirais pas plus pour vous laisser le plaisir de la découverte. Je vous déconseille d’ailleurs d’aller lire trop de critiques, certains en disent beaucoup trop et gâchent l’effet de surprise…

Cœur

Pour voir plus d’illustrations, n’hésitez pas à aller sur le site de l’éditeur.

J’ai eu un gros coup de cœur également pour les illustrations de Régis Lejonc qui sont tout bonnement magnifiques ! On les croirait peintes sur du calque, il y a un effet brumeux, glacé qui est très étonnant. Dans Aurore, certains ont vu Faye Dunaway (à droite dans Bonnie and Clyde – super film, à voir !), moi j’ai tout de suite pensé à Brigitte Bardot

https://hollywoodrevue.files.wordpress.com/2013/03/dunaway-and-bardot-berets.jpg

*****

Quand je dis qu’il s’agit d’un album pour les plus grands, je dirai que pour moi, il ne s’adresse pas aux enfants, mais plutôt à un public ado/adulte. J’ai vu que certains le conseillaient à partir de 8 ans, je suis un peu sceptique, mais j’ai toujours du mal à définir à quel âge on peut lire telle ou telle chose !

***

Des éditions Notari, nous vous avons déjà présenté : Le petit chaperon rouge, Le double (2 albums dans le même article), Le parc de Marguerite, Le temps du Japon, Le cadeau (2ème album présenté) et Cœur de Maman (2ème album présenté).

challenge albums 2017

C’est ma 49ème (?) participation au Challenge Albums !

Ça change tout ! (ou pas…)

Ça change tout est un album jeunesse qui n’essaye pas de tout changer, juste de montrer l’amour, tel qu’il est…

ca change toutAlbum jeunesse, tout public

 Ça change tout !

de Cathy Ytak

& Daniela Tieni

L’atelier du poisson soluble, 2017
9782358711029, 16€

« Le poème lu, Baptiste rougit aussi,
Mais c’est parce qu’il vient d’attraper un coup de soleil,
Un coup de soleil à l’intérieur. »

Ça change tout est un très bel album, un de ces albums à la fois poétique et plein d’amour… Sous les mots de Cathy Ytak, l’histoire d’amour de Camille et Baptiste voit le jour. Une histoire entre deux personnages assez intemporels – des enfants, des adolescents ? – une histoire toute simple et pourtant très belle, une histoire d’amour, avec comme un refrain dans l’histoire « Qu’est ce que ça change ? ». Une question récurrente avec une réponse principale : TOUT. Parce que chaque histoire d’amour est différente.

Spoiler : Mais savoir que Camille est un garçon, qu’est ce que ça change ? RIEN !

Un album poétique sur l’amour, sublimé par les illustrations de Daniela Tieni. Des illustrations elles aussi poétiques et qui adoptent plusieurs points de vue, parfois même comme en résonance au sein d’une même page, pour renforcer les liens entre les personnages. Un amour simple, qui sonne tellement naturellement : la peur, les cadeaux, les petits rien qui font tout…

Ça change tout est un album poétique qui prône l’amour, quelqu’en soit les protagonistes. Oui, ce livre évoque l’homosexualité, mais non, ce livre n’est ni un manifeste ni un message particulier, juste une belle histoire d’amour, menée avec beaucoup de poésie, et à lire largement !

***

+ les sites de Cathy Ytak  & Daniela Tieni 

+ Feuilleter l’album sur le site de l’éditeur

+ D’autres livres de Cathy Ytak à découvrir sur Délivrer des Livres :

LaSeuleFaçonDeTeParlerMains