LC # Bébé / Naissance

J’avais prévu pour cette Lecture Croisée avec Liyah de vous parler d’un très bel album repéré à la librairie sur la naissance, sauf que je n’ai pas eu le temps de le lire pour aujourd’hui, j’ai donc changé de programme pour un livre pas tout à fait 100% dans le thème, et le vraiment dans le thème viendra plus tard :)

A quoi ça sert de vivre si on meurt à la fin ?

Je vais mourir
Tu vas mourir
Tout le monde va mourir
Alors
A quoi ça sert de vivre si on meurt à la fin ?

Ainsi s’ouvre cet album coloré ! Et finalement c’est vrai, à quoi ça sert ? Cousin, Cousine, Papa, Tata, Copain… la petite fille du livre va leur laisser la parole chacun leur tour, sur des doubles pages, tout en nous les présentant rapidement. Ainsi (quelques exemples)

« Et bien ça sert à faire des cacas jaunes qui transpercent ma grenouillère » [dirait ma petit soeur Zoé si elle savait parler]
« Ranger sa chambre » [dit mon grand frère Philibert juste pour me faire braire]
« A rien justement » [dit mon cousin Bastien qui est gothique tendance martien]
« A faire des enfants qui font des petits-enfants
qui font des arrière-petits-enfants
qui font des arrière-arrière-petits enfants[…]
[dit ma grand-maman qui nous dit tout le temps « Je suis fière de vous » et qui nous aime tellement]

Chaque page apporte sa philosophie, et certaines phrases sont tellement fines, fondantes, j’adore! Par contre peut être y en a t-il un peu beaucoup au final, et le livre aurait pu gagner en finesse en étant un peu plus facile d’accès, car si j’ai vraiment beaucoup aimé, je me suis parfois demandée si ce livre n’était pas surtout pour les adultes, du moins dans certaines réflexions. Mais je suis sûre que c’est une question que les enfants se posent un jour ou l’autre…

Les dessins sont colorés, foisonnants, très intéressants et permettent de s’attarder sur chaque page de longs moments pour découvrir toutes les approches choisies par l’illustrateur Julien Martinière. J’aime particulièrement la page des livres, et celle de la tour Eiffel… je vous laisse découvrir!

PIQUET Emmanuelle / MARTINIERE Julien – A quoi ça sert de vivre si on meurt à la fin ? .- Sarbacane, 2011.- 978-2-84865-416-4, 13,50€

Liyah a pour sa part totalement respecté le thème… mais de toute façon rien qu’avec l’arrivée de son petitou elle avait forcément gagné ;)

Elle a donc choisi trois titres :
– Petit ours brun et le bébé
– T’choupi a une petite soeur

et les Bébés animaux !

Encore une fois Félicitations Laurie,
j’ai hâte de voir Djebril, en photo d’abord,
et en vrai avant que vous ne repartiez j’espère… :)

La ronde des albums – Spéciale Oliver Jeffers

Pingouin vole d’Oliver Jeffers


Un très grand album aux illustrations très tendres qui m’a tout de suite tapé à l’oeil chez Liyah!

J’aime beaucoup ce style, ces illustrations colorée, presque sans arrières plans qui permettent de s’attacher plus particulièrement aux personnages, et à l’histoire. Une histoire avec un texte très simple, mais agréable à lire. On retrouve l’ami pingouin qui décide qu’il doit apprendre à voler, seul… Une très belle histoire d’amitié, que j’ai aimé jusqu’à la « première fin ». Sauf qu’il y a deux pages de plus, sur le retour aux habitudes, dont je ne vois pas vraiment l’intérêt. Dommage parce que sinon cette découverte m’a donnée très envie de découvrir ou redécouvrir d’autres albums de Jeffers, dont les traits m’ont terriblement séduit!

JEFFERS Olivier – Pingouin vole.- Kaléidoscope 2011, 13€

 

Pour découvrir ou redécouvrir ? Parce que les dessins me semblaient familier sans que j’arrive à retrouver le titre du ou des livres que j’avais pu lire ! Une petite recherche m’a donc permis de me souvenir de How to Catch a Star, découvert en fait en Angleterre! Sorti en France sous le titre Comment attraper une étoile ? je l’avais aussi lu à des enfants lors d’une animation en relais AM en crèche. J’avais déjà aussi lu Perdu ? Retrouvé !… petite présentation très rapide, avec mes souvenirs !

Front Cover

Dans comment attraper une étoile ? premier titre de Jeffers, on a déjà notre jeune garçon au pull rayé (mais pas de pingouin!)

Dans cet album vraiment très mignon, la patte graphique de Jeffers est déjà tout à fait là, avec des dessins très visuels, qui parlent bien aux enfants. Notre petit garçon cherche ici à devenir l’ami d’une étoile qui ne serait qu’à lui. Mais comment l’attraper ? La retenir le jour ? Ou alors chercher ailleurs…

Front Cover

Une petite histoire adorable, touchante, avec une fin qui fait sourire… les enfants adorent!

Perdu ? Retrouvé ! dont le titre ne me plait pas trop, et en fait l’album où l’on rencontre l’ami pingouin. Il est perdu, et notre petit garçon va donc essayer de l’aider à rentrer chez lui, au pôle nord… à moins qu’il n’habite pas si loin ? Un album très tendre que celui de cette rencontre, avec toujours de magnifiques illustrations colorées. Avec un Happy End évidemment…

 

Vraiment de superbes illustrations pour de petites histoires mignonnes, du tout bon à découvrir si vous ne connaissez pas!

Dans le cadre de la ronde des livres bimensuelle avec Liyah et Noukette. Cet article est programmé je vous laisse donc découvrir directement chez elles ce qu’elles ont choisi… Pour ma part je suis… dans les bouchons en direction de Marseille sûrement!

 

Mais aussi de nouveaux titres pour le challenge Je lis aussi des albums !

 

Le site d’Oliver Jeffers!

Les silence des pierres

 

 

Les silences des pierres

de Philippe Barbeau et Marion Janin

Album

L’atelier du Poisson Soluble, 2010
978-2-913741-88-1, 20€

Thèmes : Guerre, Pierre, Mémoire, Séparation

 

 

Présentation de l’éditeur :

“La folie des hommes apporta le deuil et trancha la ville en deux“.Longuement, Philippe Barbeau a poli son texte.
Puis, patiemment, Marion Janin se l’est approprié, lui imposant son souffle, sa respiration. Son trait précis, presque précieux, respecte l’universalité du conte, tout en lui imposant une touche très personnelle. “Les pierres ont parfois des silences qui séparent ”.

Mon avis :

C’est suite à une très belle expo à la librairie Croquelinotes que j’ai découvert cet album..

« Les pierres ont parfois des silences qui apaisent
… qui enchantent

C’est l’histoire d’un coiffeur, juste entre deux mondes, deux pays en guerre, à la frontière. Témoin. Entre Ouest et Est. Silence. Paix. Amitié. Guerre. Séparation. Mort

… qui séparent
… qui protègent

De magnifiques grandes pages, des illustrations avec juste quelques touches de couleur. Un ensemble qui a su me toucher tant par les mots que les illustrations, mais un ensemble difficile. A lire et à comprendre. Pour adulte ?

… qui désolent »

j’ai perdu le fil! je crois que j’en suis là : 12/20

C’est un comble pour mon propre challenge non ? C’est maintenant officiel, je ne suis pas du tout organisée!

Labourde Détective privé : Avant que je m’en aperçoive

Labourde
Détective privé
Tome 1 : Avant que je m’en aperçoive….

de Akira Sugiyama et Daisuke Nakagawa

Roman jeunesse d’enquête / livre jeu

Tourbillon, 2011
120 pages, 12,50€

Thèmes : enquêtes, détective, livre jeu.

Présentation de l’éditeur :
Labourde est devenu détective après avoir vu des films policiers.
Mais on lui confie peu d’enquêtes, alors, le reste du temps, Labourde fait des petits boulots. Certains pensent qu’il n’est pas très doué comme détective parce qu’il est trop gentil et un peu naïf. Règle du jeu : Aide Labourde à résoudre ses enquêtes (Ciel de nuit, Trois voitures rouges, Le crocodile venimeux et l’Equilibre). A la fin de chaque affaire, tu trouveras sa solution. Labourde rassemble des indices lorsqu’il interroge les gens, mais il ne sait pas forcément bien les utiliser pour résoudre son énigme.
A toi d’être plus malin que lui !

Mon avis :
Un petit livre jeu qui m’a rappelé certains livres d’enquête de ma jeunesse. Ici c’est vraiment simple niveau texte, très très illustré, donc idéal pour les enfants.

Labourde, ainsi que les autres personnages, sont vraiment sympathiques. Ce Labourde porte bien son nom, et il a bien besoin de nous pour l’aider à trouver la solution! En tout cas je me suis fait avoir en beauté par la première énigme! J’ai cherché mais je n’avais sûrement pas encore bien compris le fonctionnement du livre (héhé je cherche des excuses!) mais ensuite j’ai bien trouvé, c’est donc tout à fait possible!

Chaque histoire nous propose vraiment tout ce qu’il faut pour découvrir la solution… mais il faut bien lire, et bien observer. Un roman idéal pour apprendre aux enfants l’importance du détail, pour qu’ils regardent bien tout, qu’il fasse travailler leur cerveau aussi! Rien d’impossible, et comme il y a 4 énigmes différentes, c’est vraiment peu de pages à lire à chaque fois.

Les illustrations sont en noir et blanc, et elles font un peu fouilli/brouillon parfois, mais c’est pour mieux nous obliger à chercher, sans que rien n’attire particulièrement l’oeil! Bien que publiées d’abord au Japon en 1994, les illustrations ne font pas très japonaises (type manga) mais les décors font assez japonnais. Elles ne posent cependant pas de soucis niveau culturel, et cela n’empêche pas du tout de comprendre les enquêtes.

Un ensemble convainquant, et ça ne m’étonnerait pas que les enfants demandent bien vite ensuite le tome 2 des aventures de Labourde On verra demain!

L’avis de Lilibook !