La croûte de Charlotte Moundlic

La croûte

Charlotte Moundlic
Illustré par Olivier Tallec

Album (jeunesse)

 Flammarion, mars 2009
Les albums du Père Castor
978 2 0812 0855 1, 10€
24 pages

Thèmes : Deuil, Enfance, Orphelin


Présentation de l’éditeur :
« Quand un maman meurt, rien n’est plus comme .
On continue à vivre, à jouer, à respirer. Comment faire alors pour ne pas l’oublier? On cherche son odeur, on entend sa voix, on voudrait toujours les garder avec soi, comme quand elle était là… »

Résumé :

Un petit garçon vient de perdre sa maman… alors il essaye de la retrouver, de retrouver son odeur, de ne pas oublier sa voix… et de prendre soin de son papa, qui semble aussi abbatu que lui…

Avis :

Un album extrèment poignant, avec une sensibilité folle, qui traite le thème du deuil avec énormément de finesse… Attention je ne dis pas que c’est un album médicament, loin de là…. je suis même contre donner des livres sur un thème à des jeunes parce que c’est ce qu’ils vivent… mais par contre peut être que cela est un bon moyen de parler du deuil, dans des situations moins dramatiques.

J’ai passé un temps fou devant cet album, pour des raisons très personnelles, et vraiment il est fabuleux, à mon goût… alors il est officiellement mon coup de coeur album 2009 :)

Extraits :
« Elle n’avait qu’à pas faire
d’enfant si c’était pour partir avant la fin du troisième trimestre
« 

L’illustrateur :

Olivier Tallec est un illustrateur que j’apprécie beaucoup, et son coup de crayon dans cet
album ne m’a encore une fois pas laissé indifférente. 

Je suis complétement fan de Rita et Machin, chez Gallimard,  que je vous invite à découvrir.

 

+ L’avis de Bouma,

Mon nouveau jouet de Mo Willems

Mon nouveau jouet
Auteur : Mo Willems  
Editeur :
Tourbillon
Collection : Emile et Lili
Date : 27/08/2009
Pages : 57 p.
Prix : 7,90
ISBN
978-2-84801-499-9

 
 
Album
(jeunesse)

Thèmes : Amitié, Jouet, Dispute


Présentation de l’éditeur :
« 
Lili est tête en l’air.
Elle rit tout le temps. Emile est sérieux. Il se fait du souci pour deux. Emile et Lili sont les meilleurs amis du monde. « 

Résumé :

Lili a un tout nouveau jouet, elle est tellement fière. Sauf que quand Emile l’emprunte et le fait tomber par terre, leur
amitié est mise à mal!

Avis :

Un petit album simple, avec très peu de texte, servi par des dessins vraiment chouettes et colorés… Pour ce qui est de
l’histoire, on y trouve une belle morale (voir extrait) même si j’ai été assez chagrinée par un détail : les deux amis se réconcilient, mais on a l’impression que ce n’est que parce que le jouet
n’est au final pas cassé… Un peu en contradiction avec le message donc!

Extraits :
« les amis c’est mieux que les
jouets
« 

En image (tous droits réservés Tourbillon / Mo Willems)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



















L’éditeur :

Tourbillon est une maison d’édition que je ne connaissais pas j’ai donc fait quelques recherches pour vous donner quelques
éléments :

Crée en 2002 par deux auteurs de littératures jeunesses, cette maison d’édition propose des livres pour les plus jeunes,
avec souvent une grande part laissée à l’humour. Ils ont beaucoup de héros récurrents, comme Miffy, Mastic, Pom…


Leur collection de documentaire me parait bien alléchante :


 

 

 

 






Voir leur site et leur catalogue :

« Bienvenue chez Tourbillon !

Tourbillon est apparu dans l’univers du livre jeunesse il y a 7 ans.
Présents sur le terrain des tout-petits,
de l’éveil documentaire et de l’humour,
nous privilégions les livres complices
où l’enfant est souvent l’acteur
de ses thèmes passion.

La poésie, la fantaisie, l’imaginaire et l’éveil
du sens esthétique font aussi partie
de nos credos maison.

Bonne visite ! »





Dans la cour de mon école de Sylvain Victor


Dans la cour de mon école
Auteur : Sylvain Victor   

Editeur : Thierry Magnier
 Date : 26/08/2009
Pages : 24 pages
Prix : 13,30 €
ISBN
978-2-84420-781-4

 
 
Album. (jeunesse)


Thèmes : Ecole, Difference, Point de vue, Enfants

 


Résumé :
Manu et Mona sont deux élèves d’une même école. Chacun à sa façon va nous parler des élèves de la cour, nous les décrire, chacun d’un « coté » du livre Avant de se rejoindre au centre du livre (ils
sont amoureux ;)

 

 


Avis :

A la première lecture très sincèrement, cet album ne m’a pas du tout parlé, j’ai eu l’impression desagréable d’un livre vite fait, pour coller au
thème de la rentrée des classes. Et puis finalement, intriguée, j’y suis revenue… et il a quand même quelques atouts : montrer qu’un point de vue change le ressenti sur un personnage, que
chaque élève est à la fois différent et perçu différemment, et de montrer que ces deux enfants ne sont pas obligés d’aimer les mêmes personnes pour s’aimer!

Bon j’en conviens, je n’ai pas vraiment été charmée, mais en y passant un peu de temps, on découvrira mieux les personnages, mais aussi leur
camarade (faites attention à l’arrière plan, ça vaut généralement le cout!).

Des illustrations style brouillon, mais très soignées, et avec de très belles couleurs!


Extraits :
« Quand c’est l’heure de la récré, on se dit des mots doux« 

L’auteur : (source Editions T. Magnier)

Sylvain Victor est né près de Paris en 1964. En 1989 Le magazine À suivre est le premier à publier ses bandes dessinées ; il y
travaillera régulièrement jusqu’en 1995.
Pendant les deux années suivantes, Sylvain Victor participe à différentes expositions et collabore à la revue sérigraphiée Drozophile, avant que paraissent ses premiers albums, Les
deux camions et Six récits
, aux Éditions Paquet et Le doute aux éditions Amok (fremok).
Depuis 2003, il se consacre principalement aux livres pour la jeunesse.





la nuit du visiteur

Album (jeunesse)

La nuit du visiteur

de Benoît Jacques

 Benoît Jacques Book, 2008
17€

Thèmes : Conte revisité, Petit chaperon rouge

Présentation de l’éditeur :
« Si ce n’est pas son gentil Petit chaperon rouge qui frappe à la porte de Mère Grand à cette heure de la nuit? Il vous faudra des nerfs d’acier pour ne pas abandonner en cours de route cette histoire éprouvante, et risquer ainsi de louper la clef de l’énigme »

Résumé :
Mère Grand est dans sa maison reculée, au lit. Quelqu’un frappe à la porte… Grâce aux illustrations nous voyons que c’est le loup, mais il se présente bien autrement…. Sauf que voilà, Mère Grand est sourde comme un pot, et que toute la nuit, au long de la centaine de page du livre, elle va le faire crier de plus en plus fort, des noms qui riment toujours avec ses questions…

Avis :
Tout en noir et blanc, c’est surtout du comique de situation que cet album tient sa force… On finirait même par plaindre ce loup qui attend devant la porte, et s’époumone… C’est vraiment sympa et à la fin, tout est bien qui finit bien (mais je ne vous dit pas pour qui ;)

Un album surprenant de premier abord qui nous fait entrer dans un univers de conte de façon détournée… j’adore!

Ce livre à reçu le prix Baobab de l’album l’année dernière à Montreuil.

En vidéo, le prix Baobab :