Minus Lupus d’Anne Loyer

Découvrez Minus Lupus, le fils du grand méchant loup, bien décidé à terroriser à son tour tous les enfants !

minus lupusAlbum jeunesse très drôle, dès 4 ans

Minus Lupus

d’Anne Loyer
illustré par Candela Ferrandez

Larousse, 2018
9782035946560, 10,95€

Thèmes : loup, conte, détournement, peur, taille

 

Minus Lupus est le fils du grand méchant loup, et il est bien décidé à faire lui aussi parler de ses exploits, en terrorisant tout le monde. Le voici donc partie en quête du Chaperon Rouge, des trois petits cochons, des 7 chevreaux… bref il veut marcher sur les traces de son père ! Sauf que voilà, Minus Lupus est vraiment minus, et le temps a passé…

Depuis le temps qu’on raconte ses histoires aux enfants, le Grand Méchant Loup a bien vieilli. Pourtant, il résiste, il veut rester le plus grand de tous les méchants loups. Mais Minus Lupuse ne l’entend pas de cette oreille… Il est prêt. Archiprêt.

Minus Lupus est un album bourré d’humour et de références, tant dans le texte que l’illustration. Un régal surtout pour les adultes, qui repèrent de nombreuses références ! Et pour les enfants alors ? Mini hérissonne (3 ans) a beaucoup aimé cet album, bien qu’elle n’ait pas compris beaucoup de références. Si elle connaît la plupart des contes classiques, ils ne sont pas encore suffisamment intégré dans son esprit pour qu’elle comprenne le principe de les retrouver ailleurs… en tout cas pas complètement, et encore moins de façon détournée comme ici. Pour autant, ce personnage de mini loup qui n’arrive pas du tout à faire peur, elle a adoré !

Le texte est bien mené, entre référence et répétition, entraînant pour les enfants qui suivent avec attention les déconvenues de Minus Lupus, espérant une fin… heureuse ? affreuse ? drôle ? vous verrez bien, mais c’est une belle fin !

Un album très intéressant pour les références mais aussi tout simplement pour contourner la peur du loup, car Minus Lupus est franchement attachant. 


+ Challenge Albums 2018

+ d’Anne Loyer est une auteure prolixe nous vous avons déjà présenté :
Les aventures de Kimamila

mais elle a aussi écrit de très beaux romans pour les plus grands comme Candy, Comme une envie de voir la mère ou Happy end, que je dois vraiment vous présenter !  Retrouvez toutes ses parutions sur son site.

De A à Z : abécédaire

abécédaireAlbum abécédaire pour enfants

de A à Z  : abécédaire

Peggy Nille

Nathan, octobre 2017
48 pages, prix : 14,95 €
978-2-09-257619-9

Thèmes : animaux, abécédaire, 

 

Depuis quelques mois mini hérissonne se passionne pour les lettres. En majuscule elle les reconnait maintenant toutes, et en écrit une bonne partie, du coup les abécédaires, elle aime beaucoup. Celui-ci, de Peggy Nille, est assez classique, avec une page par lettre et des illustrations qui correspondent, mais les illustrations sont belles, et on retrouve la majuscule accompagné de la minuscule (d’imprimerie), ce qui permet de commencer à repérer qu’une même lettre a plusieurs formes.

Anna l’ânesse atterrit sous l’averse

Beaucoup de vocabulaire, une reconnaissance des objets, animaux et fleurs vraiment sympathique, avec même quelques pièges pour l’adulte ! Heureusement en fin d’ouvrage, on retrouve la liste alphabétique de tout ce qui se trouve sur les pages, ce qui permet de ne pas confondre gecko, bonobo et autre kaki ! Un album à la fois très sympathique, qui invite à la découverte à la fois de la nature, des lettres, du vocabulaire, et même un peu de la poésie tant l’auteur fait chanter ses petites phrases, toutes en allitération et assonance.

Les illustrations de cet abécédaire se prête bien à l’observation, car elles ne sont pas parasitées par des décors sans lien avec la lettre. Ainsi à chaque page, chaque détail est soigné, ainsi hérisson, hibou et hirondelle côtoient herbe et houx !

Un bel abécédaire à découvrir avec les enfants !

***

L’alphabet des animaux

A la maison on lit, mais on chante aussi parfois… et sur le thème de l’abécédaire, je vous conseille L’alphabet des animaux de Natasha St Pier. Un album qui propose des chansons ludiques, drôles, avec beaucoup de vocabulaire et des mélodies… entêtantes mais adorées par mini hérissonne.
Toutes les chansons ne sont pas aussi belles, aussi drôles, aussi touchantes, mais ces 26 chansons sont intéressantes, même sans se rendre compte du lien avec l’alphabet (c’est le cas pour ma mini pour le moment!)

paru en octobre 2017 – 18€ avec livret (édition limitée)

 


 

+ Challenge Albums 2018

+ le site de Peggy Nille

+ De Peggy Nille nous vous avons déjà présenté : Lily mène l’enquête, ainsi que 2 livres où elle est illustratrice :

Voyages

La fête del'aigleTu chantes comme une casserole

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Des albums pour les bébés

Mon micro hérisson ne devrait plus tarder à arriver, je recommence donc à regarder les petits cartonnés pour tout petits – oh joie, j’adore ça -. J’ai trouvé une nouvelle collection sympatique chez Nathan, ainsi qu’un livre photographie très intéressant – bon et plein d’autres en vrai, mais pour cet article ce sera déjà bien ! –

Les cache-cache feutrine

Les cache-cache feutrine sont des petits albums cartonnés pour les tout petits, sur un principe bien simple : des petits volets à soulever. Pratique pour les petites mains maladroites, ces volets sont en feutrine, donc faciles ET solides. Les histoires n’ont rien de très originales non plus, alors pourquoi cette collection m’a-t’elle séduite ? Par sa simplicité justement !

Les illustrations de ces petits albums sont mignonnes, contrastées, et animalières : tout ce qui plait aux petits. En plus les petits textes incitent souvent à faire le bruit des animaux, ce qui permet de donner facilement vie à cette petite histoire de cache-cache. Ma mini hérisonne, 3 ans, les a tout de suite adoptée. Elle est un peu grande, mais les histoires sont tellement simples qu’elle a pu les apprendre par coeur… pour pouvoir les raconter à son petit frère ! Autant vous dire que je suis forcément convaincue !

Cache-cache Petit chien, Petit chat, Petit poussin, Petit renard, Petit tigre et Petit ours, 6 titres qui lancent cette mignonne collection, avec en plus quelques personnages que l’on retrouve entre les livres, de quoi aiguiser la curiosité des plus grands.

Ces livres sont donnés à partir de 6 mois, mais j’ai déjà -souvent- expliqué qu’il n’y a pas d’âge pour commencer à lire aux tout-petits, alors même avant n’hésitez pas !

Nathan, 2018 – 6,90€ par titre – illustrés par Yu-Hsuan Huang

livre bébéLa journée de Bébé

d’Anne-Sophie Bost

Ce cartonné un petit plus grand est intéressant car il fait la part belle à des photos de bébés. Ca peut paraitre moins attirant pour les tout petits, mais en fait très rapidement les bébés aiment regarder d’autres photos de bébés : dans les magasines par exemple. Ici 11 belles photos de petits, autour du rythme de la journée de bébé : réveil, biberon, promenade… les enfants du livre sont souvent déjà assez grand, au moins un an, mais un enfant plus petit aimera aussi à regarder ces photographies.

Observer d’autres enfants, comprendre les interactions avec le monde, se projeter dans des activités… un livre parfait et durable puisqu’à chaque âge les enfants pourront y voir de nouvelles choses, et rapidement faire eux même l’histoire.

Montrer des livres avec des photographies aux enfants c’est aussi intéressant car ils ont souvent l’impression que s’il n’y a pas de dessins, ce n’est pas pour eux. Ainsi mini hérissonne n’a d’abord pas voulu lire ce livre car « ce n’est pas un livre pour enfant, c’est un livre pour adulte ». Preuve qu’il va falloir que je trouve plus de livres pour enfants, avec des photographies ! Des titres à me proposer ?

Un nouveau livre dans la même collection, aussi par Anne-Sophie Bost : mon imagier des émotions, est à paraître le 14 mai.

Nathan, 2018.- 9782092579817, 10,90€ – Le site d’Anne-Sophie Bost


Vous aimez les albums ? N’hésitez pas à vous inscrire au Swap Albums 2018

Méandre – Album pour jeunes lecteurs

Méandre

andre

Muriel Bloch et Sandra Desmazières (ill.)
Le Robert (2018)
*****

Léon mange tranquillement ses spaghetti à la sauce tomate, les aspirant tout en faisant tourner ses oreilles, lorsque sa tante Andrée lui pose une drôle de question :
– « Dis-moi, mon n’veu, connais-tu la différence entre l’écolier et la rivière ? »
Léon est tellement surpris qu’il en arrête de manger. Une fois dans son lit, blotti sous la couette, c’est pareil, pas moyen de dormir !

Et vous ? Connaissez-vous la réponse à cette question ?
Ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler la réponse !

Léon, lui, va vivre une drôle d’aventure pour trouver la réponse à cette étrange question…

*****

Méandre est un bel album avec à la fin une double page qui revient sur les mots mis en avant dans l’histoire (écrits plus gros et en couleur) regroupés par genre (adjectifs / noms / verbes). Avec les mots de cette double page, l’enfant est convié à créer de nouvelles phrases et pourquoi pas de nouvelles histoires !

Les illustrations colorées et foisonnantes sont simples, naïves, enfantines et pleines de détails. Je ne sais pas ce qui a été utilisé pour les réaliser, on dirait du crayon de couleur ou de la craie grasse…

Un conte écrit pour favoriser l’acquisition de nouveaux mots !

*****

Le blog de l’illustratrice, Sandra Desmazières, sur lequel vous pourrez voir d’autres illustrations.

Ce conte fait partie d’une nouvelle collection des éditions Le Robert, « mes mots d’où » qui propose d’emmener les jeunes lecteurs à la découverte de la langue. Ci-dessous l’histoire racontée par la conteuse Muriel Bloch.

 

D’autres avis : Les idées de Ju, Mes échappées livresques

De Muriel Bloch, je vous avais déjà présenté « Le loup et la mésange » que j’adore et que je vous conseille de lire !

challenge albums 2018

Cet album participe bien entendu au Challenge Albums 2018 !