Il suffirait d’un signe de Tiffany Schmidt

La vie de Mia bascule quand elle apprend qu’elle a une leucémie. Il suffirait d’un signe est l’histoire de son parcours, dans la maladie, mais surtout pour cacher la vérité à ses amis !

il suffirait d'un signeRoman pour adolescents
ès 12 ans

Il suffirait d’un signe

de Tiffany Schmidt

Bayard, 2016
disponible en numérique

 

***

Thèmes :
relation ados parents, musique,
mensonge, adolescence, cancer,
maladie, amitié

 

***

En commençant Il suffirait d’un signe, reçu dans la box Ebook j’ai vite compris qu’il s’agissait, encore, d’un roman de sick-litt. Cette mode suite à la parution de Nos étoiles contraires de John Green, de roman avec un jeune héros malade. On en a vu passer un bon paquet, et on s’est vite lassé, je trouve. Pourtant dans Il suffirait d’un signe un petit quelque chose a réussi à me happer et j’ai lu ce récit d’une traite. Outre la maladie de Mia, l’héroïne, c’est surtout les relations humaines et la distance qu’impose la maladie qui est mise en avant, avec brio et humour.

 

Mia est une adolescente à la vie parfaite : elle est entourée d’amis, fait partie des pompom girls, réussi en cours, adore le lycée… Quand on lui annonce qu’elle a une leucémie son monde bascule, et elle fait tout pour que ça n’arrive pas vraiment… Elle, si superstitieuse, cherche des signes et se persuade alors qu’il ne faut rien dire à personne. Soutenue en ce sens par sa mère – un personnage détestable de mon point de vue, très attachée aux apparences – elle va alors cacher sa maladie à ses meilleurs amis et même à son petit ami. Seul son voisin, un ami d’enfance, est au courant.

« Qu’est-ce qui se passe ? Dis-moi, je t’en prie.
– J’ai une leucémie, chuchotai-je, le mot redouté me laissant un goût amer dans la bouche.
L’accablante réalité me frappa soudain.
– Mon Dieu ! J’ai un cancer.
Quand Gyver m’attira contre lui, mes yeux se remplirent de larmes.
– Alors, on fait quoi, maintenant ? »

Entre chimio et mensonge, elle a bien du mal à continuer sa petite routine. Il suffirait d’un signe n’est pas un roman triste pour autant. Touchant, bien sûr, mais ce sont surtout les liens entre les personnages qui sont importants : sa relation ambiguë -et prévisible- avec son voisin, son rejet de ses amies, ses parents et leur façon bien à eux de vivre la situation.

S’il n’y a pas de grosses surprises à la lecture de ce roman, le lecteur s’attache tout de même à Mia. Plus les pages passent plus on a envie de la pousser à changer, mais cela fait le charme de l’intrigue.

Un roman touchant centré sur les personnages et leurs relations, même si la maladie reste bien présente au fil des pages. Une belle découverte pour moi dans ma box Ebook !


+ Sur le site de l’éditeur Bayard

+ Première participation à cette 8ème édition du Challenge jeunesse / YA de Mutie !

Notre Jack de Michael Morpurgo

Notre Jack est un roman illustré tout en douceur sur les espoirs et les rêves d’un jeune homme en 1915…

Roman illustré pour la jeunesse
à partir de 9 ans

Notre Jack
de Michael Morpurgo

Gallimard Jeunesse, septembre 2018,
ill., 72 pages, cartonné,
illustrations de David Gentleman,
12 euros.
Disponible en numérique (8,49 euros).

Thèmes: paix, espoir, première guerre mondiale, mémoire

 

Présentation de l’éditeur:

Michael et son grand frère Otto ont toujours vu chez eux un casque militaire semblant venir d’une autre époque. Jouet, mangeoire pour les poules, corbeille à fleurs… au fil du temps, l’objet est entré dans le quotidien de la famille.

Jusqu’au jour où Michael découvre qu’il a appartenu à leur arrière-arrière-grand-père, «notre Jack», mort sur le champ de bataille en 1915. Les deux frères décident alors de rendre un hommage vibrant à leur aïeul, acteur mordu de théâtre et de poésie, et fou amoureux de sa chère épouse, Ellie.

 

Tout comme pour «Le plus grand peintre du monde», étant donné qu’il s’agit de la même collection, cet album à couverture rigide est magnifiquement illustré.

C’est une histoire touchante que nous raconte l’auteur qui semble être dans son élément lorsqu’il s’agit de narrer et de romancer des faits historiques. Si le récit commence sur un ton léger, au fur et à mesure que le personnage principal (un jeune garçon pacifiste qui tient la guerre en horreur) découvre le passé de son aïeul, ce dernier est véritablement chamboulé.

La vision de la guerre de Michael et d’Otto va donc évoluer pour arriver à un consensus entre les deux frères. En effet, il n’y a pas plus opposés que ces derniers; Otto est passionné par les guerres et joue au soldat à longueur de journée tandis que Michael passe son temps à répandre des signes de paix à travers la maison.

Par hasard, Michael va faire une découverte importante, de celles qui changent une vie.

J’ai beaucoup aimé ce roman illustré tout en finesse et en pudeur. Grâce au ton employé par Michael Morpurgo, nous plongeons dans ce que l’on a nommé autrefois «la guerre fraîche et joyeuse» à travers le journal intime d’un jeune homme féru de théâtre, grand admirateur de Shakespeare.

~Melissande~

 

+ Le site de l’illustrateur David Gentleman (ce monsieur a tout de même 88 ans!)

+ Le site de l’éditeur

+ les articles de Sophie sur d’autres romans de Michael Morpurgo traitant également de la guerre: Cheval de guerre , Soldat Peaceful et La trêve de Noël

 

Le livre extraordinaire des animaux fantastiques ♥

extraordinaire

Un livre étonnant !

Le livre extraordinaire des créatures fantastiques

Tom Jackson & Val Walerczuk (ill.)

Little Urban (2018)

*****

Présentation commune de la collection avec Blandine du blog Vivrelivre

*****

Cette collection « Le livre extraordinaire des… » comporte 5 livres. Celui sur les créatures fantastiques que je vous présente aujourd’hui, celui sur les dinosaures présenté par Blandine, un sur les animaux des océans, un sur les animaux préhistoriques et le dernier sur les animaux. Un 6ème est en préparation et devrait sortir en avril 2019, sur les reptiles et amphibiens.

http://www.little-urban.fr/wp-content/uploads/2015/06/dino.jpghttp://www.little-urban.fr/wp-content/uploads/2016/08/9782374080505-C-Le-Livre-extraordinaire-T0.jpghttp://www.little-urban.fr/wp-content/uploads/2015/06/Lelivreextraordinaire.jpghttp://www.little-urban.fr/wp-content/uploads/2015/06/prehistorique.jpghttp://www.little-urban.fr/wp-content/uploads/2018/11/9782374081762_couverture-798x1024.jpg

*****

Pour tout vous dire, j’ai gagné ce livre dans un concours sur Internet. Quand je l’ai reçu, j’ai fait « Wahoo » !! Il faut dire qu’il est très grand (28 x 38 cm) et que les illustrations sont assez impressionnantes. La couverture est soignée, on dirait un vieux livre, c’est très chouette.

Le papier est très épais, dans un ton entre écru et papier kraft, ce qui accentue le côté « ancien« . Les numéros de pages aussi sont soignés (voir ci-dessous) ainsi que les bordures. On dirait presque des panneaux d’exposition.

Dans l’introduction, on nous explique la différence entre mythe, conte et légende.

Chaque double page présente une illustration grand format d’un animal ou d’un personnage et 6 ou 7 anecdotes. Dans un encadré, on nous indique en plus s’il s’agit d’un mythe (comme la gorgone Méduse) ou d’une légende (comme le kraken). 36 créatures fantastiques nous sont ainsi présentées. Et si j’en connaissais pas mal, j’en ai découvert presque une dizaine quand même !

Connaissez-vous l’amphisbène ? Le mannegishi ? Ou encore le kelpie ? Ouvrez ce livre et vous saurez tout sur les créatures fantastiques !

extraordinaire

*****

Autre avis sur les créatures fantastiques (et autres photos) : Les idées de Ju

Totoche et le poisson malheureux – Album

De l’amitié + un peu de magie = une histoire amusante !Totoche
Album dès 5/6 ans

Totoche et le poisson malheureux
Catharina Valckx

L’école des loisirs (2006)
*****

A la fête du village, Totoche a gagné un poisson rouge ! Il est très content et à peine arrivé à la maison, il l’installe dans un joli bocal avec des petites plantes. Mais Mauricette (c’est le nom du poisson rouge) n’a pas l’air très heureuse… En fait, elle en a marre de tourner en rond dans son bocal et rêve d’être autre chose, un dromadaire par exemple. Aussitôt dit, aussitôt fait, Totoche emmène sa nouvelle amie chez Annaplure la sorcière. Mais tout ne va pas se passer comme prévu…

*****

Cette histoire est une histoire d’amitié avant tout. Une personne qui en aide une autre à se « réaliser », à devenir qui elle veut être. S’y ajoute une sorcière (un peu bête), un peu de magie et beaucoup d’humour. Et j’aime beaucoup les illustrations, très simples, mais très mignonnes !!

Une autrice que je vous invite à découvrir si vous ne la connaissez pas.

*****

Site de l’autrice (Allez voir le nombre de prix qu’elle a obtenu, c’est impressionnant !)

De Catharina Valcxk, je vous avais déjà présenté « Coco panache » (2ème livre présenté) qui m’avait bien plu. Mais j’ai également lu et apprécié « Le bison » et « La chaussette verte de Lisette » (Lisette qui est d’ailleurs présente à l’avant dernière page de cet album, lorsque les deux amis vont boire un coup !)

http://www.catharinavalckx.com/image/530/800/fit/prentenboeken/web_Bison_.jpghttp://www.catharinavalckx.com/image/530/800/fit/prentenboeken/web-Chaussette-Lisette.jpg