Emma – Roman ado / jeune adulte

Emma

EMMA

Tess Corsac
Coll. Rester Vivant
Le Muscadier (2017)
*****

Emma, n’est pas, comme on pourrait le penser au premier abord, le prénom d’une jeune femme. Non, c’est le nom donné à un terrible virus, virus qui a décimé 80% de la population mondiale…

Les survivants se sont organisés pour survivre, car les gens touchés par le virus, les « Gueules bleues » ne meurent pas tout de suite et sont terriblement dangereux et contagieux…

*****

Un extrait : « Emma. Emma est une petite sœur sombre, rachitique et tordue, qui grandit en nous. Emma est un tueur invisible qu’on apprend à craindre. Un monstre à éviter, qui pose sur nous ses milliers d’yeux.

Dans toutes les maisons, on trouve le même dépliant plastifié accroché bien en évidence sur un mur ou une porte. Très vieux papier. Il a appartenu à mon arrière-grand-père et a toujours ce même aspect froid et sérieux.

Beaucoup de ces mots m’échappaient quand j’étais plus jeune. Enfant, j’imaginais Emma pareille à une meute de loups microscopiques prêts à venir me dévorer de l’intérieur. L’image me faisait frissonner, mais j’étais à mille lieux de la vérité. »

*****

Nous suivons une jeune fille, Azur, dans sa nouvelle vie. Elle vient d’avoir 15 ans, elle est maintenant considérée comme une adulte et va devoir se comporter comme telle. A sa suite, nous prenons connaissance du monde qui l’entoure et on ne l’envie pas vraiment…

Un roman que j’ai eu du mal à lâcher une fois commencé, tellement les thèmes abordés sont touchants. Un roman qui pousse à la réflexion, comme toujours chez cet éditeur !

*****

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteur

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir et le réveil de Zagapoï

Ma vie de monstre – Roman historique

monstre

Ma vie de monstre

Anne Pouget
Scrinéo (2018)
^^^^^

Tognina, une jeune fille, a hérité de la maladie de son père : l’hypertrichose (dérèglement hormonal qui se manifeste par une pilosité abondante et envahissante). Elle a 13 ans et vit au château de la Reine Catherine de Médicis. En effet, son père a été enlevé lorsqu’il avait 10 ans et offert au Roi qui l’a marié à une femme de la cour afin de lui faire « des petits sauvages »… Le couple a eu 9 enfants, dont 3 sont atteints de cette maladie. La Reine s’occupe d’eux, ils sont nourris, logés, instruits mais en échange, Tognina, son frère, sa sœur et son père doivent « comparaître » devant des assemblées de curieux, autrement dit, jouer les « bêtes de foire ». Ce qu’ils font sans se rebeller, mais pas sans souffrance…

A la fin du roman, une vingtaine de pages documentaires présentent le contexte historique et les personnages.

monstre

Tognina Gonsalvus

Un roman avec lequel j’ai passé un très bon moment ! On est rapidement pris dans l’histoire de Tognina, perçue par la plupart des gens comme un animal. Pour cette raison d’ailleurs, alors que cette histoire est tirée de faits réels, on ne sait pas où cette famille a été enterrée. En effet, étant considérés comme des animaux, Tognina, ses frères et leur père n’eurent droit ni aux derniers sacrements, ni même à une sépulture…

Une « petite » histoire de la grande Histoire, racontée de façon très vivante et qui m’a beaucoup plu !

Le site d’Anne Pouget

Des éditions Scrinéo, nous vous avons également présenté : La lune est à nous,  La mort du temps, Un ado nommé Rimbaud, Le livre de Saskia, Le premier, Le roman d’un non-mort, Wifi-génie, Les héritiers de l’aube, Les avatars de Gaspard, FBI Animaux disparus

Le conte remanié (BnF) par Mme Leprince de Beaumont en 1757. L’histoire originale, écrite par Gabrielle de Villeneuve en 1740, était plus longue et pas forcement adaptée à un jeune public.

Vous connaissez sans doute la version de Disney, mais connaissez-vous le très beau film de Jean Cocteau, réalisé en 1946 ?

Les albums filmés de l’école des loisirs

albums filmés 7DVD dès 3 ans

Les albums filmés #7
Bonjour Pompier

Ecole des loisirs, avril 2018
3760250951473, 15€

Des albums, on en lit quelques dizaines par semaine (quand ce n’est pas par jour), ma fille et moi. C’est une activité qu’on adore, et qui me plaît beaucoup plus que de regarder des dessins animés à la télé. Mais ma fille aime aussi la télé bien sûr… Alors j’ai été ravie de découvrir Les albums filmés de l’Ecole des Loisirs ! Le principe est simple, un DVD avec 8 albums, comme 8 petits dessins animés. Les illustrations des livres sont reprises, avec des effets de zoom principalement, mais pas d’animation des personnages, et une voix lit le texte, tel qu’il est dans le livre, avec une ambiance sonore. Un joli mélange entre albums et dessins animés.

Mini hérissonne, 3 ans, a adoré ce principe. Déjà, parce que c’est sur la télé, forcément, le côté addictif des écrans est bien là depuis quelques mois; mais aussi parce qu’elle y a retrouvé des personnages ou des histoires qu’elle connaissait déjà : Zou, Simon, Anton, Croque Bisous… Elle m’a fait beaucoup rire, car elle s’est vraiment passionnée pour ces histoires, qu’elle a tenu à regarder deux fois, et qu’elle a commenté dès le 2ème visionnage. Elle a bien compris qu’il ne s’agissait pas là de dessin animé à proprement parlé, elle a d’ailleurs dit à son papa « on a lu les livres sur la télé ».

Le DVD que nous avions choisi est déjà le n°7 de la collection – toute la collection ici– et il est donné dès 3 ans. Il comprend les titres suivants :
Croque-Bisous ! de Kimiko
Thèmes : bisous, nuit, coucher
Mon préféré, car j’adore le personnage de Croque-Bisous et qu’il prend ici presque vie. On a pu jouer ensuite à Croque Bisous au moment du coucher, un joli moment de complicité.

Gros pipi d’Emile JadoulRésultat de recherche d'images pour "gros pipi"
Thèmes : propreté
Même si ma mini est propre depuis un moment, elle a beaucoup aimé ce livre, et en a repris le vocabulaire dans la soirée, en allant faire un pipi comme une grande, toute seule, en me disant que je devais être fière !

Non pas dodo ! de Stéphanie Blake
Thèmes : cabane, doudou, dodo
Le personnage de Simon, ma mini l’adore, et cet album mi joyeux dans la cabane, mi inquiétant la nuit, lui a plu. Nous n’avons pas testé la version karaoké, puisqu’elle ne sait pas lire… mais elle ne va pas tarder à connaître le texte par coeur !

Lolotte et le polochon de Chlotilde Delacroix
Thèmes : imaginaire, nuit, aventure, oreiller
Sans doute le texte qui a le moins parlé à ma mini hérissonne, pour le moment fille unique, et qui n’a pas toujours compris le lien entre l’imaginaire et la réalité dans cet album.

Zou de Michel Gay
Thèmes : petit déjeuner, réveil, parents
Zou a très envie de rejoindre ses parents dans leur lit, mais il faut d’abord les réveiller, et pour cela rien de mieux que le café… Cette histoire de café, de déjeuner, de plateau qui valdingue et de mini tasse, ça a plu à ma mini, qui a bien envie d’essayer à son tour (au secours!!).

Bonjour Pompier de Mathieu Maudet et Michaël Escoffier
Thèmes : feu, pompier, animaux
Un cartonné qu’on avait déjà lu et que ma mini aime moyennement. Pas très attirée par les pompiers, elle a plutôt peur du feu.

Anton et la feuille de Ole Könnecke
Thème : automne, entraide, feuille
Une jolie histoire aux couleurs douces, qui se passe comme une aventure. L’apport du film ici permet une animation de la feuille, ce qui rend l’ensemble très vivant.

Non, non et non ! de Mireille d’Allancé
Thème : école, non, bonbon
L’histoire préférée de mini hérissonne, qui pourtant adore allée à l’école. Ce petit ours qui dit non à tout, à l’école, à la maîtresse, aux copains, elle a tout simplement adoré et m’en a parlé toute la soirée. Si la conclusion m’a laissé perplexe (la maîtresse offre des bonbons à tous et les enfants ne veulent plus partir), elle n’a pas du tout choqué ma mini, qui au contraire n’a pas tellement retenu cette partie de l’histoire.

 

Au final, ce DVD des albums filmés est une très bonne expérience, que l’enfant soit déjà habitué aux livres ou non. Bien entendu, on veillera à limiter le temps devant les écrans, pour les petits, mais là chaque histoire de dure que 3 ou 4 minutes, et les images sont assez fixes. On est loin de l’excitation d’un dessin animé, tout en ayant un bon contenu à proposer sur la télé.

Disponible en DVD (15€ les 8 histoires), ou en VOD titre par titre, pour les emporter partout sur la tablette ou le téléphone… Car oui, on a beau vouloir éloigner les enfants des écrans, c’est bien pratique un petit contenu sur le téléphone dans une salle d’attente bondée ou dans le train !


+ Une présentation vidéo des albums filmés

+ Challenge Albums 2018

+ A signaler la parution aussi à l’école des Loisirs du fascicule gratuit Le monde de Michel Van Zeveren, qui permet de découvrir le parcours de l’auteur, des croquis… à demander gratuitement sur le site !

 

Mission dinosaure – polar jeunesse

Mission

Mission dinosaure

Vol au musée d’histoire naturelle de Lille
Nancy Guilbert

Coll. Polars en nord Junior
Éd. Ravet-Anceau (2016)
*****

Ylan est content : ce week-end il va avoir 10 ans, il est en vacances et en plus, quand il ouvre les yeux ce matin-là, il fait beau ! Tous les facteurs sont réunis pour passer une bonne journée. Mais alors qu’il vient de s’installer avec un copieux plateau pour prendre son petit déjeuner devant la TV, il reçoit un coup de fil de son père, qui lui demande de le rejoindre d’urgence au musée d’histoire naturelle où il est gardien. Un vol vient d’être commis ! L’occasion pour Ylan et ses amis de mener l’enquête…

*****

Mission dinosaure est un petit roman policier qui m’a beaucoup plu ! Grâce à sa chute bien sûr, mais également pour la façon dont se déroule l’enquête, les enfants intrépides qui collectent les indices et courent partout (sans oublier le chien) et les rebondissements (trèèès inattendus pour certains, mais je n’en dirai pas plus).

Bref, un roman avec une ambiance qui m’a un peu rappelé les « Club des cinq » de mon enfance et avec lequel j’ai passé un très bon moment ! Et en bonus, il m’a donné envie de visiter Lille !!

♥ Coup de cœur pour ce petit polar très original ♥

L’occasion aussi de découvrir un éditeur que je ne connaissais pas : La maison d’édition Ravet-Anceau

*****

Un p’tit extrait ? « Les Trois Mousquetaires, c’est nous, les quatre inséparables. C’est bien connu, on dit « les Trois Mousquetaires » alors qu’ils étaient quatre. Notre devise : « Les Mousquetaires, ventre à terre ! » La seule fille de la bande, c’est Eleonore, dite « Nell » : blonde aux yeux bleus, très intuitive, elle n’a pas la langue dans sa poche. Elle adore les chats, les soirées pyjamas, les carambars au nougat et rêve de voyager dans l’espace ! »

*****

Le site de Nancy Guilbert

De cette auteure, je vous ai présenté : « Deux secondes en moins » co-écrit avec Marie Colot (Magnard-2018)

L’avis de Blandine