C’était écrit comme ça de Didier Jean et Zad

C’était écrit comme ça

de Didier Jean et Zad

albums enfants /adolescents

Editions 2 vives voix
Collection Bisous de famille

Thèmes : Seconde guerre mondiale, famille, bonheur, et si…

La journée aurait dû commencer très simplement.
Les volets se seraient ouverts.
On aurait humé l’air, du haut des balcons.
On aurait enfilé les jupes et les caleçons…
préparé la chicorée.
On se serait disputé, ou embrassé.
Mais le 9 juin 1944, un compte à rebours avait débuté quelque part.

Cet album pour enfants est construit autour d’un et si… Vous savez celui qui permet de mettre Paris en bouteille ?!

Ici c’est la fin de la seconde guerre mondiale et l’auteur imagine deux possibilités parallèles :
d’un côté la vie, le bonheur, une famille qui s’agrandit
de l’autre la guerre, les allemands qui décident de faire le ménage…

Des pages colorées, du texte inclus dans des illustrations pleine page pour tout le côté bonheur. Des pages blanches, des illustrations sombres, terribles pour les atrocités. Des mots simples, des situations tout aussi simples et pourtant des mots durs, des situations tragiques. On se prend dans cette histoire, on a envie de rester sur les belles illustrations, de sauter une page sur deux…

Raconté par un enfant, le ton est poignant et malheureusement c’est une histoire réelle mais peu connue, sauf en Corrèze.

Un bel album avec des illustrations réalistes et texturées, un monde et une histoire à redécouvrir, pour ne pas oublier. Mon seul regret la présentation de début de livre, qui nous dit que cette histoire est un peu fausse, puisque l’enfant est né. Je pense que ce passage aurait plus sa place à la fin, avec la post face documentée très intéressante, car elle risque de décontenancé les jeunes lecteurs qui vont devoir déjà naviguer entre cette histoire et son et si… Cet album fait suite à un travail de recherche, de témoignage, et cela se sent.

Assez difficile de thème cet album est conseillé à partir de 10 ans, je pense en effet qu’en CM2, au moment où le programme d’histoire aborde ce thème, c’est le bon moment pour le lire. Mais en collège aussi car les illustrations ne font pas du tout pour petit et que cette histoire peut intriguer et lancer un débat intéressant.

 

Nous suivre et partager :
0

Little Brother de Cory Doctorow

Little Brother

de Cory Doctorow

Roman de science fiction / aventure pour adolescents

Pocket jeunesse, janvier 2012
9782266187299, 18,80€

Thèmes : liberté, terrorisme, technologie, cryptage, jeu de rôle, Etats Unis (San Francisco), résistance

Fan de nouvelles technologies et de jeux vidéo en réseau, Marcus, 17 ans, mène une vie sans histoires…
même s’il défie parfois les caméras de surveillance du lycée ou pirate quelques sites Internet. Jusqu’au jour où il est pris dans les mailles d’un service anti-terroriste, emprisonné et torturé. Marcus décide alors de combattre les abus du pouvoir en utilisant ses talents informatiques. Un acte de résistance, qui se transformera en un vaste mouvement de rébellion…

Marcus, alias W1n5t0n, 17 ans, est un jeune garçon qui sait mettre la technologie à son service. Peut importe les ordinateurs fournis par le lycée, bridés et controlés, les caméras de surveillance et les puces electroniques, quand c’est l’heure de son jeu de rôle en ligne grandeur nature, il fait le mur, accompagné par son meilleur ami Darryl et rejoint par Van et Loju. Ils sont doués, intelligents et ils n’ont rien fait de mal. Pourtant ils vont se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment. C’est le début d’une terrible aventure qui même droits pour la liberté et informatique.

Qui dit terrorisme dit mesure de protection de la population. Mais jusqu’où peut on aller pour protéger une population ? Surveiller tout le monde ? Interdire certains rassemblements ? Arrêter, torturer, tuer sans preuve ?

Ce roman est très fort et prenant car si le côté science fiction un peu futuriste est présent, tout est très réel, ancré dans notre monde, notre monde dans quelques années ? Un glissement vers le tout sécuritaire qui a peut être même commencé quand on voit certains exemples du monde actuel et même dernièrement la fermeture de megaupload…

Marcus est un héris attachant car il est doué, sait expliquer la technologie qu’il utilise mais aussi parce qu’il n’est pas parfait. Qu’il ne fait pas toujours les bons choix, qu’il ne sait pas toujours quoi dire ou faire. Il est juste un peu fou, courageux et surtout soutenu par des personnages secondaires un peu effacés mais eux aussi intéressants. Mon seul regret dans ces personnages c’est l’effacement de Van au profit d’Ange, un personnage que je n’ai pas réussi à cerner [Spoiler : j’ai même cru longtemps qu’elle était avec l’ennemi].

Ce roman est mené d’une main de maître par un auteur qui parvient à inclure des détails très techniques sans jamais nous lasser et à faire vivre ses personnages devant nos yeux. L’ensemble ferait d’ailleurs je pense un très bon film!


Un coup de coeur pour moi qui aime la technologie… et la liberté, et sans nul doute un roman qui plaira autant aux garçons qu’aux filles, et aux geek en général!
Quand des adolescents se rebellent contre ceux qui les dirigent et surveillent grâce aux nouvelles technologies, cela donne un roman prenant qui prône la liberté, pas la violence. On notera la référence à Orwell dans ce titre…

 + une post face d’un ami de l’auteur, vraiment intéressante sur la technologie actuelle, comment

l’appréhender…

+ un dossier sur un jeune dont Marcus s’inspire sans doute un peu

+ télécharger le livre (en anglais) au format souhaité (légal, offert par l’auteur qui s’explique ici)

+ Un avis sur le blog Nebalia, par un connaisseur des autres oeuvres de l’auteur. L’avis de Dorot

+ et si vous n’êtes pas encore convaincu voici l’avis (racoleur) de Scott Westerfield « Le roman génial d’une rébellion geek »

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

Idylles, mensonges et compagnie d’Agnès Nierdercorn

Idylles, mensonges et compagnie

d’Agnès Nierdercorn

Roman adolescents / adultes

Calmann-Lévy, avril 2010
9782702140949, 8,90€
270 pages

Thèmes : Paris, Lycée, SMS, famille, diabète

Rentrée des classes au lycée Alexandre-Dumas à Paris.
Le nouveau proviseur est anxieux, et il n’est pas le seul. Bohémond, fraîchement débarqué de sa province, s’apprête à faire la connaissance de ceux qui vont partager son année. Heureusement, Joséphine, la pétillante petite rousse, lui présente sa bande d’amis : Chloé, Mehdi, Agathe et Silia. Entre eux se tissent des relations fortes, spontanées, mais, très vite, maladresses et dissimulations font naître les tensions.
Les adolescents s’interrogent, les parents également. Chacun a sa part de secret, il faudra pourtant que certaines confidences se fassent…

J’ai été très agréablement surprise par ce roman ! Très frais, il nous entraine dans le quotidien d’un groupe de lycéens parisiens, et de leur famille.

Des personnages jeunes dans l’ensemble mais avec déjà cette touche d’adulte qui les rend à la fois un peu trop mature et pourtant très réels. Bohémond, jeune débarqué de la campagne est à la fois le meneur de ce livre et mon personnage préféré. Son regard neuf sur le microcosme du lycée nous permet d’appréhender différemment les personnages qui se croisent dans ce roman.

Histoires de lycée donc, d’amitié, d’amour mais aussi histoires de vie. Ce roman en effet grâce aux nombreux personnages permet d’aborder de nombreux thèmes. Celui des SMS notamment puisque ce livre est lié au Prix Nouveau Talent, gagné en 2010. Ce prix est attribué pour un premier roman par un jury composé d’éditeurs, de journalistes du quotidien Metro et de membres de Bouygues Telecom. Le principe est d’intégrer le langage des SMS et des messageries instantanées à la structure narrative de son récit. Ici c’est donc le cas et c’est très bien fait. L’insertion se fait ici tout naturellement dans le fil du récit en intégrant les discussions via messages dans la narration. La narration étant à points de vue alternés, les SMS ou message ne sont pas toujours reçu et compris de la même façon. Quelques raccourcis de temps en temps, mais ce n’est vraiment pas génant, et l’auteur en joue. Professeur qui s’indigne, nouveau possesseur de portable qui ne comprend pas tout ou cache cache derrière un pseudo et même un brin de facebook… tout y est! Une très belle façon de traiter des méthodes de communication actuelles.

Et puis d’autres thèmes sont abordés, que je ne peux pas tous vous citer pour ne pas vous gâcher quelques surprises, mais vous trouverez des secrets de famille, de l’art, des cours, des fêtes mais aussi le diabète, bien traité. Mon seul point négatif n’en ai d’ailleurs pas vraiment un mais j’ai eu envie de secouer certains personnages, un peu lents ou exaspérants dans leur réaction… mais cela fait partie de l’histoire!

Un roman riche et entrainant qui a su me divertir,
peut être plus pour un public d’ados et jeunes adultes cependant… 

+ L’avis de Malice, Celui de Sophielit

+ Une petite vidéo interview

Nous suivre et partager :
0

Ronde des Albums #20 A quoi tu joues / Tessa / Tiarive

Après quelques temps sans trop d’albums et sans articles pour la ronde des albums, avec mes comparses Noukette et Liyah, je m’y remet plus sérieusement, même si déjà je ne suis pas en avance puisque nous sommes samedi après midi…

Des albums sans liens, parce que j’en lis un peu moins en ce moment, suite à un petit changement à la médiathèque, et donc moins de « sacs » complets d’albums à lire!

A quoi tu joues ?

Un très bel album sur les préjugés garçons filles
(avec deux petites réserves)

Une image d’enfant jouant et derrière le rabas, un adulte du sexe opposé qui en a fait son métier; avec les réflexions que l’on entend dans les cours de récréation « les garçons ça fait pas de la danse,ça serait trop ridicule »… De très belles photographies, qui mettent bien en situation. J’ai beaucoup aimé, avec deux points négatifs à citer quand même :
– Selon monsieur… c’est bien moins convainquant coté fille que côté garçon, notamment avec la militaire
– Après discussion dans notre comité de lecture nous avons trouvé que la dernière situation était déplacée dans ce livre, édité par Amnesty.

Marie Sabine Roger et Anne Sol. Sarbacane et Amnesty International, 2009

Le grand voyage de Tessie

 

Un grand album avec une très belle et élégante couverture !

Et à l’intérieur ? C’est tout aussi beau! Tessie jeune couturière décide de créer un moyen de transport unique, mi ballon mi robe,  une robe montgolfière ! Tessie est en plus accompagnée par son chat Sophocle, que je trouve craquant!

Beaucoup d’orange, de belles illustrations, et des rencontres, plein de rencontres… En effet Tessie va croiser de nombreux animaux, qui tous ont besoin de son aide!

A chaque fois qu’elle aide, elle se sépare d’un petit bout de robe… mais continue d’aider les animaux… pourtant elle en a besoin pour voler… !

Un album sur l’entraide, le voyage, la couture, j’ai aimé l’idée et les illustrations, même si l’écriture m’a moins convaincue.

Alessandra Fusi. Anna Chanel, 2010

Malheureusement cette maison d’édition a fermé (bien que je ne trouve pas l’info sur leur site) je vous conseille donc d’acheter cet album s’il vous tente avant qu’il disparaisse des librairies (quid de la possibilité de commande actuellement ?)

Tiarive d’Elsa Denoel

Voici un album découvert par l’intermédiaire de la librairie Croquelinotes de Saint Etienne, car ce livre édité à compte d’auteur ne se trouve pas partout, et pas sur Internet!

Dans cet album souple se cache une histoire un peu niaise mais sympathique, celle d’une enfant qui veut faire toute seule… tiarive est un mot d’enfant, une façon de se nommer, de s’identifier à cette phrase d’adultes « tu y arrives? ».

On notera quelques défauts du à l’autoédition, comme un ombrage derrière le texte assez désagréable, mais qui s’explique par le rappel des magnifiques illustrations : des photos d’ombres.

Une bonne idée qu’il convient de saluer malgré les petits points négatifs!

(je n’ai pas de photo de la couverture, pas pensé que je ne la trouverais pas :/ – Indisponible sur Internet donc, mais trouvable sur St Etienne et les alentours, même en médiathèque. – Si vous souhaitez ce livre je dois pouvoir encore le trouver à ma librairie!)

Chez Noukette vous trouverez :
(pas encore en ligne)
mais vous avez peut être manqué son article sur les albums d’Edouard Manceau!

et Chez Liyah :
Zarafa dans tous ses formats!

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0