Ne pas tout dire

roman pour adolescents

Ne pas tout dire

de Shaïne Cassim

Grasset Jeunesse, 2000
Collection Lampe de Poche 

Constance, lycéenne spasmophile, angoissée, peureuse, myope et fille unique de parents divorcés semblent bien mal lotie dans la vie.Heureusement elle va traverser cette dure période qu’est l’adolescence entourée par sa mère (qui se remet difficilement du départ de son père), Noémie (qui oscille entre mensonge et chagrin d’amour car elle aime le même garçon que Constance) et Vladimir Illitchkov, le Pope de son quartier (pas de religion là dedans, ils se retrouvent autour d’un café au bar du coin les nuits d’insomnie…) Peu à peu on va voir Constance se noyer dans cette spasmophilie qui l’handicape… mais on la verra aussi devenir de plus en plus forte, surmonter ses peurs, assumer la nouvelle compagne de son père, aider à la fois sa mère et sa meilleure amie, et tomber amoureuse, avec des hauts, beaucoup, et des bas, encore plus…


 Extraits :
 » Tout brillait au-dessus de moi. Trop. Le ciel était très étoilé. Les diamants scintillants semblaient à portée de main. J’ai tendu les doigts mais je n’ai rien attrapé. J’étais heureuse comme j’avais pu l’être parfois en Toscane _ des centièmes de secondes volées à la tristesse. J’ai regardé mes talons noirs, immaculés, ma robe de soie verte. J’en aurais ri. j’avais l’impression d’être déguisé en femme. »
 » J’ai eu envie de me lever. J’ai enfilé ma robe de chambre et je suis sortie. […] Quelqu’un m’a heurté et j’ai poussé un cri.
_Excusez moi.
C’était le Pope. Il avait des poches sous les yeux et l’air fatigué.
_ Qu’est ce que vous faites dehors à cette heure-là?
_ Je suis insomniaque, a-t-il soupiré.
J’ai eu envie de rire et je me suis retenue à grand-peine. »

Une écriture intéressante, pleine de petites phrases douces et charmantes, qui accompagnent agréablement cette histoire. On s’attache très vite à Constance, on a envie de l’aider, de lui souffler d’avoir confiance en elle… Bien que ce soit une lycéenne, avec des préoccupations de cet âge (bac, cigarette, alcool et sexe -le tout abordé très pudiquement-) les collégiens peuvent apprécier ce livre.

Selon une de mes élèves : ‘j’ai pas pu le refermer avant d’avoir fini »

Moche

Roman pour adolescents

Moche

de Rachel Hausfater-Douïeb

Flammarion, Collection Tribal

C’est l’histoire de Mirabelle, adolescente calme et sérieuse, qui a un énorme problème : elle est moche… Ce roman très court (80 pages) s’étale sur un peu plus de 2 ans. Elle commence par l’adoption d’un chat, moche lui aussi, et une rédaction de français; et se termine par la re-rédaction du devoir de français, et la rencontre d’un garçon. Entre temps Miralaide comme on la surnomme va devenir Mirabelle…

Sans céder à la facilité (pas de traitement miracle ni de magie dans les changements qui interviennent) Rachel Hausfater nous présente ici un thème ultra classique, celui de l’adolescente mal dans sa peau. L’écriture est légère, aérienne presque, les réflexions de l’adolescente ne sont, au final, jamais ni noires ni suicidaires, ce sont juste ces petits tracas de tous les jours : boutons, poids, appareil dentaire, lunettes… Les problèmes sont traités les uns après les autres, sans précipitation, avec l’aide de son entourage, parents, soeur et amie.

Extraits :
« Quand je me regarde dans la galce (rarement) j’ai envie de pleurer. Car j’ai ce qu’on appelle un physique ingrat. Ingrat et… très gras. Je suis grosse et essaie de noyer mes formes sous des habits diformes »

« Maintenant Mirabelle voit. Elle voit bien. Elle voit tout. Tous ses boutons. Et elle a envoe de fermer les yeux. »

« Des boutons, on peut les faire disparaitre. Mais un nez? Impossible! Et surtout pas le nez de Mirabelle… Tant qu’il vivotait dans l’ombre de ses lunettes, il paraissait minimisé […] Il trône maintenant fièrement au beau milieu de son visage, arrogant,  ominateur, omniprésent, et on ne voit plus que lui. Il est trop grand, il est bossu, elle est foutue! »

J’ai pour ma part trouvé l’histoire un petit peu trop simple et classique, mais je pense que c’est là que se trouve toute la force de ce livre, qui ne se sent pas obligé de baratiner sur des sentiments adolescents que n’ont quand même pas la majorité des adolescents (bien qu’on puisse parfois se le demander à la lecture de beaucoup de romans ado).

En tout cas ce livre a séduit les élèves de 6ème (filles) à qui j’en ai fait la lecture. Je l’avais choisi exprès parce que l’une d’elles vient juste d’avoir un appareil dentaire et ne l’aime pas beaucoup… J’ai fait mouche, et j’ai même réussi à la faire sourire, dévoilant enfin toutes ses dents barbelées, que je n’avais plus vu depuis quelques semaines…

Brisingr (Eragon T3)

Roman fantastique pour adolescents

Eragon

3. Brisingr

de Christopher Paolini

 

Après Eragon et l’Ainé, Christopher Paolini nous entraine encore dans des  aventures fantastiques dans le tome 3 de l’Héritage : Brisingr. Pour ceux qui n’auraient pas suivi, Eragon, jeune garçon élevé à la campagne par son oncle avec
son cousin Roran, trouve un jour par hasard une pierre bleue. Eragon décide alors de la garder, mais voilà quelques temps plus tard, la pierre s’ouvre, et un petit dragon en sort… Ce dragon est une femelle, qu’il nomme Saphira. Du même coup il devient son Dragonnier… Ensuite ça se complique un peu, en gros, un grand méchant dragonnier, aidé par 12 autres dragonniers s’est emparé il y a déjà quelques années du pays. Seuls résistent encore à son emprise les nains, les elfes, et les vardens (humains).
Aidé par Brom, un ancien dragonnier et quelques autres personnages fantastiques (elfes, nains…) Eragon, dernier dragonnier connu, se doit de défendre son pays, et de le libérer de l’oppression de Galbatorix. Les aventures et combats s’enchainent alors au fil des pages…

Le tome 3 commence sur une attaque des Razacs, des monstres qui aident Galbatorix, afin de libérer la fiancée de son cousin, Roran. Eragon, aidé comme toujours de sa dragonne Safira, parvient à la libérer… mais le combat contre Galbatorix est loin d’être gagné… Surtout que depuis son combat avec Murtagh, il n’a plus d’épée… De nouveaux combats, des apprentissages, des révélations… de quoi nous tenir en haleine tout au long des 800 pages. J’ai lu sans me lasser, avec l’envie de savoir la fin…J’aime cette ambiance, ces personnages irréels, fantastiques, qui ne sont pas sans rapeller le Seigneur des Anneaux… J’aime suivre les aventures d’Eragon, pourtant faute à l’auteur ou à la traduction, l’écriture n’est pas toujours très agréable, pas très coulante pour un livre adolescent… Et puis c’est peut être parce qu’il est jeune (il a tout juste mon âge, 24ans, et a écrit le premier tome a 15ans…), et grisé par l’argent, mais je trouve que C Paolini fait durer de plus en plus… Peut être est ce seulement la marque de mon impatience… Enfin tout de même ce qui devait être une trilogie comportera finalement 4 tomes…

Tome 1 : Eragon (sorti en france en 2006)
Tome 2 : L’Ainé (2007?)
Tome 3 : Brisingr (sorti le 13 mars 2009)
Tome 4 : ?
Le tome 1 Eragon, est sorti en film (assez peu apprécié des fans, j’ai cependant trouvé ce film sympathique…)
Le film 2 devait sortir en décembre 2008, mais je ne l’ai pas vu passer…

Le noël de Rita et Machin

Le Noël de Rita et Machin,

de Jean Philippe Arrou Vignod

et Olivier Tallec,


Gallimard
Jeunesse 6,90e

 

Rita et Machin sont deux compagnons inséparables, qui apparaissent dans de petits albums toujours magnifiques…

Dans celui ci, le Noel de Rita et Machin on les retrouve à la veille de Noel, en train de s’occuper des derniers préparatifs : lettre au père Noel, décoration du sapin, préparation de la bûche, sans oublier une petite surprise pour le père Noel et ses rennes… Duo infatiguable quand il s’agit de faire des bétises, ils ne manqueront pas cette occasion…

Des dessins comme des gribouillages parfois, mais très sensibles et touchants…J’aime beaucoup la plume d’Arrou Vignod, et je suis fan des dessin de Tallec… mon avis n’est donc sans doute pas le mieux éclairé !

Album dès 4ans

Vous trouverez une panoplie d’autres titres (peut être trop?) comme Rita et Machin à l’école, Rita et Machin à la piscine, Rita et Machin à la plage, Les courses de Rita et Machin, Le dimanche de Rita et Machin…

A lire ou offrir!  

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :