Wicca de Cate Tiernan

Wicca

de Cate Tiernan

Roman fantasy pour adolescent / jeunes adultes

Hachette Jeunesse, 2011
Black Moon
ISBN 9782012021174, 17€

Thèmes : Magie, Wicca, Adolescence, Amour, Famille,

Morgan Rowlands est une adolescente comme les autres, dont la vie change le jour où Cal Blaire arrive au lycée.

Mon avis :
Je suis entrée dans l’histoire avec beaucoup d’appréhension, la faute à Mélo ! J’avais en effet lu Immortels du même auteur, avec plaisir, mais sans noter particulièrement un détail qui a beaucoup gêné Mélo, l’allusion, assez forte il faut l’avouer, à la Wicca, une secte. Je lui avais donc dit que je serai plus attentive pendant ma lecture de Wicca… Et c’est donc très embêtée que j’ai commencé la lecture de ce livre, car je trouvais Morgan et Cal intéressants, de même que leur magie… J’ai donc fait quelques recherches supplémentaires, qui m’ont permis de dégager les infos suivantes : La Wicca n’est pas une secte mais une religion très new age qui fait des millions d’adeptes dans le monde, et surtout aux Etats Unis. Alors bon,  parler d’une religion qui a conduit certains à en faire des sectes, ce n’est jamais très bon, mais c’est le propre de toute religion je crois. Bref il me semble important donc de prévenir que la Wicca existe vraiment, avec les mêmes préceptes que ceux énoncés dans ce roman, mais avec un peu moins de facilité dans la magie ^^
Je tiens aussi à préciser que ce livre présente la Wicca sous un angle très tentant, qui donne envie d’essayer, mais sans omettre certains points négatifs. Donné à des adolescents, cela créera sûrement quelques nouveaux wiccans, tant l’aspect fantasie du livre semble réel.

Passons maintenant au livre. Niveau écriture, comme dans Immortels, c’est simple, avec des passages très poétiques et d’autres tellement « adolescent »… mais l’ensemble est fluide, et l’on avance sans peine dans l’histoire. L’histoire elle est plus complexe, car elle regorge de mystères. On en apprend peu à peu plus sur Morgan, sa famille, la magie, la Wicca, et sur Cal bien sûr, ce mâle devant lequel se pâme toutes les jeunes filles… et qu’on imagine très bien! Je lui donne la main quand il veut pour un cercle ! Pourtant son personnage a beaucoup de zones d’ombres…
Les personnages du livre au commencement sont tous des adolescents moyens, les stereotypes américains de base, sans grands intérêts. Pourtant au fur et à mesure des pages on découvre des personnalités intéressantes. Je regrette cependant que dans ce premier tome, très riche, certains personnages ne soient que survolés, ils auraient mérités plus d’attention… peut être dans la suite.
La magie fait son chemin dans son histoire, devient de plus en plus forte. Morgan m’a fait penser à Willow dans la série Buffy (je suis en train de re regarder l’intégrale, et Willow est vraiment douée pour la magie. Si la Wicca n’est pas nommée, Willow tire son pouvoir de la Terre…).

J’ai terminé ce livre la tête pleine de questions. Si l’histoire est vraiment très adolescente et ne me laissera surement pas des souvenirs impérissables, j’en ai apprécié la lecture, et je lirai la suite sans hésiter!

Infos plus :
*
Le début de la série Wicca est d’abord sorti chez Pocket sous le Magie Blanche. Au départ il y a 15 tomes, mais de 180 pages. Avec un premier tome de près de 500 pages en grand format, on peut imaginer qu’il y en aura moins! A suivre sur Lecture Academy.

* Wicca va sortir en film chez Universal, le scénario sera adapté par Robert Nelson Jacobs et il sera produit par Alloy Entertainement et Wild West Picture Shows Prods.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Rebelle de Caragh M O’Brien (Birth Marked T.1)

Rebelle

de Caragh M O’Brien

~Birth Marked T.1~

Roman de science fiction pour adolescent (post-apocalyptique dirais-je mais vous savez comme je suis douée pour classer les romans de science-fiction)

Mango,  2011
9782740427965, 18€

Thèmes : Sage Femme, Nouveau-né, Famille, Adolescence, Amour

Présentation de l’éditeur :

 » Dans le monde de Gaia, il y a les privilégiés, qui habitent derrière le mur de l’Enclave, et ceux, comme elle, qui vivent à l’extérieur.
Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l’Enclave trois nouveau-nés. Mais, un soir, les parents de Gaia sont brutalement arrêtés et conduits derrière le mur. À peine ont-ils le temps de lui confier un mystérieux ruban sur lequel est brodé un étrange code… »

Mon avis :

Avant de commencer à vous parler de l’intérieur du livre, il faut que je vous parle de l’objet livre. Comme vous pouvez le voir sur la couverture (qui est très belle d’ailleurs), il y a un bandeau rouge indiquant le nom de la série « Birth Marked ». Et bien ce bandeau est en fait un véritable ruban, tout doux, qui entoure le livre. Ruban qui n’est pas sans rapport avec l’histoire d’ailleurs… C’est tout bête bien sûr mais j’aime ce genre de petits à coté en forme de clin d’oeil!

L’histoire, c’est celle de Gaia, adolescente qui s’apprête à faire le même travail que sa mère, sage-femme. Même si nous n’avons pas tous les détails, surtout au début, son monde est bien particulier. A première vue il semble très peu évolué. Par contre si les habitants vivent en majorité dans des quartiers numérotés et peu pratique (pas d’eau courante par exemple) d’autres semblent mener la belle vie dans l’Enclave, une zone protégée de la ville.  Les habitants de l’extérieur doivent offrir les premiers bébés de chaque mois à l’Enclave, et ces enfants ne reviennent jamais… Je ne vous en raconte pas plus, car il faut vraiment découvrir par vous même ce monde et ces mystères, mais je trouve une petite ressemblance avec Hunger Games dans le type post-apocalyptique. Pas de jeux ici, mais des épreuves attendent pourtant Gaia, qui va découvrir le fonctionnement de l’Enclave et les secrets de ses parents…

Jusqu’à la moitié du livre, j’étais persuadée que ce serait un coup de cœur… je le présentais comme tel, j’étais sous l’emprise totale de la découverte de ce monde, de ces mystères. Le parcours de Gaia, les codes secrets, ses sentiments, son courage… Splendide, une narration très bien menée, des personnages vraiment bien décrits, attachants, et surtout Gaia…
Oui mais voilà dans la deuxième partie du livre de nombreux nouveaux personnages sont intégrés, et un en particulier n’a pas réussi à me séduire. Vous savez ce personnage masculin qui a généralement du potentiel dans les romans ados. Bon tant pis, cela dit je pense qu’il séduira d’autres lectrices, c’est juste moi je pense ! Cela dit il n’est pas inintéressant ce jeune homme, il a une histoire complexe, et il a une part importante dans l’intrigue… vous verrez !

Que dire de plus sur ce livre ? Il est prévisible par certains côtés, tellement surprenant par d’autres, c’est un plaisir d’avancer dans l’histoire, et une terrible frustration d’arrivée à la fin de ce premier tome ! Gaia évolue beaucoup dans ce premier tome, son statut d’enfant sur-protégée va voler en éclat en quelques pages, et c’est un véritable parcours initiatique qu’elle va devoir suivre. Son personnage a encore beaucoup à offrir et beaucoup d’épreuves à vivre… pour notre plus grand bonheur !

Au final ce n’est pas tout à fait un coup de cœur mais quand même, ça s’en rapproche dangereusement, et je vous invite très vivement à lire ce livre…

et à revenir me donner votre avis sur le jeune homme de ce livre
(dont je ne peux pas plus vous parler sans trop vous dire !!)

Birth Marked la Bande Annonce

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda

Le vieux qui lisait des romans d’amour

de Luis Sepulveda

Roman adulte, très accessible pour les adolescents

Points, 1999 (pour la présente édition)
EAN 9782020239301, 5€

Thèmes : Amazonie, Shuar,

Lorsque les habitants d’El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d’un homme blond assassiné, ils n’hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre.

Mon avis :
On entre dans cette histoire comme on tombe en amour, sans même s’en apercevoir. Quelques lignes, quelques pages et nous sommes déjà au fond de l’Amazonie nous aussi, prêt à accompagner Antonio José Bolivar, un homme hors du commun.

Est-ce parce que c’est basé sur des faits réels ? Est-ce parce que cet homme aime tellement lire même s’il ne sais que déchiffrer ? Est-ce grâce à cette écriture légère et fluide qui nous entraine ? Je ne sais pas vraiment pourquoi en fait, mais ce court roman est un vrai coup de cœur, une de ces petites perles qu’on a l’impression d’avoir toujours connu et qu’on n’oubliera pas tout de suite ! Tant de thèmes sont abordés ici, qu’il peut être recommandé à tous je crois… même si beaucoup l’on déjà lu! Il y a de l’amour, de la vie, de l’écologie, des peuples massacrés, des quêtes, des aventures, des cadavres, des animaux, de la politique et pourtant ce livre ne se veut pas donneur de leçon… à chacun d’y prendre ce qu’il souhaite.

C’est doux et langoureux et dans le même temps ça pulse à chaque page, il y a du danger et de l’action, entrecoupé de tendre moment de lecture ou de souvenirs. Quelle vie quand même que celle d’un homme comme Antonio José Bolivar, fuyant avec sa femme son village, puis apprenant auprès des Shuars, ce peuple sauvage, qui vit avec et de la nature, et enfin seul, reclus dans une vieille cabane, avec pour seule passion et occupation, la lecture… Envoutant !

Extraits :
« Le ciel était une panse d’âne gonflée qui pendait très bas, menaçante, au-dessus des têtes. Le vent tiède et poisseux balayait les feuilles éparses et secouait violemment les bananiers rachitiques qui ornaient la façade de la mairie. »
« Nul ne peut s’emparer de la foudre dans le ciel, et nul ne peut s’approprier du bonheur de l’autre au moment de l’abandon »
« Le problème c’est que je ne sais pas encore quels livres je veux lire. »

A votre avis, il lit quoi notre vieux comme livre ?

Moi je crois bien que ce sont des livres dignes des Harlequin :)

Livre lu dans le cadre d’une lecture commune avec Hathaway, Hélène et Anne et c’est un véritable coup de cœur!

La ronde des livres # 7 Special Mini Albums Mango

Cette semaine pour la ronde des albums, je vous propose trois mini albums de chez Mango Jeunesse ! De petits albums au format
souple, de 32 pages, à 4,95€ !

La princesse Lâtchi Mà de Louise Heugel

Lâtchi, princesse d’un pays lointain, est une jeune chatte qui mène une vie heureuse et gaie dans son palais. Mais voilà qu’un jour son sourire disparaît soudainement. Pour le retrouver il lui faudra faire un long voyage…

Un album aux couleurs et à l’accent indien avec un texte abouti pour des petits (dès 3ans) mais compréhensible je crois. Une histoire entre conte merveilleux et aventure initiatique, que j’ai appréciée.

Les deux albums suivants sont totalement différents (réedition d’une collection dans ce format) :

Docteur Miaou – Urgence de Sam Lloyd

A l’hôpital « Câlin » Docteur Miaou est appelée pour une urgence… C’est Tom le chat qui s’est cassé la jambe en voulant chasser et effrayer son ami l’oiseau…

Un album très coloré, très vif, autour de l’hôpital, de la maladie, pour parler avec les tout-petits.

Une couverture qui annonce bien la couleur, un ensemble simple et coloré. Simple mais avec du vocabulaire juste, comme gyrophare et radiographie par exemple. De l’humour dans le texte et dans l’image amène une petite touche en plus, sympathique. Un ensemble doux mignon, pour le plaisir des couleurs et parler tout doucement de l’hôpital et des petits bobos!

Chef Rhino – Au feu! de Sam Lloyd

Alerte générale à la caserne « Flamme »! Chef Rhino vient de repérer un début d’incendie dans la rue des quatre maisons ! Il faut agir au plus vite!

Du même auteur que Docteur Miaou, on prend un peu la même recette et on recommence : couleurs très vives, humour, urgence, animaux… On se trouve en fait dans la même ville, mais cette fois ci c’est un pompier que l’on suit, succès garanti auprès des petits garçons!

Et comme toujours, d’autres albums chez Liyah et Noukette !


rondedeslivresnom