Les lionnes de Jean François Chabas

Les lionnes
Auteur : Jean François Chabas
Illustrateur (couverture) : Philippe Dumas

Editeur : Ecole des loisirs
Collection : Neuf
Date : septembre 2009
Pages : 54p.
Prix : 7,50
ISBN 978 2 211 093484

 
Romans
(jeunesse)

Thèmes : Animaux, Savane, Lion, Chaine alimentaire, Chasse.


Présentation de l’éditeur :
« Ce sont deux lionnes qui avancent sans bruit dans les herbes sèches.

Il y a la mère. Un an plus tôt, deux de ses soeurs ont tuées à coups de
tonnerre court par les hommes à l’odeur nouvelle, avec des peaux par dessus leurs peaux.

Il y a la fille. Elle a eu des petits jadis, ils ont été dévorés par un mâle
rival de leur père. Depuis, elle ne s’est plus accouplée.

Ensemble, elles ont quitté la harde, côte à côte, d’un seul
pas.

Elles sont seules. »

Résumé :

La présentation explique beaucoup de chose. Je rajouterai simplement que ces
lionnes agissent finalement comme des hommes, avec l’isolement, la vengeance, l’instinct maternel… mais en restant des animaux…


Avis :
Un livre percutant, qui change de certains livres jeunesses… Un thème surprenant au début. Bien sûr faire des animaux les héros d’un livre, ça n’a rien d’épatant… mais la façon de traiter
l’histoire est extrément intéressante, et poignante. En fait ces animaux ne parlent pas, ils n’ont pas de supers pouvoirs, et tout n’est pas toujours bien qui fini bien… C’est la vie… tout
simplement!

En postface, Jean François Chabas nous livre ses réflexions… mais je ne
peux rien vous dire!


  Extraits :
« Au septième jour, la mère avait entendu les bruits que faisaient les hommes étranges.
Ceux là même qui avaient tué ses soeurs, un an auparavant. Puis, seulement, le vent lui avait porté leur odeur. Elle avait parcouru un très large demi cercle, sa fille collée à son flanc, pour
sapprocher sans être vue. Ces hommes particuliers avaient des peaux par dessus leur peau. […] La fille avait peur. La mère ressentait une rage d’instinct. Elles reviendraient à la
nuit. »


L’auteur : (Source : Ecole des loisirs) : Jean-François Chabas 

Jean-François Chabas est né en région parisienne en 1967. Après une adolescence mouvementée, il a exercé trente-six métiers avant de se consacrer exclusivement à
l’écriture. Il vit en Provence, après avoir exploré entre autres le Pays basque et les Alpes. Il a publié plus de vingt romans chez Casterman, Hachette jeunesse, Thierry Magnier, et dorénavant à
l’École des loisirs, obtenu pour eux de nombreux prix, et fait son entrée en « littérature adulte » début 2004 avec un roman sur la mafia albanaise, « Les violettes » (Calmann-Lévy).

la nuit du visiteur

Album (jeunesse)

La nuit du visiteur

de Benoît Jacques

 Benoît Jacques Book, 2008
17€

Thèmes : Conte revisité, Petit chaperon rouge

Présentation de l’éditeur :
« Si ce n’est pas son gentil Petit chaperon rouge qui frappe à la porte de Mère Grand à cette heure de la nuit? Il vous faudra des nerfs d’acier pour ne pas abandonner en cours de route cette histoire éprouvante, et risquer ainsi de louper la clef de l’énigme »

Résumé :
Mère Grand est dans sa maison reculée, au lit. Quelqu’un frappe à la porte… Grâce aux illustrations nous voyons que c’est le loup, mais il se présente bien autrement…. Sauf que voilà, Mère Grand est sourde comme un pot, et que toute la nuit, au long de la centaine de page du livre, elle va le faire crier de plus en plus fort, des noms qui riment toujours avec ses questions…

Avis :
Tout en noir et blanc, c’est surtout du comique de situation que cet album tient sa force… On finirait même par plaindre ce loup qui attend devant la porte, et s’époumone… C’est vraiment sympa et à la fin, tout est bien qui finit bien (mais je ne vous dit pas pour qui ;)

Un album surprenant de premier abord qui nous fait entrer dans un univers de conte de façon détournée… j’adore!

Ce livre à reçu le prix Baobab de l’album l’année dernière à Montreuil.

En vidéo, le prix Baobab :


 

La dame des livres de Heather Henson

album jeunesse

La dame des livres

Heather Henson
illustré par David Small
Traducteur : Fenn Troller (de l’américain)

Syros, 2009
978-2-74-850784-3, 13,95€

Thèmes : Livre, Bibliothécaire itinérantes, Pack Horse Librarians, Etats Unis, Kentuchky



« Un album hommage aux bibliothécaires itinérantes. »


Résumé :
Une « dame des livres » qui vient et revient, quelque soit le temps pour porter des livres à cette famille isolée… De quoi finir par se demander ce qu’il peut bien y avoir dans ces livres…
Alors Cal va finir par céder, et par apprendre à lire…

Avis :
Un très bel hommage à ces femmes (et ces hommes un peu aussi!) bibliothécaires itinérants dans les années 30 aux Etats Unis. Des illustrations magnifiques pour accompagner une histoire toute douce, sans heurts, que l’on suit un peu au fil de nos envies, tant il y a d’ellipse dans l’histoire. Les plus jeunes y seront d’ailleurs peut être moins sensible que moi!


A découvrir, vraiment.

Extraits :
«  J’ouvre le livre
que je tiens, un de ceux qu’elle vient à peine d’apporter. Du griffouillis de poules, voilà ce que je pensais. Maintenant je sais ce qui s’y cache, alors je lis à haute
voix.
« 

L’illustrateur :
David Small est l’illustrateur très remarqué du Jardin de Lydia chez Syros. Il est né et a grandi à Détroit. Après avoir souhaité devenir dramaturge, David Small a suivi des études artistiques à
Yale et s’est tourné vers l’illustration, qu’il considérait comme un passe-temps si facile qu’il n’envisageait pas d’en faire son gagne-pain. Il est ensuite devenu professeur d’art, et a exercé
divers métiers ; il possède également de grands talents de caricaturiste. Son premier livre illustré a été publié en 1981. Plus de quarante ouvrages plus tard, il travaille en ce moment sur un
roman graphique autobiographique. David Small vit dans le Michigan avec Sarah Stewart, l’auteur du Jardin de Lydia et de L’amie.

D’autres avis :

Une belle histoire de partage selon Telerama.
En Anglais comme en Français, un coup de coeur pour Valérie
Un livre qui fait rêver pour Tiphanya
 




Ounga Pouliche des steppes de Nathalie Pilley Mirande

Roman jeunesse

Ounga Pouliche des steppes

de  Nathalie Pilley Mirande


Zulma Jeunesse, février 2009
Prix : 5,50 €

Thèmes : Cheval, steppes, Mongolie, amitié

« Ah ! Vivre au plus près des chevaux qui galopent librement dans la steppe, monter à cru à la manière des Mongols… « 


Alice est une jeune fille actuelle, parisienne qui vit aux Etats Unis et parle russe… Sans qu’on ne sache trop pourquoi ni comment, on la trouve sur un camp de nomades mongoles où elle semble attendue… Bref passons, par la suite ça n’a pas grande importance… On voit bien qu’elle n’est pas de là, mais c’est l’occasion de tout nous décrire de tout nous expliquer sur cette vie en pleine nature, où les chevaux sont ultra présents. Une histoire sympathique, pleine de paysages et de personnes inconnues…

Je suis très partagée par ce livre. D’un coté l’histoire est très classique, mais en même temps je ne connaissais pas du tout la Mongolie… et j’ai appris pas mal de choses! Partagée cependant parce que ce roman jeunesse n’est pas raconté à la première personne… Ainsi à part quelques dialogues, ce roman ne permet pas vraiment de se sentir proche des personnages et toute l’histoire ne semble finalement qu’un pretexte à la découverte de la Mongolie.

Beaucoup de descriptions,  on sent bien que l’auteur veut faire passer son amour pour la Mongolie, nous faire vivre sa découverte…

Vous connaissez? 

Extraits :
« Tout l’après midi Alice s’initia aux gestes ancestraux que les femmes mongoles effectuaient dans la steppe depuis la nuit des temps : racommoder une paroi de feutre déchirée, doubler une veste de fourrure, tanner une peau de marmotte, battre l’aïrak, faire provision de bouses de yaks pour le feu…. Pendant ce temps l’aïeule Iénissa confectionnait des rubans de soie à franges dorées. Ils étaient destinés à décorer les chevaux qui participeraient au festival du Naadam le lendemain. »

Le petit plus :
A la fin, un carnet ethiologique permet d’en apprendre encore un peu plus, et même de faire un test (vraiment nian nian « Peux tu faire le bonheur d’un cheval? ») réalisé par l’auteur.

Mini-Biographie (source : le livre)
Nathalie Pilley Mirande est une passionnée de chevaux. Cavalière depuis l’enfance, propriétaire de pur-sang arabes, elle est également journaliste à 30 Millions d’Amis. On lui doit un premier roman pour la jeunesse, Coeur de mustang, ainsi que des cahiers éthiologiques dans la série Ranch de la Pleine Lune.