Tom Patate : Livre 2 Le pays caché d’Alba Spina

 

 

Tom Patate
Livre 2 Le pays caché d’Alba Spina

D’Emmanuelle Maisonneuve
Illustré par François Gomes

Roman jeunesse illustré, fantastique

Graine2, 2011
183 pages, 15,90€

Thèmes : Jardin, Animaux, fades, famille, aventures

Présentation de l’éditeur :

Je m’appelle Tom.
Tom Patate. Je ne me souviens de rien, et pourtant, je sais des choses. Je sais guérir de mes mains, et filer comme le vent. Je connais le langage des animaux, celui des Grandes Gens et celui des fades… Et surtout, je sais qu’il y a quelque part un pays caché, le pays d’où je viens. Si je le cherche, je risque la mort… Adopté par les Granmanitous, la société très secrète du jardin, Tom Patate n’est pas au bout de ses peines.

Car, s’il veut devenir lui-même un Granmanitou, il doit passer des épreuves périlleuses, être agile, courageux, sage aussi ! Mais ce n’est pas tout. Car, s’il se sait en sécurité au jardin, Tom ne cesse de penser au pays de ses origines, le monde des fades et des monnes. Ces fades qu’il a vues danser sur la montagne, ces monnes qui ont juré sa perte… Ce pays interdit l’attire malgré lui. Tom ne résistera pas, à l’envie de partir à sa recherche…

 

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver Tom Patate et tous les habitants du jardin! On se plonge dans ce tome encore en pleine nature, avec des animaux bien organisés. Tom va devoir prouver son courage pour devenir un Granmanitou, pourtant les épreuves ne sont pas simple. Et puis bien sûr il continue sa quête des origines.

Dans ce tome on retrouve tous les ingrédients que j’ai aimé dans le premier : personnages attachants, attache scientifique, illustrations, et dialogue auteur/lecteur. Tous mes personnages préférés sont toujours là, même si l’on se recentre plus sur notre héros. Il y a deux parties dans ce tome, des parties assez différentes, ce qui m’a laissé un peu perplexe je l’avoue. On a d’abord une partie centrée sur le jardin, avec les Granmanitous, partie pendant laquelle on ne parle quasiment pas du mystère qui entoure Tom. Dans cette partie, les interventions de l’auteur en fin de chapitre sont bien présentes. Et puis la deuxième partie est consacrée aux origines de Tom, avec une incartade dans un monde féerique (avec une Pimprenelle ;)… et sans interventions de l’auteur… De plus

cette deuxième partie est moins longue que la première, alors qu’elle nous permet d’avancer et de donner envie de continuer la découverte. Ce tome pour moi est en deçà du premier, mais il faut dire que j’étais vraiment fan!

Du coté des points positifs (car il y en a plein quand même, promis) je tiens à noter l’Auvergnatitude… CKoiça ? Et bien c’est simple, chez nous, en Auvergne, les petits êtres magiques ce sont des fades… et ça m’a fait plaisir de retrouver ce vocabulaire des histoires qu’on me racontait quand j’étais petite :) Et puis c’est toujours super drôle, les souriceaux sont impayables, surtout avec leur nouveau tour! J’ai deviné tout de suite beaucoup de choses, mais j’ai quand même pris du plaisir à cette belle lecture, et les derniers chapitres sont fantastiques dans tous les sens du terme… j’attends la suite!!

Et une illustration du tome 3, trouvée sur le blog de l’illustrateur. D’autres illustrations du tome 3 ici.

Logo 1 - Mercredi journée des enfants - Les lectures de Liyah 

Copyright de toutes les illustrations de l’article François Gomes et les éditions Graine2.
Le site de Tom Patate : www.tompatate.com, et son Facebook !

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Fais un voeu d’Alexandra Bullen

Fais un voeu

d’Alexandra Bullen

roman fantastique pour adolescente

Michel Lafon, juin 2011
9782749912356, 14,95€
317 pages

Thèmes : Robe, Magie, Famille, Jumelle, Voeu, Amour, Adolescente, Deuil

Présentation de l’éditeur :

Impuissante face à la terrible disparition de sa jumelle Violette, Olivia suit ses parents à San Francisco pour prendre un nouveau départ. A l’occasion de la première soirée avec ses nouveaux amis, elle fait retourcher l’une des robes préférées de sa soeur chez une mystérieuse couturière. Mais la jeune fille aux doigts de fée lui rend trois nouveaux modèles… […] Censuré par moi même

Mon avis :

Ceux qui lisent les présentations d’éditeurs devraient se méfier cette fois. Non seulement ce n’est pas très juste, mais en plus cela en dit vraiment énormément. Bien sûr on apprend surtout des choses se passant au début du livre, mais j’ai tout de même cherché, ce sont les 100 premières pages qui sont ici résumées. Bref j’ai censuré et je vous invite à ne pas lire la 4ème de couverture… Ca serait vraiment dommage parce que les découvertes m’ont vraiment plu dans ce livre. Bien sûr on s’en doute, et alors ? C’est frais, divertissant, et très agréable à lire.

Dès les premières pages j’ai senti ma gorge se serrer. Une perte terrible pour Olivia : sa soeur jumelle est décédée. On la sent encore tellement à fleur de peau, dans ses retranchements… On s’attache d’autant plus facilement à Olivia qu’on aimerait l’aider! Et si nous n’y pouvons rien, c’est la magie qui vient à son secours, mais à peine, à travers une robe. Olivia va alors sortir de sa solitude, famille, ami, amour, elle sera comblée… mais pour combien de temps ?

Mon coeur de midinette n’a pas résister à ce roman fantastique, 100% pour adolescentes selon moi. J’ai apprécié les rebondissements de l’histoire, j’ai espéré avec Olivia, aimé avec elle ( Soren si parfait et Miles plus réel), et puis pleuré aussi… Cela dit Olivia peut aussi être terriblement exaspérante tellement elle paraît niaise parfois, alors heureusement que les personnages secondaires sont là pour la bouger un peu… Certains passages sont peut être superflu, on est terriblement dans de la lecture girly, mais j’ai beaucoup apprécié cette histoire. Une très belle lecture, avec une réflexion sur les voeux plus poussée que ce que ne peut laisser penser la couverture… et qui ne s’arrêtera pas là, puisque ce n’est que le premier tome. Encore un bon point cependant, ce tome peut tout à fait se lire indépendamment et on en apprendra sûrement plus dans le deuxième tome sur Posey et ses talents de couturière (sans revoir Olivia?).

Si vous pouviez tout avoir,
que demanderiez-vous ?

Les avis de Fée Bourbonnaise, Stephie, Mya, Francesca (et ses messages via Twitter avec l’auteur ^^),
et sur le tome 2 l’avis de John (en anglais)

Les couvertures en VO en bleu le tome 1 en noir le 2 :

r bullen wish

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

La saga des Wildenstern : Féroces de Oisin McGann

 

 

La saga des Wildenstern
Tome 2 Féroces

d’Oisin McGann

Roman de Science Fiction (Steampunk) pour adolescents

Mango, 2011
Mondes Imaginaires, 18€

Thèmes : famille, héritage, sang, magie, enquête, animaux fantastiques.

Présentation de l’éditeur :
Roberto est devenu le patriarche de la puissante et sauvage famille Wildenstern.
Et c’est à son frère Nate qu’incombe la lourde tâche de jouer les gardes du corps. Pendant que tous deux se débattent au milieu des trahisons, les corps brûlés de femmes sont découverts dans des villages avoisinants. On murmure qu’elles étaient toutes un peu sorcières, et qu’elles auraient un lien avec la famille… Nate et Daisy, son espiègle belle-soeur, enquêtent sur les meurtres. Ils découvrent bientôt l’existence d’un complot impliquant des générations de Wildenstern.
La Saga des Wildenstern est l’histoire d’une famille dont le destin est tracé en lignes de sang. Porté par la plume de l’inimitable Irlandais Oisin McGann, Féroces fait suite à Voraces.

Mon avis :
Ce roman fait suite à Voraces, dont je vous ai parlé ici, et que j’avais vraiment beaucoup aimé.
Dans ce deuxième tome on retrouve la famille Wildenstern, légèrement chamboulée suite aux évènements de la fin du premier tome. Le personnage principal reste cependant Nate, toujours aussi tête brulée, et il se retrouve une fois de plus au coeur d’une aventure palpitante. Dans ce tome des femmes, qui semblent un peu sorcières, sont retrouvées complètement brûlées. Des femmes pauvres, qui vivent dans les campagnes. Pourtant il semble qu’elles aient un lien avec la famille au sang si particulier de Nate…
On retrouve aussi Roberto, plus déterminé, Daisy, un peu plus effacée, Gérald qu’on apprend plus à connaître…

Un deuxième tome que j’ai autant aimé que le premier. Fini la découverte, et pourtant on continue d’avancer dans la connaissance de cette famille particulière, tout en ayant une intrigue propre au tome qui permet de ne pas trop avoir un sentiment d’attente impossible à la fin. Et pourtant…

Oisin McGann nous plonge encore dans ce tome dans un monde palpitant, un 19ème siècle très mécanique. Sa plume s’aiguise dans ce roman, et l’intrigue, puisqu’elle peut se passer de beaucoup d’explications, est plus intrusive, plus passionnante encore. Je compte non seulement lire le troisième tome de la Saga des Wildenstern, mais aussi en profiter pour découvrir d’autres livres de cet auteur que j’apprends à apprécier un peu plus à chaque tome. Un coup de cœur, tout simplement!

 

Challenge Steampunk 1/2

Je suis en route pour être Aéronaute novice, si si !

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Les silence des pierres

 

 

Les silences des pierres

de Philippe Barbeau et Marion Janin

Album

L’atelier du Poisson Soluble, 2010
978-2-913741-88-1, 20€

Thèmes : Guerre, Pierre, Mémoire, Séparation

 

 

Présentation de l’éditeur :

“La folie des hommes apporta le deuil et trancha la ville en deux“.Longuement, Philippe Barbeau a poli son texte.
Puis, patiemment, Marion Janin se l’est approprié, lui imposant son souffle, sa respiration. Son trait précis, presque précieux, respecte l’universalité du conte, tout en lui imposant une touche très personnelle. “Les pierres ont parfois des silences qui séparent ”.

Mon avis :

C’est suite à une très belle expo à la librairie Croquelinotes que j’ai découvert cet album..

« Les pierres ont parfois des silences qui apaisent
… qui enchantent

C’est l’histoire d’un coiffeur, juste entre deux mondes, deux pays en guerre, à la frontière. Témoin. Entre Ouest et Est. Silence. Paix. Amitié. Guerre. Séparation. Mort

… qui séparent
… qui protègent

De magnifiques grandes pages, des illustrations avec juste quelques touches de couleur. Un ensemble qui a su me toucher tant par les mots que les illustrations, mais un ensemble difficile. A lire et à comprendre. Pour adulte ?

… qui désolent »

j’ai perdu le fil! je crois que j’en suis là : 12/20

C’est un comble pour mon propre challenge non ? C’est maintenant officiel, je ne suis pas du tout organisée!

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k