Le mystère de la chambre stérile de Paul Martin

*

Le mystère de la chambre stérile
de Paul Martin

Livre jeu (énigmes) pour ados / adultes

Tornade, 2011
9782354860622
78 pages, 10,95€

*

Présentation de l’éditeur :
Passionné de mystères et ennemi du crime, le comte Dante invite chaque année sept limiers, choisis parmi les meilleurs, dans son luxueux manoir.
Pour seul prix de ce séjour, il leur demande d’apporter avec eux un dossier non résolu. Ces détectives, le temps d’une soirée, vont unir leur génie pour résoudre ces énigmes. Dans cet ouvrage, Paul martin spécialiste des enquêtes, propose 9 énigmes à résoudre. Au lecteur de trouver qui, parmi les invités a usurpé l’identité de l’un des enquêteurs et s’apprête à commettre un crime. Chaque énigme est structurée en deux parties : présentation des suspects puis des indices.
Au lecteur d’être attentif à tous les détails pour résoudre les enquêtes proposées. Avertissement du comte Dante : ces dossiers sont parfois complexes mais ne comportent aucun piège. Le coupable fait toujours partie des suspects indiqués dans le texte. Aucune information extérieure ne doit être connue ou recherchée. Logique, recoupements et intuition sont les seuls outils nécessaires à la résolution de ces énigmes.
Bonne chance !

Mon avis :

J’aime beaucoup les énigmes. Au point d’en proposer chaque semaine à mes élèves, qui adorent aussi pour la plupart. Forcément ce livre sur d’énigmes / enquêtes m’a interpellée.

Nous sommes donc en compagnie du Conte Dante et du Club des Sept. Chacun apporte une enquête non résolue. Ensemble il cherche le coupable… Et nous avec eux. En effet ce livre n’est pas un roman policier, pas vraiment en tout cas, puisque ce sont les lecteurs qui jouent les Miss Marple! Suspects, témoignages, plans, nous avons tout… et pourtant c’est très loin d’être évident ! Loin des livres de ce genre qui existent pour enfants (et bien qu’ils soient très bien faits) nous avons ici de vraies enquêtes, de vraies difficultés.
Lire une fois l’ensemble ne suffira pas, en tout cas ça ne m’a pas suffit, et ce sont donc des lectures attentives (et parfois un œil aux solutions pour être sûr) qui permettent de découvrir le fin mot de l’histoire.

Ardu mais très juste, pas impossible mais qui poussent à réfléchir un peu plus loin, juste ce qu’il faut pour passer quelques soirées sympathique. En prime une dernière enquête bonus, que je vous laisse découvrir.

Il faut aimer les mystères et les enquêtes, mais entre les séries et les romans policiers ont est plutôt bien préparé non ? Faire partie de Cold Case ou de NCIS, c’est toujours sympa… Se prendre pour Miss Marple aussi… En tout cas je vous conseille ces énigmes… vous me direz si vous avez réussi ! Bonne enquête!

+ des extraits sur le site de l’éditeur

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Princesses & Lolitas de Rosalys (LD# Booklight)

*

Princesses & Lolitas

de Rosalys

Artbook

Booklight, juin 2011
9782953835717, 28€
80 pages couleur

*

+ découverte de la maison d’édition Booklight

Présentation de l’éditeur :
A travers ses collections aux thèmes aussi universels que les signes du zodiaque ou le langage des fleurs, l’artbook de Rosalys permet de découvrir tout son univers par le biais de ses allégories féminines.
Apparaît ainsi, son style doux, lumineux et poudré. II se dégage de ses illustrations délicatesse et féérie, et si les compositions détaillées de ses images rappellent Mucha, l’harmonie de ses couleurs fantaisistes évoque aussi la culture pop japonaise actuelle : ses princesses et ses lolitas sont tout autant occidentales qu’asiatiques, à l’image de l’artiste.

Mon avis :Welcome to the gallery of Rosalys, author-illustrator
J’aime beaucoup les artbook mais je n’ai pas l’habitude d’en parler. Pas évident d’ailleurs cet exercice, et pourtant j’ai beaucoup aimé celui ci.

 Rosalys nous présente donc ses œuvres. Beaucoup de peintures numériques, quelques acryliques, mais un résultat toujours très agréable. Des couleurs, de la finesse, des arrières plans simples mais travaillés. Toutes sont classées par thème, des signes du zodiac aux contes de fée, en pensant par les lolitas et les portraits de pensées. Si j’ai aimé l’ensemble du travail, ce sont ces portraits de pensées qui m’ont le plus touchés, à la fois dans leurs détails et leur éclats, mais aussi parce qu’ils ont été exposés à Los Angeles, dans une exposition en faveur des victimes du tsunami japonais. L’auteur présente elle-même chaque partie, et ici elle dit “Cela permet [dessiner des portraits] surtout de porter une attention particulière au regard, et donc aux émotions exprimées. Ce sont ces images que j’ai offertes à des expo-ventes caritatives. Parce que je veux envoyer de l’espoir et des lumières positives au Japon, pays de mon coeur, que je pleure de voir ravagé par les forces de la nature. Parce que je revendique le droit à la douce féminité aux femmes victimes de violences. Pour les causes qui nous touchent, nous pouvons tous agir, quelle que soit la manière. A ma petite échelle, c’est en dessinant que j’espère aider et apporter du courage…”

Pensée chinoise, une des illustrations justement exposée à JapanLA >

Chaque partie est donc introduite, expliquée, et quelques pages nous permettent aussi de comprendre les différentes étapes de son travail

Voici donc un ouvrage touchant et terriblement soigné. Trilingue français, anglais et japonais, il s’adresse clairement à un public assez féminin, sensible à l’art des manga japonais. Soigné surtout parce qu’il offre un beau format, un papier glacé très agréable, un bon rendu des couleurs et une belle présentation, assez girly qui colle bien au thème de l’ouvrage. Cadre rose, petites fleurs, jolies police d’écriture, pourtant rien qui ne soit de trop, le tout s’accorde parfaitement.

Cette belle présentation est d’ailleurs une des marques de fabrique de la maison d’édition Booklight. Petite et jeune maison d’édition, qui ne compte pour le moment que 2 titres à son catalogue, mais avec déjà un troisième titre prévu pour novembre. En plus de Princesses & Lolitas donc, on trouve Géométries énergétiques et Du net à l’assiette. Si le premier nous propose des œuvres d’art liées aux constructions géométriques comme les fractales (tableaux de Leokadia), le second s’attache au monde du web, et encore plus du blog puisque que ce livre est un recueil des meilleures recettes de plusieurs blogueuses cuisine… il sort en novembre!
Booklight c’est aussi une femme, Alexandra Bertrand, qui après 10 ans d’expérience dans le monde de l’édition a décidé de lancer sa propre maison, en se consacrant à sa passion, les beaux livres (artbook notamment). Cette maison d’édition est nantaise, et ce livre est imprimé en Italie. Pas tout à fait en France, mais mieux qu’en Chine comme le font maintenant beaucoup de maison d’édition.

Une maison d’édition à découvrir, et une illustratrice à suivre!


+ Le site de Rosalys, sur lequel vous retrouvez ses peintures si vous souhaitez en découvrir plus…
+ Rosalys est l’auteur de 3 albums pour la jeunesse, dont J’aime, publié chez Poisson Borgne éditions; ainsi que de plusieurs manga.

+ L’avis de Liyah

+ De nombreuses dédicaces de Rosalys sont prévues (tous les détails ici) mais pour ma part je compte bien aller la rencontrer au Salon du Livre de Montreuil!

Melancoly thought
Melancoly thought

 

Toutes les illustrations de l’article sont la propriété exclusive de l’artiste, Rosalys.


 

Nous suivre et partager :

Hex Hall 2 Le maléfice de Rachel Hawkins

*

*

Hex Hall

tome 2 Le maléfice

de Rachel Hawkins

roman adolescent

Albin Michel, aout 2011
Wiz, 324 pages
9782226230447, 13,50€

Thèmes : sorcellerie, vampire, famille, amour, démon, angleterre

**

Présentation de l’éditeur : (Spoiler Tome 1)
Quand on apprend qu’on est une sorcière et que les vampires et autres loups-garous n’ont rien d’un mythe, il vaut mieux avoir l’esprit ouvert, comme Sophie.
Mais quand on découvre que, bien plus qu’une sorcière, on est un démon au pouvoir. phénoménal, convoité par une secte diabolique, c’est la catastrophe. Sans oublier que le garçon de vos rêves a failli vous tuer. Mais c’est un détail. Un tout petit détail. N’est-ce pas. Sophie ? “Quand Veronica Mars rencontre Percy Jackson” ! – Kirkus Reviews.

**

 Mon avis :
On retrouve notre chère Sophie dans ce deuxième tome, toujours dans cette école/pensionnat digne d’Harry Potter (si moi aussi je me mets aux comparaisons…*) Dans ce tome pourtant nous restons peu dans ce lieu découvert dans le premier tome, et nous nous envolons avec mes personnages préférés vers Londres et la campagne anglaise, dans l’abbaye de Thorne. Mes personnages préférés ? Sophie bien sûr, mais aussi la petite vampire, et un jeune homme qui me plait beaucoup…

L’histoire tourne autour de l’identité de Sophie, suite à la découverte qu’elle a fait à la fin du tome 1, et surtout sur ses relations avec les autres personnages.  Elle va pouvoir enfin passer du temps avec son père, apprendre à le connaître, mais aussi découvrir d’autres adolescents assez similaires à elle… Amitié et surtout Amour ont donc la part belle dans ce deuxième tome, plus encore j’ai l’impression que dans le premier. Mais chut il ne faut pas trop que je vous en dise :)

C’est succulent, je me suis laissée entrainée par cette histoire, par ces personnages vifs et séduisants, et j’ai passé un très bon moment. Le trio amoureux m’a bien plu, avec un jeune homme qui lui ai destiné depuis longtemps (sans son avis) et un qui a failli la tuer… Et bien pour une fois j’ai préféré le gentil! On a parfois des sentiments de déjà vu car le livre est bien dans la mouvance des romans Young Adult du moment, avec de l’action en plus des sentiments (ou l’inverse?)! L’écriture est toujours agréable, et on avance rapidement dans l’histoire… trop peut être parce que déjà nous sommes à la fin… et qu’on attend le tome 3!

Spell Bound (Hex Hall, #3)**

 * Contrairement à d’habitude j’ai laissé dans la présenation de l’éditeur la petite accroche critique, parce qu’elle m’a beaucoup intriguée. Je connais Veronica Mars. Je connais Percy Jackson. J’ai le tome 1 de Hex Hall. Et je ne vois pas. Vous si ? Bon Percy Jackson à la limite mais Veronica Mars ?

  + Infos Tome 3 : Le tome 3 de Hex Hall se nommera Spellbound en anglais et sortira le 13 mars 2012 (en VO). Pas de date de sortie en France pour le moemnt.

Sur la couverture on voit Sophie plus déterminée je trouve, mais un détail m’intrigue, j’ai donc hâte de lire ce tome 3. J’ai peur d’être déçu car il me semble avoir déjà une petite idée d’une partie l’histoire… on verra!

< Couverture du tome 3, en anglais (devrait être assez similaire en français)

+ L’avis de Syl.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

RDL Spéciale “ces livres dont je n’ai pas parlé”

Une Ronde Des Livres Spéciale “ces livres que j’ai lu en 2010-2011 mais dont je n’ai pas parlé”, parce que j’ai pensé ces derniers jours à certains de ces livres, pour diverses raisons, et surtout parce que je suis en train de reprendre tous les livres du CDI, j’en retrouve donc certains à cette occasion. Dont je n’avais pas parlé… pour des raisons une fois de plus diverses… Même pas parce qu’ils ne m’ont pas plu en fait, il y a même des coups de coeur dans le lot… mais le temps a passé, et puis c’était trop tard dans ma tête…

Voilà des mini-avis, histoire de ne pas perdre tout à fait la trace de ces livres…

 

Hunger Games de Suzanne Collins Tome 2 et 3

J’ai parlé du premier tome ici, et j’ai lu à sa sortie française le tome 2, et moitié anglais moitié français pour le tome 3.
Le tome 1 était un véritable coup de coeur, le tome 2 m’a un peu déstabilisée dans sa répétition. Une certaine ressemblance dans l’intrigue. Pourtant j’ai retrouvé nos personnages avec plaisir et je me suis laissée emporter par l’histoire une fois de plus. Toujours cette veine de la violence qui relève l’ensemble, et un zeste d’amour pour lier le tout.

Et du suspense, tant de suspense… alors forcément on se précipite sur le tome 3. Et là, c’est bien, mais c’est moins savoureux.

Dans le tome 3 on change de décor, on passe plus dans l’action politique, la rébellion, les conseils de guerre. Le personnage de Katniss évolue, on sent qu’elle grandit, mais j’ai trouvé qu’en perdant de son innocence elle perdait aussi un peu d’intérêt. Mais je suis injuste car j’ai dévoré ce 3ème tome aussi, énormément aimé toute la première partie, l’entrainement, les sorties, les relations avec les autres. C’est la suite qui m’a moins emballé. Un ensemble un peu moins intimiste, et du coup un peu moins prenant pour moi. Cette fois la trilogie se conclu, et rien que ça de toute façon ça fait que j’ai moins aimé… !

Cette série reste un joli coup de cœur pour moi, malgré ce troisième tome un peu en deçà...

Dis-Lui de Rémi Stefani

Albertine, dix-sept ans, en rupture de lycée, travaille six mois dans un café à l’embouchure d’un fleuve, en attendant le retour de son père, capitaine au long cours. La jeune fille a le vague à l’âme et se confie à sa guitare, complice de ses rêves. Jusqu’au jour où elle rencontre Dan, grand brun ténébreux qui travaille sur son bateau, et vers lequel elle se sent immédiatement attirée. Mais de lourds secrets remontent à la surface et menacent le bonheur tout neuf d’Albertine… CD inclus : Les chansons d’Albertine.

Voici un roman original par sa forme. En effet à chaque chapitre s’ajoute une chanson, dont on a les paroles sur un très joli calque, et la musique sur un CD. Original et bien fait. Pourtant je n’ai que moyennement aimé ce système, car je n’avais pas envie à chaque chapitre de poser mon livre pour aller écouter la musique… du coup je me suis vite lassée, et je me suis contentée de lire ce roman, ses paroles, mais sans le CD… et là je me suis vraiment laissée prendre dans cette belle histoire sentimentale, un peu fleur bleue parfois, mais qui nous offre un rebondissement surprenant et troublant… Albertine est une jeune fille touchante, avec sa guitare elle nous entraine dans son monde. Elle nous fait découvrir la mer et nous permet de rencontrer toute une galerie de personnages très intéressants, dont un jeune homme intéressant… ;)

Un très beau livre niveau physique aussi, avec une couverture agrémentée de petits détails brillants et à l’intérieur des pages de calques pour les paroles de la chanson.

A découvrir, plus pour l’histoire selon moi…

205 pages, voici un livre qui rentre dans le cadre du Un jeudi Un livre de George!

Bon je n’ai encore pas parlé de tout, il y aura sûrement une ou plusieurs autres éditions…

Et vous ça vous arrive de ne pas parler d’un roman et de le regretter plus tard ?

Si oui, je vous propose de me rejoindre pour mon prochain billet de RDL “ces livres dont je n’ai pas parlé”,
le jeudi 6 octobre, dans 15 jours !

Le jeudi George nous propose donc maintenant aussi un rendez vous : Un Jeudi, un livre, où l’accent est mis sur les livres courts (- de 250 pages)… il y a donc moyen de participer aux deux en même temps ;)

Challenge Littérature jeunesse YA, par Mélo

Nous suivre et partager :