Trois baisers de Maïté Bernard

Trois baisers

de Maïté Bernard

Roman pour adolescents (dès 11 – 12 ans)

Syros (Tempo+), 2010
EAN 9782748509243, 5,95€
272 pages

Thèmes :  Allemagne, Amitié, Amour, Berlin, Famille, Homosexualité, Pédophilie, Prison,

Marie-Liesse vient de passer le bac (avec quelques années d’avance), et avec sa classe (son groupe scolaire de musique du moins) elle part passer quelques jours en Allemagne. Découverte de Berlin, Musique, et vie dans une famille allemande sont au programme.

Et effectivement nous allons découvrir Berlin avec elle, et j’ai vraiment apprécié cela dans le livre, cette façon de faire passer dans un roman moderne et une découverte moderne de Berlin toute l’histoire de cette ville qui garde les traces d’un mur terrifiant.

Pourtant ce roman n’est pas historique non plus, et c’est avant tout la vie, et les relations qui sont décryptées ici. A travers 3 baisers, bien différents les uns des autres. A travers trois relations, voulues ou non…

Ce sont des thèmes durs qui sont abordés sous l’étrange sentiment de légerté de ce roman pour adolescents. Des thèmes qui touchent les adolescents bien sûr, et qu’on croise en littérature jeunesse, mais j’ai aimé le traitement qui peut paraître étrange, mais qui est cohérent avec la vie et l’évolution du personnage. Ces thèmes ? Prison, Homosexualité, Pédophilie, Séparation… mais contre balancés par la famille, l’amour, l’amitié…

Un ensemble étonnant, qui fonctionne bien. Et malgré ces thèmes et l’âge de l’héroïne, le livre peut sans soucis être lu par des 6ème-5ème, grâce à une écriture simple et agréable.

http://www.rue-des-livres.com/images/livres/200908/9782748508604.jpgA noter que ce roman est la suite de Un cactus à Versailles, mais qu’il n’est pas du tout nécessaire d’avoir lu cette première histoire. On retrouve seulement les même protagonistes, ce qui doit apporter de la profondeur à l’histoire :)
Les avis de Leiloona et Karine:) sur Un cactus à Versailles que je n’ai pas lu pour ma part.

Lundi Découverte : Edition Les Grandes Personnes

Édition Les Grandes Personnes

Une équipe de choc pour une nouvelle maison d’édition qui fait déjà beaucoup parler d’elle. Des éditrices de talents, qui ont déjà fait leur preuve, un appui éditorial fort, et un catalogue déjà fourni.
L’appui éditorial ? Antoine Gallimard lui même, car si les Edition les Grandes Personnes sont indépendantes, elles bénéficient de tous les avantages de Gallimard (Diffusion Sodis notamment, et ça ce n’est pas rien pour une maison d’édition!) – Vous noterez un petit clin d’œil dans le logo d’ailleurs  –
Les éditrices ? Brigitte Morel et Florence Barrau. Après une expérience d’éditrice de Brigitte Morel au Seuil, elles se retrouvent aux éditions Panama (maison d’édition aujourd’hui fermée). Pas vraiment un coup d’essai donc…
Mais alors niveau catalogue ça donne quoi ?
http://www.editionsdesgrandespersonnes.com/data_romans/14/42.jpgCrée en 2009, la maison a publié ces premiers livres en 2010, avec d’entrée 20 titres au catalogue. L’importance de Panama dans tout ça ? Elles en reprennent en partie l’esprit, et le catalogue, ce qui est vraiment super, car les titres étaient du coup épuisés ! Les réédition qui m’ont vraiment fait plaisir ? La messagère de L’au Delà de Mary Hooper et le Baume du dragon de Silvana Gandolfi.
Des romans ados donc, avec aussi des nouveautés comme Jenna fox, pour toujours de Mary E. Pearson et Mademoiselle Scaramouche  de Jean-Michel Payet (l’auteur de la superbe série Aerkaos)
Il y a aussi des albums illustrés, pour les tout-petits, pour les plus grands, avec des jeux… un peu de tout donc. Mes chouchou ? Cahier de peinture pour apprendre les couleurs de Pascale Estellon (type cahier d’activités) et Tout Noir et Tout Blanc  d’Annette Tamarkin ( 2 livres animés).
Une belle maison d’édition, avec des éditrices passionnantes que j’ai pris beaucoup de plaisir à écouter.

Une petite présentation de livre ? Même si Jenna Fox pour toujours me tente depuis la présentation que j’en ai eu en novembre, je n’ai toujours pas eu l’occasion de le lire. Je vais donc vous parler de

Mademoiselle Scaramouche

de Michel Payet

Mademoiselle Scaramouche est un roman pour adolescents, donné dès 11 ans. Il est selon moi un peu dur pour des 6ème, mais pour des bons lecteurs, pourquoi pas. En tout cas moi je me suis régalée!
Dès les premières pages j’étais conquise, car j’adore les romans se passant autour de l’époque du Roi Soleil (1672), avec mousquetaires, épées et duels… Et comme en plus le personnage principal est une jeune fille… Zinia, la pauvre, déjà orpheline de mère, se retrouve rapidement seule, sur les routes de France, pourchassée, et avec des secrets à découvrir.
Rapidement on va croiser le monde de la noblesse, celui des bas fond de Paris, le théâtre, Molière, et puis Versailles, la cour et le roi.
Intrigues, suspense, duel, course poursuite, amour, trahison, mystère, un brin de fantastique pour un roman qui va crescendo et qui m’a charmé d’un bout à l’autre!
Extrait :
Zinia se réveilla brusquement. Le silence inhabituel, absolu, qui régnait l’avait tirée de son sommeil : il manquait à la maison ses bruits feutrés du matin. La nuit s’attardait encore, mais à travers la fenêtre la jeune fille devinait que, bientôt, l’aurore ferait pâlir les étoiles. Elle resta un instant aux aguets. Toujours ce silence, dense, menaçant.
«Il l’a fait», se dit-elle et elle sauta hors du lit. Elle sentait la colère l’envahir, ce qui, chez elle, était souvent une façon de manifester son inquiétude. Elle sortit de sa chambre en chemise sans ressentir le froid qui, depuis deux ou trois nuits, s’était emparé de la ville, et alla frapper à celle de son père. Une fois, deux fois. Pas de réponse. Avant même de pousser la porte, elle avait déjà compris.  » Père ?» La pièce était vide. Dans la lumière timide du jour naissant, elle devina le lit où personne n’avait dormi. Il flottait dans l’air un parfum de tabac froid. Au mur, la vieille épée manquait. «Il l’a fait !» répéta-t-elle, irritée.
Le blog de l’auteur, dont j’ai lu aussi avec plaisir 2065 la ville engloutie dans un registre bien différent.
L’avis de Sophie Pilaire, sur Ricochet, mais aussi celui de Pauline, séduite!

Concours 8 – Sarbacane (2 livres)

En ce 8ème jour de concours,

des livres à gagner,

avec les éditions Sarbacane !

Les éditions Sarbacane est une (petite) maison d’édition jeunesse que je vous ai déjà présenté ici !

De très beaux albums, comme Les carambar sans « a » a un drôle de goût, Shen Shan, …
Des BD, mais aussi des romans dans la collection Exprim’ comme Web Dreamer, Daddy est mort…retour à Sarcelles, …

Les titres que je vous propose de gagner :

Le dévastateur de Rolland Auda est un roman à partir de 15 ans.

Voir la bande-annonce du roman en forme de Grand Détournement :
www.facebook.com/devastateur

Mon premier : un super-héros au masque de catcheur qui dézingue
les méchants comme tu débites du petit bois. Mon deuxième : Dédé
la Françouille, le journaliste expert en criminologie. Mon troisième :
le couple hyper-glamour que forment Orson et Rita – un grand Noir
placide et une gueule de fée qui cache des pistolets roses sous son
corsage. Mon quatrième : la Voïvode, cheftaine punkette de mon gang,
le Komsol. Mon cinquième : moi, Diego, 12 ans, enfant des rues – et je t’emmerde !
Mon tout : un joli foutoir où les corps vont valser et rebondir, entre
meurtres inexpliqués, projets révolutionnaires et guerre de gangs
dans un monde post-apocalyptique… Ça va saigner, tovariche !!!

 

Vert secret de Marc Ducos est un magnifique album qui paraît le 9 mars 2011.

Une fillette un peu trop sage et un garçon gouailleur pénètrent
au cœur d’un jardin du XVIIIe. Le fondateur, comte de la Mirandole,
l’a fait dessiner en hommage à son amour sans retour pour la belle
Marguerite. Serres, labyrinthe de verdure, sculptures, échiquier géant,
retenues d’eau, fontaines : c’est tout l’art du jardin à la Française
(agrémenté ici de délicieuses allusions à l’Amour Courtois) que les
deux enfants explorent, avant de découvrir un fabuleux trésor !

Dès 6 ans

Mon avis : j’ai lu cet album avec beaucoup de plaisir, tout y est un enchantement, une très belle découverte, une aventure, une rencontre !
Les grandes illustrations sont très belles, vertes, pleines de détails et l’histoire est très touchantes, bien qu’un peu facile…  A découvrir!

Vous souhaitez gagner un de ces livres ? Il vous suffit de laisser un commentaire sous cet article en précisant pour quel livre vous jouez !

+1 si vous aimez la page FB de Sarbacane
+ 1 si vous relayer sur Facebook ou Hellocoton
+1 si vous relayer sur twitter ou un forum
+1 si vous relayer sur votre blog
Merci de me donner les infos me permettant de vérifier!
Règlement : France uniquement, concours ouvert du 8 au 18 mars 2011. Une participation par foyer (adresse IP). Les participations ne précisant pas le titre du livre souhaité ne seront pas prise en compte. Les gagnants seront désignés par tirage au sort (informatique)
Les commentaires sont modérés et je m’absente 2 jours, pas d’inquiétude donc si votre commentaire n’apparait pas tout de suite!

 

La ronde des livres : Petit meurtre et menthe à l’eau et Poil au nez

Régulièrement je vous parle d’albums dans la ronde des livres mais La Ronde des Livres a aussi été crée pour vous parler de romans ! Oui bien sûr c’est mieux un long article, qui rentre dans les détails, tout ça, mais bon le temps file, et au final ces romans je ne vous en parle pas! Alors hop petit arrêt sur image, et 3 romans d’un coup!

Petit meutre et menthe à l’eau de Cécile Chartre

J’aime beaucoup ces petites collections du Rouergue, avec des textes très courts, mais qui sont adaptés aux jeunes et aux ados. Superbe à lire à haute voix ! Ce titre là, Petit meutre et menthe à l’eau est assez simple, et adapté même à des jeunes lecteurs sans soucis, dès 9 ans.
L’histoire ? Toute simple, un jeune ado se retrouve au fin de la montagne dans un bled paumé, et trouve comme seule solution pour éviter les longues randonnées en compagnie de sa belle mère … de garder un chat! Ça promet!
Une histoire mignonne, j’avais senti venir la suite de l’histoire mais ça se lit bien et il y a du suspense (relatif tout de même) jusqu’à la fin! C’est très bien écrit, c’est drôle et ça parle de famille recomposée !

Chartre, Cécile / Petit meutre et menthe à l’eau.- Le Rouergue (DacODac), 2011, 6,50€

Poil au nez de Cécile Chartre

Même auteur, même maison d’édition, mais en collection ado… et c’est un véritable coup de cœur que ce petit roman ! Attendez vous à le voir l’année prochaine dans le prix des Incos, car je ne veux pas m’avancer mais pour le moment c’est un coup de cœur de tous les membres de mon comité de sélection qui l’ont lu!
L’histoire donc, est encore une fois très simple, du moins en apparence : Un jeune homme, Angel, se retrouve avec des invités surprises. Invités par sa mère, pour lui changer les idées, tous ses amis sont là. Pourtant Angel n’a qu’une idée en tête, il a déjà un rendez vous de prévu, et il ne peut pas le manquer…

C’est un magnifique roman, poignant, qui joue tout sur le suspense, tout  en donnant des informations, au compte goutte. C’est magnifiquement mené, avec une fin splendide… Un roman poignant, touchant, à mettre entre toutes les mains!

Extraits :
« Ils sont tous là, papa. Tous, pas un seul ne manque.
Ils sont tous là, et qu’est ce que je me sens seul ! »
Chartre, Cécile / Poil au nez.- Rouergue (DoAdo), 2010, 6,50€

D’autres avis sur ce roman : GaelleLaure,  Marie, Mel, NouketteSaxaoul, SharonStephie, …

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :