La saveur des figues Moana I de Silène

saveurdesfigues.gif

Roman de science fiction pour adolescent

La saveur des figues Moana I

de  Silène

   Éditions du Jasmin,   22/06/2010

  219 p.    16 €   ISBN  978-2-352840-57-2 

 

Thèmes : Science Fiction, anticipation (post apocalyptique), Catastrophe écologique, Aventure, Famille (intergénérationnel), Amour

 

Il ne faut pas s’arrêter à la couverture de ce roman… En effet pour un roman adolescent, je ne la trouve pas très attrayante, et mes élèves sont bien d’accord… Dommage car l’histoire elle est bien ficelée et attrayante. Un peu facile peut être dans sa résolution, trop happy end surtout à mon goût, mais sinon c’est un sans faute pour Silène, qui nous offre là un roman de science fiction sympathique. Je dis science fiction car le monde est bien le notre, mais totalement différent aussi comme une évolution dans quelques années seulement. C’est même devenu complètement glacial, tuant une grande partie de la population. Il s’agit donc maintenant de repeupler la Terre, avec un gouvernement mondial, assez secret et particulier. Un fan de science fiction reprocherait sûrement le manque de détails concernant justement ce gouvernement, mais aussi la catastrophe, pourtant j’ai été totalement séduite par l’ensemble de ce roman pour adolescents, qui est avant tout un roman d’aventure, et de voyage.

Moana va nous entraîner dans des aventures rocambolesques, nous permettre de découvrir son monde, et de rencontrer de nombreux survivants, la plupart très attachants. Cette histoire aurait sans nul doute pu être détaillée et étalée sur plusieurs tomes, mais je suis totalement ravie que pour une fois l’histoire puisse s’arrêter dès ce tome ! Et pourtant un tome 2 est prévu ! Je vous rassure tout de même, le tome a une fin propre, et la lecture du tome 2 ne me semble pas obligatoire, bien que j’aimerais en savoir un peu plus sur le gouvernement par exemple…

Un style agréable et entraînant, pour une histoire qui l’ai tout autant, et que je ne peux que vous inciter à découvrir!

 

Une petit info supplémentaire : Silène c’est en fait Sophie R., de La Rochelle (d’origine) et professeur de lettres modernes. Elle a trouvé son pseudonyme dans Gargantua (lu dans Sud Ouest) Je vous conseille par ailleurs son site sur le livre !

Merci beaucoup à Babelio et les Editions du Jasmin !

L’avis de Noukette

Lectures croisées #1 :Halloween [Haig, Matt – La forêt interdite]

 

Voici venu le temps des citrouilles et des bonbons! Pour fêter Halloween, Liyah et moi avons souhaité faire une lecture commune thématique ! Le principe ? Pas de livres imposés, juste un
thème! Pour la première fois Halloween est apparu comme une évidence !

Liyah a choisi Sacrées
Sorcières de Roald Dahl !

 
lecturescroisees

J’ai longtemps hésité, pensant tout d’abord vous présenter un unième livre de vampire, sauf que voilà, ma soeur m’a mis un livre
entre les mains qui me semble très bien pour le thème d’Halloween… mais différent!

 

La forêt interdite


laforetinterdite.gif

 

 

La forêt interdite, aussi appelée forêt de l’Ombre par le professeur Horatio Tanglewood est l’endroit idéal pour passer une
soirée d’Halloween entre frisson et rire!

Non ce livre ne fait pas peur ! Tout commence par une histoire simple, celle de deux enfants qui perdent leur parent dans un
accident de voiture, et son recueilli par leur tante, qui habite au fin fond de la Norvège. Bon, rien de bien gai, mais cela se corse quand on apprend que leur oncle a disparu il y a des années,
et que la forêt qui jouxte la maison est interdite. Plus l’histoire avance plus on va apprendre de chose sur cette forêt, la découvrir, et essayer d’y survivre… car cette forêt est habitée par
des êtres qui se partagent force, ruse et magie… Une forêt très noire, dans laquelle il ne fait pas bon se perdre….

 

Après quelques pages à peine, j’étais passablement déçue ! Tout d’abord une présentation de tous les personnages de l’histoire,
avec description… C’est assez long, et ça en apprend beaucoup sur un livre qui n’est pas vraiment commencé… Ensuite une écriture très simple, qui laisse beaucoup de place au
dialogue…

Pourtant au fur et à mesure  de ma lecture, je me suis laissée prendre au jeu, j’ai attendu ce que j’avais deviné dans la
présentation, j’ai spéculer sur la fin de l’histoire (en partie juste, en partie faux), j’ai pris plaisir aux dialogues, même si j’ai préféré les descriptions.

L’histoire est bien construite, avec de l’imagination car bien qu’on y rencontre les traditionnels sorciers et trolls on trouve
aussi des gubbins, pixie diseur de vérité, des huldres…

Un petit conte moderne, idéal pour Halloween, qui se lit vite et bien!

 

Le petit plus que j’aime beaucoup : rien d’innovant, mais c’est bien traité : par deux fois l’auteur nous coupe dans la lecture,
pour nous parler, directement ! Ca coupe de l’histoire tout en réintroduisant encore plus de suspence!

 

La forêt interdite de Matt Haig .- Bayard Jeunesse(Estampille), 2010.- 403 pages, 12,90€ .- 978-2-7470-2309-2


Lu dans le cadre du Challenge Spécial Halloween organisé par Lou et Hilde


Lundi découverte 16 Oscar Pill d’Eli Andersen

En ce lundi de vacances, ce n’est pas un éditeur, mais une série que je souhaite vous faire découvrir !

 Il y a quelques temps une élève est venue me demandé si j’avais Oscar Pill au CDI… Et bien non, à son grand désespoir visiblement! Je lui promet de me renseigner sur le livre… et quelques heures plus tard, j’ai un mail de la maison d’édition Susanna Lea Associates – Versilio qui me proposait des informations sur le tome 3 !

http://www.l-tz.com/wp-content/uploads/2009/12/Oscar-Pill-La-sphere-des-Univers.jpg

Je suis sous le charme, tant de l’auteur que du livre que je suis en train de dévorer… Je partage donc avec vous cette belle découverte !

Oscar Pill est un héros bien particulier, dont les aventures tournent autour du corps humain et de ses secrets… le tout sur un ton fantastique et entraînant !

« À douze ans, Oscar Pill apprend qu’il n’est pas un enfant comme les autres : c’est un Médicus, capable de voyager dans le
corps humain pour le guérir. Il part alors faire son apprentissage à Cumides Circle, sous la direction de Winston Brave, chef de l’Ordre des Médicus. 
Dans la vénérable demeure où la magie règne, il pratique ses premières Intrusions corporelles dans le but de soigner les maladies. Mais le temps presse : les Pathologus, porteurs de virus et ennemis jurés de l’Ordre, sont de retour… »

 Deux tomes existent déjà, qui ont fait de nombreux fans !

9782226209399FS.gif

9782226193575-j.jpg

Le tome 1 La révélation des Médicus explore le monde d’Hépatolia

Le tome 2 Les deux royaumes, le monde de Souffles et Pompée


 

 

 

 

 

 

 

Dans le troisième tome qui sort le 27 octobre 2010 aux éditions Albin Michel et Versilio c’est Embrye. Oscar a la tête ailleurs : pour la première fois, il est fou amoureux. Tilla, la jolie et séduisante Tilla, ignore tout de ses pouvoirs et comprend mal les absences soudaines du jeune homme qui, de son côté, souffre de ne pas pouvoir partager son secret avec elle. Oscar va devoir faire un choix !

 

couverture Oscar PillJe vous invite à découvrir le très joli site dédié à la série ainsi que le blog de l’auteur (Eli Anderson est d’ailleurs un pseudonyme!. Et voici la Bande Annonce de ce troisième tome!

 

 

Au total 5 tomes sont prévus !

A venir : Une interview d’Eli Anderson autour des mondes numériques ! En attendant un extrait de sa lettre sur la

naissance d’Oscar :

« Alors, un soir, après avoir enlevé ma blouse, je me suis assis à mon bureau et j’ai imaginé un adolescent qui aurait le
fabuleux pouvoir de voyager dans le corps, de l’explorer, d’y aimer, de s’y battre s’il le faut. Oscar était né, pour qu’on puisse s’y identifier, à tout âge, y trouver aussi ses propres
réponses, mais surtout vivre des aventures palpitantes, l’émotion et l’amour à travers un corps réinventé et magique, sans tabous. Et s’y sentir bien. »

Lundi découverte : Chez Liyah une Book Week !

 

La vie extraordinaire des gens ordinaires de Fabrice Colin

La vie extraordinaire des gens ordinaires 
     

laviextraordinaire.gif

Auteur : Fabrice Colin
Editeur : Flammarion

Date : 20/10/2010
Pages : 329 p.
Prix : 13 €
ISBN
    978-2-08-122982-2

 
 
Nouvelles (mais un peu roman quand même…)

pour adolescents et pour adultes!

 

 

Thèmes : Nouvelle, Vie, Destin, Homme

 

 

 

 Présentation de l’éditeur :

« Il me restait vingt adresses : vingt lieux éparpillés aux quatre coins du monde, et vingt histoires toutes
plus incroyables les unes que les autres.

C’est ce jour où le titre de ce livre m’est venu : La Vie extraordinaire des gens ordinaires. LISEZ. LISEZ, DE LA PREMIERE A
LA DERNIERE PAGE. SI ÇA VOUS PLAIT, DEBROUILLEZ-VOUS POUR EN FAIRE UN LIVRE. »

Avis : 

       J’aime beaucoup Fabrice Colin, et ce nouveau livre, bien que très différent de ses
autres publications ne m’a pas laissée indifférente !

         Un homme, proche de la mort, Poète mais un peu fou semble-t-il, remet au
narrateur primaire un manuscrit, celui de la vie extraordinaire des gens ordinaires. Nous lisons donc, nous aussi ce manuscrit, sans bien savoir ce qui est réel ou non… et tant pis finalement,
on a tout simplement envie d’y croire, encore !

La famille d’un plongeur mort en cherchant l’Atlandide; une productrice de thé, le meilleur du monde; un roi un peu particulier;
un joueur de foot; un restaurant vertigineux; une cité où les voisins s’entraident et s’écoutent; et tant d’autres… Cette vingtaine de personnages, comme autant de petites nouvelles
sans autre lien que le narrateur, nous font voyager tant dans le monde que dans le coeur des hommes. Une vision à la fois surprenante et belle de la nature humaine, qui donne envie de rencontrer
ces gens ordinaires !

         Après quelques doutes quand j’ai compris qu’il s’agissait de nouvelles, je suis
passée ensuite de l’une à l’autre avec délice, m’attendant chaque fois à découvrir une nouvelle personne, étonnante, charmante, agassante, émouvante… et c’est donc avec beaucoup de plaisir que
j’ai dévoré ces petites histoires ! Quelques unes m’ont moins charmées, d’autres plus… tout est une question d’histoire et de personnalité à ce niveau là, car l’écriture, elle, est toujours
douce et puissante, en un mot agréable!

 

Et oui j’ai envie de croire que le narrateur primaire est Fabrice Colin, que cette histoire est vraie… et tant pis si ce
n’est pas le cas, car c’est ça aussi qui fait réver dans ce livre…