Thomas Drimm Tome 1 et 2 de Didier Van Cauwelaert

 

Thomas Drimm

Tome 1 :La fin du monde tombe un jeudi

Tome 2 : La guerre des arbres commence le 13

de Didier Van Cauwelaert

 

Roman de Science Fiction – Adolescent
Editions Albin Michel, 2009-2010, 17€

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur (tome1)

« Un fatal accident de cerf-volant a fait de Thomas Drimm, 13 ans moins le quart, le détenteur involontaire d’un secret terrifiant. Tiraillé entre la femme de ses rêves et un vieux savant parano réincarné dans un ours en peluche, Thomas va découvrir l’exaltant et périlleux destin d’un super-héros malgré lui. « 

 

Mon avis :

J’ai décidé vu mon retard actuel dans mes billets de faire d’une pierre deux coups en vous présentant ensemble le tome 1 et le tome 2 de Thomas Drimm. Pourtant je n’ai pas tout à fait le même ressenti sur les deux tomes….

Dans le premier tome nous découvrons un monde, pas si éloigné du notre et pourtant tellement
surprenant. Imaginez un monde où tout se joue aux jeux de hasard (la ludocratie)! Ce tome bien mené, haletant, permet de découvrir en plus des personnages très bien défini, avec des personnalités
parfois exaspérantes, mais hautes en couleur. L’histoire défile sans qu’on s’en rende compte, on parcours les pages les unes après les autres, comme Thomas notre héros découvre son potentiel, et
essaye de sauver le monde. J’ai apprécié ce tome son histoire, et j’avais vraiment hâte de lire la suite.

La suite, le tome 2 donc, sur 5 prévus. Déjà 5 je trouve que cela fait beaucoup, mais après tout pourquoi pas, il y a des séries bien plus longues que j’ai dévorées sans soucis. Pourtant ce tome 2 m’a paru moins fluide. J’ai apprécié de retrouver l’univers de Thomas Drimm, mais je l’ai trouvé moins prenant, avec moins d’humour aussi. J’ai eu plus de mal à me représenter les situations, à les vivre au côté des personnages. Il manque la découverte du monde c’est sûr, du coup j’ai trouvé l’ensemble assez long… C’est dommage car cela reste un livre agréable, avec de bonnes idées, des réflexions intéressantes que j’ai pris plaisir à lire !

Espérons que la suite me permettra de revenir sur ma très bonne impression du premier tome!

A noter que le tome 1 est ressorti en même temps que le tome 2, avec une nouvelle couverture, plus colorée, plus attrayante aussi je pense!

Merci à BoB et Albin Michel

Le site officiel


Bal de givre à New York de Fabrice Colin

Bal de givre à New York

de Fabrice Colin

Roman adolescent

Editions Albin Michel (Wiz)

Sorti le 05 janvier 2011

978-2-226-19356-8, 13,50€

Mots Clés : New York, Amour, Secret, Fantastique

Présentation de l’éditeur (censurée par moi!) :

« Anna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte
les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. […]
« 

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver la magie de Fabrice Colin, après un livre plus terre à terre (quoique!) La vie extraordinaire des gens ordinaires, que j’avais cependant adoré!

Ici j’ai cru un instant avoir affaire à une simple histoire d’amour, ce qui  sincèrement ne me tentait pas plus que ça… et bien pas du tout et c’est d’une seule traite que j’ai dévoré ce roman. On y retrouve l’écriture simple mais toujours entraînante de Fabrice Colin, mais aussi la magie que j’aime… Par magie j’entends en fait fantastique, car pas d’Harry Potter ici, ni de baguette!

Anna Claramond est une adolescente attachante, qui se laisse entraîner dans l’amour par Wynter, un riche héritier. Si tout se passe à New York, le monde semble légèrement différent, comme décalé… Secrets, mystères, angoisse, nous ne pouvons pas nous empêcher de faire tourner les pages, pour comprendre enfin… sauf que plus on avance, plus on se pose de questions… ahhh je ne peux rien vous dire de plus, mais c’est bien mené, et très bien tourné! Mon seul regret sera peut être d’être adulte, car j’ai senti parfois que c’était vraiment pour adolescents… Enfin bon, vous connaissez mon coeur de midinette… j’ai craqué!

Un roman à lire et conseiller, que je vais proposer à mes collégiennes! – oui les filles surtout, parce qu’elles lisent plus déjà, et parce qu’une grande partie du roman repose sur l’amour, ce qui va être dur à défendre auprès de mes petites brutes –

Pour couronner le tout, Fabrice Colin est un homme très agréable, avec qui j’ai pris plaisir à discuter, et dont je suis
régulièrement le blog!

Extraits :

« Tournant la tête vers la vitre, j’observai mon reflet. Cheveux bruns mi-longs, expression rêveuse. L’impression de familiarité n’était pas aussi forte que je l’aurais pensé mais j’aimais ce que je voyais. Était-ce bien moi ? Et qui d’autre, pauvre idiote ? La vitre me renvoyé un sourire : j’avais seize ans. Mon père n’était plus là mais il m’avait laissé toute sa fortune. J’étais inscrite dans le lycée le plus prestigieux de la ville. »

 » Et si j’erre en ceci, si mon tort est prouvé,

je n’ai jamais écrit, nul n’a jamais aimé. »

Le récap des colis du swap Nouvel An, c’est juste en dessous – Le top Wikio Littérature de janvier
2011, c’est chez Mélo

Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl

Charlie et la chocolaterie

charlieetlachocolaterie.jpg

 

 

Roman Jeunesse dès 8 ans

 

Présentation Résumé de l’éditeur :

M. Willy Wonka est le plus incroyable inventeur de
chocolat de tous les temps. L’histoire du jeune Charlie Bucket commence le jour où il gagne l’un des cinq tickets d’or permettant de visiter la mystérieuse fabrique du confiseur. Mais il est bien
loin d’imaginer les folles aventures qui l’attendent…

 

Auteur : Roald Dahl

Editeur : Folio Junior

Date : 1964 pour la première édition

190 pages

6 euros

978-2070612635

 


Mon avis :

Ce livre trouvé en CM2 dans la bibliothèque au fond de la classe a marqué ma découverte de Roald Dahl, un auteur que je n’ai pas
oublié depuis, et que je conseille souvent!

Charlie et la chocolaterie, c’est un livre fantastique (dans tous les sens du terme) et gourmand, qu’on ne peut lire sans une
envie de chocolat.

C’est une fable fabuleuse, bourrée d’humour à chaque page, pleins de bons mots, de petits détails magiques, que l’on imagine
très bien. J’avoue pour ma part avoir été assez déçue du film Charlie et la chocolaterie, parce que mon imaginaire d’enfant était bien loin du rendu final… On découvre dans le livre chaque
nouvelle salle avec un mystère plus grand, et dans mon esprit des couleurs moins vives, et je l’avoue des chansons forcément moins énervantes (et oui elles n’ont pas su me charmer!)

Charlie, Willie Wonka, le grand père, mais aussi tous les autres enfants et leur parent, ce sont des personnages tantôt
attachants, tantôt hilarants, toujours touchants !

Pour moi Charlie et la chocolaterie c’est un classique de la littérature jeunesse, qu’il faut avoir lu, d’autant plus que malgré
l’âge du roman (il date de 1964) il n’a pas pris une ride!


 

Il aura fallu le challenge Roald Dahl et une lecture commune avec Liyah pour que je me décide enfin à faire (en retard il est vrai) un article sur ce livre que j’aime
beaucoup !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

La guerre des livres d’Alain Grousset

La guerre des Livres


laguerredeslivres.gif

 

Auteur : Alain Grousset
Éditeur : Gallimard Jeunesse

Collection : Hors-Piste
Date : 22/01/2009
Pages : 141 p. 

Prix : 8€

ISBN 978-2-07-061882-8

 
Roman Jeunesse – Science
Fiction

Thèmes :
Space Opera, Livres, Aventure

 

 

Présentation de l’éditeur :
Shadi, jeune pilote de la Sécession,
échoue sur Libel, une planète ennemie devenue la dernière bibliothèque de l’univers.
Il est recueilli par le
conservateur, un érudit qui lutte pour sauver les livres menacés par l’hypertechnologie. Un événement dramatique va bientôt lui donner raison et contraindre Shadi à plonger dans les entrailles de
la grande bibliothèque.

 

Ce livre fait parti de la Sélection 2010 du Prix des Incorruptibles CM2-6ème

 

 

 Avis :

Avant toute chose il faut savoir que chaque chapitre commence par une citation… Citations
reprises tous les jeudis sur mon blog, dans le cadre des Citations du Jeudi. Ces citations rendent selon moi ce
livre magique, car il ouvre plusieurs portes à la fois, et permet de partager autour des livres.


Alors qu’on commence en pleine guerre interstellaire, que la bataille est lancée et que les
détails techniques font légions, j’ai mis quelques pages avant de rentrer pleinement dans l’histoire. Depuis j’ai relu le livre plusieurs fois, et à haute voix en plus (oui je suis folle… euh
non je suis prof c’est ça!) et j’ai chaque fois ce petit doute au début… j’avais peur que mes élèves aussi, pourtant ils ont bien mieux suivi les choses que moi! Pourtant le début n’est pas non
plus leur passage préféré, surtout aux filles!

Par la suite, avec l’arrivée de Shadi sur Libel, une planète bibliothèque en quelque sorte,
l’histoire genre est devient réellement passionnante. Shadi fait la connaissance de personnages attachants, l’aventure est lancée. Cela permet de découvrir ce monde, de errer dans des pièces
pleines de livres, et au passage déjouer un complot gouvernemental!

J’ai apprécié cette promenade en terre inconnue, parce que les livres y sont très présents,
mais pas seulement ! L’écriture est agréable, elle se prête volontiers à la lecture à haute voix, et bien que le livre soit de petite taille et plutôt pour des CM2 – 6ème il comporte un
vocabulaire riche, ce qui est trop souvent rare !

 

Un roman de science fiction pour jeunes adolescents qui vaut le détour !

 

 

Une lecture commune avec Noukette, intriguée
par mes citations :)

 

Les avis de Emmyne, Clarabel, Petite Noisette, Faelys.

 


Par contre en ce moment j’ai beaucoup de mal à aimer les couvertures des livres que je lis… A
venir Beautiful Dead, Little Bird, Theodore Boone… et là encore je n’ai pas aimé pas trop aimé les couvertures… Tant pis!