Memory Montessori de Balthazar – Le jeu du dimanche

Jeu de société dès 3 ans, le Memory Balthazar offre un très bel univers vintage. Le titre de cet article comporte Le jeu du dimanche, car je compte régulièrement le dimanche vous parler un peu de jeux, pour enfants ou ados ou adultes… mais pas tous les dimanches, aucune chance que je trouve le temps ;)

memory balthazar

jeu de société

Memory Montessori de Balthazar

de Marie-Hélène Place

et Caroline Fontaine-Riquier

Hatier Jeunesse, 2016
978-2-401-02176-1, 11,50€

 

Mini hérissonne aime bien le petit personnage de Balthazar, qu’elle retrouve dans plusieurs livres, comme Le livre des Merci, offert par Petite Noisette. Le Memory Balthazar est donné à partir de trois ans, mais nous l’avons testé à 2 ans et demi, et même si mini hérissonne n’était pas très fan des memory, plusieurs jeux étaient facilement accessibles. Des jeux pour travailler le langage, car même si j’ai une petite bavarde à la maison, ça ne fait jamais de mal de voir un peu plus de vocabulaire, et des jeux pour stimuler sa mémoire. Pour le côté concentration, par contre, c’est encore un peu difficile pour elle, elle a besoin de bouger, sauter, parler, tout en jouant…

Le Memory Balthazar est en premier lieu un objet magnifique. Avec ses teintes vintages et son joli coffret, il permet de retrouver le petit Balthazar (et Pépin!) et des objets du quotidien. Rien que pour jouer avec les cartes, en les nommant, ce jeu est intéressant. Une première approche pour les plus petits, et pour se familiariser avec l’univers de Balthazar. Ensuite, on peut jouer à retrouver les paires, en étalant les 24 cartes au sol, et en donnant les double un par un à l’enfant. Ce jeu était le préféré de mini hérissonne  (à 2 ans et demi), puisqu’il lui permettait de bouger tout autour pour trouver les paires. On en profite pour nommer les cartes.

memory balthazar

Trois autres jeux sont proposés dans le livret d’accompagnement :

memory balthazar

un memory classique. Nous y jouons maintenant (3 ans) mais avec parfois un nombre réduit de carte,. Au départ le principe de jouer chacun son tour était assez difficile à intégrer pour mini dans ce jeu, car quand elle a une idée, elle veut jouer… mais avec l’école elle a pris l’habitude et on peut maintenant faire de belles parties. Nous avons essayé avec toutes les cartes, mais le jeu est alors un peu trop long pour ma petite impatiente !
un jeu de classification pour trouver dans quelle pièce de la maison on peut retrouver les objets de Balthazar. On y joue assez peu.
un jeu de mémoire à distance : l’enfant doit trouver la carte identique à celle qu’on lui a présenté, à l’autre bout de la pièce. Tout à fait le genre de jeu que ma mini adore, puisqu’elle peut faire un « parcours aventure » sur le trajet !

Ce coffret Memory de Balthazar s’inspire de la pédagogie Montessori avec ce principe de cartes à découvrir, classer… C’est un très joli jeu, aux cartes solides, qui permet grâce aux différentes règles de plaire aux enfants, quelque soit leur caractère. Le côté très vintage des illustrations plait quand à lui plus aux adultes qu’aux enfants, mais cela en fait un très bel objet !

 


+ Dans la même collection il existe aussi le Mémory Montessori des lettres de Balthazar et le loto des animaux !

Vos enfants aiment bien les memory ? Quel titre  a votre préférence ?

Chasseuse de Géants #film

Chasseuse de GéantsChasseuse de géants
I kill giants

6 juin 2018 (en DVD et VOD)
Durée : 1h44
De Anders Walter
Avec Madison Wolfe, Zoe Saldana, Imogen Poots

Synopsis :
Barbara est une adolescente solitaire différente des autres, et en conflit permanent avec son entourage.

Ses journées au collège sont rythmées par les allers-retours entre le bureau du proviseur et la psychologue. Aux sources de l’inquiétude des adultes qui veillent sur elle, il y a son obsession pour
les Géants, des créatures fantastiques venues d’un autre monde pour semer le chaos. Armée de son marteau légendaire, Barbara s’embarque dans un combat épique pour les empêcher d’envahir le
monde…

Avis de Lilou :
Ce film Chasseuse de Géants est le premier long-métrage d’Anders Walter, réalisateur danois qui a gagné l’Oscar du meilleur court-métrage en 2014.

Chasseuse de Géants a un casting quasi exclusivement féminin (les rares personnages masculins ne font que de courtes apparitions sans réelles importances) et raconte l’histoire de Barbara, une adolescente qui cherche à échapper à la réalité en s’enfuyant dans un monde fantastique où elle doit sauver sa ville face à des monstres menaçants : des géants. Sont-ils une réelle menace ou sont-ils purement issus de son imagination ? C’est ce que l’on va essayer de découvrir pendant ce film !

Les acteurs sont tous vraiment très bons avec en particulier Madison Wolfe qui est vraiment excellente  dans le rôle de Barbara, une anti-héroïne à laquelle on s’attache, en particulier si on est un peu geek. La réalisation est également très bonne, avec une très belle photographie et des plans très bien composés. Mais la publicité qui en est fait, y compris la bande-annonce, est assez mensongère je trouve. En effet, il ne s’agit ni d’un film d’action, ni d’un film fantastique comme le laisse penser la mention « par les producteurs de la saga Harry Potter ». C’est plus un drame qui nous plonge dans les pensées tourmentées d’une jeune fille traumatisée qui se réfugie dans son monde.

SPOILER : C’est dommage que ce film sorte 1 an après Quelques minutes avant minuit dont l’histoire est très proche et qui était, à mon goût, plus abouti. Cependant, l’histoire est présentée de façon plus mystérieuse, les pistes sont brouillées quant à la nature de l’histoire et de l’existence ou non de ces géants. 

Malgré quelques défauts, il s’agit tout de même d’un beau film que je recommanderai plutôt aux adolescents mais qui devrait pouvoir plaire à tous, du moment qu’on ne s’attend pas à un pur film fantastique ou d’aventure.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Les albums filmés de l’école des loisirs

albums filmés 7DVD dès 3 ans

Les albums filmés #7
Bonjour Pompier

Ecole des loisirs, avril 2018
3760250951473, 15€

Des albums, on en lit quelques dizaines par semaine (quand ce n’est pas par jour), ma fille et moi. C’est une activité qu’on adore, et qui me plaît beaucoup plus que de regarder des dessins animés à la télé. Mais ma fille aime aussi la télé bien sûr… Alors j’ai été ravie de découvrir Les albums filmés de l’Ecole des Loisirs ! Le principe est simple, un DVD avec 8 albums, comme 8 petits dessins animés. Les illustrations des livres sont reprises, avec des effets de zoom principalement, mais pas d’animation des personnages, et une voix lit le texte, tel qu’il est dans le livre, avec une ambiance sonore. Un joli mélange entre albums et dessins animés.

Mini hérissonne, 3 ans, a adoré ce principe. Déjà, parce que c’est sur la télé, forcément, le côté addictif des écrans est bien là depuis quelques mois; mais aussi parce qu’elle y a retrouvé des personnages ou des histoires qu’elle connaissait déjà : Zou, Simon, Anton, Croque Bisous… Elle m’a fait beaucoup rire, car elle s’est vraiment passionnée pour ces histoires, qu’elle a tenu à regarder deux fois, et qu’elle a commenté dès le 2ème visionnage. Elle a bien compris qu’il ne s’agissait pas là de dessin animé à proprement parlé, elle a d’ailleurs dit à son papa « on a lu les livres sur la télé ».

Le DVD que nous avions choisi est déjà le n°7 de la collection – toute la collection ici– et il est donné dès 3 ans. Il comprend les titres suivants :
Croque-Bisous ! de Kimiko
Thèmes : bisous, nuit, coucher
Mon préféré, car j’adore le personnage de Croque-Bisous et qu’il prend ici presque vie. On a pu jouer ensuite à Croque Bisous au moment du coucher, un joli moment de complicité.

Gros pipi d’Emile JadoulRésultat de recherche d'images pour "gros pipi"
Thèmes : propreté
Même si ma mini est propre depuis un moment, elle a beaucoup aimé ce livre, et en a repris le vocabulaire dans la soirée, en allant faire un pipi comme une grande, toute seule, en me disant que je devais être fière !

Non pas dodo ! de Stéphanie Blake
Thèmes : cabane, doudou, dodo
Le personnage de Simon, ma mini l’adore, et cet album mi joyeux dans la cabane, mi inquiétant la nuit, lui a plu. Nous n’avons pas testé la version karaoké, puisqu’elle ne sait pas lire… mais elle ne va pas tarder à connaître le texte par coeur !

Lolotte et le polochon de Chlotilde Delacroix
Thèmes : imaginaire, nuit, aventure, oreiller
Sans doute le texte qui a le moins parlé à ma mini hérissonne, pour le moment fille unique, et qui n’a pas toujours compris le lien entre l’imaginaire et la réalité dans cet album.

Zou de Michel Gay
Thèmes : petit déjeuner, réveil, parents
Zou a très envie de rejoindre ses parents dans leur lit, mais il faut d’abord les réveiller, et pour cela rien de mieux que le café… Cette histoire de café, de déjeuner, de plateau qui valdingue et de mini tasse, ça a plu à ma mini, qui a bien envie d’essayer à son tour (au secours!!).

Bonjour Pompier de Mathieu Maudet et Michaël Escoffier
Thèmes : feu, pompier, animaux
Un cartonné qu’on avait déjà lu et que ma mini aime moyennement. Pas très attirée par les pompiers, elle a plutôt peur du feu.

Anton et la feuille de Ole Könnecke
Thème : automne, entraide, feuille
Une jolie histoire aux couleurs douces, qui se passe comme une aventure. L’apport du film ici permet une animation de la feuille, ce qui rend l’ensemble très vivant.

Non, non et non ! de Mireille d’Allancé
Thème : école, non, bonbon
L’histoire préférée de mini hérissonne, qui pourtant adore allée à l’école. Ce petit ours qui dit non à tout, à l’école, à la maîtresse, aux copains, elle a tout simplement adoré et m’en a parlé toute la soirée. Si la conclusion m’a laissé perplexe (la maîtresse offre des bonbons à tous et les enfants ne veulent plus partir), elle n’a pas du tout choqué ma mini, qui au contraire n’a pas tellement retenu cette partie de l’histoire.

 

Au final, ce DVD des albums filmés est une très bonne expérience, que l’enfant soit déjà habitué aux livres ou non. Bien entendu, on veillera à limiter le temps devant les écrans, pour les petits, mais là chaque histoire de dure que 3 ou 4 minutes, et les images sont assez fixes. On est loin de l’excitation d’un dessin animé, tout en ayant un bon contenu à proposer sur la télé.

Disponible en DVD (15€ les 8 histoires), ou en VOD titre par titre, pour les emporter partout sur la tablette ou le téléphone… Car oui, on a beau vouloir éloigner les enfants des écrans, c’est bien pratique un petit contenu sur le téléphone dans une salle d’attente bondée ou dans le train !


+ Une présentation vidéo des albums filmés

+ Challenge Albums 2018

+ A signaler la parution aussi à l’école des Loisirs du fascicule gratuit Le monde de Michel Van Zeveren, qui permet de découvrir le parcours de l’auteur, des croquis… à demander gratuitement sur le site !

 

Refugiado – film Argentin

Refugiado

REFUGIADO

Réalisé par Diego Lerman (2015)

Avec Julieta Díaz (Laura) et Sebastián Molinaro (Matias)

Musique de José Villalobos

Produit par Campo Cine

********

Ce film parle de la violence conjugale. On la voit au travers du regard d’un enfant, Matias, obligé de fuir avec sa mère, un père violent, mais son père tout de même. Difficile, quand on a 7 ans, d’accepter de ne plus voir un de ses parents… Difficile aussi de ne pas croire les belles paroles du père, qui jure qu’il ne le fera plus.

Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce film, c’est la façon dont il est traité, c’est à dire comme un thriller. Il y a du suspense, une sorte de « course poursuite », on est pris par l’angoisse, on a peur pour cette jeune mère (enceinte) et son enfant… Une façon de rendre « populaire » un sujet qui ne l’est sans doute pas ?

Il n’y a qu’une seule scène (tout au début) où l’on « voit » la violence : une jeune femme est couché par terre au milieu des débris d’un miroir… Elle va à l’hôpital, où l’on découvre qu’elle est enceinte, puis elle cherche une solution : Fuir, oui, mais pour aller où ?

Tout au long du film, sa peur, sa panique d’être rattrapée, retrouvée par ce mari violent, se lisent sur son visage et sa façon de regarder sans cesse autour d’elle.

Refugiado : Photo Sebastián Molinaro

La violence conjugale vue au travers du regard d’un enfant : terrible !!

********

En France, il a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2014 et a été sélectionné pour 4 prix.

En Argentine, il a reçu deux prix :

********

challenge-amerique-latine-2

Ma 2ème participation au Challenge Amérique Latine organisé par Bidib de Ma petite Médiathèque !