Echappe-toi de la tour aux dragons

Échappe-toi de la tour aux dragons est un escape book pour les plus jeunes qui allie histoire simple, énigmes et originalité dans sa conception.

Echappe-toi de la tour aux dragonsLivre Jeu dès 8 ans

Échappe-toi de la tour aux dragons

de A. Milot
illustré par Benjamin Strickler

Milan, octobre 2018
9782408006747, 16 pages
16,90€

Thèmes : médiéval fantastique, enquête, énigmes, jeu, escape book, escape game

La porte vient de se verrouiller derrière toi ! Tu es coincé !
Tu n’as plus le choix ! Cherche les indices, découvre les symboles et trouve le code pour déverrouiller la porte.
Tu n’as pas une minute à perdre !
Reste calme, observe bien les lieux : tous les indices sont là, mais sauras-tu les voir ?

 

Les escape game (jeux d’évasion) sont très à la mode en ce moment, et on trouve de nombreuses salles un peu partout… mais aussi des jeux de société et des livres ! On trouve des livres complexes comme ceux de chez Mango, des bandes dessinées trop simples (voir sur mon instagram) et puis il y a ce titre, qui me semble une belle approche pour les 8 ans environ.

Dans ce livre on a une histoire très simple : notre chien s’est enfui, en le recherchant on entre dans une vieille tour donc la porte se referme derrière nous… il faut sortir de là ! A chaque page ensuite, une énigme, d’abord pour libérer le chien, puis pour retrouver des symboles. Souvent dans les livres d’escape game c’est soit très difficile (impossible de passer à la page suivante sans la réponse car il faut le numéro de la page), soit très simple (peut importe la solution de l’énigme on peut continuer l’histoire). Ici j’ai beaucoup le principe : on peut continuer l’histoire sans problème, que l’on trouve ou non, mais à la fin du livre il faut forcément les symboles pour conclure l’histoire et ouvrir la porte.

fonctionnement de Echappe-toi de la tour aux dragons

Les énigmes sont assez classiques, parfaites pour une découverte : jeux de lettres, d’observation, de logique… des indices sont donnés à chaque page, et la solution guidée est disponible à la fin du livre. Grâce aux volets à soulever, le livre est animé, varié, et a un côté vraiment ludique.

La dernière page est celle que j’ai trouvé vraiment originale et qui apporte un gros plus à l’ouvrage : 4 épées sont à tourner pour définir une combinaison, et la page ne s’ouvre que si celle ci est la bonne (grâce à des engrenages en papier cartonné à l’arrière). C’est bien pensé et ça oblige à vraiment trouver la solution !

Un escape book à la fois simple et original, idéal pour s’initier à ces jeux à la mode, tout en réfléchissant. Saurez-vous vous échapper de la tour aux dragons ? Et en combien de temps ?


+ du même illustrateur sur Délivrer des Livres : Déjoue les pièges de la science

Fan d’escape game / d’escape book ? N’hésitez pas à me donner des titres de jeux et livres !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Libérez l’ours en vous – Carole Trébor

Libérez l'ours en vousRoman pour adolescents, dès 13 ans
Vie quotidienne et théâtre

Libérez l’ours en vous

de Carole Trébor

Syros, 2018
9782748521306 – 17,95€

Loin de ses récits fantastiques comme Nina Volkovitch ou de science-fiction avec U4, Carole Trébor nous propose avec Libérez l’ours en vous un récit contemporain, une tranche de vie d’adolescents d’aujourd’hui. Petit clin d’oeil à la Russie tout de même, avec un personnage d’origine russe, Kolia, mais pour le reste, on est dans la campagne française. La campagne viticole, facilement raciste, ou tout du moins prompte à ne pas accepter l’étranger.

Libérez l’ours en vous est un récit complexe, avec trois histoires principales imbriquées. Celle d’un groupe de lycéens, impliqués dans un club théâtre. Celle de leur professeur de théâtre, cette année absente pour maladie. Et celle de la pièce de théâtre Merci l’ours écrite par cette professeur de théâtre, et qui raconte sa propre jeunesse. Trois histoires qui ne font que se couper, se mêler, s’entremêler. Des résonances apparaissent entre toutes ces histoires, entre toute ces personnalités et avec Merci l’ours, la pièce de théâtre que les adolescents vont découvrir peu à peu et monter. Les thématiques qui les rapprochent, les font bondir ou exploser…

Dans Libérez l’ours en vous, la galerie de personnages est très large, et tous sont les propres narrateurs, en alternance. Cette profusion de narrateurs, aux histoires complexes, m’a désarçonné. Si j’aime les récits alternés, j’ai trouvé ici que cela desservait parfois l’histoire, car on ne prend pas le temps de s’attacher aux personnages. Kolia par exemple, qui est un des personnages centraux, nous raconte une grande partie de sa vie : la perte de sa mère et de sa grand-mère, sa nouvelle belle-mère, son père qui ne comprend pas sa passion… Pourtant le tout manque d’un petit quelque chose pour que le déclic se fasse réellement. Finalement je crois que ce récit fonctionne un peu comme ça. Soit vous adhérez à Kolia (et Lisa), et vous adhérerez au livre, soit non, et le récit perd une partie de son intérêt.

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Lael, ce qui nous a permis d’échanger sur notre ressenti, et la problématique des personnages est vraiment celle qui me semble centrale dans l’appréciation de ce roman. Le côté théâtre, les thématiques abordées, tout le reste est intéressant et offre un beau récit, je regrette donc d’être restée sur ma faim, au point de préférer les petites soeurs aux personnages principaux… Les relations parents – enfants, souvent mises en avant par les personnages, l’immigration, l’humour, tout un tas de petites choses qui font que ce livre reste une belle lecture. Les modalités du récit sont variées, théâtre et narration bien sûr, mais aussi mail, sms, chanson, articles de presse… un mélange réussi.

Libérez l’ours en vous est un roman contemporain qui réussit habilement à allier théâtre et récit moderne, pour autant la galerie de personnage n’a pas réussi à m’entraîner au coeur de cette histoire.


+ la pièce Merci l’ours existe vraiment et a été écrite par Carole Trébor. On peut la retrouver via l’application Syros Live, de même que les chansons qui en font partie.

+ Découvrez l’avis de Lael, qui a, elle, apprécié le personnage de Kolia !

+ Pour la petite anecdote, chaque fois que je parle de ce roman, je veux l’appeler Libérez-vous de l’ours. Un lapsus sans doute révélateur d’une partie du récit, où l’ours n’est pas forcément celui qu’on croit !

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :