Bartleby le scribe – album grand format

BartlebyBartleby le scribe

Herman Melville & Stéphane Poulain (ill.)

Sarbacane (2013)

A partir de 11/12 ans – 22 €

℘ ℘ ℘ ℘ ℘ 

Nouvelle parue en 1853

℘ ℘ ℘ ℘ ℘ 

Comme souvent avec les albums qu’on ne connait pas ou dont on n’a pas entendu parler, c’est la couverture qui m’a attirée. Cet homme d’un autre temps, bien habillé, qui regarde par la fenêtre en attendant un hypothétique rendez-vous… Dès la couverture déjà, on se pose tout un tas de questions : Qui est-ce ? Qu’est-ce qu’il fait là ? Est-ce qu’il attend quelqu’un ? Que regarde t-il ?

Et le fait est que c’est une bien étrange histoire que nous conte là Mr Melville… L’histoire d’un homme, qui, sans jamais perdre son calme ou son sang-froid, réussit à refuser les ordres que son patron lui donne, et ce, sans que son patron ne s’en offusque plus que ça… Quand on lui donne un ordre qui, pour une raison qu’on ignore, lui déplait, il répond « j’aimerais mieux pas »…

℘ ℘ ℘ ℘ ℘ 

Lors de ma première lecture de cet album, j’avoue que je ne l’ai pas trop apprécié : ce personnage de Bartleby est tellement agaçant !! Il ne veut pas faire certaines choses, mais n’explique pas pour autant pourquoi. On ne sait pas qui il est, d’où il vient, c’est un personnage qui garde tout son mystère jusqu’à la fin… Il ne s’énerve jamais, j’en venais presque à me demander, avec son ton blafard, si ce n’était pas un fantôme !  J’ai eu envie de le secouer à maintes reprises, de lui demander, mais pourquoi, pourquoi ?

C’est un texte qui est très bien écrit, dans un style « classique »- c’est une nouvelle, rappelez-vous, qui date de 1853- et qui, je pense, ne peut pas laisser indifférent… Au final, l’écriture m’a beaucoup plu, j’ai trouvé la couverture attirante et les illustrations très belles. Bon ok, le format aussi (38 cm de haut) m’a plu, je ne fais pas une fixation là-dessus, mais c’est tellement agréable de s’immerger jusqu’au cou dans de belles images ! Et les pleines pages d’illustrations valent à elles-seules qu’on feuillette cet album.

En bref, la seule chose qui m’ait « déplu » en fait, c’est le personnage principal (beaucoup trop secret et si énervant !) ce qui montre, à mon sens, que l’histoire est bien faite, car elle ne laisse pas indifférent… Tous les employés de l’étude sont un peu spéciaux, mais Bartleby remporte la palme haut la main !

En faisant quelques recherches sur Stéphane Poulain, l’illustrateur, j’ai vu que ses illustrations sont en fait des tableaux, il travaille à la peinture à l’huile.

♥ Mention spéciale pour les très belles illustrations.

Biographie de Stéphane Poulain sur un site canadien.

Bartleby

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer