Challenge Albums Janvier : Habitat

Habitat : Logement, abri, pied-à-terre, habitation, bâtiment, pénates, gourbi, foyer… il existe de nombreux synonymes à « habitat » !

###

Cette année, sur ce thème,  je vous ai déjà présenté : Biscotte et Compote, deux marmottes qui habitent dans une grotte, et La haute tour sombre, sur l’imagination (mais qui se déroule, comme son nom l’indique, dans une tour)

###

En cherchant des histoires sur ce thème à la bibliothèque, je suis tombée sur quelques jolis albums :

HabitatHabitat Habitat      Habitat 

Voisin-voisine de Didier Jean et Zad aux éditions Milan (1994)

Qui n’a jamais connu telle mésaventure ? On loue un logement pour les vacances, mais rien ne va. Le lit est trop petit, les placards trop hauts, les chaises trop fragiles… Bref, rien n’est adapté !

Melle Picoud est une petite poule et Mr Grossetoque un gros rhinocéros. Elle est couturière et il est cuisinier. Ils ne se connaissaient pas, mais, parce que c’est l’été et qu’ils sont en vacances, ils vont se rencontrer, se parler, s’apprécier et même se rendre service !

Une histoire d’amitié et de voisinage, très mignonne et joliment illustrée par Zad. Le sous-titre de l’histoire aurait pu être ce proverbe bien connu « Ce qui fait le malheur des uns fait le bonheur des autres » !

#####

Mes deux maisons de Claire Masurel et Kady MacDonald Denton aux éditions Bayard Jeunesse (2001)

Des maisons, Alex en a deux. Celle de Papa et celle de Maman. Il a donc deux chambres, deux fauteuils préférés, deux brosses à dents, deux numéros de téléphone… Les habitudes de chacun diffèrent un peu, mais Alex, aimé de son Papa et de sa Maman, se trouve bien partout !

Une très jolie histoire, pleine d’amour, de tendresse et de douceur, à lire dès 2 ans. Les illustrations aux couleurs pastelles ajoutent encore de la douceur à l’histoire.

#####

La Maison du crocodile amoureux de Daniela Kulot aux éditions Autrement Jeunesse (2005)

Le crocodile était tout petit, la girafe était immense. Ils étaient amoureux et très heureux. Mais habiter ensemble était une tâche délicate. Chez le crocodile, tout était trop petit pour la girafe, et chez la girafe, forcément, tout était trop grand pour le petit crocodile… Mais comme ils étaient très amoureux, ils trouvèrent une solution ! Laquelle ? Vous ne croyez tout de même pas que je vais tout vous raconter, si ? Ben non. Une jolie histoire pleine d’humour accompagnée par des illustrations colorées et très amusantes également.

#####

La colocataire de Monsieur Rien-ne-traîne de Christa Kempter et Frauke Weldin aux éditions NordSud (2008)

Mr Lapin s’installe un jour dans une grande maison abandonnée. Comme elle est très grande, il se met en quête d’un colocataire. La 1ère personne qui se présente, Mme Ourse est très imposante, mais Mr Lapin l’accepte finalement comme colocataire après lui avoir fait quelques recommandations… Il ne faut pas faire de bruit, ne rien laisser traîner, nettoyer les vitres toutes les semaines… Et la 1ère semaine, tout se passe bien. Mais dès la 2ème semaine, le naturel un peu nonchalant de Mme Ourse reprend le dessus. Un lapin légèrement « psycho-rigide », une ourse plutôt très très cool, vous vous doutez bien qu’on rigole !

L’histoire est très agréable et pleine d’enseignements (pas toujours facile de vivre ensemble, mais avec un peu de tolérance de chaque côté…), l’album est grand, ce qui permet de profiter pleinement des illustrations très douces (on dirait des peluches, on a envie de les caresser !) Le petit plus : un code de téléchargement permet de télécharger le fichier audio de l’histoire.

#####

D’autres albums sur le thème de l’habitat présentés sur ce blog : La maison en petits cubes , Sam et Julia dans la maison des sourisJeu de piste à Volubilis, La maison de R. Innocenti (brièvement présenté dans les lectures de Mai, mais c’est un très bel album !!) Il y en a encore d’autres, n’hésitez pas à fouiller partout sur le blog…

challenge albums 2017

Tous les albums sur le thème de l’habitat présenté par les participants, sont sur le tableau Pinterest :

Balade au bout du monde – Makyo

Balade au bout du monde est une histoire fantastique composée de 4 cycles de 4 bandes dessinées + un épilogue (soit 17 bd au total !!). Un seul scénariste, Makyo, mais plusieurs dessinateurs, un par cycle. Elle a commencé avec « la prison » en 1983 et s’est achevé avec « l’épilogue » en 2012.

Balade BaladeAuBoutDuMonde2_1 BaladeAuBoutDuMonde3_1 BaladeAuBoutDuMonde4_1

1er cycle : T.1 : La prison / T.2 : Le Grand Pays / T.3 : Le bâtard / T.4 : La pierre de folie

Laurent Vicomte a dessiné les 4 premiers tomes, remplacé ensuite par Eric Herenguel pour les 4 tomes suivants, lui-même remplacé par Michel Faure pour les 4 tomes suivants et enfin Laval NG pour les 4 derniers. Le tout dernier tome, le n°17, l’épilogue, est une collaboration des dessinateurs ayant réalisé la série, à l’exception de Vicomte, remplacé par Claude Pelet.

J’ai commencé à lire « Balade au bout du monde » il y a bien des années. Mon collègue ayant les deux premiers cycles me les a apportés et je les ai relus avec beaucoup de plaisir, surtout le premier cycle, il est vrai.

Dans le premier cycle, Arthis, un jeune photographe en mal d’inspiration, va la chercher dans la brume des marais… Mal lui en prend, il se retrouve enfermé, sans savoir comment ni pourquoi, dans une geôle digne du Moyen-âge…

Ces 4 premiers tomes, je les ai lus plusieurs fois, et toujours avec le même plaisir ! L’histoire est géniale et les dessins, parfois très sombres, vont très bien avec. Il y a une vraie atmosphère dans cette bd, on sentirait presque l’humidité des marais… Un vrai coup de cœur pour ce premier cycle !

Le deuxième cycle nous transporte en Inde, l’histoire est sympa, les dessins aussi, mais, je ne sais pas trop pourquoi, j’ai tout de même été déçue… Peut-être parce que j’attendais une suite au premier cycle et que c’est une histoire qui n’a absolument rien à voir ! Le seul lien est le personnage principal, Arthis.

Je serai d’ailleurs curieuse de voir quel lien ils ont trouvé pour ces deux séries dans l’épilogue !

La bd de la semaine

Pour voir tous les albums, c’est par ici.

Une autre bd d’Herenguel présentée sur le blog : Lune d’argent sur Providence

Challenge RE    Et la bd de la semaine, c’est chez Noukette

Cette série participe aussi au challenge des RE de Blandine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Thierry Dedieu

Thierry Dedieu

Thierry Dedieu, né en 1955 à Narbonne, est un écrivain français, auteur et illustrateur de littérature d’enfance et de jeunesse. (dixit Wikipédia)

¥¥¥¥

Yakouba Deux albums de cet auteur m’ont vraiment touchée (mais je ne les ai pas tous lus !).

Le 1er, c’est Yakouba. J’étais l’unique bénévole d’une minuscule bibliothèque et je débutais dans l’accueil de classe. Je recevais une classe de CM1 pour la 1ère fois, j’avais pris quelques albums dans le bibliobus de la BDP dont Yakouba.

Yakouba se passe en Afrique et raconte l’histoire d’un jeune garçon qui, pour devenir guerrier, doit aller passer la nuit dans la savane, seul, et tuer un lion. (le texte ici)

yakouba2

Il attend le lion pendant des heures, et quand le lion arrive, il est blessé, à bout de forces d’avoir combattu avec un rival. Et là, le lion dit à Yakouba :

« Comme tu peux le voir, je suis blessé. J’ai combattu toute la nuit contre un rival féroce. Tu n’aurais donc aucun mal à venir à bout de mes forces.Soit tu me tues sans gloire et tu passes pour un homme aux yeux de tes frères, soit tu me laisses la vie sauve et à tes propres yeux tu sors grandi, mais banni, tu le seras par tes pairs. Tu as la nuit pour réfléchir. »

YakoubaLion

yakouba1J’ai fermé l’album, j’ai regardé les enfants qui n’en perdaient pas une miette et je leur ai dit : « Qu’est-ce que vous feriez à la place de Yakouba ? » Et là on est parti dans une grande discussion, parce que personne ne voulait tuer le lion, mais quand même certains voulaient être guerriers…

Je leur ai ensuite demandé ce que, d’après eux, Yakouba avait fait. Une superbe expérience, mon premier débat sur un bouquin avec des gamins. J’ai adoré et je crois bien qu’eux aussi ! Ensuite, je ne suis pas sadique, je leur ai lu la fin de l’histoire…

Un album grand format (23×33) dont les illustrations, en noir et blanc, sont assez « sombres » mais accompagnent merveilleusement bien cette très belle histoire.

Cet album sera suivi de deux autres, Kibwé et Yakoubwé.

Yakouba (Seuil Jeunesse 1994) a eu le Prix Sorcières 1995, le Prix Octogone expression en 1995, le prix Mille Pages des écoles en 1996 et est sélectionné dans la liste recommandée de l’Éducation nationale.

¥¥¥¥

Un autre album de Thierry Dedieu que j’ai trouvé magnifique, tant l’histoire que les illustrations :

Aagun Aagun

Seuil (2009)

Quelque part, en dehors du temps, une tribu est pillée par la tribu voisine, les Hounks. Les victimes vont chercher de l’aide auprès de leur seigneur qui leur envoie comme aide son meilleur lieutenant, Aagun. Celui-ci installe son campement à égale distance des deux tribus. Tous se demandent alors comment un seul homme pourra leur venir en aide.

Aagun se met à chasser et à offrir son butin aux Hounks. Puis, il impose aux hommes qu’il est censé protéger de l’accompagner à la chasse, avant d’offrir le gibier à leurs ennemis. Personne ne comprend cette injustice.

Pourtant, Aagun vient de leur offrir la liberté et la paix, comme ils vont finir par s’en rendre compte…

Aagun est un conte ou peut-être une fable qui se passe au moyen-âge (?) en Asie (?) rien n’est vraiment précisé, mais cela importe peu en fait, sauf que cela donne un côté « épique » à l’ensemble.

Feng

 Son site ici

 

Thierry Dedieu a reçu le Prix Goncourt Jeunesse en 1995 pour Feng, (Seuil) 

 

L’avis de Sophie sur deux autres albums ici

SignatureNat

Le buffle en colère

Le-Buffle-En-ColereLe buffle en colère

Posy Simmonds

Albin Michel Jeunesse (1994)

L’auteure : Posy Simmonds est une dessinatrice de presse, écrivaine et illustratrice de livres pour enfants et auteure de bande dessinée (Tamara Drewe) britannique née le 9 août 1945 (wikipédia).

L’histoire : Paul et Zoé, deux jeunes enfants, vivent avec leurs parents au dessus d’un vieux magasin d’antiquités. Ils aiment jouer et imaginer des histoires dans la boutique, mais un jour, les parents leur apprennent que le magasin va être vendu (au méchant voisin !) ainsi que tout le contenu. Paul et Zoé sont désolés car ils n’imaginent pas se séparer de toutes ces choses… Mais parfois, les rêves deviennent réalité…

Ce que j’en pense : A mi-chemin entre l’album et la bande dessinée avec à la fois une narration externe à l’image (album) et des cases contenant des dialogues dans des bulles (bd). Les dessins sont très ronds, très doux, les couleurs un peu « passées ». L’histoire est amusante, les dessins aussi, même si le tout a un côté un peu « vieillot ».

SignatureNat