Sorcières, sorcières…

Je n’avais pas sous la main d’album traitant spécifiquement d’ Halloween.

En cherchant bien dans ma p’tite tête (et dans ma bibli virtuelle, merci Booknode !), j’ai trouvé des bd (style « Mélusine ») ou encore des tas de petits romans jeunesse mais pas d’albums…

Et puis j’ai repensé à toutes ces soirées passées à raconter à mon fils : logo-belles-histoires-entete_link-header

Il y était abonné et j’en avais récupéré plein chez ma mère (ceux de mes 3 « petites » sœurs) donc on en avait tout un stock !

Bref, en y repensant, je me suis dit qu’il y en avait plein avec des histoires de… Sorcières!

J’en ai retrouvé 10…

timothée fils de sorcière

N° 196 – Timothée, fils de sorcière (Janv. 1989)

Timothée est fils, petit-fils, arrière-petit-fils de sorcière. Mais c’est un garçon, et il n’est pas « sorcière » pour deux sous, contrairement à ses sœurs.

Pire, il est joli et gentil. La famille se désespère : comment transformer Timothée en sorcier râleur, sournois et empoisonneur ?

sorciererobot

N°217 – Sorcière contre robot (Oct. 1990)

Avec son abominable chignon, son nez crochu et ses verrues, Adelaïde est vraiment une sorcière de haut vol. Elle connaît toutes les formules, toutes les potions, toutes les transformations…

Mais, malédiction : un robot ouvre boutique dans sa rue. Et il s’appelle Archibald Archifort, en plus ! Ce bonhomme de métal serait-il plus fort que la plus forte des sorcières ? Adelaïde va tirer cela au clair !

Une-Sorciere-Pas-Ordinaireue-834143776_ML

N°248 – Une sorcière pas ordinaire (Janv. 1993)

Mirabella, la reine des sorcières a trouvé un petit bébé qu’elle a prénommé Aimée. Or, Mirabella le sait bien, elle n’a pas le droit d’aimer, sinon elle perd tous ses pouvoirs.

Alors quand, à l’école, tous les enfants se moquent d’ Aimée, la fille de la sorcière et la regarde de travers, que va faire Mirabella, la reine des sorcières, pour aider Aimée à se faire accepter ?

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-263---le-petit-finn-et-la-mechante-sorciere-1812572-250-400

N°263 – Le petit Finn et la méchante sorcière (Août 1994)

Adaptation d’un conte de l’île de Jersey : il était une fois une chaumière où vivait un petit garçon avec sa bonne grand-mère. Le garçon s’appelait Finn. Ses parents étaient morts alors qu’il n’était qu’un bébé. Tout près de la chaumière vivait une sorcière qui se demandait chaque jour comment elle pourrait faire du mal à Finn et à sa grand-mère…

Collectif-Les-Belles-Histoires-N-274-Carabique-Carabosse-Et-Carapate-Revue-637223977_ML

N°274 – Carabique, Carabosse et Carapatte (Juillet 1995)

Carabique, Carabosse et Carapate sont 3 sorcières qui vivent dans un livre ouvert entre deux immeubles. Pas question pour les enfants du quartier de traîner à proximité, sinon, les sorcières les capturent, les ramènent chez elles dans leurs tabliers et les engraissent pour les manger…

Collectif-Les-Belles-Histoires-N-289-Les-Sorcieres-S-en-Vont-En-Guerre-Revue-161423230_ML

N°289 – Les sorcières s’en vont en guerre (Octobre 1996)

Les sorcières n’impressionnent plus les enfants. Et pourquoi ? Parce qu’il y a mieux que ça : Maximec, Goldomuche, Supermac ou Robotrac, les héros des dessins animés. Et ça, les sorcières ont du mal à l’accepter. Elles décident de déclarer la guerre aux superhéros…

Collectif-Les-Belles-Histoires-De-Pomme-D-api-N-295-La-Sorciere-Qui-Avait-Peur-De-La-Nuit-Revue-854732876_ML

N°295 – La sorcière qui avait peur de la nuit (Avril 1997)

Quand la nuit tombe, sur le pays de La-Bas, les sorcières s’envolent dans un grand bruit de feuilles et de balais. Elles vont remplir la nuit de cauchemars et de cris d’effroi. Elles sont si fières d’être les sorcières de la nuit ! Toutes sauf…Esméralda, qui rêve de voir le jour.

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-312---la-rentree-de-la-petite-sorciere-1783682-250-400

N°312 – La rentrée de la petite sorcière (Septembre 1998)

Il est temps pour la petite sorcière d’aller à l’école. Oui, mais elle a peur de ne connaître personne à l’école des sorciers ! Heureusement, elle a plus d’un tour dans son sac, dont une idée… diaboliquement magique.

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-316---le-placard-aux-sorcieres-1806262-250-400N°316 – Le placard aux sorcières (Février 1999)

La curiosité est un vilain défaut ! Cette sentence aurait pu créer des générations d’idiots si les enfants l’avaient seulement écoutée. C’est vrai que la curiosité est exaspérante quand elle dépasse les limites de la bienséance. N’empêche qu’elle reste la forme primitive de l’intelligence.

N°330 – La sorcière qui ne savait pas pleurer (Avril 2000)La sorcière qui ne savait pas pleurer

Histoire d’une sorcière qui avait toujours soif de larmes d’enfants. Un jour, alors que Mathieu rentrait de l’école, la sorcière le fit pleurer pour combler sa soif. Quand Sophie, la soeur du petit garçon comprit ce qu’il s’était passé, elle alla trouver la sorcière et lui montra qu’il était aussi possible pour une sorcière de pleurer…

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai passé de merveilleux moments à raconter toutes ces histoires à mon fils… On en connaissait certaines par cœur, à force de les relire ! Bayard en a réédité plein sous d’autres formes, dans d’autres collections (J’aime lire premières lectures par exemple). En tous cas, une chose est sûre, que ce soit mon fils ou moi, nous n’avons jamais été déçu par une de ces « belles » histoires !!

Bonne lecture,

SignatureNat

+ Participation dans le cadre du Challenge je lis aussi des albums et du RDV albums de novembre

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

L’île du temps perdu – Silvana Gandolfi

l'île du temps perdu gandolfi***
Roman pour adolescents

L’île du temps perdu

de Silvana Gandolfi

traduit de l’italien
par Faustina Fiore

Editions des Grandes Personnes, 2014
première édition Seuil, 1997
9782361932459, 16,50€

***

Guilia et Arianna, deux jeunes filles inséparables, se perdent dans les galeries d’une mine… Suite à une étrange sensation, elles se réveillent sur une île. Dans ce paysage littoral, des détails les intriguent… un volcan en activité, mais qui ne semble pas dangeureux, un soleil qui ne veut pas se coucher, de nombreux objets hétéroclytes sur la plage, mais surtout une bande d’enfants qui jettent les étrangers dans une faille ! Pourtant cette île va devenir leur maison, ces enfants leur famille, dans une aventure où le temps est différent.

L’île du temps perdu symbolise la folie de la vie des adultes, trop rapide. Ces enfants, sur cette île, vont à la fois s’organiser, mais surtout devoir réfléchir à une façob de sauver leur île, menacée par la folie qui s’empare du monde.  Tout ce qui est perdu sur Terre arrive sur cette île, objet, animaux, perssonnes. Et bien qu’il soit possible de retourner sur terre, encore faut-il le vouloir !

La narration se fait en deux temps, ajoutant un effet d’abime qui déstabilise d’abord le lecteur pour finir par le prendre totalement dans l’histoire. C’est habile et ça introduit une vraie suite à l’lhsitoire.

Silvana Gandolfi est italienne, elle y place donc naturellement son récut, mais la narration ouvre les portes des autres pays, notamment des pays asiatiques où la folie du temps est encore plus visible.

Une belle aventure humaine, avec une touche de philosophie, mais surtout de nombreuses surprises, plus ou moins prévisibles. Ce conte philosophique date de 1997 mais il n’a rien perdu de la puissance de son message.  Un roman touchant et prenant, apprécié aussi par Solène, 14 ans, qui l’a dévoré et a aimé le message.

+ L’avis de Fantasia

+ Challenges YAPetit Bac (lieu)

cadeaumaestro

Des albums printaniers [Nathalie]

Nathalie nous parle de deux albums sur le printemps dans le cadre du deuxième rendez-vous du challenge Je lis aussi des albums !

Le Livre du printemps

Auteur / Illustrateur : Rotraut Susanne Berner
Editeur : La Joie de Lire
Collection : Livre promenade
Avril 2004 – 13,90 euros

Album à partir de 2 ans
Thème : Saison/Année/Vie quotidienne

Le printemps arrive dans la petite ville. Nous retrouvons la maison, la ferme, la gare, les rues et magasins et surtout les personnages de la série dans un décor printanier.

Mille détails à observer et, si l’on a les quatre livres, à comparer.

 

Dans la même collection :
Le livre de l’été
Le livre de l’automne
Le Livre de l’hiver

Le livre du printemps est un « livre promenade » ; Keskecé ? On peut se promener dedans ? Et bien presque ! Les livres promenades sont des livres grands formats (26 x 34 cm), cartonnés et … sans texte !

L’enfant peut regarder le livre avant de savoir marcher (on met le livre à plat par terre), il peut inventer ses propres histoires en regardant les images qui comportent une multitude de détails.

Il peut aussi feuilleter le livre avec un adulte ou un enfant plus grand qui lui raconteront une histoire d’après les images (et lui apprendront ainsi du vocabulaire).

Les images sont riches, amusantes, pleines de petits détails (il y a aussi des personnages à suivre tout au long du livre) et si vous avez les 3 autres livres (été, automne et hiver) vous pourrez voir les paysages évoluer au fil des saisons.

 

Des livres qui « marchent du tonnerre » dans les bibliothèques !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La chasse à l’ours

Auteur : Michaël Rosen
Illustratrice : Helen Oxenbury
Editeur : Kaléïdoscope (1997)

Album à partir de 2 ans
Thèmes : Printemps / Promenade / Famille / Ours / Humour

 

Il suffit parfois d’un rien pour que l’on se réveille avec l’irrésistible envie d’aller chasser l’ours en famille – un ciel radieux, des enfants audacieux… La journée fleure l’aventure et surmonter les obstacles devient un jeu d’enfant. Seulement voilà : qui chasse l’ours finit par le trouver et c’est là que les choses se gâtent !

 

Alors celui-ci, c’est un vrai coup de cœur !

 

Le texte est drôle, chantant, avec des répétitions que les enfants se font un plaisir de reprendre en cœur avec la personne qui raconte, et puis il y a les « bruits » ou plutôt les onomatopées : Splitch, sploutch (quand on traverse la rivière – puisque : « on ne peut pas passer dessus / on ne peut pas passer dessous : traversons !Splitch, sploutch… »)d’autres encore quand on traverse la prairie, la forêt…

C’est très gai cette famille qui part en promenade, et la chute est très drôle aussi…

Un livre vraiment génial à raconter, les enfants participent, font les gestes, répètent… C’est vraiment un moment de « lecture/partage » très sympathique !

 

 

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :