Série « Les Rois les Reines »

Série « Les Rois les Reines »

Alex Sanders

Collection Giboulées

Gallimard Jeunesse

 

Roi HardiHardi Le Roi Hardi ! Hardi ! (2002)

Messire Hardi! Hardi! était un bon roi, noble et courageux. Il ne se séparait jamais de son cheval ni de son armure. Jamais il n’avait enlevé son masque de fer car il se trouvait trop laid. Le jour ou il perdit son heaume le révéla roux, avec des taches de rousseur. C’était de cela dont il n’était pas fier, alors que toutes les reines lui trouvèrent un charme fou…

Le Roi NonNon (2003)

Sur l’austère château du roi des grincheux, il pleuvait de jour comme de nuit. Sa Majesté NonNon y régnait avec une permanente mauvaise humeur. Il reRoi NonNongardait avec envie briller le soleil sur les royaumes voisins. Un jour, après avoir reçu une goutte de trop au beau milieu de son château, il prit enfin la décision d’en sortir et de se faire déposer au milieu d’un pré ensoleillé. À l’endroit même où l’armée de la Reine PanPanCuCu défiait celle de la Reine GuiliGuili ! Ce fut l’occasion d’une rencontre entre la Reine PanPanCuCu et le Roi NonNon… 

La Reine BisouBisou (1997)

Tout lReine BisouBisoue monde aimait la douce, la gentille Reine BisouBisou. Elle-même était tout le temps amoureuse : le matin du Roi DoDo, à midi du Roi BoumBoum ou du Roi MiamMiam. Un jour, cependant, il n’y en eut plus qu’un dans son cœur : c’était le Roi ZinZin. Lui ne comprenait pas bien ce qu’elle lui voulait et elle, aveuglée, n’avait pas vu qu’il était le roi des dingos. Comment allait-il résister aux petits baisers en forme de cœur de la Reine BisouBisou?

Roi ZinZinLe Roi ZinZin (2004)

Sa Sérénissime Altesse Impériale le Roi ZinZin était un grand roi. Il avait peint lui-même son château et tout le monde le trouvait affreux. Un jour, il tomba amoureux d’une horrible sorcière qu’il trouvait plus ravissante qu’une fleur. Celle-ci lui proposa en ricanant de lui préparer une de ses spécialités…

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Autant vous le préciser tout de suite pour le cas où vous vous poseriez la question, les enfants adorent cette série !! Ils aiment aussi beaucoup retrouver les personnages d’un livre à l’autre…

Le côté répétitif du nom les amuse aussi énormément ! Au dos de l’album « La Reine BisouBisou » il y a les vignettes de plein d’autres livres de la collection… Il a fallu que je les lise tous et pour certains, plusieurs fois… Non, non, je ne vous dis pas lesquels, vous allez tout de suite comprendre en voyant les titres !

Si l’on regarde sur de nombreux sites, ces albums sont conseillés à partir de 3/4 ans. Mais je les ai testés avec une petite fille de 2 ans (qui parle bien et a l’habitude des histoires) et son grand-frère de 5 ans et ils ont beaucoup aimé !

+ Sophie a déjà présenté Le roi Foot Foot

SignatureNat

Mamie et moi de Marc Cantin

Mamie et moi

Marc Cantin

Milan Poche Junior (2003)

Collection « Tranche de vie »

Dès 10 ans

Ce roman a été sélectionné pour le prix des Incorruptibles (CM2/6ème)mamieEtmoi

L’auteur : Marc Cantin vit en Bretagne. Il a été animateur pour handicapés et dessinateur de BD. Il est l’auteur d’une des meilleures ventes de la collection Junior avec la série Moi, Félix. Il travaille également dans la presse enfantine, écrit des spectacles de marionnettes et des scénario pour le cinéma et la télévision. Une dernière chose ? Il adore voyager…

L’histoire : La mamie d’Alice n’a plus toute sa tête : elle sort en passant par le balcon, parle aux fleurs dans le jardin public et oublie de payer dans les magasins… Alice l’adore ; cette mamie, c’est la reine des bêtises, avec un cœur gros comme ça. Un jour, pourtant, les parents en ont assez : Mamie doit partir en maison de retraite. C’est pour son bien, paraît-il. Mais Alice n’est pas d’accord…

Mon avis : Une histoire très mignonne, pleine de tendresse et de douce folie… Et que serait la vie sans cette petite folie, sans fantaisie ?? Une grand-mère qui vieillit, qui oublie, qui fait des bêtises, comment gérer ça ?

Pour les parents c’est un calvaire, une surveillance de chaque minute (la grand-mère se sauve par le balcon en montant sur la caisse du chat !!) et pour finir, une mission impossible… Mais pour Alice, sa grand-mère, c’est une copine pleine d’imagination, un adulte sur qui s’appuyer quand on veut partir en Afrique (à pied et pour la journée…), une mamie gentille et tendre qui réconcilie les gens et sème l’amour autour d’elle.

Un petit roman plein d’humour et d’optimisme aussi…

SignatureNat

Le prince des voleurs de C. Funke

Le prince des voleurs

Cornelia Funke

Ed. Hachette (2003)

Le-prince-des-voleurs

L’auteure : Cornelia Funke a été éducatrice pour enfants tout en suivant des cours de graphisme. Elle a commencé par illustrer les livres des autres puis s’est mise à écrire ses propres histoires. A ce jour, elle a écrit plus de 40 histoires dont la trilogie « Cœur d’encre/Sang d’encre/Mort d’encre ».

Elle a remporté le Grand Prix de l’Imaginaire en 2006 pour Cœur d’encre.

L’histoire : Dans le dédale des canaux de Venise, deux orphelins, Prosper et Bo, cherchent un abri. Ils sont recueillis par des gamins des rues qui se cachent dans un cinéma désaffecté. La petite bande survit grâce à leur protecteur, Scipio, dit le Prince des voleurs. Mais Scipio est-il réellement ce jeune Arsène Lupin qui dévalise les plus riches palais vénitiens ?

Mon avis : Aventure, mystère et suspense sont au rendez-vous dans ce roman. Des courses-poursuite dans les rues de la belle Venise, des filatures en gondoles au milieu de la nuit, un détective moins méchant qu’il n’y parait et un personnage qui n’est pas ce qu’il prétend font de ce roman est très agréable moment. Et en plus, la chute est drôle !

Une chouette lecture à partir de 9 ans.

SignatureNat

Série « Bobby Pendragon » (10 tomes)

Bobby Pendragon

Tome 1 : Le marchand de peur

D. J. MacHale

Ed. du Rocher (2003)

A partir de 9/10 ans

Aventure fantastique, mondes parallèles, voyages dans le temps et l’espace, humour.

BobbyPendragon

L’auteur : Donald James MacHale, plus connu sous le nom de plume D.J. MacHale, est un écrivain, réalisateur et producteur américain. Il a notamment écrit les séries Bobby Pendragon (dix tomes + 3 hors-séries) et Morpheus Road (trois tomes). 

L’histoire : Bobby Pendragon est un adolescent de 14 ans qui ne pense guère qu’à gagner son prochain match de basket et à la ravissante Courtney… Mais un beau jour, son oncle Press, un vieil original auquel Bobby porte beaucoup d’affection, l’appelle à la rescousse.

Via un mystérieux tunnel spatio-temporel, il entraîne Bobby dans un autre univers : le monde médiéval de Denduron. Bobby Pendragon ignore encore que l’oncle Press est un Voyageur, capable de passer d’un monde à l’autre pour y rétablir l’équilibre entre les forces du Bien et celles du Mal.

Il se retrouve à la tête de la révolte d’un peuple de mineurs victime d’une reine cruelle, Kagan ; un affrontement dont dépend l’avenir de Denduron tout entier ! Mais Bobby devra d’abord sauver son oncle, enlevé et condamné à mort par le mystérieux Saint Dane. Et surtout, il aura fort à faire pour rester lui-même en vie…

Mon avis : On s’attache vite aux personnages, ils sont très « humains » (même ceux qui ne le sont pas ;)) donc plein de « défauts » et plutôt amusants. L’intrigue est intéressante, même si on se doute de qui va gagner, après tout, il y a encore 9 tomes après !

Un assez gros livre (350 pages) qui se dévore rapidement, il y a beaucoup d’action, de rebondissements, de découvertes et… encore beaucoup de questions à la fin, 2ème tome oblige !

C’est Bobby qui nous raconte son histoire ou plutôt il la raconte à ses copains, Mark et Courtney. La narration est donc à la première personne du singulier et il y a beaucoup de dialogues ce qui donne pas mal de rythme à l’histoire. J’aime également beaucoup le fait que l’oncle Press préfère la diplomatie à l’usage des armes… Un roman avec lequel j’ai passé un bon moment !

Le tome 10, le dernier de la série est sorti en 2010. C’est l’avantage des séries qui ont quelques années, si on aime, on peut tous les lire à la suite !

Les 3 hors-séries (Pendragon avant la guerre) sont également sortis en 2010.

SignatureNat