Octobre, un crime – Roman jeunesse Argentin

Octobre, un crime, une enquête originale qui nous emmène dans le passé…

octobre

A partir de 11/12 ans

Octobre, un crime

Norma Huidobro

Maximax
École des Loisirs (2017 / EO 2004)
*****

1998, Buenos Aires. Inès doit se rendre à un bal costumé organisé par sa cousine. Elle ne s’entend pas vraiment avec elle, mais elle n’a pas le choix, elle doit y aller. Le seul point positif de cette histoire, c’est qu’elle peut s’acheter un costume, en l’occurrence une robe. Et il y a justement une boutique d’occasion, là, au coin de la rue, qui la fait rêver à chaque fois qu’elle passe devant. Après de multiples essayages, elle trouve une robe d’organdi jaune, datant des années 50, qui lui plaît beaucoup. En défaisant l’ourlet pour raccourcir la robe, elle trouve une étrange lettre, un appel au secours qui émane d’une jeune fille, Elena… Suite à cette découverte, elle va mener l’enquête.

*****

Encore un roman récupéré tout spécialement pour le Challenge Amérique Latine, trouvé dans une boite à livres, et j’ai de la chance parce que c’est encore une découverte sympathique !

Cette enquête dans le passé est joliment menée par Inès et on ne s’ennuie pas à la suivre dans ses pérégrinations. Elle va bénéficier du soutien d’Amparito, une vieille femme qui était bonne dans la maison d’Elena. Celle-ci va l’aider dans son enquête. Au passage, elle lui apprend le triste sort des personnes âgées du quartier. Sinon, le livre pourrait se dérouler n’importe où en fait, je n’ai pas trouvé ça très « couleur locale »… Les frères d’Inès font leur part de cuisine et de tâches ménagères (dans un pays qu’on a tendance à voir comme une nation de machos…)

Bref, pas un livre dépaysant, contrairement au dernier lu dans le cadre de ce challenge (roman adulte : la femme feuille, que j’ai beaucoup aimé et que je vous présente bientôt) mais une enquête bien ficelée et très agréable à suivre.

*****

Extrait P.17 (lettre trouvée dans la robe en 1998)

Le 22 octobre 1958

Chère Malu,

J’ai peur. Mes soupçons étaient fondés. Tout ce que je t’ai raconté dans ma lettre précédente était vrai. Hier soir, je suis montée sur la petite terrasse de la coupole et je les ai entendus.

Ils ont évoqué le poison, les doses, et ils ont précisé qu’il restait peu de temps.. Je n’entendais pas tout, tu sais comme il est dangereux de s’approcher de la fenêtre. D’ailleurs, je crois que je me suis un peu trop avancée, j’ai failli tomber. J’ai fait un faux pas, mais j’ai pu m’agripper au rebord de la fenêtre. Tu n’imagines pas ma peur. Je te promets de ne plus y aller. De toute façon, ça ne sert plus à rien : maintenant, je sais tout.

S’il te plait, je te demande encore une fois de m’aider. Aujourd’hui même. Je veux qu’il hospitalise papa. J’ai l’espoir qu’il le sauve. Mais il faut qu’il vienne, et vite. S’il te plaît Malu, je compte sur toi pour m’aider. Ne m’abandonne pas.

Ton amie pour la vie,

Elena.

PS : je sais très bien que si mon père meurt, je serai la prochaine victime.

*****

C’est ma 3ème participation au Challenge Amérique Latine chez Bidib Ma petite Médiathèque

Challenge Amérique Latine

Noël dans un sac de pommes de terre

sac  Noël dans un sac de pommes de terre

Michel Gay
L’école des loisirs (2004)

0

C’est la nuit de Noël. Sous le sapin, Pozzo le chien et Pouêt l’ours en peluche discutent. Pozzo, qui n’a jamais eu de cadeau, aimerait avoir un gros os. Pouêt, lui, voudrait monter dans le traîneau du Père Noël…

0

C’est bien connu, la nuit de Noël, bien des rêves se réalisent ! Pozzo et Pouêt vont-ils voir leurs souhaits exaucés ? Vous le saurez en lisant à vos enfants cette mignonne histoire de Noël !

J’avoue préférer les illustrations des autres albums que j’ai pu lire de cet auteur. Ici, mis à part le manteau du Père Noël et la truffe de Pouêt l’ours en peluche qui sont bien rouges, les saccouleurs sont plutôt froides (tons gris et bleus) ce qui illustre bien l’hiver en fait, mais rend l’album un peu triste.

Sur ce site, vous pourrez lire l’histoire complète.

0

sac sac

0

De cet auteur, Michel Gay, j’ai déjà lu (et apprécié, même si je ne les ai pas présentés !) plusieurs albums : Cromignon, Cropetite ou encore Zou

challenge albums 2017

Le château de Cassandra – journal

châteauLe château de Cassandra

Dodie Smith

Gallimard Jeunesse (2004)

*****

Le château de Cassandra est le journal intime d’une jeune fille anglaise des années 1930, qui vit avec son père (un écrivain qui n’écrit plus), sa belle-mère Topaz (une artiste qui communie avec la nature dans le plus simple appareil), sa grande sœur Rose (qui rêve d’une vie meilleure), son jeune frère Thomas (collégien) et le beau Stephen (le fils d’une domestique décédée) qui est resté avec la famille.

Tout ce petit monde habite dans une maison, elle-même située dans la cour d’un château en ruines entouré de douves. Une famille totalement exentrique dont la vie va se retrouver bouleversée par l’arrivée de nouveaux voisins : Deux hommes jeunes, beaux, riches et américains.

*****

Ce roman, devenu un classique de la littérature jeunesse anglo-saxonne date de 1949, mais malgré son grand âge, il n’a rien perdu de sa fraîcheur !

Le personnage de Cassandra, m’a, dans une certaine mesure, fait penser à Jo March dans « les 4 filles du Dr March » : Elles sont toutes deux passionnées par l’écriture et nous décrivent leur famille de façon délicate et humoristique. Certains l’ont comparé à Jane Austen (la « psychologie » des personnages est moins approfondie à mon avis) et J. K. Rowling, la maman d’Harry Potter a dit : « Cassandra, un des personnages les plus charismatiques que j’aie jamais rencontrés ».

Le cadre où se déroule ce récit (la campagne anglaise, ce château), les rêveries romantiques des deux jeunes filles et cette famille totalement atypique font de ce roman (très facile à lire) une lecture vraiment agréable. Il m’a, en tous cas, fait passer un très bon moment !

En septembre 2009, il faisait partie de la liste des 100 livres préférés des anglais.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Paulo le spermato-album rigolo !

Paulo Le parcours de Paulo
La grande histoire d’un petit spermatozoïde

Nicholas Allan
Kaléidoscope (2004)
***

Paulo est un petit spermatozoïde qui vit à l’intérieur de Monsieur Dupont (je vous laisse deviner où…) avec 300 millions de petits camarades. Ils se préparent tous pour la grande course de natation !
Paulo s’entraîne de toutes ses forces (et, s’il n’est pas très fort en maths, il est très doué pour la natation !), mais a-t-il une chance de remporter la course ? Il faut absolument être le premier, car il n’y a qu’un seul gagnant !

***

Les dessins sont tout en rondeurs, plutôt naïfs, tout simples sur des aplats de couleurs variées mais très clairs. Le texte est lui aussi aisé à comprendre et explique vraiment bien les choses ! Et en plus, quel humour…

Paulo

Une façon simple, originale et très drôle d’expliquer la reproduction humaine aux plus petits !!
Un vrai coup de cœur.

Si votre enfant vous dit « Comment on fait les bébés » ? Procurez-vous tout de suite cet album, il est parfait pour répondre de façon tout à fait intelligente et compréhensible à votre enfant.

Un grand merci à ma collègue Marie à qui je dois cette jolie découverte ! ;)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :