Max Ducos, auteur jeunesse mais pas seulement…

Max Ducos ♥ ♥ ♥

Un auteur que j’aime beaucoup et dont je vous reparlerai ! (il vient de sortir un nouvel album « le royaume de minuit » toujours aux éditions Sarbacane)

* * *

ducos-volubilis Jeu de piste à Volubilis – Sarbacane (2006)

Une petite fille habite dans une maison assez spéciale, qu’elle n’aime pas beaucoup (moi j’adore !), qu’elle trouve bizarre… Quand elle demande à son père pourquoi leur maison est si étrange, il lui répond qu’elle n’est pas étrange, mais qu’elle est moderne. Il lui dit aussi « chaque maison est unique et possède un secret, trouve le et tu aimeras cette maison ».

Et effectivement, la villa Volubilis possède bien un secret… Que la petite fille va découvrir suite à un long jeu de piste, parsemé de mystérieux indices…

Il y a très longtemps (10 ans en fait, depuis qu’il est sorti !!) que je voulais lire cet album. Contrairement à la petite fille, moi j’adore cette villa moderne, et par la même occasion, la couverture et les illustrations de cet album…

En le feuilletant, je me disais que Max Ducos avait sans doute étudié l’architecture et le design ou que c’était des choses qu’il aimait bien… Dans sa bio, il nous dit que c’est son père qui est architecte. Sur la page consacrée à « Jeu de piste à Volubilis » sur son site, il nous dit par qui il a été inspiré.

Max Ducos : « Jeu de piste à Volubilis est mon premier livre, mais aussi mon projet de fin d’études pour le diplôme de l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD) »

N’hésitez pas, allez voir ses peintures, elles sont superbes, certaines m’ont fait penser à un peintre américain que j’aime beaucoup : Edward Hooper

Ducos

* * * * *

 L‘ange disparuSarbacane (2008)

AngeDisparuLors d’une sortie scolaire au musée des Beaux-Arts de sa ville, Eloi est interpellé par la Vénus d’un tableau : son petit ange a disparu, pourrait-il l’aider à le retrouver ? D’abord interloqué, Eloi se prend vite au jeu et plonge, au sens propre, au cœur des œuvres, traversant sans effort cadres, styles et époques.

Non seulement il retrouvera le petit ange disparu, mais il se découvrira des alliés inattendus parmi les œuvres de Poussin, Chardin, Velasquez, Vinci, Latour, Rembrandt, Sisley, Monet, Corot, Turner, Gauguin, Cézanne, Rodin… avec des clins d’œil plein d’humour aux grands contemporains.

J’ai adoré cet album, aux très belles illustrations et à l‘histoire qui fait rêver ! Vous n’avez jamais rêvé, vous, de rentrer vous promener dans un tableau ?

AngeDisparu2♥♥ ♥ Un très bel album, surprenant et poétique ! ♥♥♥

* * * * *

DucosVert secret – Sarbacane (2011)

Une fillette un peu trop sage et un garçon gouailleur pénètrent au cœur d’un jardin du XVIIIe. Le fondateur, comte de la Mirandole, l’a fait dessiner en hommage à son amour sans retour pour la belle Marguerite. Serres, labyrinthe de verdure, sculptures, échiquier géant, retenues d’eau, fontaines : c’est tout l’art du jardin à la Française (agrémenté ici de délicieuses allusions à l’Amour Courtois) que les deux enfants explorent, avant de découvrir un fabuleux trésor !

L’avis de Sophie : j’ai lu cet album avec beaucoup de plaisir, tout y est un enchantement, une très belle découverte, une aventure, une rencontre !
Les grandes illustrations sont très belles, vertes, pleines de détails et l’histoire est très touchante, bien qu’un peu facile…  A découvrir!

* * * * *

Le site de l’auteur, sur lequel vous pourrez lire une brève biographie et surtout allez voir ses peintures !

Le site des éditions Sarbacane

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Elvis – album grand format

elvis elvis

Taï-Marc Le Thanh & Rébecca Dautremer

Ed. Gautier Languereau (2008)

* * *

C’est l’histoire d’un petit garçon, Elvis, à qui son père offrit une guitare pour ses 10 ans. Elvis qui découvre vite le pouvoir de la musique : pouvoir de sécher les larmes, pouvoir de faire danser, d’hypnotiser…

Un pouvoir qui le conduira bien loin de chez lui.

* * *

Une histoire qui est aussi une réflexion sur la vie : on peut parfois « réussir » sans avoir trouvé ce que l’on cherchait au départ… Mais dans ce cas, est-ce vraiment une réussite ?

J’ai eu un gros coup de cœur pour les magnifiques illustrations de Rebecca Dautremer. Elvis est un album géant (37 cm de hauteur !) dans lequel on peut plonger ; ses illustrations aux couleurs chaudes sont très douces, les personnages ont parfois des traits un peu flous, comme rendus brumeux par la chaleur… Les paysages sont immenses et m’ont fait penser au film « Bagdad Café ». Une grande douceur se dégage des ces illustrations.

* * *

Elvis1

Une histoire qui emprunte certaines choses à la vie du chanteur Elvis Presley, mais pas vraiment un hommage si l’on en croit cette interview de l’auteur (3ème paragraphe).

Ci-dessous, vous allez pouvoir feuilleter ce très bel album : C’est beau, c’est doux, et puis c’est tout !

De Taï-Marc Le Thanh, je vous avais déjà présenté brièvement un album qui m’avait bien fait rire « A fond la caisse avec Steve McKouin » (4ème et dernier album de l’article)

De Rebecca Dautremer, Sophie vous avait présenté, il y a déjà quelques années, « Le livre qui vole« 

En faisant quelques recherches pour cet article, j’ai appris que Rebecca Dautremer travaillait essentiellement à la gouache et à grande échelle. De cette illustratrice, je croyais vous avoir présenté un petit album amusant (et avec un thème pas si courant, les poissons d’avril !) « Une lettre pour Lily la licorne« , mais je n’ai jamais retrouvé l’article ! Du coup, j’ai mis un lien vers Ricochet…

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Anniversaire est le thème du mois d’août !

Anniversaire, un mot que tous les enfants aiment, non ?

En vieillissant, on l’aime parfois un peu moins (et je ne parle pas pour moi, j’adore qu’on me fête mon anniversaire !)

♣ ♣ ♣ 

En farfouillant dans les bacs à la bibli, j’ai trouvé ces 3 albums là, que je ne connaissais pas :

Anniversaire surprise, l’anniversaire de Tom et l’anniversaire du paresseux.

AnniversaireSurprise    Anniversaire    AnniversaireDuParesseux

Anniversaire surprise, c’est l’histoire d’un lion qui fête son anniversaire. Il a envoyé des invitations à tous ses copains, qui arrivent les uns après les autres avec des cadeaux. L’originalité ici, ce n’est pas tant l’histoire que la façon dont elle est mise en page. Je m’explique : Chaque invité arrive donc avec un cadeau, que l’on peut ouvrir. Au dos du volet qui s’ouvre, il y a une petite phrase du style : « On dirait une petite voiture » et bien sûr, quand on tourne la page, ce n’est pas ça du tout !! A la fin, c’est le lion qui fait une surprise à ses invités, et elle est de taille !

Un chouette livre pour les tout-petits (0-3 ans), plein de couleurs vives, de gaité et de volets à soulever. Les dessins sont très originaux, on dirait un mélange de collage et de peinture.

Site de Michiko Tachimoto (en anglais et japonais)

♦ ♦  ♦ ♦ 

L’anniversaire de Tom : Ce petit lapin, dessiné par Marie-Aline Bawin, et que l’on peut retrouver dans plusieurs aventures (à la plage, à l’école, fait un cauchemar…) fête dans cet album son anniversaire. Aujourd’hui, Tom est grand, il a 4 ans ! Il a préparé une grande fête avec l’aide de ses parents et il a invité tous ses amis…

Une jolie histoire qui raconte tout ce qui peut arriver un jour comme celui-là. Un album mignon, mais sans surprise, comme souvent dans ce genre de séries. (à partir de 3 ans)

♦ ♦  ♦ ♦ 

L’anniversaire du paresseux est déjà plus original. Un paresseux, comme chacun sait, est un animal qui se déplace très très trèèèès doucement… Et le paresseux de cette histoire, celui dont c’est l’anniversaire, habite un arbre immense, un arbre qui frôle les étoiles. Et bien sûr, notre paresseux habite au sommet. Ce jour là, notre paresseux se hâte avec lenteur car c’est son anniversaire et il a invité tous ses amis pour son goûter, à 3h… Tous les animaux préparent la fête, pendant que le paresseux continue son petit bonhomme de chemin, 3 pas en avant, 2 pas en arrière, parfois 3. Je ne vous raconte pas la fin ce ne serait pas drôle !

Le texte est poétique et plein d’humour et les dessins aussi (je ne les trouve pas spécialement beau, mais ils sont amusants, colorés et expressifs).

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer