C’est à moi, ça ! Album humoristique

C’est à moi, ça !

Michel Van Zeveren

Pastel

L’école des Loisirs (2009)

*****

A partir de 3 ans

*****

« Dans la jungle, terrible jungle…Une grenouille trouve un œuf ! C’est à moi, ça ! se dit-elle »

Elle est très contente, mais elle se fait piquer l’œuf par le serpent, qui se fait piquer l’œuf par l’aigle et ainsi de suite, jusqu’à la chute, toujours très drôle dans les albums de Michel Van Zeveren !

*****

Une histoire toute bête, la loi du plus fort (ou pas !) avec des animaux plutôt lâches et une chute amusante et inattendue… Si vous regardez bien sur la couverture, une partie des « personnages » de l’histoire est cachée dans le feuillage. Les illustrations, simples et efficaces (voir ci-dessous), montrent bien les émotions des différents protagonistes. Ici, la joie de la petite grenouille qui vient de trouver l’œuf !

moi

Illustration empruntée sur le blog « Contes à rêver » qui présente l’histoire complète (voir lien plus bas)

Si vous ne connaissez pas encore cet auteur, je ne peux que vous encourager à le lire, et surtout, à le lire à vos enfants ! Il y a souvent des choses qui se répètent (ici, c’est « c’est à moi, ça ! », dans un autre album, c’est « Et pourquoi ? » c’est aussi le titre) les enfants comprennent très vite ce comique de répétition et ils adorent ça ! Ces histoires sont un vrai régal à raconter à haute voix à des petits…

*****

(hop hop, petite incursion de Sophie Hérisson sur l’article de Nathalie, car C’est à moi ça est un livre que nous lisons tous les jours en ce moment avec Mini Hérissonne, grâce à Blandine)

Ce petit album fonctionne très bien avec les enfants, et notamment avec mini hérissonne, car elle est en plein dans la phase du « c’est à moi »… et tout est à elle : la voiture, le verre de papa, mes chaussures… Alors ce petit livre permet de jouer de cette notion avec beaucoup d’humour et aussi de débloquer quelques « situations de crise » en reprenant les situations du livre. Elle est encore un peu petite pour comprendre toutes les nuances de l’humour, notamment le passage avec l’éléphant, mais elle adore cet album… et nous aussi car il est intéressant, même à relire 10 fois de suite.

Un superbe album jeunesse avec plein de lectures selon les âges, mais toujours beaucoup d’humour !


Et si vous voulez voir toute l’histoire (y compris la chute, attention) c’est par ici.

Du même auteur, nous vous avons déjà présenté : « Et pourquoi ? » (Conte détourné du Petit Chaperon Rouge, très drôle !!), Je tu il m’embête, et Raoul

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Avril – Albums jeunesse toujours…

avril

avrilavril

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le dompteur de ventBernard Villiot & Thibault Prugne (ill.) – Éd. Gautier Languereau (2016)

El Loco, le vieux chinois, est mort. Dans la grange où il vivait, Sam, un jeune garçon curieux, trouve des tas de cerfs-volants multicolores. Sam se rend compte qu’El Loco n’était pas fou et qu’il avait un rêve. Un rêve que Sam se met en tête de réaliser, mais ne maîtrise pas le vent qui veut…

Si l’histoire ne m’a pas totalement convaincue (mais je ne saurais pas expliquer pourquoi !) les illustrations de Thibault Prugne sont toujours aussi magnifiques ! Rien que pour ça, ça vaut le coup d’œil !!

illustration empruntée au site de l’illustrateur

Blog de Thibault Prugne

De ces deux auteurs, nous vous avons déjà présenté :
Le souffleur des rêves qui, lui était un coup de cœur total ! 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le conte chaud et doux des chaudoudouxClaude Steiner & PEF (ill.) – InterÉditions (2009)

Dans des temps très anciens, les gens vivaient heureux. Chaque enfant, à sa naissance, recevait un sac de chaudoudoux. Lorsque quelqu’un mettait la main dans son sac, il trouvait toujours un chaudoudoux. Chaque fois que quelqu’un recevait un chaudoudoux, il se sentait chaud et doux de partout. Mais un jour, une sorcière vint semer la zizanie. Elle fit croire que les chaudoudoux n’étaient pas inépuisables, qu’il ne fallait pas trop en distribuer… Du coup, les gens devinrent radins et jaloux…

avril

Ils ne sont pas mignons ces chaudoudoux ?

Quand on finit ce conte, on se dit : « si seulement ça existait ! » Un truc tout doux, qui vous réchauffe et vous réconforte… Une très jolie histoire que je vous invite à écouter ci-dessous. Mais le mieux, bien sûr, est encore de se le procurer. Vous profiterez ainsi des chouettes illustrations de Pef, toutes en rondeur et douceur !

Sur le site de Claude Steiner, vous pourrez lire le texte intégral, et ci-dessous, vous pourrez l’écouter.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Le parapluie de monsieur Roland Ariane Duclert & Aude Léonard (ill.) – La marmite à mots (2016)

Illustration empruntée au site de l’illustratrice

Monsieur Roland vit dans la rue, sous le regard pas toujours aimant des passants. Souvent, il se met à l’abri sous son grand parapluie. Mais un jour, en catimini, quelqu’un a volé son parapluie !

Une histoire sur l’exclusion, la vie dans la rue, racontée avec douceur, poésie et rêverie… Pour porter un autre regard sur celles et ceux qui vivent dans la rue ? Les illustrations, des photos mises en scène et « trafiquées » sont étonnantes !

Le tout forme un  joli album, très original dont la fin ne peut que faire penser à la chanson de Brassens « Un p’tit coin d’parapluie »

Blog d’Aude Léonard

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Contes du Japon – Livre cd

Contes duContes du Japon

Textes et voix : Claude Clément

Illustrations : Princesse Camcam

Musique & instruments : Vincent Clément

Milan (2009)

* * * * *

Ce livre-cd contient 6 contes : « La grue« , « Enfer ou paradis ?« , « Le moineau à la langue coupée« , « Le rêve vendu« , « Vaine vengeance » et « La légende de la tortue« . Ils font partie des contes traditionnels japonais.

« La légende de la tortue » par exemple est une légende Shinto, alors que « le moineau à la langue coupée » fait partie des contes merveilleux, si j’en crois Wikipédia.

Le cd s’ouvre sur une jolie chanson aux airs traditionnels qui nous installe tout de suite dans une ambiance japonaise. Le 1er conte, la grue (voir les deux magnifiques illustrations ci-dessous) m’a rappelé un conte que l’on m’a raconté il y peu de temps « la femme dorade », c’est le même genre d’histoire (un pauvre pêcheur sauve un animal marin ou un poisson, en remerciement on l’accueille au sein du monde marin…).

Les contes sont ponctués de morceaux de flûte traditionnelle japonaise (pour La grue) ou de flûte et de harpe pour « Enfer ou Paradis » par exemple. Suite à l’histoire de ce samouraï un peu énervé, nous entendons « le chant du guerrier » puis les 4 derniers contes se succèdent.

* * * * *

C’est très agréable à écouter, la musique accompagne bien la voix de la conteuse et j’ai beaucoup aimé la douceur des illustrations et des couleurs (et j’adore les imprimés des tissus !! Je veux le même kimono que la vieille dame dans « vaine vengeance »…)

Sur le site de l’éditeur, ce livre-cd « Contes du Japon » est indiqué à partir de 4 ans. Cela me paraît un peu juste au niveau de la compréhension…

* * * * *

Contes du

illustration tirée du site de Princesse Camcam

* * * * *

Contes du

illustration tirée du site de Princesse Camcam

De Claude Clément, nous vous avons déjà présenté : Le peintre et les cygnes sauvages (3ème album de l’article) et La ville abandonnée ainsi que Coppélia.

Vous trouverez sa biographie et sa bibliographie sur le site de la Maison des écrivains et de la littérature.

Le site de Princesse Camcam et son portfolio ainsi qu’un autre blog

* * * * *

Une lecture commune avec Blandine du site Vivrelivre

dont vous retrouverez l’article ici.

* * * * *

Un conte qui participe au mois du Japon avec Lou de My Lou Book et Hilde du Livroblog

Japon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le requin du bocal – Album humour !

RequinLe requin du bocal

Emmanuelle Eeckhout

Coll.Pastel

École des loisirs (2009)

<> <> <>

Lili est une petite fille très volontaire. Un jour, elle décide qu’elle veut un animal. Elle va donc trouver ses parents et leur dit : « Je veux… Un éléphant ! Puis c’est un crocodile, un kangourou, un manchot… Bref.

A chaque demande, les parents, rusés, n’opposent pas une fin de non-recevoir, mais arrivent à la faire changer d’idée en chargeant les animaux de beaucoup de défauts (l’éléphant veut toujours aller en promenade, le crocodile boude et pleure tout le temps, le kangourou vole les jouets des enfants…).

Sauf qu’à la fin, la petite fille n’a plus d’idée. Avant qu’elle n’imagine autre chose, les parents lui proposent alors une créature très rare : Un requin de bocal ! Vous aurez sans doute compris de quoi il s’agit, sinon, la vidéo ci-dessous vous le dira…

<> <> <>

Quel parent ne s’est jamais retrouvé dans cette situation ? Un enfant (parfois plusieurs !!) insistant lourdement pour avoir un animal…

Un petit album bourré d’humour, qui amusera autant les petits que les parents ! Les images, gaies et colorées, illustrent parfaitement le propos (des photos sont parfois incorporées au dessin, c’est assez marrant.)

<> <> <>

Je n’ai pas grand-chose à ajouter, si ce n’est : Faites-vous plaisir, lisez-le !

<> <> <>

Pour connaître toute l’histoire et voir plus d’illustrations, c’est par ici :

challenge albums 2017

Ma « x »ème participation au challenge albums… ;)

 

challenge albums 2017Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer