La parenthèse – Bd ado/adulte

parenthèseLa parenthèse

Élodie Durand

Delcourt (2010)

** * **

La parenthèse : Un jour, Judith commence à avoir des malaises, des absences, des pertes de mémoire régulières. Ses proches lui en parle, mais elle ne s’en rend pas compte. Un généraliste lui conseille alors d’aller voir un neurologue, mais elle refuse le diagnostic de celui-ci. En fait, ses « absences » ce sont des mini-crises d’épilepsie dues à une tumeur. Et en plus, Judith perd peu à peu la mémoire, au point de ne plus savoir compter ou réciter l’alphabet.

** * **

Ce témoignage illustré est très parlant. On comprend bien ses absences, ses questionnements, son mal-être. Drôle de maladie qui vous prive peu à peu de votre mémoire et de tous vos acquis… On la suit dans sa « chute » dans la maladie, puis dans sa bataille pour retrouver sa mémoire, ses acquis, les choses qui paraissaient évidentes et qui ne le sont plus. Pour retrouver sa vie d’adulte autonome en fait…

Malgré le thème, qui est assez dur, ce n’est jamais ni « geignard » ni déprimant. Elle ne s’apitoie pas sur son sort. Peut-être parce qu’Élodie Durand, même si elle raconte sa propre histoire, la raconte comme si elle appartenait à une autre (Judith). Peut-être aussi parce qu’elle était apparemment dans le déni tout au long de sa maladie…

Les illustrations, parfois très étranges permettent de « voir » comment elle se sentait à ce moment là. Et le fait de faire parler ses parents, sa famille est intéressant aussi, on voit les différences de perception des évènements.

Une première bd intéressante et originale qui m’a beaucoup plu !

** * **

La parenthèse a reçu le Prix Révélation
 du Festival d’Angoulême en 2011

Ainsi que le Prix BD 2011 des lecteurs de Libération

** * **

Sur le blog d’Élodie Durand, vous pourrez voir plusieurs pages d’illustrations

Sur le site de l’éditeur vous pourrez voir 4 planches

D’autres que moi ont aimé : Noukette, Le carré jaune

 

parenthèse

Cette semaine nous avons rendez-vous chez Stéphanie de Mille et une Frasques

Nous suivre et partager :
0

Nuage – Bd jeunesse aventure !

NuageNuage

T1 : le don de la nature

Christian Peultier
Milan jeunesse (2010)
*****

Je croyais que c’était un one-shot, mais le tome 2 est sorti en 2013 chez Physalis et un tome 3 était prévu (mais l’éditeur a déposé le bilan depuis, alors…)

Edit du 11/02/18 : L’auteur nous apprend que les tomes 1 et 2 sont réédités aux éditions LA FILLE DE LA LUNE et que le tome 3 va sortir en mai/juin 2018 chez ce même éditeur !

*****

Nuage est une jolie petite fille de 8 ans, blanche aux cheveux roux. A cause de sa couleur de peau, parce que sa mère elle, est noire, elles ont été bannies du village. Du père (blanc ou noir) on ne saura rien. Nuage et sa mère vivent en ville, où la petite fille, qui ne va pas à l’école, est fréquemment rejetée à cause de sa couleur de peau. Du coup, elle passe beaucoup de temps avec un sorcier, Amérou. A son côté, elle va développer un étrange talent : elle s’aperçoit un jour qu’elle peut parler avec les animaux.

*****

Comme souvent quand j’emprunte des bd à la bibliothèque, c’est la couverture qui m’attire… Nuage est une très jolie bd d’aventure fantastique aux couleurs de l’Afrique. Le papier est très épais et les illustrations à l’aquarelle et encres de couleurs sont superbes.

Quand au scénario ma foi, il y a beaucoup de choses inexpliquées (Pourquoi elle est blanche ? Pourquoi elle parle aux animaux ?) mais ce n’est pas le plus important. Ce qui m’a plu aussi dans cette histoire, c’est que cette fois, le point de vue est inversé, c’est la fille blanche qui est rejetée par les enfants noirs, ça change !

Une bd dépaysante à souhait, qui donne des envies de voyage…

Nuage

Le site de l’auteur

Le caméraman bouge beaucoup, mais j’ai mis cette vidéo pour les illustrations…

Nuage

Cette semaine nous sommes reçus par Mo’  du Bar à BD

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
0

Les enfants de Titaniah – Roman ado

TitaniahLes enfants de Titaniah

Sugeeta Fribourg
Éd. Alice Jeunesse (2010)
* * * * *

La planète Titaniah ressemblait beaucoup à la terre. Il y avait des océans, des forêts, des animaux et des humanoïdes qui nous ressemblaient étrangement. La seule différence avec la Terre en fait, était un don que les enfants recevaient à la naissance. En effet, les enfants naissaient avec la faculté de comprendre le langage de tous les êtres vivants, plantes ou animaux, ainsi que la possibilité de dialoguer avec eux par télépathie.

Malheureusement, vers 7 ou 8 ans, la plupart des enfants perdaient ce don. A 12 ans, Sylvio était une exception et son don était plus présent que jamais. Un privilège qui le remplissait de joie car il adorait se promener en forêt et dialoguer avec tous les habitants, arbres ou animaux…

* * * * *

Extrait : « Sylvio parvint à une clairière. Il était arrivé à son rendez-vous. Au centre s’élevait le vieux chêne, le Génie de la Forêt. Son feuillage généreux grimpait presque jusqu’au ciel. Cet arbre, qui passait pour millénaire, avait pourtant gardé bon pied bon œil. Aux dires des sources, qui le murmuraient à tout vent, le chêne était le roi de la Forêt parce qu’aucun buisson n’avait jamais eu l’audace de s’enraciner sous son ombre.

– Bonjour Francisco, dit doucement Sylvio.

Il s’assit sous les ramures du vieil arbre, le dos calé contre le tronc solide. Depuis quelques années déjà, le vieux chêne accueillait l’enfant avec la même joie. Il était devenu son ami et son guide. »

* * * * *

Un roman d’aventure agréable qui parle d’écologie, de respect de la nature et des animaux avec pas mal d’humour et de rebondissements !

Le site de l’éditeur Alice Jeunesse

L’auteure est décédée en 2016.

Sur des thèmes similaires (dialoguer avec les animaux, avoir du respect pour eux) nous vous avons présenté la trilogie « Lion Boy »

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
0

Le secret de Kashimo – Album – Japon

secretLe secret de Kashimo

Agnès de Lestrade & Nicolas Duffaut

Milan Jeunesse (2010)

* * * * *

Depuis toujours, Kashimo avait un rêve. Il voulait devenir Samouraï. Mais un matin, son père, malade, ne s’était plus levé. En plus du chagrin qu’il avait ressenti, pour Kashimo, c’était la fin de son rêve secret. Il était devenu l’homme de la famille, il devait aller aux champs pour nourrir tout le monde. Il serait paysan. Pas samouraï.

Mais c’était dur de renoncer à un tel rêve. Alors Kashimo, après sa journée aux champs, prenait le chemin de la rivière et allait s’entrainer avec un bâton. Un jour qu’il combattait un ennemi invisible, une petite voix l’interpella. C’était Kama, la jeune fille du seigneur Saburo. Les deux enfants allaient devenir amis, d’autant qu’ils avaient tous deux un rêve secret.

* * * * *

Un album plein de charme ! Sur l’amitié, sur la force des rêves… Chouette tant pour son histoire (même si on se doute un peu de la fin !) que pour les illustrations qui accompagnent joliment le texte. Les bouilles des enfants sont expressives et malicieuses, certains paysages dignes d’une carte postale et le tout donne une grande impression de douceur (sauf les samouraïs, pas toujours super aimables !!) J’aime beaucoup la façon dont sont dessinés certains arbres…

* * * * *

La page auteur d’Agnès de Lestrade sur le site des Incos

De cette auteure, nous vous avons aussi présenté : Tu vois la lune, Parfois j’ai la grosse tête, Ni oui ni non les couleurs, Arto et la fée des livres,

Le blog de Nicolas Duffaut

 

* * * * *

Un album qui participe challenge album et au mois du Japon avec Lou de My Lou Book et Hilde du Livroblog

challenge albums 2017   Pivoine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
0