1, rue des petits pas – Roman historique

Rue1, rue des petits-pas

Nathalie Hug

Calmann-Lévy (2014)

* * * * *

1918-1919 : Dans un village de Lorraine, à quelques kilomètres du front, des rescapés, des femmes surtout occupent un village et s’organisent pour survivre. Louise n’a que 16 ans, mais elle a déjà vu et vécu beaucoup d’horreurs, comme tant d’autres à cette époque. Elle va être recueillie par deux sage-femmes, Anne et Vida, qui vont lui transmettre leurs connaissances.

* * * * *

Des livres sur la guerre, la 1ère ou la 2nde, sur les camps, j’en ai déjà lu plusieurs. Mais celui-ci parle de la période qui suit immédiatement la fin de la guerre. Tout est détruit, les maisons comme les gens. Les Américains, nos libérateurs sont omniprésents et ne se conduisent pas tous bien. En lisant ce roman, on imagine aisément le terrible quotidien des populations juste après guerre…

Les hommes, qui rentrent à moitié fous, à cause de ce qu’ils ont vécu, ce qu’ils ont vu, de ce qu’ils ont dû faire… Et comme si la guerre n’avait pas suffit, il faudra faire face à la terrible épidémie de grippe espagnole.

Sans être un livre « féministe », c’est un livre qui parle des femmes. De leurs vies, de leurs combats, de leur quotidien, de leurs petits bonheurs. De leur vie intime aussi, vous saurez tout. Les maladies de l’appareil uro-génital féminin , les différentes façons d’accoucher…

Un livre passionnant qui m’a beaucoup touché et beaucoup appris ! On sent que le tout a été sérieusement documenté…

* * * * *

Un extrait ? « Les gémissements de la fille qui s’agrippe à mon bras, le serrant jusqu’à l’os, son buste redressé, son visage grimaçant d’effort… J’ignorais tout de cette inconnue déposée devant notre maison. Des Poilus l’avaient ramassée dans un fossé, à côté d’une charrette renversée dont le contenu avait été pillé. Moribonde, elle était menottée au cadavre d’un gendarme fauché par la grippe. Probablement une voleuse ou une meurtrière en transfert, ou encore une folle. Depuis la guerre, les routes grouillaient de pauvres hères chassés des hôpitaux où les lits étaient réservés aux soldats.

Son identité nous importait peu. Chaque femme, chaque fille, chaque vieille, qu’elle soit coupable du pire ou innocente, prostituée ou sainte, trouvait notre porte ouverte.« 

* * * * *

L’interview de Nathalie Hug qui m’avait donné envie de lire son livre.

D’autres avis : Celui d’Aline sur Anamor, celui d’Indira sur Livre et compagnie, celui du journal Page des libraires

Ce livre est ma 2ème participation au Challenge « Première Guerre Mondiale » chez Blandine.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Agence Quanta – Bande dessinée Ado/Adulte

Agence Agence Quanta

 Krings (scénario & dessin)

Patrick Desplanque (dialogues)

Bernard Swysen (couleurs)

Ed. Vents d’Ouest (2014)

^^^^^

Tome 1 : Les chronovores / Tome 2 : Krakatoa !

^^^^^

Résumé du tome 1 : C’est la nuit. Plusieurs personnes sont en train de suivre une expérience scientifique. Ils attendent le retour d’une femme, Claire, dont on ne sait trop où elle est partie… Quand elle réapparaît, elle est morte, mais elle a rapporté de son étrange voyage un nourrisson… 18 ans plus tard, le nourrisson est devenue une belle jeune femme, Iona, qui est doté d’étranges capacités.

^^^^^

Le dessin de couverture m’a fait penser à la bd « Seuls » (fond blanc / titre gris foncé/ style de dessin). En lisant quelques articles (merci Jacques, voir son avis plus bas), j’ai vu qu’il s’agissait d’un style de dessin/bande dessinée associé au journal de Spirou et appelé « ligne sombre ». Ses spécificités sont les gros nez, le côté caricatural et un peu naïf, l’effet comique (style aussi appelé « école de Marcinelle » ou « de Charleroi ») En lisant la définition (voir l’article sur les styles de bd), j’ai tout de suite pensé à une bd que j’aimais beaucoup quand j’étais petite, qui s’appelait « Tif et Tondu » !

Bref, c’est un style de dessin qui a un côté un peu enfantin, mais moi j’aime beaucoup. L’histoire s’adresse d’ailleurs plus à des ados/adultes qu’à des enfants. Il y a beaucoup d’action, on n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer !

Une jolie bd qui mêle action, aventure et science-fiction et qui m’a beaucoup plu. Il est où le tome 3 ?

^^^^^

Jean-Marc Krings est un auteur belge que vous connaissez peut-être déjà, car il a réalisé des bd jeunesse assez connues, comme « Violine » ou encore « La ribambelle« .

Cette bd faisait partie de la sélection ADOlire 2014-2015 (Concours de lecture jeunesse du Morbihan destiné aux 4ème et aux 3ème)

Un petit bémol (pour l’éditeur !) : En lisant le résumé sur la 4ème de couverture du tome 1, « ça m’a piqué » comme on dit… Deux belles fautes, heureusement corrigées sur le résumé du tome 2 !

^^^^^

Lire quelques pages du tome 1 sur le site de l’éditeur (vous pouvez également faire la même chose pour le tome 2)

Le blog de l’auteur

L’avis de Jacques, à qui cette bd a beaucoup plu également. Il a d’ailleurs réalisé une interview vidéo de Jean-Marc Krings.

Un entretien avec J-M Krings sur le site SFF

Un article sur le volcan Krakatoa (on en parle à la fin du tome 1)

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur les différents styles de bd, c’est par ici !

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Noukette

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le livre des superpouvoirs : Rires garantis

le livre des superpouvoirsLe livre des superpouvoirs, un album vraiment très drôle

Album humoristique

Le livre des Superpouvoirs

de Xavier Mauméjean
illustré par Roland Garrigue

Syros, 2014
9782748514568, 15,90€
128 pages

Un album ultra-drôle, qui se présente comme un documentaire, pour nous parler des super-héros, et mieux nous faire rire.

A bas d’illustrations et de cas concrets -ou presque-, les auteurs nous font découvrir tous les secrets pour devenir un super héros. Attention, ce n’est pas donné à tout le monde, il faut bien réfléchir, à chaque étape : choisir un nom, un costume, un gadget… autant de détails qui font le super héros, mais qui peuvent aussi s’avérer… de trop ! Mais rassurez-vous, pour que vous puissiez devenir un super héros, chaque étape est détaillée, illustrée, commentée…

La partie suivante est une présentation d’enfants super héros, comme Max hyperforce et son point faible, ou encore Baptiste Proutman -est-il nécessaire de le présenter ?-, Satsuki la fille dragon, William Surgel-boy… Attention car bien entendu, qui dit super héros, dit super méchants, aussi ! Ils sont eux aussi présentés à la suite.

Un livre à mourir de rire si vous n’avez pas de super pouvoir pour contrôler ça ! Loufoque mais plein d’imagination… Un album dès 8-9 ans pour bien en saisir l’humour, et dont je vais me servir avec des 6ème pour un projet d’imagination sur les pouvoirs, les super-héros… D’ailleurs Syros proposait lors de la sortie un concours d’imagination autour du livre.

Roland Garrigue nous propose des illustrations à la hauteur de l’humour du livre, tout comme dans la collection Au secours, chez Nathan !

Autour des super-héros, on trouve bien sûr tous les comics américains, mais pour des sixièmes, ce n’est pas toujours facile. J’ai acheté :
– quelques titres de la grande imagerie Fleurus autour de Spideman, Avengers…
– Une bande dessinée Tous super-héros, autour du vivre ensemble
– J’apprends à dessiner les super héros -très simple-
– Un livre sur les super-héros au cinéma
– deux petits romans, dont je vous reparlerai une fois lus…
Sabine Boccador - Avengers.Lilian Thuram et Jean-Christophe Camus - Tous super-héros.Philippe Legendre - J'apprends à dessiner les super-héros.Olivier Delcroix - Les super-héros au cinéma.Sébastien Perez et Benjamin Lacombe - Les super-héros détestent les artichauts - Avec lunettes 3D.

Et je vous avais déjà parlé de Les super-héros détestent les artichauts de Benjamin Lacombe et Sebastien Perez


Challenge Je lis aussi des albums 2017
challenge albums 2017

 

Châteaux Bordeaux (7 tomes – série en cours)

Châteaux Bordeaux

Corbeyran et Espé

Ed. Glénat (2011 – 2016)

* * * * *

Avant d’aller plus loin et pour être tout à fait honnête, je dois avouer que je ne bois pas de vin rouge (et très rarement du blanc !).

A part (et c’est une blague récurrente dans la famille !) un certain « Mouton Cadet » ou « Mouton Rothschild » qui, à l’époque où je l’ai goûté (je devais avoir 11/12 ans) devait déjà avoir quelques années au compteur… Un vin qui venait de la cave de mon grand-père, qui, lui, connaissait et aimait le vin. Bref, vous l’aurez compris, pas une piquette ! Et moi, j’avais dû dire un truc du genre : « celui-là, il est pas mauvais ». Tout ça pour dire que je ne suis pas spécialement intéressée par ce thème en particulier. J’ai pourtant eu beaucoup de plaisir à lire cette bd !

* * * * *

Bordeaux      

T1 : Le domaine / T2 : L’Oenologue / T3 : L’amateur / T4 : Les millésimes / T5 : Le classement / T6 : Le courtier / T7 : Les vendanges

* * * * *

Tome 1 : Le domaine (2011)

Je vous avais déjà un peu parlé du tome 1 ici, à l’occasion d’un article sur les 48h de la bd (c’est grâce à cette manifestation que j’ai connu cette bd).

Ce tome sert à planter le décor et les « acteurs » principaux : un château, une exploitation vinicole familiale quelque peu délaissée par le propriétaire (on comprendra pourquoi à la fin du T3), lequel vient de mourir. Sa fille, Alexandra revient des USA pour l’enterrement. A cette occasion, elle retrouve ses deux demi-frères.

Tome 2 : L’œnologue (2012)

Dans celui-ci, on en apprend un peu plus sur l’histoire du domaine, sur le caractère d’Alex, fermement décidée à réussir son pari (reprendre l’exploitation familiale) et sur la duplicité dont peuvent faire preuve certaines personnes lorsqu’il y a beaucoup d’argent en jeu… Un tome qui se termine par deux nouvelles, une bonne et une (très) mauvaise.

Tome 3 : L’amateur (2013)

Les nuages s’amoncellent sur la tête d’Alex. Victime d’un sabotage, puis d’une escroquerie, abandonnée de tous, trouvera t-elle le courage de continuer ?

Tome 4 : Les millésimes (2013)

Dans cet épisode, on s’initie à la vinification, on comprend quelles erreurs on peut faire en produisant du vin et quelles lourdes conséquences cela peut avoir sur le goût de celui-ci… On approfondit également notre connaissance des personnages, on en découvre d’autres et le tome se termine par une menace à peine voilée ! (Heureusement, j’avais le T5 sous la main…)

Tome 5 : Le classement (2014)

Ici, comme son titre l’indique, on nous explique comment fonctionne le classement des vins. Alex a l’impression d’être entourée de menteurs. Son ancienne nounou Jeanne, lui cache des choses et elle ne comprend pas pourquoi. Patrick menace de lui rendre la vie impossible si elle salit la mémoire de son père (qu’elle pense responsable, d’une façon ou d’une autre, de la mort de son propre père) Puis Alex apprend une terrible nouvelle qui aura malgré tout des conséquences positives.

Tome 6 : Le courtier (2015)

Vinexpo, la fête de la fleur, les confréries viticoles, les courtiers… Après avoir appris à soigner la vigne et à faire du vin, il faut savoir le vendre ! Mais les comploteurs n’ont pas dit leur dernier mot et c’est encore un tome qui se termine tragiquement.

Tome 7 : Les vendanges (2016)

Le temps des premières vendanges est enfin arrivé ! Mais la pluie est de la partie, les vendangeurs se mettent en grève… Bref, Alex a encore du pain sur la planche ! Mais pour une fois, la fin de cet épisode laisse envisager une amélioration de la situation…

Sur le blog du dessinateur ESPÉ, j’ai lu qu’il devrait y avoir 9 tomes en tout.

Chaque album commence par une citation ou une explication qui concerne, bien sûr, le vin ou le monde du vin. Et presque tous les tomes sont préfacés, par des personnalités du monde du vin : un Œnologue, le directeur de La revue du vin de France, un négociant, un propriétaire…

* * * * *

Dans la partie « j’étale ma science » (toute neuve…) : Viticole : à employer quand on parle de la vigne, de la production de raisin (viticulteurs) Vinicole, par contre, s’emploie pour tout ce qui concerne le vin (c’est à dire après la récolte du raisin !)

* * * * *

Une bd très bien documentée, avec un côté pédagogique que j’ai beaucoup apprécié. J’ai appris énormément de choses en lisant cette bd que l’on peut lire sans être amateur de vin. C’est une saga familiale, avec des passions amoureuses, des revanches, des secrets… Le tout dans le (pas si) petit monde du vin de Bordeaux ! J’ai lu quelques critiques négatives à propos du dessin, mais moi je l’aime bien !

* * * * *

De Corbeyran, nous vous avons déjà présenté : Nanami / Uchonie(s) New Harlem / Dracula / METRØNOM’

Blandine avait bien aimé le tome 1, qu’elle a présenté ici.

Sur le site de l’éditeur, Glénat, vous pouvez aller feuilleter les premières pages du tome 1.

 

La bd de la semaineCette semaine nous sommes accueillis chez Noukette !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer