No longer héroïne : shojo manga

no longer héroïneLe shojo manga No longer héroïne est un manga avec, évidemment, une histoire d’amour, mais surtout beaucoup de bonne humeur et un brin d’humour !

Manga, dès 10 ans

No longer héroïne

de Momoko Kôda

traduit par Yuko K.

Delcourt, 2013-2015
6,99€

No longer héroïne est un shojo manga plein de bonne humeur, avec, évidemment, une histoire d’amour contrariée. Notre héroïne Hatori est la meilleure amie depuis toujours du garçon qu’elle aime : Rita, un coureur de jupon sympathique, qui ne s’attache à aucune de ses petites copines. Elle s’adresse à nous, en nous expliquant que c’est elle l’héroïne de l’histoire d’amour de Rita, et qu’il va bientôt s’en rendre compte. Sauf que celui-ci rencontre une autre fille, une intello un peu coincée, à laquelle il s’attache. Hatori ne sait plus quoi faire : on est en train de lui voler la vedette de son manga !

Ce manga est très sympathique à lire, à l’image de son héroïne. Ses interventions, un peu naïves, donnent du peps au récit. L’humour n’est jamais bien loin, avec du comique de situation, tant notre héroïne ne sait plus comment attirer l’attention de Rita. Elle tente de s’immiscer entre les deux amoureux, mais toutes ses tentatives se retournent finalement contre elle. Au cours des 10 tomes que dure ce manga, Hatori va évoluer, et va notamment rencontrer un autre garçon, au point de ne plus être sûre de ses sentiments pour Rita.

Les illustrations sont sympathiques et on repère plutôt bien les personnages, même si les couvertures sont souvent peu représentatives des personnages que l’on retrouve à l’intérieur du manga. Couverture que je trouve par ailleurs vraiment très sympathiques, car elles mettent vraiment en avant les personnages principaux.

Un shojo sympathique, qui plait aux élèves (surtout les filles), avec une histoire qui ne traîne pas trop en longueur (pour un shojo…), c’est frais et divertissant !


+ Un manga pour le mois japonnais chez  Hilde et Lou. (1 sur toute la série de livres et mangas que j’avais prévu Résultat de recherche d'imagespour ce mois d’avril, j’ai été comme d’habitude trop rapide sur les lectures, et pas assez sur les articles !)

+ Adapté en film, en 2015, au Japon (je ne l’ai pas trouvé en France, à voir en Vostfr en streaming, donc…) >
Le trailer : https://youtu.be/8ebyrObQVFA
+ titre VO : Hiroin Shikkaku

+ D’autres Shojo à découvrir et faire découvrir aux ados :
Coeur de Hérisson
– Un amour de Bentô
Courage Nako

La ruée vers l’ or – Klondike 1897 – BD

   Or Or

L’ or sous la neige

Éric et Jean-Marc Stalner

D’après le roman de Nicolas Vanier

Éditions 12 bis & XO

* * * * *

T.1 : Klondike / T.2 : Mersh / T.3 : Ici, tu es ce que tu fais

* * * * *

Or

Chilkoot Pass – Alaska – 1897   

1897. Matt, un jeune américain alléché par les annonces des journaux (Gold ! Gold ! Gold !) débarque en Alaska au milieu de milliers d’autres personnes, des hommes pour la plupart. Tous viennent dans l’espoir de faire fortune rapidement. Quelques-uns réussiront (entretenant ainsi cette ruée vers l’or), certains pas assez ou mal équipés, mourront (de froid, de faim) et d’autres, dépités, dégoûtés, fatigués, repartiront.

Matt, lui, va tomber amoureux. De l’Alaska. Il va continuer à chercher de l’or bien sûr, mais loin des hommes, des bars avec filles et alcool, des bagarres… Seul avec ses chiens, en pleine nature, il va finir par trouver la liberté et une sorte de paix.

* * * * *

En  lisant cette bd, on sent que le livre qui en est à l’origine a été écrit par quelqu’un qui aime le Grand Nord. Moi qui suis plutôt casanière (j’adore l’aventure dans les livres, on a tous les avantages sans les inconvénients style moustiques, araignées et autres serpents !) je me prenais à rêver à aller vivre comme Matt dans sa cabane avec ses chiens (pas d’odeur non plus dans les livres, c’est parfois un très gros avantage !)

Bon, j’avoue, je n’ai pas vu la neige depuis longtemps et ça me manque un peu !!

Le dessin est assez « classique », mais les paysages donnent vraiment envie d’aller se balader là-bas… (il fait juste un peu trop froid pour moi !) J’ai bien aimé aussi le côté « écolo » (les chercheurs d’or détruisaient beaucoup sur leur passage…)

Une bd dépaysante et très agréable !

* * * * *

En lisant cette bd, j’ai repensé à cette bd de Chabouté « Construire un feu » adaptée d’une nouvelle de Jack London (que l’on croise dans le tome 1 de « l’or sous la neige ») Je ne l’avais pas présentée, mais Noukette en parle très bien !

* * * * *

Pour feuilleter les premières pages du tome 3, c’est par ici (pas de « spoil » !)

D’Éric Stalner, nous vous avons déjà présenté : Blues 46 et la zone

Site de l’auteur : Les carnets d’Éric Stalner

* * * * *

La ruée vers l’ or – Charlie Chaplin (1925)

Si jamais ce petit bijou du cinéma muet vous avait échappé, regardez-le d’urgence !!

La bd de la semaine

Cette semaine, ça se passe chez Stephie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Raoul : Attendez! Je suis pressé ! – Album

Raoul

Attendez ! Je suis pressé !

Michel Van Zeveren

Pastel

École des Loisirs (2014)

* * * * *

« Ce livre s’inspire de mots d’enfants lus ou entendus, venant de proches ou d’inconnus. Certains sont étonnants, d’autres rafraîchissants, et pourtant ils nous sont tous si familiers. Merci donc à ces enfants, petits ou déjà grands maintenant ».

* * * * *

Un album qui se prend pour une bd… Ou l’inverse ! Raoul est un petit loup qui se pose beaucoup de questions ou à qui il arrive des choses pas toujours faciles…

Il y a beaucoup d’humour, de fraîcheur -et de poésie- dans ces petites scènes du quotidien.

« Je suis triste. Dis Maman, il faut combien de larmes pour noyer un chagrin ? »

Celle-ci n’est pas très gaie, mais la plupart des autres remarques sont drôles… J’ai bien ri !

* * * * *

Il existe un autre album de Raoul « Mais c’est une fille ! »

Raoul

* * * * *

Du même auteur, nous vous avons déjà présenté : « Et pourquoi ? » (Conte détourné du Petit Chaperon Rouge, très drôle !!) et Je tu il m’embête

La page de l’auteur sur le site de l’École des Loisirs.

* * * * *

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Anuki & Myrmidon – BD sans texte

Anuki

Anuki et Myrmidon sont deux petits héros de bande dessinée sans texte, que je vous ai déjà présenté. Je les remet en avant pour vous parler de d’autres titres, car ils méritent vraiment d’être connus !

 Anuki 4
Duel dans la plaine

de Sénégas

et Maupomé

 

Notre petit indien Anuki veut attraper un cheval. Non seulement c’est difficile, mais en plus il a de la concurrence.
Dans ce 4ème tome, toujours une bande dessinée sans texte très accessible, mais Anuki semble un peu plus grand. Rassurez-vous, il fait toujours des des bêtises, des erreurs et des chutes pour le plus grand plaisir du lecteur. Sa rencontre avec un autre garçon, d’abord son ennemi, permet une belle leçon d’amitié et de paix entre les peuples. Un passage n’est pas totalement dans cet esprit cependant : les deux garçons volent un panier de carottes. Pourchassés par le propriétaire ils tapent dans ses canes pour le faire tomber et l’abandonnent là. Un passage drôle bien sûr, mais dont on aurait pu se passer.

Les bandes dessinées Anuki permettent vraiment à l’enfant de créer sa propre histoire, sans avoir besoin de lire, et surtout sans trop de difficulté, car les images sont très parlantes.

J’ai un peu de retard car le 6ème tome est déjà paru. Je l’ai feuilleté à Angoulême, et je suis sûre que La Grande Course du printemps plaira à tous… notamment aux filles car il y a une bien courageuse héroïne dans cette course !

Résultat de recherche d'images pour "anuki 4"

Myrmidon dans l’antre du dragon

de Loïc Dauvilier et Thierry Martin

myrmidon

Myrmidon 3

Dans le même esprit, toujours chez La Goutière, on trouve un autre héros, Myrmidon. Dans Myrmidon dans l’antre du dragon, ce petit roi du déguisement et de l’imagination nous entraine dans une nouvelle aventure. Une épée et un rocher, et voici  Myrmidon chevalier, qui combat un dragon ! Plus proche de l’album qu’Anuki, et avec des couleurs plus vives, cette BD sans texte plaira aux enfants un peu plus jeunes, qui aiment se raconter des histoires.

Impossible de donner un âge, pour ce genre de livre, c’est très variable selon les enfants, les thèmes… Pour vous donner un ordre d’idée, Mini Hérissonne, 2 ans, a bien aimé celui-ci à la première « lecture », car je l’ai mis en mot, mais d’elle même pour le moment, ça ne fonctionne pas vraiment.

On retrouvera aussi notre petit Myrmidon à la préhistoire, dans le nouveau titre  Myrmidon et la grotte mystérieuse, tout aussi savoureux; et avec des pirates.

Deux albums édités aux éditions La Gouttière, en 2014.

+ Retrouvez Anuki sur l’application dédiée !
https://lh3.googleusercontent.com/JO2Qp_jEjknAcyxEGFHew61N5G0jYExzWlocpLAt1Qni2cjFCNuPAxKIKOg907gnIh6l=h310

+ Mes avis sur les tomes 1, 2 La révolte des castors et 3 Le coup du lapin,  d’Anuki, et sur le tome 2  de Myrmidon

challenge albums 2017  + Challenge Je lis aussi des albums 2017 7/40 8/40

+ La Bd de la semaine, cette semaine chez NouketteLa bd de la semaine

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :