Locke & Key – Comics partie cinq

Locke LOCKE & KEY ♥

Joe Hill & Gabriel Rodriguez

Milady-Bragelonne (2016)

***

Livre 1 : Bienvenue à Lovecraft

Dans la famille Locke, il y a Rendell, le père, Nina, la mère et leurs 3 enfants, Tyler, l’aîné, puis leur fille Kinsey et enfin Bode, le petit dernier à l’imagination fertile (y’a qu’à voir sa tête !)…

C’est l’été, les parents retapent leur maison de vacances, aidés avec plus ou moins d’enthousiasme par leurs deux aînés (Bode, lui, découvre la nature !!)

Cette petite vie tranquille et quasi bucolique va être brutalement perturbée par l’arrivée de Sam Lesser et Al Grubb, deux élèves de Rendell (qui est conseiller d’orientation), venus tout spécialement pour le tuer.

Ce n’est que le début d’une escalade dans la violence et l’horreur, le tout habilement mêlé de fantastique. Suite au décès de leur père, la famille part habiter chez le frère de celui-ci, Duncan, à Keyhouse, Lovecraft, Massachussets, la maison familiale de Rendell et Duncan. Et là, ils vont découvrir un manoir étrange et beaucoup, beaucoup de clefs toutes plus surprenantes les unes que les autres…

Locke

***

Ne croyez pas que je vous ai raconté la moitié du bouquin… Non, non, loin s’en faut, ce ne sont que les 15 premières pages sur 336 !!

J’ai tout aimé dans cette bd. Le scénario – qui, je pense, n’a pas fini de me surprendre – le côté fantastique (la maison « Keyhouse » est magnifique et légèrement inquiétante à la fois, avec ses clefs aux pouvoirs étranges cachées partout et son puits « habité »…)

La façon dont est construite l’histoire aussi, avec ses nombreux va et vient entre passé et présent et le fait qu’on découvre petit à petit ce qui a façonné chaque personnage (ainsi que leurs désirs / secrets / peurs…)

J’ai terminé aujourd’hui (un dimanche !!!) le tome 2/3 et j’ai vraiment hâte d’avoir le 3ème en main (et en même temps, après, il n’y en aura plus, alors suis-je vraiment si pressée d’arriver à la fin ? La réponse est OUI !!!)

Que de questions on se pose en fermant ce comics (où est le tome 3 ????) Plus sérieusement, on s’attache vraiment aux personnages qui sont des gens ordinaires à qui il arrive tout un tas de trucs pas franchement rigolos (voire carrément flippants !) et on a envie de savoir comment ils vont évoluer, quel rôle ils vont tenir dans l’histoire, ce qui va leur arriver, qui est cette mystérieuse dame noire, d’où viennent ces clefs…

Les illustrations m’ont beaucoup plu et la « mise en page » également. Il y a beaucoup de pleines pages, des cases jamais identiques, des effets de plongée, des zooms, des cases dont on a l’impression qu’elles sont identiques mais… tiens, il y a une ombre ici, une ombre différente par là (oui, les ombres sont importantes !) Les personnages ont de grands yeux et ils sont très expressifs.

Et, ce qui ne gâte rien, il y a beaucoup d’humour ! Et de références diverses et variées, des clins d’œils, des trucs qu’on ne voit qu’en regardant très attentivement les illustrations…

J’allais presque oublier de parler des couvertures : Elles sont ma-gni-fiques ! Les photos ne leur rendent pas hommage. Elles sont « embossées » c’est à dire qu’il y a du relief, ce sont vraiment des bd de belle qualité !

Bon en fait, j’ai craqué !! De passage à Nantes lundi dernier (il faisait un froid polaire), je tombe nez à nez avec… Une librairie spécialisée BD !! Et il restait un tome 3 de Locke & Key… Oui, je suis faible, je voulais savoir la suuiiiite !!!

***

Le livre 1 contient les tomes 1 et 2 initialement parus en 2010 et 2011. Anywhere Key by GabrielRodriguez

Le livre 2, les tomes 3 et 4, parus en 2012 et 2013.

Le 3ème et dernier livre (regroupant les tomes 5 et 6 de la précédente édition) est sorti en 2016.

Cette série a reçu deux fois le Prix British Fantasy du meilleur comics (2009 et 2012)

Joe Hill a également reçu le prix Eisner du meilleur scénariste en 2011

Locke & Key faisait partie de la sélection du 42ème festival d’Angoulême (2015) et a été nommé pour plusieurs autres prix

***

Petite bio de Joe Hill sur le site de l’éditeur

Le site de Joe Hill (en anglais)

Sur le site du dessinateur, Gabriel Rodriguez, en anglais également, vous pourrez voir de nombreuses illustrations.

L’avis de Jérôme, celui de Pénélope Bagieu (vidéo)

Et par ici, un article beaucoup plus « poussé » que le mien avec une approche « psychologique » (Complexe d’œdipe, toussa toussa… ;) )

Autres comics présentés : Copperhead, Batman, Paper girls, La vie est belle malgré tout.

Cette semaine, ça se passe Au milieu des livres

Info de dernière minute : Il semblerait qu’une série tirée de ce comics soit en cours de tournage !! Réalisée par Andy Muschietti (réalisateur de « ça »)

https://img00.deviantart.net/6e90/i/2010/168/6/6/key_compendium_8__mending_key_by_gabrielrodriguez.jpg

Paper girls – Comics partie trois

PaperPaper girls T.1

Brian K. Vaughan (scen.)

Cliff Chiang (ill.) / Matt Wilson (coul.)

Coll. Indies (Sélection de comics indépendants)

Urban Comics (2016)

******

Ohio, 1988. Après une nuit peuplée de cauchemars, et au lendemain de la fête d’Halloween, Erin, jeune (12 ans) livreuse de journaux est ennuyée par de jeunes gens alors qu’elle fait sa tournée. Heureusement pour elle, trois autres livreuses à vélo se portent à son secours. Les quatre filles vont croiser sur leur route de drôles de personnages cagoulés qui parlent un langage incompréhensible…

******

Dès le début, on s’attache à ces quatre filles. Elles ont des vies différentes, des caractères différents, mais face à l’inconnu, elles vont se serrer les coudes. Au départ, il y a un petit côté nostalgique, un petit côté « Stranger things » diront certains (sauf que là, sur les vélos, ce sont des filles !), mais très vite, ça délire grave !!

J’avoue qu’arrivée à la fin de ce tome 1, j’ai beaucoup plus de questions qu’au début et ça a un côté un peu frustrant… C’est un tome 1, et ça se sent, c’est la mise en place de l’ambiance, des personnages avec pas mal d’action tout de même, mais beaucoup de choses qui, bien évidemment, n’ont pas de réponses à la fin de ce volume.

Si j’ai bien aimé les illustrations, ce qui m’a le plus surpris, ce sont les couleurs, franchement pétantes par moments, à l’instar de la couverture.

Si vous n’aimez pas le fantastique, l’action ou les histoires bien délirantes, passez votre chemin ! Mais si vous avez aimé « Saga » (par exemple !) cette histoire devrait vous plaire (même si l’histoire est totalement différente).paper

******

Moi, j’attends la suite avec impatience !!

Mon fils ayant acheté les tomes 2 et 3, j’ai pu les lire et j’ai bien aimé, même si, à choisir, je préfère « Saga » (vous vous souvenez ? Le truc que vous devez ABSOLUMENT lire…)

Paper girls a reçu le prix Eisner awards 2016 de
la meilleure nouvelle série

L’avis de « Les lectures de Marguerite »

Le tome 2 est sorti en mars 2017 et le 3 en octobre 2017.

Pour feuilleter les premières pages

Autres comics présentés : Copperhead, Batman,

parenthèse

Cette semaine, nous nous retrouvons chez Noukette

Le copain de la fille du tueur – Roman

copainLe copain de la fille du tueur

Vincent Villeminot
Nathan (2016)

*****

A partir de 14/15 ans

*****

Charles Chatelard vient d’arriver dans une école privée Suisse très chère, l’institut Daillange. Il est là pour passer un bac français. C’est son père, Gustave Chatelard, grand poète Suisse et mourant, qui a voulu l’inscrire dans cette école afin qu’il se fasse des relations.

La première relation et amitié qu’il va nouer, c’est avec Touk-E, fils du président d’une petite république d’Afrique de l’Ouest regorgeant d’uranium et autres minerais. Touk-E est là pour faire plaisir à son père, il n’a pas l’intention de travailler, il veut s’amuser, boire et fumer des joints…

Sa deuxième rencontre, c’est avec Selma Guttierez, fille mystérieuse d’un patron de cartel Mexicain et gros trafiquant de cocaïne… Une fille pour laquelle Charles va avoir un gros coup de foudre !

*****

A ma grande surprise, j’ai été happée par cette histoire. Pourquoi à ma grande surprise ? Parce que je n’avais pas été totalement convaincue par le seul autre roman que j’avais lu de cet auteur, à savoir U4 Stéphane, dont le personnage principal ne m’avait pas plu du tout.

Ici, les 3 personnages principaux sont très attachants, bien que pour des raisons différentes. Charles le timide est trop sérieux pour son âge et ses sentiments sont très forts. Touk-E est un peu fou mais c’est un ami sincère. Et Selma, la belle Selma, est entourée d’une aura de mystère…

Un roman qui m’a beaucoup plu, et que j’ai dévoré même si certaines choses sont un peu « surprenantes »… Un roman étonnant et difficile à « catégoriser » ! Je l’ai lu pour une formation (nous devions tous lire les 4 mêmes romans) et les avis étaient très partagés ! Certains ont adoré, d’autres détesté, mais il n’a laissé personne indifférent…

Dans ce roman, vous trouverez : Une belle amitié, une histoire d’amour forte, une pincée d’humour, le tout sur un fond de thriller violent et de mystère !

*****

Ce roman est lauréat du Prix 2017 du livre ados 14+ de la ville de Suresnes

*****

La présentation de l’éditeur

C’est par ici pour lire les 20 premières pages

Du même auteur, nous vous avons déjà présenté : Instinct, U4 Stéphane, Shadow Girls, Réseaux T1, Réseaux T2

L’avis, mitigé, de Lirado (attention spoils !)

Celui de Bob et Jean-Michel un peu plus enthousiastes (3 étoiles sur 5)

ASSASSIN’S CREED – Roman ado

AssassinsASSASSIN’S CREED
T1 : Last Descendants

Matthew J. Kirby
Bayard (2016)
***

Conseillé à partir de 12 ans sur le site de l’éditeur, j’aurai dit 13/14 ans à cause du côté violent…

***

Owen est persuadé que son père -mort en prison sans qu’il puisse le revoir- a été victime d’une erreur judiciaire. Et il est prêt à tout pour le prouver. Alors, quand Monroe, l’informaticien du collège lui propose d’utiliser l’animus -une machine qui permet d’explorer les souvenirs de ses ancêtres, il saute sur l’occasion. Et il se retrouve au cœur d’une étrange expérience avec 5 autres ados : Javier, Sean, Natalya, Grace et son frère David, car ils vont se retrouver à New-York en 1863, c’est à dire pendant la guerre de Sécession à la poursuite d’une mystérieuse et puissante relique… Si l’on ajoute que Grace et son frère David sont noirs, on peut imaginer leur réticence à atterrir à cette époque !

***

Assassin’s creed, je connaissais le nom et je savais que c’était un jeu vidéo pour avoir vu nos « enfants » (18 et 22 ans à l’époque) y jouer. J’avais même été très agréablement surprise par les graphismes que j’avais trouvé très beaux (à ce sujet, je trouve que la couverture ne leur rend vraiment pas hommage !). Mais c’est tout et je ne serais pas allée de moi-même chercher ce roman pour le lire, si je n’avais dû le lire pour une formation. Et ça aurait été dommage, car j’ai passé un très bon moment !

C’est un roman qui mélange plusieurs genres : il y a un côté SF (la machine qui permet -grâce à l’ADN- d’être plongé dans les souvenirs de ses ancêtres), un côté historique (la plus grande partie de l’histoire se déroule pendant les émeutes de 1863 à New York, les Draft Riots*) et il y a beaucoup d’action ! On ne s’ennuie pas une seule minute en lisant ce roman.

Le style est fluide, c’est très rythmé, il y a beaucoup de dialogues et on s’attache facilement aux personnages des ados…

Assassin’s creed est un livre qui devrait plaire aux amateurs de Cherub, Alex Rider, Percy Jackson ou encore Time Riders

*Par ici, un article qui explique très bien la conscription et les émeutes qu’elle a déclenché.

***

Le jeu vidéo est réservé aux adultes (+18) : en effet, c’est un jeu plutôt violent dans lequel vous êtes un assassin… Je ne joue pas aux jeux vidéos, mais j’avais regardé quelques images quand nos enfants (18 et 22 ans à l’époque) y jouaient. Et j’avais été surprise par le graphisme, qui, je dois bien l’avouer, est très beau !

Image associée

Je ne peux malgré tout m’empêcher de me poser la question suivante : Est-ce que l’éditeur du jeu vidéo Ubisoft ne serait pas en train d’appâter de futurs joueurs avec ce roman ?

Les éditions Bayard

Le tome 2 est sorti en octobre 2017.