Animaux en forme

animaux en forme milan Albums carton et plastique pour les tout-petits

Le phoque / Le renard polaire
L’ours blanc / le manchot empereur

Milan, 2016
Collection les Animaux en forme, 5,90€/titre

 

Cette nouvelle collection de livres pour les tout petits proposent des cartonnés en forme d’animaux. Les quatre premiers titres parlent des animaux du froid. Phoque, Renard Polaire, Ours blanc et Manchot empereur sont déclinés en petits livres documentaires. Des documentaires pour les tout petits ? C’est possible, et même plutôt bien réussi ici, puisque le texte est très simple, rythmé d’onomatopées qui attirent les petites oreilles des lecteurs, tout en donnant de vraies informations sur ces animaux.

animaux en forme

animaux en forme

animaux en forme

Les livres sont solides, proposant une une bordure de page arrondie, plus résistante aux petites dents. Le format est adapté pour les enfants, et la couverture propose une partie « toute douce » qui attire le lecteur. C’est d’ailleurs dommage que ce côté tout doux ne soit pas utilisé aussi à l’intérieur du livre, car mini hérissonne a cherché à retrouver cet aspect. En tout cas le texte, raconté avec force geste et sons, l’amuse beaucoup. Elle adore imiter la marche du manchot empereur, Plic Ploc, on dirait presque des petites comptines.

Ces quatre titres, autour des animaux de la banquise, viennent juste de sortir, mais j’espère que Milan continuera, avec d’autres animaux en forme.  L’illustratrice, Nadia Shireen, propose des dessins tout doux et enfantins, ce qui correspond vraiment bien à l’univers du livre. Par contre, pour le côté documentaire, je trouve qu’une photographie de l’animal serait intéressante, pour ajouter au réalisme du livre et pousser encore un peu plus ce côté que l’on voit peu en littérature pour les tout petits.

Des textes documentaires mais attractifs pour les tout petits, avec un format adapté, Animaux en forme est une belle collection !

+ Sur le site de l’éditeur
+ Challenge Je lis aussi des albums 2016
+ L’avis de Lucky Sophie 🐧

 

UTOPIQUE #Concours

UTOPIQUE LogoUTOPIQUE « Cabane » d’édition

Il y a quelques temps, j’ai eu le plaisir de discuter avec Zad (peintre, illustratrice et éditrice).  Elle a bien voulu répondre à quelques questions.

J’étais en effet curieuse de savoir pourquoi elle et Didier Jean, tous deux auteurs reconnus (et peintre pour elle, compositeur pour lui) s’étaient lancés dans la difficile aventure de l’édition.

UTOPIQUE Zad Et Didier JEANMa première question a donc été : « Pourquoi avoir voulu devenir éditeur ? »
« Nous sommes tous deux publiés depuis plus de 20 ans et avons travaillé avec de nombreux éditeurs. Mais au fil du temps, nous nous sommes aperçus que nos éditeurs devenaient de plus en plus « frileux »…
Déçus de voir certains projets, qui nous tenaient à cœur, rester sur le bord de la route, nous nous sommes pris en main et avons créé notre cabane d’édition. De plus, nous avions envie depuis longtemps de collaborer avec d’autres auteurs et d’autres illustrateurs. Cette structure était le support idéal pour élargir notre champ d’action. »
Utopique ne publiant pas uniquement leurs œuvres, j’ai voulu savoir de quelle façon ils effectuaient leurs choix en tant qu’éditeur.
Et là, il nous faut parler de la façon dont fonctionne cette maison d’édition un peu particulière : Didier Jean et Zad l’ont créée, mais ils y travaillent bénévolement, ils ont embauché une personne (Bonjour Héloïse ! ) pour les aider dans la distribution, la diffusion, la recherche de salons… (Dernière nouvelle : Didier vient d’être embauché à mi-temps ! )
Puis il y a un comité de lecture composé d’une quinzaine de personnes (toutes bénévoles), qui lit les projets qu’on leur envoie et qui, démocratiquement, décide de publier ou non un ouvrage. Une façon de faire que je trouve particulièrement sympathique !

*****

Leurs publications sont réparties en 4 collections :  UTOPIQUE graines-de-liberte2

Bisous de famille regroupe des livres parlant de la transmission familiale et est partie d’un désir de libérer la parole entre l’adulte et l’enfant, de créer un débat autour de sujets rarement abordés en littérature jeunesse. Un à trois livres par an sont publiés dans cette collection.

Il était une voix : collection de livres-cd, sans thématique particulière mais qui véhicule des valeurs de partage et de tolérance (1 à 2 titres par an). Le nouveau, « graines de liberté » (que vous allez pouvoir gagner !), vient tout juste de sortir en ce mois de février 2016. Il a reçu le soutien d’Amnesty International.

Gaufrette et Nougat est une petite série pleine d’humour et de tendresse pour les petits à partir de 3 ans, autour des sentiments et des émotions qui animent les plus jeunes.

Quand à la dernière collection, Jardins secrets, elle s’adresse plutôt aux ados/adultes. Ce sont de très beaux livres que je vous invite à aller feuilleter… J’en parlerai sûrement un de ces jours !

Sophie vous a déjà présenté des albums « C’était écrit comme ça » Zoom, chat de traîneau, et « N’oublie jamais que je t’aime« 

Quand Zad et Didier JEAN se lancent dans l’aventure de l’édition en 2009, ils trouvent pour leur « cabane » d’édition un fort joli nom : « 2 vives voix ». Malheureusement, ils sont contraints quelques années plus tard (en 2014) de changer de nom… Pour en savoir plus, c’est ici.

Sensibles aux problèmes d’écologie et d’environnement, ils travaillent avec un imprimeur à Tulle, près de chez eux, avec des encres végétales et du papier issu de forêts gérées durablement.

Le site des éditions Utopique.

Le site de Didier JEAN et Zad.

Concours

Les éditions UTOPIQUE vous offrent l’album-CD « Graines de Liberté » ! de Pascale Maupou Boutry et Régis Delpeuch.

Pour tenter de gagner cet album, il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :UTOPIQUE graines-de-liberte

Quel est votre titre préféré aux éditions UTOPIQUE, ou celui qui vous attire le plus ?

+ Chances supplémentaires
 * Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux    (+1 chance)

* Suivre les éditions UTOPIQUE sur Logo Facebook

* Relayer ce concours (donner le lien direct) (+1 chance)
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)
 
Concours ouvert du 3 au 18 Mars 2016, France Métropolitaine. Règlement.

Gallagher Academy 1 – Ally Carter

gallagher academyRoman pour adolescents
Aventure, Amour

Gallagher Academy

1 Espionne malgré moi

d’Ally Carter

traduit par Pia Boisbourdain

Le livre de poche jeunesse, 2016
première parution 2014
9782013193047, 6,90€
9,99€ en version ebook
288 pages

Cammie est en seconde à la Gallagher Academy, une école pour jeunes filles surdouées. Enfin, officiellement… Parce qu’il s’agit en fait surtout d’une école qui forme d’apprenties espionnes. Avec ses deux meilleures amies, Cammie attaque donc tranquillement cette nouvelle année scolaire, avec une certaine hâte, même, puisque cette cette année, ils passent aux travaux pratiques.
Pourtant, entre la nouvelle élève qui s’installe dans leur chambre, et le beau professeur du cours d’opération secrète aux méthodes particulières et enfin la rencontre imprévue avec un garçon, l’année de Cammie s’annonce épique !

La narratrice, Cammie, s’adresse au lecteur à quelques moments du récit, nous donnant des indices sur la suite… et donc dès les premiers chapitres, on sent que la catastrophe est proche, le suspense est assuré !

Finalement dans ce premier tome de Gallagher Academy, les jeunes héroïnes n’iront pas bien loin, mettant en pratique leurs cours de leur propre chef, mais sans réelles aventures ou danger. C’est vraiment l’aspect école, et le rapport à l’environnement, qui est traité ici, le côté agent secret étant limité… Et souvent plus drôle que surprenant. En ouvrant ce livre, on image une version plus féminine de Cherub ou Alex Rider, mais le danger reste loin et le suspense est plus limité. On se rapproche plus Hex Hall, sans fantastique, ou de Night School, dans le premier tome. Je me demande ce que nous réserve l’auteur pour les tomes suivants, car des intrigues secondaires sont mises en place qui pourraient bien nous entraîner dans de réelles aventures, où le danger sera bien plus présent !

Espionne malgré elle est un roman frais et agréable qui se lit très vite et donne envie de continuer à suivre Cammie dans ses pérégrinations, tant pour le coté apprentie espionne que pour ses histoires d’amour et d’amitié.

+ Le titre anglais, vraiment sympathique :  I’d Tell You I Love You But Then I’d Have to Kill You
+ L’avis de Mickaëline
+ Challenge YA#5

Enola et les animaux extraordinaires

enola animaux extraordinaires 1 Bande dessinée jeunesse

Enola et les animaux extraordinaires

1- La gargouille qui partait en vadrouille
2- La licorne qui dépassait les bornes

de Joris Chamblain
et Lucile Thibaudier

Les éditions de la Gouttière, 2015 / 2016
10,70€

Une nouvelle bande dessinée signée Joris Chamblain, l’auteur des Carnets de Cerise, forcément, il fallait que je lise ça ! Lucile Thibaudier est l’illustratrice cette fois-ci, mais l’ensemble est encore une fois très beau !Enola et les animaux extraordinaires 2

Enola est une jeune fille, mais surtout une vétérinaire renommée pour les animaux de légendes ! Phoenix, Gargouille, Licorne… elle sait soigner, mais surtout elle sait écouter ! Avec l’aide de son chat Maneki, elle est appelée à la rescousse chaque fois qu’un cas particulier se présente. Dans le premier tome, il s’agit d’une gargouille, qui ne veut pas rester en place. Menacée de destruction car elle arrose les pieds des visiteurs de l’église, elle a pourtant une bonne raison de toujours se tourner ! Dans le deuxième tome, on voyage dans une forêt magique où des licornes sont tombées malades. Devenues agressives, les villageois veulent alors les chasser. Dans les deux cas, il faudra la patience et l’écoute d’Enola, qui découvre les secrets et les remèdes à toutes les situations !

Les illustrations, colorées, modernes, pétillantes, apportent une touche enfantine et fantastique à ces histoires extraordinaires. Les traits sont soignés, les paysages magnifiques, et Maneki, le petit chat, attachant et drôle. Le premier tome propose des vues de la ville vraiment bien travaillée, quand le deuxième nous entraine dans une campagne magique. La première page du deuxième tome nous offre un bel aperçu de cet univers :

enola animaux extraordinaires 2 licorne

Enola est un personnage charmant, mais qu’on aimerait connaître un peu plus, tout comme le musée où elle travaille. En effet, on aperçoit ce musée, on la suit dans ses aventures, mais l’on n’en sait pas plus. C’est un peu dommage car cela apporterait de la profondeur à cette bande dessinée qui oscille un peu entre deux âges. Texte et illustrations correspondent bien à des 8-9 ans, mais beaucoup de détails sont vraiment bien aussi pour de jeunes adolescents. Je ne l’ai pas encore fait tester à mes élèves, mais je sais que le premier tome fonctionne bien à la médiathèque, sur les CM.

Enola et les animaux extraordinaires est une jolie série de bandes dessinées fantastique pour les enfants, soignée graphiquement et avec des histoires simples mais touchantes.

+ Sur le site de l’éditeur
+ Des fiches pédagogiques pour le tome 1
+ L’avis de Noukette sur le tome 1
+ BD du Mercredi chez Jacques !