Moi, Gulwali

Moi, GulwaliGulwali

Réfugié à 12 ans

Gulwali Passarlay & Nadene Ghouri

Hachette Livres (2016)

*****

L’histoire : Il s’agit d’un témoignage. Celui de Gulwali Passarlay, jeune afghan de 12 ans, que sa mère, qui a peur pour ses enfants, envoie se réfugier en Europe avec son frère. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que les deux frères seront séparés et qu’ils risqueront plusieurs fois leur vie avant d’arriver, au terme d’un dangereux et long voyage, en Grande Bretagne.

Même si le résultat paraît idyllique, – Gulwali a fait des études, il est en dernière année d’études en Sciences Politiques, il est encarté au Parti Travailliste, il fait des conférences (il n’a que 21 ans !)-, il ne faut pas oublier qu’il a vécu un enfer pendant plus d’un an, et, selon ses dires, qu’il en paye encore le prix dans ses cauchemars aujourd’hui.

Comment ne pas avoir le cœur serré en lisant cette phrase (une mère qui parle à ses deux garçons de 12 et 14 ans) : « Aussi mal que les choses tournent, ne revenez jamais« … On se dit qu’il faut être complètement désespéré pour envoyer ainsi ses enfants loin de soi, seuls, si jeunes, sans savoir avec qui ils vont voyager et comment… Leur mère a pourtant fait ce qu’elle croyait être le moins dangereux pour eux à priori.

Un livre que j’ai trouvé très intéressant, car il permet de comprendre certaines choses : Les différences de point de vues dues à l’éducation, la force des traditions dans certains endroits du monde, comment fonctionne le trafic d’immigrants par les passeurs…

Sa foi a beaucoup soutenu Gulwali Passarlay. Si je ne suis pas croyante, j’ai malgré tout foi en l’être humain, en sa capacité « d’être » humain justement. Et pourtant, quand on lit ce livre, on doute…

*****

D’autres livres présentés sur le blog avec des thèmes plus ou moins similaires :

Et d’autres livres sur ce thème sur d’autres blogs :

Et une vidéo pour voir et entendre Gulwali Passarlay ici

La fille quelques heures avant l’impact

la fille quelques heures avant l'impactRoman pour adolescents

La fille quelques heures avant l’impact

Hubert Ben Kemoun

Flammarion jeunesse, 2016
9782081373822, 13€

Impact, fracas, colère, feu… Titre, couverture, premier chapitre, rien ne laisse de doute, c’est le chaos. Un chaos que l’on va sentir venir, peu à peu, au fil du déroulement de la journée qui précède tout cela.

Annabelle, Fatou, Thierry, Fabien, Moktar, des adolescents, et Isabelle, leur professeur. La journée s’ouvre sur cette dernière, professeur de français, qui tente de gérer son cours tout gérant les pics que se lancent deux élèves de troisième.

Violence, c’est vraiment la violence et la colère qui transpirent de chaque page de ce roman. Racisme, Trahison, Colère. Attentat.

L’ouverture du roman, pleine de suspense, permet de garder le lecteur en haleine. Plusieurs passages, en italique, contribuent à renforcer cet effet catastrophe. Le reste du temps, les protagonistes alternent à la narration, nous permettant de voir les différents points de vue. De sentir la tension monter…

Les premiers chapitres sont durs, à l’image d’une grande partie du roman, choquants parfois. Cette professeur un brin paumée, trop prise par sa propre histoire, et ces adolescents tellement violents, tellement en colère. Leurs mots sont durs, presque plus que dans la réalité de ce que l’on croise en collège. Cependant ce sentiment de trop, d’accumulation dramatique, est souvent présent à l’esprit du lecteur adulte.

Les personnages sont le point fort de ce roman, avec leurs caractères entiers. Ils sont dérangeants, vrais, ils sonnent justes. Un peu à coté de la plaque, trop émotifs, trop volontaires, trop manipulables. Ils sont dans les extrêmes, des personnages justes mais qu’on ne croisent pas tous les jours, des spécimens, même, pour certains. Fabien, fils du maire, raciste par héritage, est un exemple frappant.

Et le point d’orgue, le concert, la salle de spectacle, l’attentat. Un écho douloureux aux événements de novembre 2015, mais pas un récit d’après, qui raconte. Dans sa postface, l’auteur nous explique avoir terminé ce livre en janvier 2015. Il est donc teinté d’attentats, pas de ceux que l’on a en tête. La fille quelques heures avant l’impact ne cherche pas à raconter les événements français, mais plus à comprendre certaines des dérives actuelles, du racisme, de la rage.

Un roman incisif, qui touche à des non-dits, et qui n’hésite pas à mettre ses héros en danger. De la littérature jeunesse, oui, mais de la littérature noire aussi. Une façon intéressante de montrer aux adolescents les conséquences des petites habitudes qu’ils trouvent souvent drôle au collège (mais pas avant la 4ème, ou pour lecteurs avertis…) !

 

 

La Box de Pandore #2

La box de PandorePandore

Tout le monde (ou presque !) connait le mythe de Pandore, qui, trop curieuse, ouvrit un coffre, libérant ainsi tous les maux de la terre…

La Box dont je vais vous parler aujourd’hui n’est pas aussi dangereuse ! Par contre, elle porte bien son nom, car elle aiguisera votre curiosité en vous permettant de découvrir de nouveaux livres jeunesse, que vous n’auriez peut-être pas lu sans cela.

Ce sera peut-être aussi l’occasion pour vous de découvrir de nouvelles maisons d’éditions, car si tout le monde connaît Milan ou De La Martinière Jeunesse, je ne suis pas sûre que Bilboquet, Tourbillon ou Talents Hauts soient aussi connus (mais je me trompe peut-être !)

Pour 29,90 euros, vous recevrez une box qui contient 3 livres + 1 livret de jeux ou d’autocollants + un jouet ou une activité à réaliser (+ un p’tit truc à grignoter !)

Les prix sont dégressifs selon la durée d’abonnement, donc, bien évidemment, plus vous vous abonnez longtemps et plus c’est intéressant (à partir de 6 mois d’abonnement, non seulement c’est moins cher mais il y a un livre de plus chaque mois).

Sur une box, vous réalisez environ 10 euros d’économies (plus que ça même à partir de 6 mois d’abonnement) par rapport à l’achat en magasin. Bien sûr, vous ne choisissez pas totalement ce qu’il y a dedans, mais un questionnaire rempli au départ permet d’être au plus près des goûts de vos enfants. Si vous avez plusieurs enfants, il y a également une variante « Box Famille ». N’hésitez pas à aller voir sur leur site toutes les possibilités.

Voici, en image, ce que j’ai reçu dans ma première box au mois de mars (oui, je ne suis pas en avance !!)

Je l’ai demandée pour moi, en demandant une box pour les 3-6 ans (si je me souviens bien !). Mes neveux et nièces les plus jeunes seront ravis de récupérer tout ça ensuite !

La Box

Il y avait aussi quelques chocolats de Pâques, mais ils ont été mangés avant que je fasse la photo !

*****

Et cette semaine, pour la Box d’avril, j’ai reçu ça : 3 albums + 1 livret d’activité + Mr Grass Man (Mr Patate version pelouse !) + un petit paquet de madeleines (dévorées avant la photo…)La Box

Pour aujourd’hui je voulais juste vous donner mon avis (tout à fait favorable !) sur cette box, mais je reviendrai plus en détail sur chaque livre.

Une dernière chose : sur la box de mars j’avais eu un petit souci. J’ai envoyé un mail et le problème a été très vite réglé ! Une équipe très réactive.

Sophie en a déjà parlé ici

Le site de La box de Pandore

Les animaux du zoo

Les animaux du zoo

AnimauxAdeline la girafe et Aswad la lionne

Elisabeth Quertier (texte)

François-Gilles Grandin (photos)

Julie Mercier (illustrations)

*****

Voici deux petits documentaires à partir de 2/3 ans : carré (20 cm x 20 cm) avec une couverture solide, des coins arrondis et des pages plastifiés, ils résisteront sans aucun doute aux petites mains.

 L’un présente la girafe Adeline, 20 ans qui vit au parc zoologique de Paris et son espèce.

L’autre parle de la lionne Aswad, 8 ans, de ses semblables et de la façon dont ils sont entourés par les soigneurs et les vétérinaires. LaLionneAswad

Je ne suis pas une grande fan des zoos : pour moi, les animaux sont beaucoup mieux en liberté ! (Enfant, pourtant, j’adorais ça !) Mais il est malheureusement possible que cela devienne bientôt la seule façon d’éviter l’extinction de certaines espèces déjà fortement menacées…

Évidemment, dans la nature, les animaux n’ont pas de nom… Mais dans les zoos, on leur en donne un !

Chaque page est un mélange de photo et d’illustration. J’ai trouvé les photos très belles, j’ai moins aimé les illustrations. En fait, c’est surtout le mélange des deux qui m’a gênée.

Les informations sont simples, adaptées aux tout-petits.

A la fin, il y a une application gratuite qui permet de visionner une vidéo d’Adeline (je n’ai pas testé, je n’ai pas de smartphone ! Si, si, c’est possible. ;) )

Le site du Parc Zoologique de Paris.

Le site des éditions Nathan.