Rose givrée : un roman touchant

Cathy Cassidy, l’auteur de la série Les filles au chocolat, revient en France avec un nouveau titre Rose Givrée. Une couverture girly et gourmande qui cache un roman profond.

rose givrée

Roman pour adolescents

Rose givrée

de Cathy Cassidy

traduit par Anne Guitton

Nathan, 2017
9782092573921, 14,95€
disponible en epub

***

Cathy Cassidy, l’auteur de la série Les filles au chocolat, revient en France avec un nouveau titre Rose Givrée. Une couverture girly et gourmande qui cache un roman profond.

Jude, 13 ans, a une famille vraiment, vraiment, particulière… et carrément gênante pour une adolescente. Son père est chanteur sosie d’Elvis Presley. Sa mère semble déconnectée du monde. Sa grand-mère a Alzheimer. Et puis, et de là vient en partie le titre, l’ami de sa mère est vendeur de glaces ambulant. Ajouter un camarade de classe un peu collant et quelques verres d’alcool, et vous n’aurez qu’un bref aperçu de tous les thèmes que ce roman abordent.

Maladie d’Alzheimer, Alcoolisme, parents séparés, remariage… dans Rose givrée Cathy Cassidy n’épargne pas son personnage. Trop de thèmes ? C’est l’effet que cela peut faire mais le roman est très équilibré. Jude est une adolescente plutôt mûre et attendrissante. La galerie de personnages qui l’entoure permet de créer un univers vraiment hétéroclite et intéressant, avec un joli clin d’oeil au magicien d’Oz.

Cathy Cassidy réussit un récit pour adolescents complexe et touchant. En suivant Jude dans ses péripéties, le lecteur s’attache, et les épreuves qu’elle doit traverser sont d’autant plus poignantes.

Un récit à la belle couverture, comme avec les Filles au chocolat, et qui attire l’oeil des adolescent(e)s, un succès en CDI !


+ Photo issue de mon compte Instagram, allez y faire un tour :)

+ Le site de Cathy Cassidy  Un site très coloré, sur lequel vous pourrez trouver les couvertures anglaises des romans, très différentes de nos couvertures gourmandes !

+ Challenges : Petit Bac & YA

Le 9ème continent – Nouvelles

continentLE 9E CONTINENT

Dominique Corazza
Le Muscadier (2017)

** * **

Voici 4 nouvelles un tantinet étranges, voir même franchement inquiétantes !

  1. Le 9e continent : Paola est une jeune fille consciente des problèmes écologiques qui décide de tourner une vidéo (qu’elle postera sur youtube) sur les décharges sauvages et les dépôts de plastique qu’elle peut voir autour de chez elle. Elle part seule à pied, bien décidée à apporter son témoignage, une façon pour elle de se rendre utile. J’avoue que le début de l’histoire me plaisait bien, mais que je n’ai absolument pas compris la fin !!
  2. Le sales trader et les sept nains : Des nains sont embauchés pour entretenir des résidences secondaires (faire l’entretien du jardin, tondre la pelouse…), ils sont logés, nourris et payés (un peu) mais corvéables à merci, n’ont pas le droit de quitter la propriété et doivent faire tout ce qu’on leur demande, y compris servir de poupées à une gamine trop gâtée… C’est la nouvelle que j’ai préféré. J’adore la dernière phrase « les promesses n’engagent que ceux qui y croient »… Une histoire qui laisse rêveur sur ce qu’on peut être capable d’accepter parce qu’on est au chômage, et inversement, sur ce qu’on est capable de demander aux autres quand on a « la chance » d’être en haut de l’échelle…
  3. Pass immersion : Cette mère a fait une promesse a son fils Rayan : celle de l’emmener voir un village qui vit à l’ancienne et de « vrais » animaux, dans une « vraie » ferme ! Eux, visiblement, vivent dans un monde aseptisé et « moderne »… J’ai bien aimé cette histoire également. Où comment pousser les choses à l’extrême et se couper, non seulement de la nature, mais aussi des autres humains !
  4. Une journée de printemps : Pendant que les oiseaux chantent (enfin essaient !) les humains, eux, tondent la pelouse, tronçonnent les arbres, taillent les haies… Bref, font du bruit à qui mieux mieux !! Une nouvelle qui n’est pas sans me rappeler certains dimanches ici, quand tous les voisins se mettent, qui à tondre la pelouse avec son petit tracteur, qui à tailler sa haie avec son gros taille-haies… Et qui a le mérite de nous inciter à écouter les oiseaux !

** * **

Des nouvelles qui sonnent comme des avertissements. J’avoue avoir du mal à dire si j’ai aimé ou non ce recueil de nouvelles… En général, j’ai bien aimé le début des histoires et les thèmes traités, mais la fin m’a souvent laissée perplexe… Un avis mitigé donc !

Un avis bien plus enthousiaste que le mien, celui de Fanny.

** * **

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteur

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, et Orient extrême.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sauveur & Fils – Saison 1 & 2 ♥

Sauveur & Fils est une saga pleine de vie, avec ses bons et ses mauvais côtés : un laboratoire de l’humanité, avec beaucoup d’amour  !

Sauveur & Fils

Série pour adolescents

Sauveur & Fils

Saison 1 & 2

de Marie-Aude Murail

Ecole des Loisirs, 2016
9782211228336, 328 pages
17€ > 9,99€ en epub pour le tome 1 et 12,99€ pour les suivants

Malgré le cochon d’inde sur la couverture, ce roman s’adresse aux adolescents, et n’est pas si léger qu’il y paraît.

Sauveur Saint-Yves est psychologue. Avec son nom prédestiné, il s’investit pour ses patients, qu’il voudrait tous sauver. C’est ainsi que confortablement assis sur le canapé de son cabinet, ou caché derrière la porte en compagnie de son fils Lazare, on suit le destin de plusieurs patients, dont un grand nombre d’adolescents.

Ella, 12 ans, qui rêve d’être le chevalier Elliot, Cyrille 9 ans, qui fait pipi au lit, Gabin, qui ne va plus en cours, mais aussi Margaux, Blandine, Alice, Elodie, Lucile, Marion, Paul… ainsi que tous les parents, les familles (souvent déchirée ou recomposée) qui accompagnent cette bande – Sans oublier, bien sûr, un hamster.

Sous cette étrange couverture animalière se cache un roman étonnamment prenant. Malgré l’accumulation de problèmes, souvent grave, la présence de Lazare et la bonne humeur de Sauveur rendent ce livre plaisant. Rien de pesant, et pourtant des problèmes, il y en a un paquet.

Marie-Aude Murail, auteur qu’on ne présente plus, signe encore un superbe roman, et même une super série puisque le tome 2 est tout aussi réussi, tandis que le tome 3 est paru en mars.

On s’attache à tous les personnages, sans pour autant s’identifier tant les thématiques sont lourdes, et on les suit en espérant une progression, une évolution pour eux.

On ne sauve pas les gens d’eux-mêmes, Lazare. On peut les aimer, les accompagner, les encourager, les soutenir. Mais chacun se sauve soi-même, s’il le veut, s’il le peut. Tu peux aider les autres, Lazare, mais tu n’es pas tout-puissant.

La vie personnelle de Sauveur est aussi bien présente, avec dans le premier tome le lien avec les Antilles et la mort de la maman de Lazare. Ce tome comprend aussi une bonne part de suspense, et même un peu d’action. Lazare est au centre parce qu’il crée un lien entre les différents protagonistes. Dans le second tome, de nombreux personnages reviennent, et Lazare a moins ce rôle central, ce que j’ai un peu regretté, au début, avant d’y trouver un équilibre finalement plus logique. Ella, Blandine, Gabin… tous sont tellement attachants !

Une galerie de personnages résolument moderne, aux problèmes d’actualité : harcèlement, phobie scolaire, divorce, couple homoparental, schizophrénie, mère possessive… tout y passe sans pour autant ressembler à un catalogue.

Coup de maître, encore, pour Marie-Aude Murail.

Le roman de Marie-Aude Murail a la fraîcheur d’un roman ado et la gravité de notre époque… le tout baigné dans une légèreté où la présence d’un hamster n’est pas anodine.

J’ai une fois de plus plongé dans les mots de Marie-Aude Murail, j’ai habité la maison de la rue des Murlins, à Orléans, et j’ai aimé chaque personnage.

+ D’autres romans de Marie-Aude Murail à découvrir :

   zapland   http://www.decitre.fr/gi/85/9782211048385FS.gif http://www.decitre.fr/gi/96/9782211071796FS.gif http://www.decitre.fr/gi/30/9782211092630FS.gif 

Le jour d’avant de Sorj Chalandon ♥ Rentrée Littéraire 2017

Le jour d’avant est un témoignage historique intéressant, un récit de vie touchant avec en plus une intrigue prenante et surprenante. Un très beau roman de cette rentrée littéraire 2017.

le jour d'avantRoman adulte – Rentrée Littéraire 2017
Accessible en fin de collège – lycée

Le jour d’avant

de Sorj Chalandon

Grasset, 2017
9782246813804, 20,90€
epub 14,99€

Le jour d’avant est un roman couteau-suisse, capable de nous surprendre avec un fond historique et humain, couplés à une intrigue bien menée. Sorj Chalandon, auteur déjà apprécié de Profession du père ou Le Quatrième mur, signe en cette rentrée littéraire 2017 un nouveau roman coup de coeur.

Michel, narrateur, nous raconte sa vie. Son enfance dans le Nord de la France, rythmée par la mine. Son frère Jojo. La catastrophe du 27 décembre 1974 au puit de mine 3bis de Liévin. A travers trois temporalités principales, Sorj Chalandon nous fait suivre le parcours de ce gamin traumatisé. L’enfance de Michel, sa vie avec sa femme, Cécile, mourante, et la conclusion de son histoire, de nos jours. La catastrophe, la fin des liens qui le retiennent encore, et la vengeance. On reconstruit peu à peu son histoire, avec des informations, des bribes seulement parfois, et les aller-retours dans son passé, dans ses souvenirs.

De jolis mots pour des moments durs, mais une poésie de l’instant toujours appréciable.

« Elle est tombée amoureuse de mes blessures, et moi de son intelligence »

Sorj Chalandon prend son temps pour nous raconter son histoire. Le temps de s’attacher à Michel, à son histoire, aux mineurs. Le temps d’oublier le titre et de se laisser porter. Une plongée dans l’âme du Nord et des mineurs de Liévin, mais surtout dans l’histoire d’un homme, d’une vie. Avec des émotions simples, celle des familles des victimes notamment, il nous fait vivre la terreur d’une époque, d’un métier. Les détails sont saisissants, effrayants aussi. Les premiers chapitres, qui semblent assez documentaires, permettent finalement ensuite de mieux comprendre les protagonistes, tout en entrant beaucoup plus dans l’histoire personnelle. Un début qui m’a d’abord laissé de marbre. Je me demandai où voulait en venir l’auteur, avec ses allers-retours, ses bons sentiments. Et puis l’intrigue avance, et les pages se tournent toutes seules…

Coup de coeur de cette rentrée littéraire, Le jour d’avant de Sorj Chalandon est un magnifique récit à l’intrigue très maîtrisée. En utilisant la première personne, si courante en littérature jeunesse, l’auteur permet une identification plus profonde du lecteur au personnage de Michel. A suivre son histoire, à le regarder grandir avec ses blessures, on en vient à le comprendre, à le plaindre, et à excuser son geste. Bluffant.

+ Une lecture dans le cadre du Challenge 1% Rentrée Littéraire 2017 
challenge rentrée littéraire 2017

 

 

 

 

 

+ Les avis de Sylire et Leiloona

+ La présentation du livre :