La laine des moutons – Album musical

laineAlbum musical pour les 3 à 5 ans

La laine des moutons

Carmen Campagne (Interprète)
Marie-Ève Tremblay (Illustrations)

Collection « Les grandes chansons des tout-petits »

La Montagne secrète (2018)

*****

« La laine des moutons, c’est nous qui la tondaine, la laine des moutons, c’est nous qui la tondons ! Tondons, tondons, la laine des moutaines, tondons, tondons, la laine des moutons… » Une phrase que l’on reprend en changeant le verbe… Ainsi on peut laver la laine, la carder, la filer, la tisser…

*****

Carmen Campagne, je l’écoutais avec mon fils quand il était petit. On avait plusieurs cassettes (oui, oui, des cassettes, c’était il y a près de 20 ans !) et c’était un vrai plaisir pour nous deux que d’écouter ses chansons rythmées et bien souvent très drôles !! Nous les connaissions par cœur… Elle nous a malheureusement quitté en juillet dernier, elle n’avait pas 60 ans.

Voir cet article, hommage à Carmen Campagne.

Cette petite chanson, qui peut durer assez longtemps avec un peu d’imagination, je ne saurais dire depuis quand je la connais… Depuis très très longtemps, c’est sûr ! Elle date du 17ème siècle et serait originaire du Limousin et d’Auvergne.

Pour un prix tout à fait abordable (6,50 euros) vous aurez en plus le plaisir de regarder les jolies illustrations (que je trouve très rigolotes !) que Marie-Ève Tremblay a imaginé pour cette comptine du folklore français.

Attention, cet album est vendu sans CD, mais la chanson est sur le site de l’éditeur.

Site de l’illustratrice

*****

Chez le même éditeur, avec la même illustratrice : Il pleut à boire debout ! Chansons de chiens et de chats

Pour écouter la chanson c’est par ici !

Nous suivre et partager :
error0

L’allumeur de réverbères – Roman jeunesse

allumeur

Roman à partir de 10 ans

L’allumeur de réverbères
Nathalie Wyss

Oskar éditeur (2018)

*****

Tobi est le fils de Mr Lumen, allumeur de réverbères. C’est un jeune garçon de 11 ans et il habite une ville un peu étrange, Luz. C’est une ville où il pleut tous les mardis et où le soleil et les étoiles ont disparu sous une grosse couche de nuages. Tous les soirs, Tobi aide son père à allumer les réverbères. Depuis longtemps déjà Tobi se pose des questions. Il se demande pourquoi seuls les riches ont le droit d’avoir des rues éclairées et pourquoi les pauvres doivent demeurer dans le noir. En allant se promener dans ses fameuses ruelles sombres, Tobi rencontre la jolie Sidonie, une petite fille qui a peur du noir.

*****

Chez les Lumen, on est allumeur de réverbères de père en fils. Oui mais voilà, Tobi a envie de faire tout un tas de métiers, mais pas celui-là. Il se verrait bien ornithologue (s’il y avait autre chose que des pigeons à Luz) ou encore entomologiste (s’il y avait d’autres insectes que les fourmis à Luz) ou mieux encore : inventeur !

Un très joli conte qui commence par une rencontre, celle de Tobi et Sidonie. Une histoire sans repère de temps ni de lieu, avec un côté à la fois onirique et « conte de fée » qui m’a beaucoup plu !

*****

Chez le même éditeur, Oskar et pour le même âge (10/12 ans), nous vous avons déjà présenté :

Il est dans ma pal depuis aout 2018, soit plus de 9 mois

donc il participe au challenge Objectif PAL chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0

Petit Soldat #PremièreGuerreMondiale

Découvrez l’histoire de Pierre, Petit Soldat de la Grande Guerre, dans un magnifique album photographique qui met en scène de petites figurines dans des maquettes réalistes.

Album historique
Coup de Coeur

Petit Soldat

de Pierre Jacques Ober

et Jules Ober

Seuil Jeunesse, 2018
9781023510995, 16€
Prix Sorcière (Carrément beau maxi)

Thème : première guerre mondiale, soldat

 

Il y a environ cent ans, le monde est entré en guerre.
Une guerre qui ne devait durer que quelques mois.
Mais qui dura des années.

Petit Soldat est un très bel album à l’italienne, qui comme un roman photo, nous raconte l’histoire de Pierre, petit soldat de la Grande Guerre. Pierre qui a déserté, deux jours, pour le premier Noël. Mais qui est revenu. Son histoire et celle de tant d’autres soldats. De Gilbert. Des petits soldats allemands aussi.

Peu de mots, et pour illustrations des scènes photographiées à partir de maquette, de reconstitution, de petits soldats en plastique. De grandes photographies, qui nous plonge dans l’absurdité de cette guerre, qui nous montre les hommes, ces petits soldats, ces tout petits soldats, presque en plastique (ou en plomb d’ailleurs, je n’y connais rien en petits soldats…).

Dans cet album Petit Soldat, l’histoire est simple mais puissante, et il est bien difficile de définir un âge pour la lire. Une compréhension de la guerre me semble un bon préalable, donc vers 9 ans, selon la curiosité des enfants et leur programme scolaire. Pour autant un enfant de 5 ans pourrait aussi y prendre des choses… différentes. Je pense que ce n’est qu’au collège, alors même qu’ils n’aiment plus beaucoup les albums, qu’ils pourraient comprendre toute la puissance de cet album et de ce parallèle entre ces tout petits soldats de maquette et les pions qu’ont pu être les soldats pendant cette Grande Guerre. L’histoire de Pierre en est la preuve touchante.

Pierre aurait voulu être un bon fils.
Il aurait aussi voulu être un bon soldat.
Mais le monde entier était en guerre,
et il ne pouvait pas être les deux à la fois.

Le découpage et la progression narrative entrecoupée des souvenirs de Pierre permettent de donner un rythme et une émotion particulière à ce récit, car bien qu’en tant qu’adulte on connaisse déjà l’histoire de la Première Guerre Mondiale, cet album nous permet de recadrer notre regard à hauteur de ces petits soldats… La mise en scène des photographies, les points de vue très cinématographiques, tout est fait pour donner vie à ces petits soldats, sans s’appesantir sur la dichotomie français-allemand, au contraire même.

Un album superbe, à mettre entre toutes les mains !

 

Les petits plus : 

+ Une bibliographie sur La Première Guerre Mondiale dans la littérature jeunesse, qui date un peu maintenant, mais qui donne de bonnes bases !

+ D’autres albums sur la Première Guerre Mondiale présentés ici :
– L’horizon bleu

il horizon mauditesoitlaguerre

+ L’avis de Sophie LJ

Nous suivre et partager :
error0

Saint-Barthélémy – BD historique

Saint

BD historique Ado/Adulte

SAINT-BARTHÉLÉMY ♥

Pierre Boisserie & Éric Stalner

Les Arènes (2018)

*****
Intégrale
*****

Nous sommes en 1562 dans le Sud Ouest de la France. Élie, futur Baron de Sauveterre est adolescent lorsqu’il tue son premier homme. Il le fait pour venger la mort des « gens » de son père, tués par les hommes du Duc de Guise parce qu’ils étaient Protestants. Quand ils retournent au château, c’est pour s’apercevoir que les deux jeunes enfants du Baron, Clément et Loïse, ont été enlevés. Le Baron ayant décidé que c’était la volonté de Dieu, Élie part seul à la recherche de son frère et de sa sœur.

*****

La Saint-Barthélémy, qui ne connaît pas ?

La petite histoire (un secret de famille) et la grande histoire (le massacre de la Saint-Barthélémy) se mêlent intimement dans cette belle bande dessinée. C’est une bd historique, certes, mais pas seulement. Ceci dit, si vous êtes allergique à l’hémoglobine, passez votre chemin, le thème étant tout de même la guerre entre Catholiques et Protestants, dans certaines pages, le sang coule à flots et la mort rôde…

Par contre, pas d’inquiétude, même si vous n’êtes pas très bon en histoire (comme moi !), vous pouvez parfaitement prendre plaisir à lire cette bd. Et vous pourrez même comprendre toutes les magouilles politiques de Catherine de Médicis et de ses conseillers.

Je ne sais pas si la reconstitution de Paris est fidèle, mais elle est splendide ! Les dessins sont magnifiques, que ce soient les bâtiments, les costumes ou l’expression des visages. J’habiterais bien le Château de Sauveterre !!

Mais que de morts au nom d’un Dieu qui n’est qu’Amour…

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avons déjà présenté :

De Pierre Boissière : Dantès (3ème bd présentée)

D’Éric Stalner : Blues 46, La zone et L’or sous la neige

Sur le même thème, avez-vous vu le magnifique film de Patrice Chéreau, « La Reine Margot » (il date de 1994)

Cette semaine nous sommes chez Noukette

Nous suivre et partager :
error0